Acheter d'occasion
EUR 8,65
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le droit d'aimer Broché – 30 janvier 2014

4.6 étoiles sur 5 20 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 62,99 EUR 8,65

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Je m'en souviens comme si c'était hier...
10 octobre 1967, 16 h 30. La grisaille d'automne s'accroche, tenace, aux façades des ruelles de Tullins. Une fin d'après-midi comme tant d'autres dans ce petit village de l'Isère. La sonnerie du collège a retenti depuis longtemps, mais je ne suis pas pressée de rentrer à la maison. Je tue le temps devant les boutiques de vêtements, admirant, dans les vitrines, ces chemisiers que j'aime tant mais qu'il faut que je me contente de regarder. Maman répète qu'il faut être raisonnable. J'ai seize ans et je grimace un peu, mais je ne fais pas d'histoires. Nous traversons une période difficile.
L'idée de me retrouver seule avec mon père m'oppresse. Il est déprimé, abattu, si différent du père que j'ai connu. Depuis plus d'un mois, nous habitons dans une maison sinistre, presque un taudis. Depuis plus d'un mois, je traîne des pieds en sortant du collège, pour m'assurer que maman sera rentrée du travail avant mon retour.
Le bruit d'un klaxon. Je me retourne et aperçois la 404 bleue des Mariani, avec ma tante au volant. Ma gorge se noue. Hier, le buraliste du village a dit à papa qu'un couple était à notre recherche. Nous avons tout de suite compris de qui il s'agissait : le frère de ma mère, Dominique, et sa femme, Marthe. Maman m'avait donné pour consigne de n'ouvrir à personne. «Mon frère est prêt à tout», avait-elle ajouté, visiblement inquiète.
Mais j'ai eu si peur de ne jamais revoir ma tatie depuis que nous sommes partis de chez eux que j'en oublie les mises en garde. Et puis, son sourire me rassure, je ne pense qu'à une chose, me jeter à son cou et l'embrasser. La voiture ralentit et s'arrête à ma hauteur. Oncle Dominique baisse la vitre.
«Monte ! On veut te parler.»
Ce «Monte», impérieux, résonne encore aujourd'hui dans ma tête. Il me refroidit instantanément, mais ne laisse aucune place au choix. Je monte à l'arrière. Nous nous arrêtons quelques mètres plus loin, sur le parking de la place du village. Ma tante éteint le moteur, mais ni elle ni mon oncle ne font le geste de sortir de la voiture. Oncle Dominique se tourne vers moi, son chapeau vissé sur sa tête des mauvais jours.
«Alors, vous habitez Tullins ?»
La crainte me rend docile. Je raconte ce qui se passe à la maison, que ce n'est pas le Pérou. Que papa n'est pas très en forme, que maman travaille énormément. Qu'elle est fatiguée, mais qu'elle tient le coup, comme d'habitude. Mon oncle me fixe du regard, sans un mot, depuis la place du mort. Il y a longtemps qu'il ne conduit plus, depuis qu'il s'est fait arracher la main à la guerre. Quand j'étais petite, sa prothèse en ferraille, qu'il recouvrait d'un gant, me mettait mal à l'aise. Je n'arrivais pas à dessiner des personnages masculins avec deux bras. L'État l'avait indemnisé pour sa blessure de guerre, en lui attribuant gratuitement une licence de débit de tabac, mais il était devenu aigri, presque haineux.

Présentation de l'éditeur

" Ton papa est prêtre. " Une révélation qui a changé la vie d'Anne-Marie. Aujourd'hui elle a décidé de briser ce lourd secret et de partager son histoire: le récit d'une filiation taboue mais, avant tout, d'une merveilleuse histoire d'amour, par-delà les lois des hommes et de l'Église. Un livre pour ouvrir les yeux de l'Église sur le sort de ces enfants nés de prêtres ou de religieuses. " Laissez-leur le choix d'aimer, de se marier, d'avoir des enfants. L'Église n'en sera pas diminuée. "

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Les cathos "bien pensants" devraient s'intéresser à ce cri du coeur ou lieu de juger et "condamner" !
Divorcée... puis vivant en couple quelques années + tard, je vous livre cette anecdote :
Lors d'une rencontre annuelle avec groupe de personnes que je connaissais bien (dans le contexte de mon travail).... une messe était célébrée en fin de matinée, avant le repas :
"le curé qui officiait et qui me connaissait bien, vient vers et moi et de me dire "vous savez que vous ne pouvez pas communier" ! je ne pourrai pas vous donner la communion si vous vous avancez vers moi.
Comment peut-on permettre à des hommes comme vous et moi (à savoir ce curé) de vous EXCLURE ?
Ma réponse a été spontanée :" rassurez-vous vous n'aurez pas ce problème, je ne reste pas à votre célébration"
Suis revenue au moment du repas : mes collègues étonné(e)s de mon absence à la messe, m'ont questionnée, ignorant tout de l'historique (dixit les paroles du prêtre avant la messe)
Ma réponse déterminée : JE N'ETAIS PAS AUTORISEE à participer COMPLETEMENT à cette CELEBRATION !!! pas plus.
NO COMMENT !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai pleuré en lisant ce livre écrit avec une grande sensibilité. Comment une institution peut-elle exiger qu'un prêtre ne puisse jamais accepter d'accueillir la femme aimée passionnément et l'enfant fruit de cet amour.Pourquoi cette loi du silence qu'ils n'arrivent pas à rompre ? Pourquoi cette culpabilité qui détruit toutes leurs vies ? Et le droit des enfants d'être élevé par leur père ? et le droit inaliénable de chacun de choisir sa vie ? Le drame humain de ce livre me révolte : quel terrible gâchis que rien ne justifie. J'ai envie de dire après la lecture ce livre : vous les prêtres qui faites vivre aujourd'hui à vos femmes et enfants la souffrance d'un amour clandestin, vivez votre amour en plein jour sans attendre l'autorisation de la hiérarchie, arrêtez cette souffrance inacceptable et continuez à servir l'église. Lisez ce livre, et exercez votre droit d'aimer, votre engagement au célibat est nul car contraire au droit de l'homme. Laissez vous saisir par ce témoignage poignant et n'ayez peur de vivre votre amour, une lumière pour l'église !
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
L’amour est le socle commun des trois religions du livre, mais elles ne l’interprètent pas de la même façon. Cette autobiographie touche aux tabous de la religion catholique prônant l’amour de son prochain, en y plaçant des limites singulières : aimer vous les uns les autres, mais gardons au sein du dogme des distances affectives!

L’homme à l’image de Dieu
Dieu s’est fait homme, car l’homme est à son image disent les écritures. La meilleure preuve est que Jésus aimait les hommes sans distinction de sexe : les évangiles ne cessent d’en parler, au grand dam de certains de ses apôtres qui s’en sentaient moins aimés. La chrétienté s’est construite sur ces fondations là : des hommes propageant la parole du Christ, des hommes qui vivaient en leurs temps avec femme et enfants, n’en déplaise au puristes. Il eût été inconcevable qu’un homme vive seul, dérogeant aux règles de la société de son époque : nul n’aurait suivi un pasteur à qui l’on ne pouvait s’identifier. Le bon disciple est bon, généreux, sait pardonner et partager, par son exemple indique la voie à suivre afin de rendre la justice plus équitable entre les grands et les petits. Puis, l’église a décidé, par des règle toujours plus rigoureuses, jusqu’à l’absolutisme, de revendiquer le célibat définitif des prêtres au début du XIème siècle. Une règle qui a mis bien du temps à se mettre en place. Encore que !
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par manu le 24 février 2014
Format: Broché Achat vérifié
un livre passionnant qui pointe du doigt certaines incohérences de l Eglise catholique. Sincérité, émotion, souffrance, mais aussi Amour..un livre à recommander afin que chacun sache, pour que l Amour ne soit pas un droit mais une évidence
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
est un livre très émouvant et bouleversant et de plus très bien écrit, il est tout simplement magnifique. A lire
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Dès les premières lignes, je me suis senti très touché par la simplicité et la profondeur de ce magnifique témoignage, plein du parfum d'évangile.L'auteure a pris le temps de partir à la recherche de ses racines, tellement profondes, terreau de ce que nous sommes et socle de notre à venir ! Avec une énergie exceptionnelle, elle a déplacé des montagnes et traversé des déserts et donné ainsi un sacré témoignage à ceux qui lui ont donné la vie et à celles et ceux ont croisé et croisent sa route...Je conseille ce libre à ceux qui ne comprennent pas les raisons d'un célibat imposé aux prêtres ...en lisant le droit d'amer, j'ai vérifié une fois de plus que Dieu n'est pas juge mais libérateur dont l' Amour nous met debout et que nous pouvons marié fidélité à l' évangile et évolution.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?