• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Nu dans le jardin d'Eden a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Nu dans le jardin d'Eden Broché – 7 novembre 2013

4.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 19,00 EUR 4,03
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Présentation de l'éditeur

Garden Hills a connu des jours heureux. À l’époque où Jack O’Boylan, un magnat de l’industrie, a fait construire le village au fond d’une mine de phosphate qu’il a découverte et exploitée. Travail assuré, salaire, sécurité. Puis, les hommes de Jack ont quitté la place. Le créateur a abandonné sa création, la mine a fermé, les habitants ont déserté le village. Seules une douzaine de familles ont résisté, constituant une véritable cour des miracles qui vit aujourd’hui encore dans l’espoir du retour de Jack O’Boylan. Le village pourrait néanmoins renaître seul de ses cendres grâce à Fat Man, qui a hérité de son père, propriétaire des terrains avant la construction de la mine, une véritable fortune. Mais personne n’attend plus rien de lui : Fat Man est un obèse qui passe son temps reclus dans sa maison à ingérer d’énormes quantités de nourriture en ignorant le monde extérieur. Reste Dolly, une ancienne reine de beauté, dont le souhait le plus ardent est de convertir Garden Hills à la modernité, c’est-à-dire au tourisme et à la débauche. Rapports de force, manigances amoureuses et sexuelles, trahisons et machinations : Dolly ne lésinera sur rien pour abattre les vieilles idoles et mener son projet à bien. Quelque part entre Samuel Beckett et Jim Thompson, Harry Crews nous offre avec l’histoire de ces marginaux perdus dans une ville fantôme une interprétation saisissante de la Chute originelle. On trouve dans ce roman, le deuxième de l’écrivain, publié aux États-Unis en 1969 et jusqu’ici inédit en France, la noirceur, l’humour et la compassion qui ont fait le succès de Body, Car ou encore La Foire aux serpents. Harry Crews (1935-2012) est l’auteur de seize romans, parmi lesquels Le Chanteur de gospel (Gallimard, 1995) et La Malédiction du gitan (Gallimard, 1998).

Biographie de l'auteur

Harry Crews (1935-2012) est l'auteur de seize romans, parmi lesquels Le Chanteur de gospel (Gallimard, 1995) et La Malédiction du gitan (Gallimard, 1998).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Bonjour. Envoi rapide. Livre en excellent état.
Le style d'Harry Crews n'est pas aussi intense que dans ses livres précédents. Cependant, après une cinquantaine de pages, le comportement des personnages laisse augurer le pire, le meilleur nous sommes chez Harry Crews. Ne boudons pas notre plaisir, et réjouissons nous de cet inédit, en souhaitant qu'il y en ait d'autres.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore l'univers déjanté de "Dirty Harry", La Malédiction du gitan, et Des Mules et des hommes sera une formidable introduction à son œuvre. Réjouissez-vous, vous ne savez encore rien de lui...
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
La parution française du deuxième roman écrit par Harry Crews (1969) est une heureuse initiative littéraire tant cette oeuvre originale de qualité, qui tient de la fable et de la farce, échappe au caractère suranné qui pourrait l'affubler. La qualité de la traduction participe également au maintien à flot de l'histoire imaginée par Crews, écartant les ressacs fatals d'une narration antédiluvienne.La modernité du roman s'apprécie d'ailleurs à l'aune des oeuvres du même registre, notamment celles récentes de l'écrivain Donald Ray Pollock.

Figure tutélaire majeure du roman noir états-unien, Harry Crews n'a cessé de traduire l'existence de vies absurdes, dévoyées et moribondes ancrées dans l'Amérique profonde et l'empire des Redneck.

Le titre diablement ironique du roman laisse augurer peu d'espoir quant au traitement des protagonistes crewsiens... Plongée dans un microcosme singulier, un environnement infertile ceignant Garden Hills, une évanescente bourgade esseulée, et ses résidus phosphatés, une poignée de familles y survit. Quelques personnages cardinaux, le ventripotent Fatman, divinité maîtresse des lieux quelque peu assistée perchée sur sa colline inaccessible, et l'ambitieuse Dolly, reine de beauté encore vierge malgré ses velléités de séduction, peuplent ce lieu abandonné, plus proche d'un modeste Pandemonium que d'un paradisiaque Eden.
Lire la suite ›
1 commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par A.L TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 16 janvier 2014
Format: Broché
Écrit en 1969 ce livre vient d’être traduit, deux ans après la mort de son auteur. Quand on voit la tronche de dresseur de fauve que se paye celui-ci on se doute qu’il ne fait pas dans le genre petits fours et salon de thé. Ses personnages sont âpres et tiennent des phénomènes de foire. Un vrai Barnum, un capharnaüm de bizarreries malformations difformités, disons pour rester dans l’air du temps de « différences » avec ici une version remasterisée d’Eléphant Man en un fat-man obèse. Encore une fois Crews nous dessine son monde à la Jérôme Bosch où des silhouettes infernales exhibent une spectaculaire sarabande à touriste. Y-a comme un air de la « Soupe aux choux » mais dans sa phase terminale, là où nos vieux has-been mis en cage sont devenus une attraction pour crétins lobotomisés. Si bien qu’au bout du compte les zarbi sont ces cousins de Panurge, les spectateurs.

Mais ça c’est histoire de remplir des lignes, car si Crews nous livre quelques passages magnifiques, s’il est sans aucun doute un écrivain typique naviguant hors sentier battu, cette histoire d’illusion perdue ou de statue déboulonnée a du mal à captiver. Son récit est long, répétitif et l’intrigue reste blafarde. Mais bien entendu cette opinion a quelque chose de personnel car vous pourrez voir dans cet ouvrage une fable un conte une parabole ou tout autre message subliminal. Alors que chacun fasse son marché à sa guise. Moi qui ai cessé de croire en Sigmund & Andersen je me suis ennuyé.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique