Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Le fidèle Rouslan par [VLADIMOV, Gueorgui]
Publicité sur l'appli Kindle

Le fidèle Rouslan Format Kindle

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

Longueur : 252 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Présentation de l'éditeur

" Sommes-nous une nation de chuchoteurs, d'ordures et de mouchards, ou sommes-nous un grand peuple ? "

Gueorgui Vladimov



À travers le portrait de Rouslan, chien de garde dans un goulag, Gueorgui Vladimov livrait un brûlot, description aussi fascinante que glaçante de l'enfer concentrationnaire et, au-delà, de l'atroce absurdité du système soviétique. Écrit au début des années 1960, publié clandestinement en Allemagne en 1973 par une maison d'édition fondée par des réfugiés russes, puis en France en 1978 au Seuil, Le Fidèle Rouslan ne paraîtra en URSS qu'après la perestroïka.



Un temps attribué à Soljenitsyne, un chef-d'œuvre à redécouvrir, par un des grands dissidents russes, injustement méconnu.


Biographie de l'auteur

Né en 1931 en Ukraine, Gueorgui Vladimov a fait ses débuts littéraires dans les années 1950, avec Le Grand Filon (Gallimard, 1963). Au tout début des années 1960, il écrit ce qui deviendra son ouvrage le plus connu, Le Fidèle Rouslan. En 1967, lors du congrès de l'Union des écrivains, Vladimov défend la liberté artistique. Dix ans plus tard, il démissionne de la même Union et prend la direction de la section clandestine moscovite d'Amnesty International. Constamment surveillé, menacé d'arrestation, il émigre en 1983 en Allemagne de l'Ouest. Ami du dissident Andreï Sakharov, reconnu comme l'un des écrivains les plus courageux de sa génération, Gueorgui Vladimov s'est éteint à Francfort en 2003.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 3107 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 252 pages
  • Editeur : Belfond (16 janvier 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00HRKOENA
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°419.722 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Rouslan est un chien. Mais pas n'importe quel chien! C'est un chien de garde dans un camp du Goulag, dressé à surveiller les prisonniers, à les faire marcher par cinq, à rattraper les rares évadés ...

Tout allait bien pour Rouslan jusqu'à ce matin où il découvre que le camp a été déserté. Il n'y comprend plus rien. Sa vie perd tout son sens. N'ayant plus rien à faire, il réfléchit à ses perspectives d'avenir et revoit son passé parmi ses congénères livrés à eux-mêmes.

Quelques mois plus tard, sa patience est récompensée. De nouveaux déportés arrivent. Rouslan reprend sa place dans le camp. Mais rien ne va plus! Rouslan n'a pas compris que les hommes qu'il veut surveiller sont des ouvriers venant travailler à l'usine construite sur l'emplacement du camp. Il finira l'échine brisée pour n'avoir pas compris le sens du mot "liberté"
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique