EUR 19,32
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
The dark tree a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

The dark tree

5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
11 neufs à partir de EUR 16,08
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • CD (14 septembre 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Hat Hut Records Ltd
  • ASIN : B002HNA9H2
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 149.052 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. The Dark Tree
  2. Sketches Of Drunken Mary
  3. Lino's Pad
  4. One For Lately

Disque : 2

  1. Sandy And Niles
  2. Bavarian Mist
  3. The Dark Tree 2
  4. A Dress For Renee
  5. Naya's Theme

Descriptions du produit

Description du produit

Ce fut un album important et une révélation à sa première sortie en 1991. Maintenant que Horace Tapscott et John Carter ont tous deux disparu, il revêt une signification plus grande encore, puisque nous savons qu'ils ne sont plus confrontés aux aléas de l'humanité et du destin. Dans ''The Dark Tree'', ils ont créé une musique de la puissance et du drame, de la beauté et de l'esprit. Il est fort dommage que nous ayons dû attendre si longtemps pour l'entendre, et nous devons aujourd'hui la chérir.

Critique

Tapscott has long been Los Angeles great undiscovered legend...his playing and that of the all-stars is near peak form FIVE STARS --All Music Guide to Jazz

The Dark Tree is special in having two neglected giants of modern jazz working with instinctive sympathy, intelligence and bottomless expression. A genuinely important reissue. Crown award --Penguin Guide to Jazz

This live double CD confirms him as a major talent, and almost exceeds the legendary status it has accrued since an original limited-edition release. FOUR STARS --Financial Times

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Philiplo TOP 1000 COMMENTATEURS le 22 décembre 2011
Musique puissante, percutante, ensorcelante, prenante et décapante, le morceau éponyme de « Dark Tree » est une suite de 20 minutes qui prend aux tripes et ne vous lâche pas. Voilà un double album riche et intense par un groupe soudé. Le pianiste texan Horace Tapscott (1934-1999), musicien dit d'avant-garde, animateur de la scène progressive à Los Angeles Cet album enregistré en public au Catalina Bar & Grill à Hollywood en décembre 1989. Il est en compagnie d'un autre texan, le clarinettiste John Carter (1929-1991), du contrebassiste Cecil McBee et du batteur Andrew Cyrille, trois musiciens prêts pour toutes les aventures musicales. Andrew Cyrille installe tout au long du concert une pulsion parfois un brin oppressante, porteuse d'une révolte sourde et contenue. Horace Tapscott maintient aussi ce climat puis part dans des envolées qui font baisser un peu la tension comme sur « Lino's Pad ». Plus de deux heures d'une musique vigoureuse, inventive, hors des sentiers battus, mais sans être déconcertante, sublimée par des musiciens particulièrement inspirés. Bravo les artistes!
8 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Cet enregistrement était d'abord paru en 1989 sous la forme de deux cd's séparés puis il avait fait l'objet d'une belle réédition en digipack limité en 98. Depuis il était devenu très rare et certains affairistes minables s'amusaient à le vendre à des prix délirants, privant ainsi celles et ceux qui ne sont pas prêts à mettre plusieurs centaines d'euros dans un cd. Le label hatologie a donc décidé de le rééditer une nouvelle fois et ce n'est pas sans un plaisir évident que l'on salue cette initiative qui va du coup courcircuiter le marché des spéculateurs de bas étage. Enfin cette musique redevient accessible à tous, ce qui à mon avis est sa dimension la plus noble.
Venons en donc au groupe lui-même. Il est emmené par le pianiste californien HORACE TAPSCOTT dont la discographie n'est malheureusement pas très étoffée. TAPSCOTT enregistre son premier disque en 1969 mais dégoûté des méthodes de music business américain il va créer son propre label chargé de promouvoir le groupe d'artistes qu'il anime: le pan african peiople arkestra. Sur son label il publiera aussi pas mal d'albums solo, mais l'enregistrement qui nous intéresse est le seul dans cette formation. TAPSCOTT est accompagné de CECIL McBEE et ANDREW CYRILLE ainsi que de JOHN CARTER. Difficile d'imaginer que cette formation se produisait assez régulièrement en californie et qu'elle n'ait pas été davantage enregistrée.
Lire la suite ›
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jim le 27 septembre 2014
Achat vérifié
Double album qui est à 100 à l'heure, Horace tapscott est en délire , tous les musiciens suivent le patron est ça donne quelle chose d'explosif mois j'aime car l'enregistrement est bon et tout est bon, lancez-vous ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Criminally Neglected 17 février 2011
Par Jan P. Dennis - Publié sur Amazon.com
This is music scarcely on the radar screen of American popular culture. When faced with such genius, one realizes the depth of cultural trivialization that has overtaken our country. If there were such a thing as justice in this world, Horace Tapscott would have been awarded a Guggenheim Fellowship, a Pulitzer Prize--heck, a Nobel Prize. Instead, he labored in the cultural backwaters of East LA, building community, bringing along promising young musicians who probably would've never gotten a chance without his mentoring, and recording almost exclusively on the tiny West Coast label, Nimbus.

On one hand, we are indeed fortunate to have this remarkable recorded legacy, The Dark Tree, volumes 1 and 2. On the other hand, it's a travesty that this music will probably never achieve its rightful place in the Pantheon of popular culture. Instead, artists completely bereft of talent, pandering to society's lowest moral and aesthetic common denominators, pollute the airwaves, win all the awards, and get all the glory. What a shame!

But in this day of quasi-cultural democracy, mediated to us by people like the folks at Amazon, monumental slights, such as Tapscott's relegation to the dust-heap of cultural history, can at least be ameliorated.

Horace Tapscott was a jazz musician of the absolute highest accomplishment. A brilliantly original pianist, deeply swinging, fleet-fingered, hard-driving, able to voice nearly the entire history of jazz piano in a single solo, nay, all of Western music (check out his sly quote of "We Three Kings" in "Lino's Pad"), possessed of a prodigious technique and unbounded energy, these qualities are magnificently on display on the two Dark Tree outings. Recorded in front of a live audience at the Catalina Bar and Grill in Hollywood, CA, in 1989, there's a stunning electricity, a hard-swinging vibrancy, an almost impossibly deep groove in these sessions.

A good deal of the glory of this music is likely due to the leader being in the presence of entirely like-minded and equally brilliant bandmates: avant-garde warrior Cecil McBee on bass, who navigates his instrument with such surpassing dexterity even as he gets the fattest, toughest sound imaginable from it; the inimitable Andrew Cyrille, perhaps THE most distinguished free drummer ever, and the huge presence of clarinetist John Carter, himself one of the most important chroniclers of the African diaspora's musical experience, as well as being perhaps the greatest practitioner of jazz clarinet in the history of the music.

Equally important is the extremely high quality of the compositions. Each has a profound weight, an almost unfathomable insistence, yet wrapped in a dancing, inebriated, mock glory that belies their grandeur. Mesmeric, insistent, complex yet entirely accessible, these songs bespeak a lifetime of communality, struggle, and eventual triumph by dint of sheer perseverance. Yet, there is not the slightest whiff of maudlin solipsism, cheated glory, groveling self-pity, or slighted entitlement. Instead, as with the finest of avant-garde jazz, there's a kind of insouciant, flip-you-off casualness amid an organized chaos that bespeaks the full monty of deal-with-it, in-your-face musical essentiality. Huh?

No mistake, these lads are trippin', and at the highest possible level.

Here's the deal. You know what this is? Cecil Taylor that you can actually like; Anthony Braxton that makes sense; Wadada Leo Smith sans the radical weirdness. This, in my humble opinion, is the finest black American folk music ever recorded.
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brilliant is one word 22 janvier 2015
Par bigyank61 - Publié sur Amazon.com
I fell on this by chance and was hooked..Brilliant is one word. I even ended up buying and read his bio "Song for the Unsung"..Then my quest began looking other titles by him..I must say truly on the great's. I often play this music on my jazz show...
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Horace Lives! 27 février 2013
Par Winter Sun - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
I ordered "The Dark Tree" which is a classic master work by Horace Tapscott.
The double CD arrived right on schedule and in perfect condition. What more
could you ask for?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Good stuff. Someone described it as Archie Shepp that ... 2 avril 2015
Par Robin Rich - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
Good stuff. Someone described it as Archie Shepp that you actually like. I'm down with that. Horace Tapscott was an amazing piano player with bottom end for days. I'm a closet clarinet lover so John Carter knocked my socks off. I've never heard the instrument used so well in a free jazz setting. It's great that this disc and The Giant is Awakened are available again.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?