• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Les charmants travers de ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les charmants travers de nos semblables Broché – 4 octobre 2012

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Odile Jacob achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
3.8 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 8,00 EUR 1,75
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Points
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les charmants travers de nos semblables
  • +
  • L'importance d'être reconnaissant
  • +
  • La douce tranquillité des samedis
Prix total: EUR 24,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

- Samedi soir, dit Isabel Dalhousie. C'est l'heure où sifflent les oreilles.
Guy Peploe, assis en face d'elle dans le petit box au fond du café Glass et Thompson, la regarda, interloqué. Il connaissait la propension d'Isabel à faire des déclarations énigmatiques, et s'en accommodait, mais celle-ci était particulièrement sibylline.
- Je ne vous suis pas très bien, Isabel, répondit-il en remuant la cuillère dans sa tasse de café. Les oreilles qui sifflent ?
Isabel, qui n'avait pas eu l'intention d'être obscure, lui sourit. Elle ne faisait que reprendre le fil de la conversation : c'était lui, après tout, qui avait le premier évoqué le sujet en décrivant le vernissage auquel il avait été convié le samedi précédent. Il s'agissait d'un peintre écossais réaliste resté méconnu de son vivant, mais que tout le monde considérait maintenant comme un génie. Il y avait foule, enfin celle des habitués des vernissages du samedi soir, avait plaisanté Guy. Les quelque quatre cent quatre-vingt mille autres habitants d'Édimbourg et de sa banlieue avaient sans doute eu mieux à faire.
Voilà pourquoi Isabel avait parlé d'oreilles qui sifflent. Elle chercha à s'expliquer.
- Ce que je veux dire, c'est que le samedi soir, il y a beaucoup de dîners en ville à Édimbourg. C'est un mouvement incessant où les mêmes convives se retrouvent autour des mêmes tables. Et de quoi parlent-ils ?
- Des absents ? suggéra Guy.
- Exactement. Certaines personnes sont des sujets privilégiés. C'est une toute petite ville en fait, presque un village.
- Les villes ont toutes leur village, même les très grandes. Londres se flatte d'en avoir une multitude. New York aussi.
- Mais New York possède vraiment un village, LE Village. C'est finalement assez commode.
Guy se mit à rire. C'était là un exemple typique des commentaires un peu désabusés qu'Isabel lâchait de temps à autre, et qu'il trouvait si frappants, même si, à l'analyse, il était difficile d'expliquer pourquoi. Sans rien dire d'exceptionnel, Isabel l'avait désarçonné.
- Ce qui est certain, poursuivit Isabel, c'est qu'utiliser l'article défini dénote, au minimum, une solide confiance en soi. Ce chef de clan qu'on appelle LE MacGregor, est-ce qu'il lui arrive de corriger ceux qui ont l'audace de parler d'un MacGregor ? «Je vous prierai de dire LE MacGregor, s'il vous plaît.» --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

À la demande d’une amie, Isabel Dalhousie, philosophe et directrice à Édimbourg de la Revue d’éthique appliquée, enquête sur un pensionnat où l’on doit nommer un nouveau directeur. Une lettre anonyme laisse entendre qu’un des candidats au poste a un passé compromettant, mais duquel s’agit-il ? Isabel prépare son mariage avec Jamie, mais il se trouve que son fiancé a quelque chose à cacher, lui aussi. Entre-temps, un vieil ennemi d’Isabel, le professeur Lettuce, resurgit et entend s’imposer dans la Revue. Une fois de plus, Isabel s’interroge sur le comportement de ses semblables et sur les charmants travers qui les caractérisent.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par jasmin d'été MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 10 avril 2013
Format: Broché
Isabel est troublée non seulement des amis lui suggèrent que sa relation avec Jamie ne lui apporte rien d'autre que l'attirance sexuelle mais Jamie a été vu au cinema avec une jeune fille une après midi ou il etait censé travailler. Pour ne rien arranger la fille est jeune bien plus que Isabel. Et pour compléter le tout un musicien compositeur est terriblement attire par la compagnie de Jamie essaye de l'accaparer et ignore Isabel. Pourtant Isabel voudrait se marier alors qu'elle refusait cette idée auparavant .

Pendant ce temps un ami demande de l'aide : une école de garçons de très haut standing recrute un nouveau directeur . Une plume empoisonnée répand des informations diffamatoires sur un des candidats et Isabel en tant que philosophe detective pourrait essayer de trouver la vérité. Excellent ! On ne s'en lasse pas . J'ai lu toute les séries et a chaque fois c'est un grand plaisir ! Ajoutons a cela le charme de la ville d'Edimbourg et on dira que c'est parfait
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Alexander Mac Call Smith, écossais, auteur de la série des "Mma Ramotwe", de celle du "44, Scotland street" et de celle-ci "Isabel Dalhousie".
Romans légers mais tous emprunts de sagesse et de tolérance , tous, très très bien écrits.
C'est toujours pour moi un grand bonheur de lire tous ses ouvrages que j’attends avec impatience lors de leurs sorties en poche, hélas faute de moyens.
Toutes les trois séries sont exquises de bienveillance, de tolérance. De plus cet auteur est un homme raffiné et très cultivé et c'est un vrai bonheur de le lire !!!
L"essayer c'est l'adopter, vraiment allez-y de bon cœur comme son auteur qui lui aussi y met tout son cœur : du bonheur, du bonheur, du bonheur !!!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Très agréable à lire. Comme dans toutes les oeuvres précédentes de McCall Smith, on ne s'y prend pas la tête.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Enrick le 16 février 2015
Format: Broché
Bien que la lecture soit agréable, je suis déçu par cet ouvrage. En effet, je m'attendais, en achetant un livre de la collection "grands détectives", à entrer dans une enquête haletante. Il n'en est rien. L'enquête est reléguée au second plan au profit de petites tranches de vie et de réflexions pseudo philosophiques certes intéressantes, mais qui ne correspondent pas à ce que je suis venu cherché dans ce livre.
Je pense que la présentation de l'éditeur ainsi que la collection de rattachement de cet ouvrage induit en erreur et ne cible pas le bon public.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Un bouquin dans la lignée des autres, un peu mièvre parfois, les enquêtes au Botswana sont plus hautes en couleur !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?