EUR 20,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le fondement philosophiqu... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le fondement philosophique des mathématiques : Conférences à l'Ecole Normale Supérieure (1979-1981) Broché – 21 avril 2011

2.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,30
EUR 11,60 EUR 16,50
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Texte établi et annoté par Philippe Fouillaron. (Philippe Fouillaron est aussi le maître d’oeuvre des
Leçons de philosophie de Jean Beaufret parues au Seuil en 1998). Ce volume regroupe trois conférences prononcées en 1979, 1980 et 1981 à l’Ecole normale supérieure. Jean Beaufret y aborde une question classique de la philosophie : le fondement philosophique des mathématiques. Question à bien des égards grecque, puisque les Grecs ont promu les mathématiques du rang de connaissance pratique et utilitaire à celui de savoir rationnel, régi par la démonstration. Comment ce tournant fondamental dans l’histoire de la pensée s’est-il accompli ? Quelle en est l’origine ? Telles sont les questions qu’aborde Jean Beaufret, avec pour fil directeur cette affirmation de Heidegger : « De sciences, il n’y en aurait assurément jamais eu si la philosophie ne les avait devancées en leur ouvrant la voie ».

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

2.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ces trois conférences de Jean Beaufret, ami de M.Heidegger, prononcées en 1979-1981 et publiées aujourd'hui laissent déçu qui croit y trouver "LE" fondement des mathématiques, ces dernières rebutant par leur complexité l'accès à la physique: si les mots utilisés par les physiciens l'obscurcissent: comme on l'a dit "trou noir" ou "Big bang", "paradoxe des jumeaux" déguisent une réalité qui nous concerne, les mathématiques nécessaires à la cosmo-physique en rendent l'accès pour le moins ardu.
Malheureusement, dans la première de ces trois conférences, on ne trouve qu'une description très détaillée du cheminement parallèle de la philosophie et de la géométrie...En Grèce! L'auteur tente de nous faire comprendre ce qu'est une hypothèse "avec des si on pourrait mettre Paris en bouteille.. et si Einstein a dit vrai, etc.", mépris pour la physique du 20éme siècle assez rebutant. Ensuite, apparaissent Descartes, Pascal, Spinoza: "qui ne sort pas de Hollande, où il n'a pas vu Descartes", Malebranche," né l'année qui suit le Discours de la Méthode" etc. Enfin, dans la troisième conférence, apparaissent Kant et évidemment Heidegger, on y parle de l'espace: Descartes et la géométrie, et du temps (7+5=12, eh oui):" Heidegger admire ici en connaisseur le travail de Kant dans son objectivation de la qualité, aux antipodes de tout impressionnisme pur et simple (Bergson)". Bof..
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?