• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La ferme des animaux a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La ferme des animaux Poche – 4 janvier 1984

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.4 étoiles sur 5 148 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 4 janvier 1984
EUR 6,50
EUR 6,00 EUR 1,17
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 47,99
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La ferme des animaux
  • +
  • Antigone
Prix total: EUR 12,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Avec un dossier réalisé par Mériam Korichi, agrégée de philosophie, et une «lecture d'image» par Alain Jaubert, écrivain et réalisateur. Recommandé pour les classes de lycée. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

«Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : "Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux."Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : "Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres."»

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Sage l'Ancien l'a dit : il faut libérer les animaux de l'esclavage que l'Homme leur impose et se libérer de son joug ignoble !
En ce 21 juin, les animaux de la Ferme du Manoir s'insurgent et chassent leur maître de sa propriété. Il leur faut désormais s'organiser et, très vite, les cochons s'imposent en leaders. Les sept commandements votés, les animaux se mettent au travail pour assurer l'autarcie de la ferme et faire triompher leur nouvelle doctrine : l'Animalisme.
Pourtant, l'égalité prônée trouve déjà ses failles et la soif du pouvoir en attire plus d'un...
Dans cette satire acerbe de la société, Orwell témoigne avec justesse, pertinence et honnêteté des perfidies du totalitarisme dont il dénonce sans détour chaque travers : de la force persuasive des orateurs qui, par des démonstrations de force,en réprimant sévèrement les opposants ou en choisissant un bouc émissaire imaginaire, manipulent et trompent un peuple passif et résigné jusqu'à la prise de pouvoir arbitraire du dictateur. Les animaux sont ainsi les avatares ridicules et tragiques des Hommes (l'épisode du putsch est terriblement réaliste et la dernière scène du ligne fait particulièrement froid dans le dos...).
Cette distanciation ironique rappelle celle que La Fontaine prend dans ses fables et permet une identification originale et marquante sans être directement accusatrice.
Quand l'humanité des animaux fait réfléchir à l'animalité des hommes...
Remarque sur ce commentaire 74 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Cette histoire de coup d'état animal n'est pas sans nous rappeler quelques moments cruciaux de notre Histoire.
Orwell décortique, à travers des personnages d'animaux, toute la mécanique du totalitarisme.
Un cochon, bien nommé, détourne un idéal collectif en idéal personnel.
Dans cette ferme nous apprenons comment manipuler la foule, créer un ennemi fictif, amener la population à adorer une situation qui leur est nuisible, se fabriquer une armée de soldats cruels et dévoués, exécuter de faux coupables pour redorer l'image du Petit Père des Animaux...
Le premier degré est intéressant, le second encore plus...
Remarque sur ce commentaire 45 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Faut-il encore présenter l’oeuvre d’Orwell, auteur visionnaire au parcours improbable, qui a déjà offert à la culture le mondialement célèbre 1984, récit d’un monde totalitaire.

En fin observateur de la société, de ses évolutions futures et de ses dérives toutes Humaines, Orwell, de son vrai nom Eric Blair, a tiré un ouvrage que l’on m’avait conseillé ici-même, à l’analyse très fine : La ferme des animaux.

Dans une ferme de l’Angleterre, à l’orée du monde moderne, les animaux se rebiffent. Réunis par Sage l’Ancien dans la grange, ils écoutent attention ce cochon sur sa fin, qui leur explique que l’origine de leur condition misérable n’est autre que l’Homme. Vivre sans l’Homme, renverser la hiérarchie des relations, inverser la domination, serait le salut du monde animal. C’est ainsi qu’un jour, les animaux prennent le pouvoir, se débarassent des hommes, et rebatisent l’ancienne Ferme du Manoir en Ferme des Animaux, édictant sept commandements permettant à tous de vivre harmonieusement.

Tableau tout en image de la domination naturelle des sociétés par la manipulation, la peur, l’exclusivité du savoir et donc du pouvoir, La ferme des animaux et un livre intéressant, résumant de manière ludique et abordable comment fonctionne un pouvoir totalitaire, comment s’installe une dictature.

« Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ».
Remarque sur ce commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Incognita TOP 500 COMMENTATEURS le 10 juin 2012
Format: Poche Achat vérifié
Orwell est surtout connu pour "1984". Pourtant, il est un autre ouvrage de cet auteur, que l'on doit lire si l'on veut saisir toute l'ampleur de sa critique du totalitarisme. Il s'agit de "La ferme des animaux". Ce roman publié, pour la première fois en 1945, sous le nom d'Eric Blair ' le véritable patronyme d'Orwell - est une utopie à l'humour grinçant.

Ce qu'il y a de remarquable, dans cette fable animalière, c'est qu'elle parvient à décrire, en peu de pages, la genèse du communisme soviétique et les inévitables dérives du communisme. "La ferme des animaux" se situe dans l'étude du phénomène totalitaire. Elle est une analyse du processus révolutionnaire et de l'impossibilité de la pensée de gauche à s'incarner dans les faits.

La ferme des animaux a pour cadre une exploitation agricole anglaise, dans laquelle les animaux ont la faculté de parler. Parmi ces animaux, le groupe des cochons se distingue par l'intelligence.
L'un des cochons, surnommé Sage l'Ancien (mélange de Marx et de Lénine), est l'idéologue de service. Le discours de Sage l'Ancien fleure bon le socialisme de tous les temps. Il excite le ressentiment, dans le présent, et promet une vie meilleure dans le futur. Après son discours fondateur, Sage l'Ancien meurt et la révolution a lieu. Le fermier Jones est renversé. Un triumvirat, composé de trois jeunes cochons - Napoléon (Staline), Boule de Neige (Trotski) et Brille-Babil (Zinoviev ?) - s'empare des rennes du pouvoir. Les trois cochons proclament l'"animalisme" idéologie officielle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?