• Prix conseillé : EUR 9,90
  • Économisez : EUR 2,16 (22%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par lisofle.
EUR 7,74 + EUR 2,99 Livraison
+ EUR 2,90 (livraison)
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Couverture un peu marquée,Affranchissement philatelique la plupart du temps,nombreux livres a petit prix dans mon stock,envoi rapide et soigné
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 7,75
+ EUR 2,99 (livraison)
Vendu par : BOOKSTORE SELLER
Ajouter au panier
EUR 9,90
+ EUR 3,49 (livraison)
Vendu par : La Bouquinerie Plus
Ajouter au panier
EUR 9,90
Vendu par : chapitre_librairie
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le choc : après Cahuzac ? Broché – 13 juin 2013

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 7,74
EUR 7,74 EUR 0,09

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Préambule

C'était le 2 avril dernier, un jour de colère. J'étais invité sur LCI pour parler de l'accord national interprofessionnel (ANI), pour expliquer en quoi cet accord dicté par le Medef était une remise en question sans précédent de notre droit du travail. Mais, même si le sujet était grave, j'ai finalement parlé d'autre chose, j'ai parlé d'un homme, d'un homme qui les yeux dans les yeux me disait : «Il faut baisser le coût du travail», d'un homme qui les yeux dans les yeux m'expliquait : «Il faut absolument tenir le budget à 3 % cette année». Cet homme, c'est Jérôme Cahuzac. Cet homme à qui nous étions quelques-uns à dire et redire : «Il y a 60 à 80 milliards de fraude fiscale dans notre pays» et qui nous répondait en gros : «Ce n'est pas possible !» Cet homme était un fraudeur lui-même ! Cet homme, alors ministre du Budget, était censé chasser la fraude fiscale et... il ne le faisait pas pour lui-même !
Et aujourd'hui, on va chercher quelques milliards dans les allocations familiales ? On va chercher quelques milliards sur le dos des petites retraites ? Mais de qui se moque-t-on ?
Je suis socialiste et je ne peux pas tolérer cette situation. Je ne peux pas accepter qu'un ministre du Budget du gouvernement que j'ai soutenu me mente là-dessus. Moi, je vous l'affirme : je sais comment construire un budget qui ne se fasse en spoliant les plus pauvres, les plus faibles et les plus âgés. Comment ? J'embauche immédiatement 2 000 inspecteurs des impôts. Je peux vous garantir qu'ils rapporteront 100 ou 200 fois leur salaire. Et on pourra reparler d'intégrité.
Notre pays en a assez de ce genre de situation. Nous en avons assez de ce monde de connivence. La gauche ne peut plus être salie par des affaires comme celles-là !
C'est la misère dans le pays ! Il y a 5 millions de chômeurs ! Il y a 10 millions de pauvres qui ont moins de 900 euros par mois et dont on ne parle pas. Et on nous explique qu'il faut encore se serrer la ceinture pour tenir le budget, pour atteindre 0,5 % de déficit et ce, alors que le chef du Budget fraude des centaines de milliers d'euros depuis des années ! Pensez-vous un instant qu'en tant que socialiste, membre du bureau national du PS depuis vingt ans, je peux supporter ces options ? Croyez-vous que l'immense majorité des militants, des syndicalistes, le «peuple de gauche», peuvent les accepter ?
Moi, je me bats tous les jours, j'anime des réunions pour défendre le droit des femmes qui travaillent à temps partiel, pour défendre les jeunes en CDD, pour m'opposer aux attaques qui, aujourd'hui, ont lieu contre le Code du travail. La gauche ne devrait pas agir comme elle le fait en ce moment, elle devrait défendre les salariés, elle ne devrait pas être victime de gens comme Cahuzac. Ils ne peuvent pas nous représenter !
Aux dirigeants socialistes, à l'exécutif, je demande d'écouter toutes ces voix qui s'expriment au sein du Parti socialiste. Notre parti est un parti vivant, sain ! Nous sommes le premier grand parti de la gauche. Il ne doit plus jamais être sali par de telles affaires.
Plus jamais...

Présentation de l'éditeur

Le « choc Cahuzac » du 2 avril 2013 a secoué toute la France. Le chef du budget fraudait le budget.
Le ministre chargé de lutter contre la fraude fiscale, fraudait. Le ministre de la rigueur l appliquait aux autres, pas à lui. Le défenseur de l équilibre budgétaire, de la « règle d or » planquait son or. L homme qui s attaquait aux petites retraites des salariés français cachait ses sous en Suisse et à Singapour. Cahuzac donnait des leçons de « père la morale » et il n avait pas de morale.
Devant un choc pareil, des millions de citoyens se sont brutalement indignés. Pendant plusieurs semaines, Gérard Filoche a porté la parole de cette indignation dans les médias.
Le « choc Cahuzac » est un choc tout azimut, un choc institutionnel, un choc moral, un choc de transparence, un choc politique, un choc social surtout, un choc pour la gauche, un choc pour l Europe, un choc pour le quinquennat de gauche. Comment supporter que cela arrive dans un gouvernement de gauche dont on attendait le changement ? Comment expliquer aux salariés, que les promesses électorales se fracassent alors que la fraude fiscale n a pas été combattue ?
Il arrive parfois que les mécontentements sociaux cheminent longtemps et puis, d un seul coup, il y a un détonateur de colère imprévu. Un choc qui cristallise, électrise et oblige à tout réviser, ébranlant les institutions, le gouvernement et l orientation politique en cours. C est exactement le cas avec « le choc Cahuzac » : impossible pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault de continuer à gouverner comme avant. Maintenant à gauche, le social au c ur !
Décidé et conçu par Gérard Filoche, ce livre a été rédigé avec l aide de Jean-François Claudon, et Cyril Gispert, et avec les conseils de Jean-Jacques Chavigné, Jean Médan, Patrice Moreau et Pierre Ruscassie. Tous sont membres du PS et participent à la revue Démocratie & Socialisme.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

16 juin 2013
Format: Broché
Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?