Acheter d'occasion
EUR 13,70
+ EUR 6,00 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par PotPit
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La deuxième épouse Broché – 15 août 2006

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 13,70

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Rosa

«La nuit est en avance d'un jour.» Je Lui murmure ces mots à l'oreille. Je dis, c'est une phrase que j'aime, une phrase en guise de salut, prononcée comme on agite un foulard d'adieu, comme on tend la main pour envoyer un baiser. Une phrase pour tirer ma révérence au monde, pour clore un destin. Le mien. Elle sera mon unique testament. Il le sait. En décidant de mourir, j'ai l'impression de trouver une manière de mettre en pratique cette formule, comme on met en musique une partition. Je m'en vais vers Lui, répétant : la nuit est en avance d'un jour, la nuit est en avance d'un jour, telle une profession de foi, celle de la musulmane que je suis. Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mohamed est Son Prophète.
«Pas de pathos, raconte !» ordonne-t-Il. Bien sûr, Dieu sait tout de moi, mais je Le soupçonne, comme toutes Ses créatures, d'adorer les histoires de bonnes femmes. Je ne vais pas Le frustrer. Et je ne me ferai pas prier, car je ressens un besoin impérieux de revenir dans le détail sur mon existence, de revoir chaque épisode de mon chemin sur terre, des plaines d'Algérie, où je suis née, à Créteil, où je suis morte.
Je prends ma pose de magistrate, me racle la gorge comme un homme et commence par la formule appropriée : «Au nom de Dieu, Toi, Allah clément et miséricordieux...»
Que je Te dise d'abord, je me suis toujours sentie privée de cette sérénité que j'observe chez les Algériens récemment débarqués en métropole. Ce sens premier du bonheur qui patine leur existence. Cet amour pour une France dont ils ne soupçonnent pas les infidélités.
Certains jours, je me disais que le savoir nuit, que la connaissance s'oppose au plaisir de vivre, tout simplement. S'il m'avait été donné de choisir, je n'aurais pas quitté la terre natale.

Présentation de l'éditeur

À Paris, en 2003, un député algérien est retrouvé assassiné. L'enquête fait apparaître qu'il menait une triple vie, entretenant plusieurs foyers. Inspiré de ce fait divers authentique, le roman de Fawzia Zouari met en scène quatre femmes aux prises avec la trahison masculine.
Halima, première épouse, élevée en Algérie, plus fataliste que révoltée par l'infidélité de son mari, Sadek, tente de s'épanouir dans sa nouvelle identité française. Rosa, la deuxième épouse, magistrate et fille de harki, fait une tentative de suicide en apprenant que le même Sadek a un autre foyer et d'autres enfants. Lila, jeune beurette émancipée, n'a qu'une envie : échapper à sa cité au bras d'un fiancé nanti.
Mais il y a aussi Farida, la romancière, happée par le destin de Rosa, qu'elle s'obstine à sauver du coma en lui parlant.
Dans l'épreuve commune de chaque épouse réduite au rang d'une «seconde», en spirales et en échos, les itinéraires se croisent. À travers les récits des concubines se dessine la situation des femmes issues de l'immigration, chacune marquée par son passé, sa façon de vivre l'exil ou l'intégration. Et, au-delà de cette réalité sociologique, s'expriment avec une remarquable justesse les craintes et les fantasmes, les déceptions et les désirs de toute femme.

La fiction et la réalité se nourrissent l'une de l'autre, les personnages, emblématiques, sont incarnés de manière poignante. Dans ce quatrième roman, le talent de Fawzia Zouari s'affirme avec éclat et sensibilité.

Fawzia Zouari, née au Kef en Tunisie, docteur en littérature française et comparée, vit à Paris depuis 1979. Journaliste à Jeune Afrique, elle a publié notamment Ce pays dont je meurs (Ramsay 1999) et La Retournée (Ramsay. 2002 : Ramsay Poche. 2006).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

3 décembre 2015
Format: Broché|Achat vérifié

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?