• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le dérèglement du monde : Quand nos civilisations s'épuisent Broché – 4 mars 2009

4.5 étoiles sur 5 37 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,30
EUR 18,30 EUR 1,91
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le dérèglement du monde : Quand nos civilisations s'épuisent
  • +
  • Les Croisades vues par les Arabes
  • +
  • Les Jardins de lumière
Prix total: EUR 30,30
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Nous sommes entrés dans le nouveau siècle sans boussole.
Dès les tout premiers mois, des événements inquiétants se produisent, qui donnent à penser que le monde connaît un dérèglement majeur, et dans plusieurs domaines à la fois - dérèglement intellectuel, dérèglement financier, dérèglement climatique, dérèglement géopolitique, dérèglement éthique.
Il est vrai que l'on assiste aussi, de temps à autre, à des bouleversements salutaires inespérés ; on se met alors à croire que les hommes, se voyant dans l'impasse, trouveront forcément, comme par miracle, les moyens d'en sortir. Mais bientôt surviennent d'autres turbulences, révélatrices de tout autres impulsions humaines, plus obscures, plus familières, et l'on recommence à se demander si notre espèce n'a pas atteint, en quelque sorte, son seuil d'incompétence morale, si elle va encore de l'avant, si elle ne vient pas d'entamer un mouvement de régression qui menace de remettre en cause ce que tant de générations successives s'étaient employées à bâtir.

Revue de presse

La colère d'un honnête homme est terrible. Celle d'Amin Maalouf nous vise tous. Occidentaux ou Orientaux, marxistes ou libéraux, mystiques ou athées. En intendant consciencieux de nos misères, le fils du Cèdre remet à jour le livre de comptes de l'humanité et nous oblige à nous autoexaminer. Sans alarmisme, mais avec une douleur aiguë, Maalouf, «minoritaire d'Orient», espèce en voie d'anéantissement, dénonce l'hallucinant gaspillage de notre intelligence collective. L'intellectuel méditerranéen ne méconnaît pas le proverbe turc «Un ami sait dire des choses amères». Le captivant conteur qui nous avait entraînés dans le destin unique de Léon l'Africain signe aujourd'hui une oeuvre de réflexion empreinte de gravité. Cheminant vers la profondeur, Maalouf, chroniqueur d'un Orient si proche, déploie toute sa sensibilité dans un discours humaniste qui exhale un malaise pour exalter un espoir...
Maalouf est chrétien, mais il veut défendre les musulmans; il est oriental, mais place toujours ses espoirs dans l'Europe; il est libanais, mais il pourfend le communautarisme; il est critique, mais ne cesse d'affirmer sa foi en l'homme. (Christian Makarian - L'Express du 4 mars 2009)

Pour témoigner de son inquiétude, il a préféré délaisser un temps la fiction qui nourrit habituellement son oeuvre...
Amin Maalouf n'est pas du genre à s'agiter sans fondement. Humaniste éclairé, il se penche au chevet de deux ensembles culturels qu'il chérit également, analysant d'un côté la perte des valeurs, de l'autre l'indigence morale qui frappe le monde arabe. Il n'y voit pas qu'un dérèglement, mais plusieurs, qui concernent le climat, l'économie, la culture. Et comme il revendique chez lui «un fond de responsabilité», il cherche des solutions possibles. Elles passent évidemment par la culture. (Françoise Dargent - Le Figaro du 12 mars 2008)

Dans la continuité des Identités meurtrières (Grasset, 1998), il poursuit son examen du monde contemporain dans son style direct et personnel, en s'adressant au lecteur général plutôt qu'aux spécialistes. Les constats qu'il formule peuvent servir de base au débat actuel. Il rappelle ainsi, contre un préjugé répandu, que dans le monde musulman c'est la politique qui instrumentalise la religion. Il montre que c'est le sentiment d'humiliation qui motive la rancoeur dans la population de ces pays comme dans sa diaspora en Occident ; que celle-ci aspire avant tout à acquérir plus de reconnaissance, plus de dignité. Du côté de l'Occident, le problème vient non des valeurs proclamées, mais de ce que celles-ci sont rarement mises en oeuvre dans les relations avec les autres, lesdites valeurs apparaissant alors comme un masque pour la quête de pouvoir et de richesses. (Tzvetan Todorov - Le Monde du 20 mars 2009)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Joël TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 novembre 2014
Format: Poche
Comme d’habitude, la lecture d’un ouvrage d’Amin Maalouf laisse de très bonnes impressions. Pourtant, le titre du livre est trompeur car il ne s’agit pas vraiment du monde mais davantage de l’analyse des relations entre le monde occidental et le monde arabo-musulman. Il y a parfois quelques apartés, mais ils ne sont pas suffisants pour faire de ce livre une analyse de la complexité des relations entre les différentes parties de notre monde. Seule la dernière partie parle d’un sujet planétaire avec la protection de l’environnement, mais de façon trop vague à mon goût. L'auteur fait son mea culpa en précisant qu'il n'est pas un expert de cette question.

Ainsi, je ne garderai de ce livre que ce qu’il aborde de façon pertinente et beaucoup plus aboutie, à savoir l’analyse des développements (parallèles? mais intrinsèquement liés) du monde occidental et du monde arabo-musulman. Il n’est pas possible de résumer l’ensemble de sa pensée dans un commentaire. Toutefois l’idée selon laquelle un sentiment d'humiliation motive la rancoeur des habitants des pays arabo-musulmans aussi bien chez eux qu’au sein de leur diaspora est assez convaincante. Quant au monde occidental, il prône des valeurs qu’il ne met pas en œuvre dans le cadre de ses relations avec le monde extérieur.

Malheureusement, sorti de cette analyse pertinente, l'auteur aborde beaucoup d’autres sujets trop rapidement, ce qui ne permet pas de construire une théorie argumentée issue d’une analyse profonde.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Entre autres, ce que je retiendrai de ce livre est la vision globale du monde musulman qui y est décrite très clairement, permettant de réellement comprendre la situation de tensions actuelle. Excellent!
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Tombé par hasard sur ce livre, j'ai d'abord été très étonné de découvrir la qualité de l'écriture et le style. Ensuite, c'est son contenu qui m'a ébloui.

Cet essai montre avec pertinence les impactes de la chute du communisme sur le capitalisme et l'implication pour l'islam. Une très belle recherche historique et des faits 1950 à aujourd'hui de la Russie, Moyen-Orient, Europe, USA. Découvrir l'histoire pour comprendre aujourd'hui.

Cet essai a l'avantage de délivrer un point de vue sans vouloir à tout prix convaincre et il laisse une belle part à chacun pour y trouver se qu'il cherche.

Un livre que je vais offrir comme cadeau à mes amis tant il est magnifique.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
analyses très fines et très pertinentes, , l'auteur prend beaucoup de recul pour étudier les causes du dérèglement du monde et proposer des solutions qui certes sont très pertinentes, mais ne seront pas appliquées de sitôt, étant données les intérêts en jeu.

j'ai particulièrement aimé le chapitre où l'auteur développe le point de vue selon lequel c'est la culture qui sauvera le monde
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Un essai éclairant dans lequel l'auteur nous permet de mieux comprendre les relations entre l'occident et le monde arabo-musulman. Toute une partie du livre est consacrée à l'analyse de l'histoire du monde arabe depuis la création d'Israël, sous l'aspect de la perception de la légitimité du pouvoir. Il nous permet de comprendre les racines de l'islamisme, qui est une recherche de dignité, en réaction aux échecs successifs des dirigeants arabes. Ensuite, à partir de l'analyse de la situation des immigrés et du Liban, il y a un vibrant plaidoyer contre la tentation du communautarisme qui divise et pour la défense des valeurs universelles.
Remarque sur ce commentaire 48 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
« Le Dérèglement du monde » peut provoquer celui des humeurs. Les postulats d'Amin Maalouf ne sont guère optimistes : « l'humanité est confrontée à de nouveaux périls, sans équivalents dans l'Histoire (...); si [des solutions globales] n'étaient pas trouvées dans un proche avenir, (...) notre civilisation ne pourra être préservé[e]. »
A cheval sur les cultures occidentale et musulmane, Maalouf expose les nombreuses fractures nées de la rencontre explosive de ces deux entités. L'époque de la colonisation est marquée, selon lui, par l'incapacité de l'Occident à transmettre ses valeurs démocratiques universelles. Alors que les élites des pays colonisés auraient pu être d'excellents relais entre l'Occident et les autochtones, ceux qui étaient ouverts aux idées modernistes ont souvent été méprisés, « tandis que les éléments traditionalistes s'accommodaient plus facilement de l'autoritarisme colonial ».
Cette fracture se retrouve dans le chapitre traitant des légitimités égarées. La déchirure du Liban y est très bien expliquée: parce qu'ils ont préféré combattre les fedayins qui opéraient depuis leur territoire contre Israël, les dirigeants libanais ont vu une bonne partie de leur population se détourner d'eux. A l'inverse, le roi Hussein de Jordanie « préférait avoir tort avec son peuple qu'avoir raison contre lui ». Quoique le condamnant à la défaite, il préféra se rallier à Nasser dans la guerre de 1967.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents