• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
En courant le monde : 190... a été ajouté à votre Panier
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par livrelivre2
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Très bon état
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

En courant le monde : 1901-1903 Broché – 12 mars 2015


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 14,00
EUR 14,00 EUR 11,77
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Maurice de Périgny 1877 -1935

Au pied de la Montagne noire, contrefort le plus méridional du Massif central, s'étend le territoire de la commune de Verdalle (département du Tarn). A moins de deux kilomètres du bourg, vers le sud-est, se trouve le château de Touscayrats. C'est dans cette demeure que naît le 22 mars 1877 Alexis-Antoine-Maurice Symon de Périgny, second des trois fils qu'ont eu le comte Marie-Félix-Arthur, officier des haras et Alice-Marie-Clary Nairac de Ferrières. Maurice sera son prénom usuel. Il est baptisé le lendemain de sa naissance en l'église Saint Jean-Baptiste de Verdalle. Le domaine familial comprend, outre le château et ses dépendances, trois métairies et 260 hectares de terres.
Au XVIIIe siècle, Louis-Jean-Baptiste Symon de Périgny, le trisaïeul de Maurice, est conseiller du roi, avocat au parlement, président de l'élection de Joinville et subdélégué de l'intendance de Champagne ; son arrière grand-père, Octave, était précepteur du grand dauphin, fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Paul-Alexandre Nairac, habitant de Castres, devient baron de Ferrières en 17863. Les Nairac étaient originaires de Gijounet, village voisin de Lacaune (Tarn), dont la majorité de la population était de religion protestante avant la révocation de l'édit de Nantes (1685).
On ignore ce que fut la période de l'enfance et de l'adolescence de Maurice, hormis l'année scolaire 1892-1893 accomplie au collège renommé de Sorèze. Trois années seront marquées par des deuils familiaux. En 1892, ce sont les décès de ses deux grands-pères, Antoine-Pierre-Félix Symon de Périgny, ancien directeur des haras, survenu aux Eaux-Vives, près de Genève et Paul-Jules Nairac de Ferrières, propriétaire, au château de Touscayrats ; en 1893, survient en Suisse le décès de sa grand-mère paternelle, Henriette-Mathilde de Mirebeau, mais c'est surtout la mort accidentelle de sa mère survenue en septembre 1895 qui l'éprouvera.
Maurice de Périgny obtient successivement ses diplômes de bachelier ès lettres et es sciences puis deux ans plus tard celui de bachelier en droit. Il était étudiant à Paris au moment où s'exacerbent les tensions entre partisans et adversaires du capitaine Dreyfus. Les études achevées, il va pouvoir donner libre cours à ses désirs latents d'évasion qu'ont pu nourrir des lectures précoces. L'exposition universelle qui ouvre ses portes à Paris le 14 avril 1900 va lui offrir, toute proche, une vision du monde grâce aux nombreux pavillons des pays étrangers, d'Asie (Chine, Corée, Japon, etc.), d'Afrique et d'Amérique (Canada, États-Unis, Mexique, etc.). Il serait en effet étonnant qu'il n'ait pas été l'un des cinquante millions de visiteurs accourus sur les rives de la Seine. Cette même année, il visitera plusieurs pays d'Europe, entre autres l'Allemagne, en particulier Hambourg.
(...)

Présentation de l'éditeur

Issu d'une vieille famille du Tarn, Alexis-Antoine-Maurice Symon de Périgny (1877-1935) est connu du cercle restreint des Américanistes comme le découvreur des ruines mayas de Nakum et de Rio Bec.
Certes archéologue, comme on pouvait l'être en ce début de XXe siècle, de Périgny fut avant tout un explorateur et un photographe. Si l'Amérique fut son terrain de prédilection, il entreprit dès 1901 (il avait alors 24 ans) son premier grand voyage : une expédition solitaire de plus de quatre ans qui devait le mener au Canada et aux États-Unis, puis au Japon, en Corée et au Mexique, et peut-être jusqu'en Chine, en Indochine et en Inde.
Ce long périple, sur lequel Périgny restera toujours discret, ne fut publié qu'en 1906. Il reste incontestablement d'une grande fraîcheur : celle du jeune homme découvrant le monde, ses sociétés étranges et leurs rites mystérieux. C'est à cette occasion qu'il réalisa ses premiers clichés, à Hokkaido et dans l'archipel Ryükyü notamment. Ils connaîtront un beau succès à Paris et lui ouvriront les portes de la Société de Géographie, qu'il fréquentera dès lors jusqu'à la fin de sa vie.
En courant le monde, bien plus que le simple récit d'un jeune Européen de la «bonne société», est une fenêtre ouverte sur les lieux mal connus de son époque. Il n'avait jamais été réédité.

Albert-André Genel est membre de la Société des Américanistes. Depuis plus de vingt ans, il se consacre à la vie de Maurice de Périgny, dont il est le meilleur spécialiste.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?