undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
89
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 janvier 2012
Le second film de Goro Miyazaki est une réussite à tous les niveaux. Sur les traces de son père, il parvient petit à petit à se créer son propre univers. Après 'Les Contes de Terremer' qui semblait moins accessible par sa complexité mais qui a été pour moi un très beau film, 'La Colline aux Coquelicots' est une œuvre magnifique, poétique et calme. Le rythme d'une plénitude absolue fait de ce film une oeuvre sereine, émouvante par son histoire, touchante pour ses références à la France dans ces mêmes années... En effet Miyazaki fils s'est largement inspiré du quartier des étudiants de Paris, le Quartier Latin, qu'il a condensé en une grande demeure où vivent des étudiants et où prosperent des clubs, tout comme à Paris. La référence aux Coquelicots de Monet, œuvre Impressionniste, fait également de ce film une œuvre artistique, douce...
Enfin la qualité graphique du film est un émerveillement de chaque instant. L'atmosphere dans les tons jaunes, parfois bleus ou violacés de la mer au loin, par ses reflets, les effets du ciel et des couleurs... Tous les détails de chaque instant créent une ambiance particulière, poétique et sereine. L'histoire est quand à elle touchante, douce et pleine de bonté. On est transporté dans un Japon des années '60, dans les temps de l'apres-guerre où les drames de la guerre demeurent encore.
Pour finir la musique, véritable brin de fraîcheur et de poésie. Des thèmes tantôt fortement influencés par la musique des années '60 en France (par exemple le thème d'introduction) et tantôt des ballades au piano, pleines de sérénité et d'emotion... Une BO remarquable et parfaitement adaptée au film et à toutes les ambiances qui y sont rattachées.
Ce film est un émerveillement de chaque instant, chaque détails, couleurs, et épisodes de la vie quotidienne sont relatés par une production perfectionniste, chaque nuage, chaque rayon de soleil, chaque goutte d'eau de la mer, chaque fleur,... En somme tous les éléments qui composent ce film et font un tout, un film magnifique et touchant.
22 commentaires| 87 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2012
Comment peut-on évoquer "La colline aux coquelicots" avec des termes plus faibles que ceux de chef-d'oeuvre.
Impossible à mes yeux. Car, une fois encore, comment est-il possible dans cette oeuvre d'être repu d'un regard superficiel, de se rassasier d'un seul grain de riz des repas fruits des soins de la jeune Umi. Cependant, il faut pour le moins dans ce film d'animation être capable de s'abandonner aux émotions qui émane de la beauté des paysages, ou du coloris des tons chauds d'un "soleil levant".En fait, de toute cette qualité perfectionniste que tout le monde,dans un esprit lucide, peut ici constater.
Par ailleurs, je trouve risible mais surtout dommage de comparer cette nouvelle création, ce genre historique baigné dans un univers réel, aux genres fantastiques précédents. Selon moi, "La colline aux coquelicots" est un film à voir non sous l'oeil sévère de la comparaison, mais sous un oeil abandonné à la surprise des sensations. Encore une chose, pour ceux qui voient en cette oeuvre une lenteur dans l'action ne pas voir cette dernière comme un critère dévalorisant. Car, cette atmosphère paisible participe au charme de ce dessin animé. De plus, les complications qu'entraînèrent la catastrophe de Fukushima (mars 2011) durant la réalisation du film couronne, de surcroît, celui-ci d'une fabuleuse réussite.
Ainsi,j'invite vivement les passionnés Ghibli et toute celles et ceux qui peuvent avoir une sensibilité artistique, à faire cette achat ou à compléter sa collection.
Merci Goro Miyazaki !
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2012
Goro Miyazaki nous livre un deuxième film très réussi à la trame plus simple que sa première œuvre. Encré dans la réalité de l'après seconde guerre mondiale, son film est un récit beaucoup plus posé et rempli de " zénitude " propre au Japon.
Son rythme nonchalant retranscrit parfaitement la vie paisible et le quotidien des japonais des années 60.
Les références à la France sont nombreuses tout au long du récit. L'animation est très belle, on reconnait parfaitement le style architectural des villages côtiers nippons. Lorsque j'ai regardé ce film, j'ai eu une véritable bouffée de nostalgie, pour avoir déambulé dans des rues identiques. Comme toujours la musique est parfaite, en totale accord avec l'image !

Pour en revenir au récit, c'est une belle histoire d'amitié, puis d'amour entre deux lycéennes.
Umi est une jeune fille posée et bonne élève. Elle a un sens inné des responsabilités et gère en l'absence de sa mère la pension familiale. Tous les jours à l'aube, elle hisse de petits drapeaux en souvenir de son père marin disparu en mer. Un jour elle rencontre Shun, responsable du journal des étudiants du quartier Latin, lieu où sont regroupées toutes les associations étudiantes.
Mais un secret mettra leur relation naissante en danger.

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé cette narration lente reflétant le vrai caractère de ce magnifique pays.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Goro Miyazaki est le fils du maître japonais du film d'animation Hayao Miyazaki. C'est son deuxième long métrage après Les Contes de Terremer.
Umi est une jeune lycéenne modèle. Elle est digne de confiance et participe activement aux tâches de la famille. Elle a le coeur meurtri par l'absence de son père, un marin qui a disparu en guerre. Chaque matin, elle hisse des drapeaux comme son père lui avait enseigné. Comme toute lycéenne son coeur bat un jour pour le lycéen qui s'occupe du journal du foyer des étudiants appelé le Quartier Latin.
La beauté du dessin est omniprésente et même un bol de riz ou un étal de poissonnier en devient magnifique. Il y a de nombreuses références à la France dans le film d'animation comme le nom du foyer d'étudiant ou les coquelicots fortement impressionniste.
Un petit bijou de poésie.
0Commentaire| 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2012
Je viens d'acheter l'édition bluray n'ayant pas vu la colline aux coquelicots au cinéma et aucun regret, le film est bien plus réaliste que d'autres films de Miyazaki mais il n'en reste pas moins sublime plein de poésie, une belle histoire d'amour et d'amitié. Et les musiques sont toutes magnifiques ainsi que les images très coloriées que l'on contemple tel un tableau. La qualité bluray est au rendez vous et quel spectacle!

C'est un film a conseiller à tous les fans des chefs d'oeuvres du père et du fils Miyazaki mais à déconseiller aux enfants de moins de 7-8 ans qui ne pourrons comprendre le message transmis au travers de cette animation, un message très fort sur les relations et sa place dans la société, l'amour, l'amitié mais également la solitude...
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le film démarre assez lentement, me laissant penser que, même si j'aime une certaine lenteur, notamment dans les films d'animation asiatiques, celui-ci risque de n'être que peu convaincant.
Mais finalement, l'histoire trouve sa place, les choses prennent du sens et l'on comprend comment d'une situation qui semblait simple on arrive à un certain état de complexité et à une profondeur qu'on ne soupçonnait pas forcément au premier abord.

Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler l'histoire. Mais si vous avez une âme sensible, si vous aimez les belles images et coloris vifs et lumineux (voir image de la jaquette), si vous n'êtes pas allergique aux films d'animation, en particulier japonais, alors laissez-vous guider sans crainte vers cette colline aux coquelicots (dont je précise qu'ils ne sont pas centraux ici, même peu visibles).
Et si vous voulez disposer de plus d'éléments , alors tournez-vous vers le commentaire passionné du commentateur "Chris", ci-dessus ou ci-contre, qui en parle bien mieux que moi et saura sans doute mieux vous convaincre.
44 commentaires| 40 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2012
Les studios ghibli nous ont habitué à des oeuvres visuelles et sonores de qualité ayant pour la quasi totalité un brin de fantastique, ce que l'on ne retrouvera pas forcément dans la colline aux coquelicots. Nouvelle réalisation, nouveau compositeur, et surtout nouveau cadre pour une histoire sociale contemporaine, ce film s'inscrit donc en marge de ses prédécesseurs, mais sans en perdre pour autant de qualité quant à son rendu final.
Personnages charismatiques et drôles, un contexte très intéressant se déroulant dans les années 60, une ambiance musicale aguichante en entrainante, et surtout un scénario inattendu sortant de l'écologie pour se concentrer sur la société japonaise de l'époque... Bref, ce film d'animation est à voir pour sa fraîcheur et son côté historique.

Merci Goro Miyazaki !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je n'avais pas été très convaincu par le premier film de Goro Miyazaki, je suis allé voir celui-ci sans en attendre grand chose, ni l'affiche ni le résumé ne m'inspiraient, et j'en suis ressortie éblouie.
Le début est lent, tranquille, j'ai eu un peu de mal à comprendre qui étaient tous ces gens dans cette grande maison, puis l'histoire s'installe sans en avoir l'air. Le film se déroule comme se déroule la vie, leurs vies, et soudain, sans que je comprenne comment, les personnages m'ont embarquée dans leur jeunesse faite d'enthousiasme, de cette passion absolue de l'adolescent qui devient adulte.
L'aventure ordinaire de la vie devient extraordinaire.
A coté de cela, j'ai apprécié les décors magnifique, la maitrise et la fluidité de l'animation, les atmosphères du film.
Bref, j'ai adoré.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2014
Magnifique Miyasaki on sent la patte du père et du fils...Le Blu-ray possède des images très belles, un des plus beau des studio Ghibli...La musique finale est géante, on en reste ébahi et dans la bonus on peut la réécouter et voir le visage de son interprète extraordinaire est le mot.Coté histoire on est pas en reste j'ai adoré c'est l'histoire naissante d'un amour entre deux adolescents marqué par une touche dramatique due à leur naissance respective..Ceci sur fond de très belles musiques qui rythmes parfaitement l'histoire une de mes préferée celle du nettoyage de la maison d'étudiant la scène est surréaliste et on plonge dans toute la richesse des détails des dessins , un fourmillement d'objets, de couleurs, y'en a partout c'est fabuleux à voir et à revoir sans modération...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette belle et simple histoire d'un amour de lycée dans le Japon des années 60 est charmante. Tous les décors et arrières-plans sont magnifiques, et le dessin est typique du studio Ghibli : traits simples et précis à l'animation parfois un peu saccadée. Ici, le réalisateur s'est vraiment attaché à faire passer les nuances des personnages et de leurs sentiments dans un regard, une esquisse de sourire, une hésitation. Sur la forme, Goro Miyazaki est donc dans la droite lignée de son père Hayao, même si la mise en scène est très sage, voire un peu plate. Sur le fond, en revanche, il en prends le contre-pied avec une histoire complètement réaliste et aux péripéties assez limitées et peu spectaculaires (seul le deus ex machina final est un peu gros). Certains s'en plaindront, d'autres apprécieront. Goro n'a pas le génie de son père, c'est vrai (Les Contes de Terremer était particulièrement raté); c'est donc un choix intelligent que d'avoir choisi d'explorer une autre voie, naturaliste. Grâce à cela, on nous épargne les poncifs aux effets faciles des films d'animations (cf Disney) : animaux compagnons, cascades burlesques, faux bon mots, discours moraleux. A tout cela s'ajoute la peinture précise d'une époque, d'un pays, de ses habitants et de leur vie quotidienne, particulièrement intéressante pour nous, Occidentaux.

Fortement recommandé (y compris aux adultes), sauf pour des enfants trop jeunes qui s'ennuieront face à cette histoire de grandes personnes qui ne leur est pas adressée.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)