• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Le fils a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le fils Broché – 30 mars 2016

3.9 étoiles sur 5 47 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,90
EUR 8,90 EUR 3,89
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le fils
  • +
  • Les Intéressants
Prix total: EUR 18,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Meilleur Livre du mois sur Amazon.com (juin 2013) : En 1859, Eli McCullough, fils de pionnier texan âgé de 13 ans, est capturé par les Comanches lors d’une rafle féroce sur les terres de sa famille. D’abord fait esclave avec son frère moins courageux, Eli assimile peu à peu la culture comanche en apprenant à monter à cheval, à chasser et à faire la guerre. Lorsque la tribu succombe aux maladies et fléchit face aux colons, Eli n’a d’autre choix que de retourner au Texas, nourri d’une soif de liberté et d’autodétermination qui jalonnera l’ascension inexorable de sa famille dans les industries bovine et pétrolière. Dans Le Fils, Philipp Meyer conte le récit épique de 150 ans de fortune, de famille et de pouvoir à travers les souvenirs de trois narrateurs inoubliables : Eli, âgé de 100 ans et simplement désigné comme « le Colonel », Peter, fils d’Eli surnommé « la grande déception » pour ne pas avoir su correspondre à l'image que la famille avait d’elle-même, et Jeanne Anne, arrière-petite fille d’Eli, qui lutte pour la survie de l’empire McCullough dans le paysage économique du Texas moderne. Il s’agit un roman long, mais dans lequel on ne s’ennuie pas ; le talent (et l’obsession) de Meyer pour les détails historiques et vernaculaires est essentiel et les voix distinctes de ses personnages plus vrais que nature sont les moteurs du récit. L’auteur ne fait pas de compromis sur les passages sanglants : le portrait cru (et souvent captivant) de la violence au Texas au milieu du 19ème siècle risque de faire tressaillir certains lecteurs, mais celui-ci n’est pas gratuit. En 2009, son premier roman Un arrière-goût de rouille fut encensé pour avoir su représenter de manière saisissante et originale l’Amérique post-industrielle ; mais avec le Fils, Meyer s’est surpassé. Ce livre compte parmi les œuvres audacieuses de l'année 2013 et même au-delà. Les premières critiques qualifient le Fils de chef-d’œuvre ; bien qu’il soit facile d’invalider de telles louanges en raison de leur caractère hyperbolique, ce roman n’en est pas moins une réussite extraordinaire. --Jon Foro --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Extrait

LE COLONEL ELI McCULLOUGH

Extrait d'archives sonores, 1936

On a prophétisé que je vivrais jusqu'à cent ans et maintenant que je suis parvenu à cet âge je ne vois pas de raisons d'en douter. Je ne meurs pas en chrétien bien que mon scalp soit intact et si les prairies des chasses éternelles existent, alors c'est là que je vais. Là ou droit vers le Styx. M'est avis à cette heure que mon existence a été beaucoup trop courte : tout le bien que je pourrais faire si on me donnait ne serait-ce qu'une année de plus sur pied. Au lieu de quoi je suis rivé à ce lit, à me souiller comme un nourrisson.
Si le Créateur juge bon de m'en donner la force, j'irai jusqu'aux eaux qui coulent au milieu des pâturages. Le coude oriental de la Nueces. Même si j'ai toujours préféré la Devil's River. En rêve je l'ai rejointe trois fois et on sait bien qu'Alexandre le Grand, lors de sa dernière nuit parmi les vivants, a quitté son palais en rampant pour tenter de se noyer dans l'Euphrate, sachant qu'en l'absence de corps, son peuple le croirait monté au ciel parmi les dieux. Sa femme l'a rattrapé sur la berge ; elle l'a ramené de force chez lui où il s'est éteint en mortel. Et après on me demande pourquoi je ne me suis jamais remarié.
Si d'aventure mon fils faisait une apparition, j'aimerais autant qu'on m'épargne son sourire victorieux. Graine de ma destruction. Je sais ce qu'il a fait. Mais je crois qu'il a depuis longtemps honoré de sa présence les rives du Jourdain, vu que Quanah Parker, le dernier chef comanche, n'a donné au gamin qu'une maigre chance d'atteindre l'âge de cinquante ans. En échange de cette information j'ai offert à Quanah et ses guerriers un jeune bison non castré, une bête exceptionnelle que nous avons chassée à l'ancienne, à la lance, dans ces pâturages qui furent jadis leur terrain de chasse et qui aujourd'hui m'appartiennent. Parmi les compagnons de Quanah se trouvait un vénérable chef arapaho ; tandis qu'assis ensemble nous partagions le foie encore chaud du bison, trempé selon la tradition dans la bile de ranimai, il me donna une bague en argent qu'il avait ôtée en personne du doigt du général George Armstrong Custer, à la bataille de Little Bighorn. Sur la bague il est gravé «7e Cav» ; un coup de lance y a laissé une profonde cicatrice. Comme je n'ai pas d'héritier digne de ce nom, je l'emporterai avec moi dans le fleuve.
Ma date de naissance est bien connue. La déclaration d'indépendance qui arracha la République du Texas à la tyrannie mexicaine fut ratifiée le 2 mars 1836 dans une humble bicoque sur les bords du Brazos. La moitié des signataires avaient la malaria ; les autres étaient venus au Texas pour échapper à la potence. Je fus le premier enfant de sexe masculin de cette nouvelle république.
Des siècles de présence au Texas n'avaient mené les Espagnols nulle part. Depuis Christophe Colomb, ils soumettaient tous les indigènes se trouvant sur leur route. Je n'ai jamais croisé d'Aztèques, mais ça devait être une jolie bande d'enfants de choeur parce que les Apaches Lipans ont arrêté net les vieux conquistadors. Et puis sont arrivés les Comanches. Le monde n'avait rien vu de tel depuis les Mongols : ils ont jeté les Apaches à la mer, détruit l'armée espagnole et fait du Mexique une foire aux esclaves. Je me souviens d'avoir vu des Comanches mener, comme on mène du bétail, des villageois mexicains par centaines le long du Pecos. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Wow !
Je dois dire que j'ai été impressionné par les multiples qualités que cumule ce livre. Tout y est. Une trame narrative passionnante. Une fresque historique peinte avec une rare densité de détails. Des personnages très convaincants. Bref, j'ai avalé ces quelques 800 pages en trois jours, arrivant à peine poser le livre bien longtemps…
J'ai aussi apprécié le sens de la nuance de l'auteur qui, notamment, évoque la culture indienne, et notamment les Comanches, sans tomber dans une idéalisation douteuse.
Une recherche sur Google indique que l'auteur a réalisé plus de 100 interviews pour faire ce livre, qu'il a appris à faire du feu, à chasser, à tirer à l'arc, etc., pour être au plus près de ses personnages, et a lu plus de 350 livres, avant de consacrer 5 ans à son écriture.
On dit que le temps ne respecte pas ce qui s'est fait sans lui : gageons que l'ami Chronos va durablement respecter ce petit bijou...
PS : Âmes sensibles s'abstenir, beaucoup de violence très crue dans ce livre...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Très belle écriture que celle de Philip Meyer... Mais ... cela ne suffit pas parfois : ce livre qui se veut magistral - a un gros défaut pour nous lecteurs étrangers à l'histoire des états unis d'amérique , donc si vous voulez le lire et en profiter pleinement, je vous conseille de débuter par un peu d'histoire : celle des comanches, liée à celle du Mexique puis de la guerre entre le Mexique et l'amérique, les premiers colons, la guerre entre les sudistes et les nordistes...
sinon, vous risquez d'être vite perdu, voir lassé, car en plus dans ce livre, chaque chapitre passe d'une époque à une autre, et ainsi de suite jusqu'à la fin . Restez vigilant et revenez à l'arbre généalogique du début !
Enfin, si vous êtes bien avertis, c'est tout de même un très beau récit.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Une deception a la mesure des critiques qui encensent ce livre. Au debut, on apprécie la construction, le vocabulaire, le vent nouveau offert par Eli. Mais pschitt ! Bien vite le souffle s'écroule, le pathos et les longueurs ont raison de vous, et la seule hate qui vous emporte est celle de finir au plus vite. Autant au debut j'avais cru retrouver, dans une certaine mesure, un peu du souffle du magnifique "100 ans de solitude" de Garcia Marquez, autant le voici finalement lobotomise, réécrit par Danielle Steel et les scénaristes de Dallas... Franchement, voir ce livre couronne Prix des Libraires n'est guère encourageant !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Encore une œuvre victime du superlatif médiatique...les critiques en ont fait trop et du coup on est déçu. A part le côté tri-générationnel en boucle et le descriptif des conflits indiens'/mexicains/caucasiens , et éleveurs/pétroliers, rien de bien passionnant... Ça n'arrive pas à la cheville de Colorado saga qui en son temps m'avait passionnée et qui s'inscrivait dans une période sacrément plus longue... Bref on peut se passer de ce Fils assez peu légitime....
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
La lecture à travers trois personnages n'est pas toujours aisée en raison des retours dans le passé on se laisse porter par cette saga qui nous fait revivre les grandes périodes de "La Conquête " de la partie sud des Etats Unis. Avec toutefois le sentiment que l'auteur se complaît dans des descriptions particulièrement macabres
Mais ne boudons le plaisir d'un style concis,rapide ,
Une impression de roman écrit pour une adaptation cinématographique ......
A regretter toutefois qu'aucun personnage n'amène à l'empathie chacun n'étant préoccupé que de son ego.
Rien a voir avec les personnages pas plus qu'avec les ambiances et descriptions , la poésie , des sites et paysages de Jim Harrison(Dalva -Légendes d'automne etc ..) . auquel l'auteur est parfois comparé pas plus qu'à Faulkner qui nous immerge et nous fait vibrer dans les milieux dépeints
Si vous souhaitez passer un bon moment laissez vous tenter vous retrouverez Dallas , Danse avec les loups et d'autres encore ...
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai aimé les descriptions de la vie d'indien d'Eli. Mais ce roman manque d'entrain et de cohérence. Assez moyen au final.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par sofi le 26 juillet 2016
Format: Format Kindle Achat vérifié
Ennuyeux au possible. Je n'ai pas pu aller au bout. Je ne recommande pas ce livre. Et pourtant, j'ai essayé
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par JBA le 25 juin 2016
Format: Broché Achat vérifié
Une épopée captivante
Avec l'écriture de Philipp Meyer 😊
On ne s'en détache pas

Je recommande cette lecture sans hésiter
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique