• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 mois.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La fin de l'eurolibéralisme Broché – 12 janvier 2006

Retrouvez toutes nos idées cadeaux Livres dans notre Boutique de Noël
3.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,30
EUR 18,30 EUR 10,48
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Idées cadeaux Livres Idées cadeaux Livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Le « non » Français à la Constitution européenne claqua comme une gifle magistrale des simples citoyens aux élites tellement assurées de leur domination qu’elles n’hésitèrent pas à manifester leur mépris pour une opinion populaire présumée vulgaire. De là à dire que ce vote historique n’exprime qu’un décalage entre l’élite informée et le peuple dépassé par un monde qu’il ne comprend plus, il n’y a qu’un pas. De là à croire que ce « non » ne débouche sur rien, car il n’y a pas d’alternative au « modèle » euro-libéral, il n’y a aussi qu’un pas. Mais ce sont deux faux pas que le livre de Jacques Sapir entreprend de corriger. Au-delà du « non » français, ce livre bref, décapant, savant et pourtant facile à lire, va aux fondements mêmes du décalage entre le peuple du « non » et l’élite du « oui ». Jacques Sapir démonte tous les non-sens économiques sur lesquels repose le discours euro-libéral dominant. Dans une forme accessible, il explique comment les résultats de la science économique réduisent à néant le culte de la concurrence libre et non faussée sur lequel repose la construction européenne depuis vingt ans. Il met en lumière la « nouvelle trahison des clercs » unis pour le « oui ». Leurs argumentaires, mélanges d’attaques haineuses et de lieux communs erronés, témoignent d’une profonde crise intellectuelle et du mépris pour la démocratie. Une fois démontrées l’absurdité du discours euro-libéral, l’auteur peut présenter les fondements d’un modèle alternatif pour l’Union européenne : l’économie mixte organisée plutôt que l’économie de marché dérégulée.

Biographie de l'auteur

Jacques Sapir, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment : Les Economistes contre la démocratie (Albin Michel, 2002) et Les Trous noirs de la science économique (Seuil, " Points Economie ", 2003).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Idées cadeaux de Noël
Idées cadeaux pour les enfants, les passionnés de high-tech...et plus encore! Retrouvez notre sélection rien que pour vous.

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 février 2007
Format: Broché Achat vérifié
Jacques Sapir nous livre une excellente étude critique des fondements idéologiques, partisans et non avoués, du Traité Constitutionnel Européen. Ainsi revient-il notamment sur l'ineptie du terme "concurrence libre et non faussée" car pour qu'une concurrence soit libre, il est nécessaire qu'elle s'exerce dans un cadre régulé (et donc faussé). De même, une concurrence libre, sans règle, tue la concurrence par la création de monopoles - ce que tout le monde d'à peu près sensé, sait. Enfin, à quelle pensée économique se référait le terme "concurrence", de Sonnenschein, d'Arrow, de Lipsey-Lancaster, de Walras ? Toute pensée qui exclut naturellement l'autre...

L'économie mal pensée est anti-citoyenne et anti-démocratique. Ce brillant ouvrage nous aide à penser notre citoyenneté.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Le travail de Jacques Sapir s'appuie sur un préjugé que les faits démentent allègrement : selon lui, l'Europe serait "néolibérale" et ne jurerait que par l'économie de marché.
Tout cela est infirmé par les chiffres révélant, par exemple, que les règlements au sein de l'UE ont triplé au cours des vingt dernières années, et que l'Europe prend une place de plus en plus prépondérante dans les vies des citoyens des 27. Rappelons, pour ne citer qu'elle, que la PAC, créature administrative et socialiste par excellence, avale un quart du budget de l'Union.
Partant de là, Jacques Sapir a (presque) tout faux. Le "non" français du 29 mai 2005, c'est celui d'un peuple opposé au réglementarisme forcené imposé par Bruxelles, à cette Europe qui mesure le diamètre des concombres avant de les envoyer sur le marché, tandis que les marchés annexes (Afrique, Amérique du Sud) peinent à s'imposer chez nous à cause du protectionnisme.
Comment Sapir peut-il parler de "concurrence libre et faussée" alors que les barrières douanières mises en place par l'Europe, au nom de la protection des agricultures locales, empêchent les marchés émergents de pénétrer le marché européen et ses 300 millions de consommateurs ? Comment peut-il expliquer, sur des pages entières, que les monopoles résultent forcément du marché libre, alors que les seuls véritables monopoles toujours en vigueur dans de nombreux pays (cf La Poste) subsistent par la seule force de la Loi ?
Lire la suite ›
6 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?