Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 17,99

Économisez
EUR 7,01 (28%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Les deux maisons: Essai sur la citoyenneté des Juifs (en France et aux États-Unis) par [Birnbaum, Pierre]
Publicité sur l'appli Kindle

Les deux maisons: Essai sur la citoyenneté des Juifs (en France et aux États-Unis) Format Kindle

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 17,99

Longueur : 432 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

LA PARADE DU 4 JUILLET 1788 ET LES DEUX RÉVOLUTIONS

Le 4 juillet 1788, à Philadelphie, lors de la grande parade qui commémore la Déclaration d'Indépendance ainsi que la ratification de la Constitution par la Virginie, derrière le président de la Cour suprême de cet État tenant dans ses bras la Constitution de 1787, c'est une longue foule débonnaire de plusieurs milliers de personnes qui s'écoule composée de paysans, de fermiers, de représentants innombrables et en tenue de chaque corps de métier, de juges, de soldats, de médecins, des consuls des pays étrangers, un cortège sans fin de plus d'un kilomètre et demi. Tel un serpentin, cette foule s'engage paisiblement dans une artère, puis dans une autre, traverse la ville en long et en large tandis que des milliers d'habitants enthousiastes applaudissent inlassablement aux fenêtres. A l'avant se tiennent des dizaines de cavaliers qui brandissent les symboles de la jeune République, l'aigle, omniprésent, mais aussi la Constitution. Des chevaux tirent des temples de la Liberté, d'autres entraînent derrière eux un modèle à peine réduit de la frégate britannique capturée, la Serapis, saynète qui recueille le plus d'applaudissements. Elle participe à l'invention d'un rituel républicain quasi religieux qui marque l'invention d'une nation avec ses drapeaux, ses oriflammes, ses bannières, son répertoire de décorations, ses statues de héros et transforme ce moment en une cérémonie riche en symboles magnifiant une communauté harmonieuse de citoyens vertueux. Pour beaucoup de participants, la Révolution, la guerre d'Indépendance tout comme l'élaboration de la Constitution résultent d'une intention divine. Parmi ces multiples personnes qui défilent joyeusement, on remarque un groupe de religieux : comme le note un observateur, «on avait pris soin de mettre côte à côte les serviteurs de Dieu représentant ensemble les religions les plus dissemblables afin de souligner l'influence chrétienne charitable qu'exerce un gouvernement libre. Voir les rabbins des Juifs bras dans les bras avec des prêtres était un spectacle délicieux. On ne pouvait imaginer un symbole plus joyeux de l'ouverture de tous les pouvoirs et fonctions non seulement à toutes les sectes de chrétiens mais également aux hommes de qualité de chaque religion». Une telle scène est inconcevable, au même moment, dans une autre partie du monde : voir défiler ensemble, dans la bonne humeur, tandis que sonnent à toute volée les cloches de Christ Church, que les canons du Rising Sun lancent fièrement leurs saluts, des citoyens curés et rabbins, des représentants, à l'époque, de chaque religion, déambulant de conserve sans aucune crainte comme «un symbole de l'union».
Ce spectacle inédit prend encore plus de relief lorsque l'on sait que ce défilé patriotique et bon enfant se conclut par un banquet en plein air auquel plus de 15 000 personnes se trouvent conviées : comme Naphtali Philips s'en souvient longtemps après pour y avoir participé lui-même, «on avait pris soin de préparer une table séparée pour les Juifs qui ne pouvaient partager leur repas avec les autres convives accueillis à d'autres tables... elle était présidée par un vieux cordonnier de Philadelphie nommé Isaac Moses». On leur servit une nourriture kosher afin que les citoyens juifs de Philadelphie puissent festoyer et célébrer d'innombrables toasts au son du canon et en compagnie de leurs concitoyens tout en respectant leurs propres lois : ils purent déguster du saumon, du hareng, du pain, des citrons et du raisin. Cette égalité instaurée de fait entre les religions se présente comme la conséquence logique de l'article VI, section 3, de la Constitution qui déclare qu'«aucun test religieux ne sera jamais requis en tant que qualification à l'exercice d'un emploi public aux États-Unis», texte décisif qui, plus que tout autre, instaure, par-delà les déclarations flamboyantes, une réelle égalité entre divers cultes en imaginant un espace public sécularisé, une séparation entre l'Église et l'État, qui sera explicité dans le Premier Amendement voté par le Congrès en 1789 et adopté en 1791, lequel, tout du moins au niveau fédéral, abolit définitivement l'idée d'un test religieux pour l'obtention d'un emploi public. Cette procession tout comme celles qui se déroulent au même moment à New York ou à Boston revêt, pour de nombreux observateurs de l'époque, une dimension semi-religieuse qui sanctifie un ordre constitutionnel. Elle témoigne de l'invention d'une religion civile que beaucoup comparent à la Sortie d'Égypte, aux Tables de la Loi données à Moïse ou encore à la libération des Juifs de Babylone.

Revue de presse

Pierre Birnbaum nous a déjà donné quelques livres majeurs sur le destin des Juifs dans l'ère moderne. Il s'est notamment intéressé au modèle français d'assimilation et à son principe de citoyenneté...
Avec son dernier ouvrage, Pierre Birnbaum élargit le champ. Il nous conduit aux Etats-Unis où le processus d'émancipation des Juifs s'engage dès la déclaration d'indépendance...
Aujourd'hui, toutefois, ce modèle est mis à mal sous les pressions conjuguées des religieux de toutes confessions, y compris juive. Le mur de séparation entre la religion et la sphère publique, si laborieusement édifié, est à nouveau ébranlé. Un beau livre d'histoire, tout actuel. (Marc Riglet - Lire, septembre 2012)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1516 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 432 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (6 septembre 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B009SSF2S0
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°371.149 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Un livre très éclairant, passionnant, mettant en avant les travers et les bien faits des deux modèles
Ce ui est neuf ds ce livre est notamment la position bien différente des communautés juives au-delà des positions des états
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus