Acheter d'occasion
EUR 4,00
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par beb7385
État: D'occasion: Bon
Commentaire: - Avec les usures d'usage d'un livre d'occasion ayant un vécu - Angles, dos et couverture émoussés - Ouvrage demeurant dans un état de fraicheur convenable - Prix établi en fonction de ces éléments - Envoi rapide et soigné -
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La danse pieuse : Livre d'aventures d'une jeunesse Broché – 27 mai 1993

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 4,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,00

Rentrée Littéraire
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Ce livre, publié en 1933 alors que Klaus Mann n'avait que dix-neuf ans, fut considéré comme le premier roman ouvertement homosexuel de la littérature allemande et déclencha un scandale. Le jeune peintre Andreas ambitionne de peindre Dieu en personne, entouré d'enfants dansant une ronde ; mais déprimé, il part vivre à Berlin. Il y rencontre Franziska, jeune fille très masculine, qui s'éprend de lui, et ensemble ils courent les bars homosexuels. Ici, des évocations hallucinées des bas-quartiers de Berlin et de Hambourg. Mais il n'y a d'amour véritable que dans le renoncement charnel, puisque Franziska n'aime qu'Andreas, qui n'aime qu'Andreas, qui n'aime qu'un autre, qui n'aime sans doute personne...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Skin-deep, le déclassé TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 mai 2012
Format: Poche
Premier roman d'un prodige de vingt ans, "La Danse pieuse" est une entrée en littérature des plus touchantes tant le personnage de l'artiste créé par Klaus Mann -l'hypersensible Andreas Magnus - renvoie sans doute aux affres qui ont poinçonné le coeur du romancier débutant, fils de l'immense Thomas Mann qui disait en toute lucidité de son enfant: "Mes rapports avec lui étaient difficiles et point exempts d'un sentiment de culpabilité puisque mon existence jetait par avance une ombre sur la sienne." L'ombre de la génération des pères tombe sur Andreas, dix huit ans à peine, comme tombe sur lui l'ombre de l'Histoire, la débâcle de 1918, qui voue les jeunes Allemands à un sentiment de désenchantement qui confine au désespoir: "Mais la situation était bien pis, bien plus désespérée pour ceux qui, sortant du chaos, devaient commencer par trouver leur voix à partir de ce vacarme déchaîné par d'autres voix, chercher leur chemin en frôlant tous les extrêmes entre lesquels ils se trouvaient placés". Andreas a le projet de peindre un tableau figurant une danse pieuse d'enfants autour de Dieu. La toile ne sera jamais achevée, et Andreas de fuir son adolescence, le domaine paternel, son impuissance d'artiste incompris, pour plonger, comme on se noierait dans une rivière, dans le tumulte de l'âpre et vraie vie.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?