undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de KALIBAN > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par KALIBAN
Classement des meilleurs critiques: 1.314
Votes utiles : 544

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
KALIBAN

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Goulag : Une histoire
Goulag : Une histoire
par Anne Applebaum
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Le Goulag de A à Zek !, 23 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Goulag : Une histoire (Broché)
L'origine des goulags débute avec la Révolution de 1917 lorsqu'il fallait éloigner et enfermer les contre-révolutionnaires : le monastère Solovetski est alors réquisitionné par les Bolcheviks. Le régime des prisonniers politiques, parfois très souple, s'est durci au fil des années. Les camps se sont multipliés à partir des années 30. La coexistence entre prisonniers politiques et prisonniers de droit commun étaient à l'origine de nombreux conflits.
A partir de la seconde guerre mondiale et sous l'impulsion des "purges" généreuse s et successives de Staline, les effectifs des goulag grossissent de manière exponentielle. Des populations allemandes de la Volga aux prisonniers russes libérés à la fin de la guerre, des "ennemis du peuple" aux comploteurs en blouses blanches : tous sont mis au travail forcés. Les conditions de vie furent très variables d'un camp à l'autre. Certains souffraient de la faim, du froid et des sévices. Les rations alimentaires étaient calculées en fonction de la productivité de chacun. Les mineurs et les bûcherons en Sibérie souffraient beaucoup.D'autres prisonniers, davantage diplômés, étaient utilisés dans des unités de recherche scientifiques relativement prestigieuses. Les nombreux témoignages des "zeks" survivants - Soljeitsyne et Chalamov parmi les plus célèbres- illustrent et nourrissent les explications de l'auteur.
Anne Applebaum insiste également sur le rôle et l'importance des goulags dans le développement et la croissance économique de l'Union Soviétique. Des villes entières comme Magadan ont été complètement créées par et pour les zeks ; des régions entières (notamment le nord et l'extrême est, ont été désenclavées et mises en valeur grâce à l'activité de ces centaines de camps de travail. Les années 50 et 60 sont considérées comme l'apogée de ce système. Cependant, faute d'investissements, la productivité des travailleurs forcés s'est effondrée à partir des années 70.
Difficile de chiffrer précisément le nombre de détenus dans les goulags. Sous Staline, c'est vraisemblablement une vingtaine de millions de soviétiques qui ont séjourné dans les camps. Le nombre des victimes est lui aussi impossible à déterminer précisément.
Cet intéressant ouvrage de référence, qui a reçu, lors de sa publication en 2005, le prix Pulitzer, se lit très facilement : il est clair sans être simpliste, exhaustif (600 pages) sans être fastidieux.


Lusitania 1915, la dernière traversée
Lusitania 1915, la dernière traversée
par Erik LARSON
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

3.0 étoiles sur 5 Touché, coulé...., 20 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lusitania 1915, la dernière traversée (Broché)
En mai 1915, Le Lusitania, le paquebot de luxe de la compagnie Cunard line part de New York à destination de Liverpool. A quelques kilomètres des côtes irlandaises , il croise la route d'un sous marin allemand - le U20- qui va le torpiller. Le bateau, qui a sombré en une vingtaine de minutes, comptait environ 2 000 passagers et homme d'équipage ; seuls, 700 d'entre-eux survécurent au naufrage. Ce torpillage entraînera l'entrée en guerre des Etats-Unis en 1917.
Erik LARSON s'empare de cette tragédie historique pour construire un roman enrichi par ses multiples recherches et ses nombreuses lectures comme les lettres et les récits de certains des rescapés.
Il dévoile l'existence de la secrète "room 40" chargée de surveiller l'activité des sous-marins allemands. Les chapitres sur le U20 sont également intéressants : la guerre sous marine en était à ses balbutiements ; les sous-marins en 14 étaient bien vulnérables et leur mode de combat était sujet à bien des critiques même en Allemagne.
Le Lusitania n'a pas été protégé par l'amirauté britannique : était ce une négligence ? était ce volontaire ? L'auteur ne tranche pas mais il rappelle que L'amirauté britannique savait que le torpillage d'un paquebot chargé en partie de civils américain allait précipiter l'entrée en guerre des Etats-Unis ? Pendant la 1ère guerre mondiale, les navires de guerre britanniques avaient interdiction de porter secours à des navires torpillés par crainte qu'ils se fassent,à leur tour, eux aussi torpiller !
Un roman intéressant mais beaucoup moins inspiré que les précédents livres de l'auteur à savoir "le diable dans la ville blanche" ou que "dans le jardin de la bête".


Le Mercato d'hiver
Le Mercato d'hiver
par Philip Kerr
Edition : Poche
Prix : EUR 20,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Au pied du podium..., 4 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Mercato d'hiver (Poche)
L'entraîneur charismatique du London City Football Club, Joao Zarco, a été retrouvé assassiné. Le nouvel entraineur Scott Manson va, en parallèle gérer l'équipe et mener l'enquête dans et en dehors des vestiaires...

Philip KERR connait bien l'histoire du championnat anglais et il truffe son récit de références à des matchs mythiques, à des antagonismes séculaires et àdes joueurs ayant réellement existés. Il a imaginé un nouveau club de Premier League, le London City Football Club, appartenant à un milliardaire ukrainien à la réputation sulfureuse. Le portrait de son personnage principal, Scott Manson, est plutôt réussi : ancien footballeur international, victime d'une injustice policière, riche (actionnaires des chaussures de sport Pedila), intelligent et cultivé.

L'idée est originale  : les coulisses du football peuvent être le théâtre de nombreuses et passionnantes enquêtes policières. Cependant "Le mercato d'hiver" m'a quelque peu déçu. J'ai trouvé l'intrigue policière relativement simpliste car l'auteur s'est davantage attaché -dans ce premier roman de la série- à construire son club de foot, son équipe et son personnage principal. D'ailleurs, dans cette enquête, le football s'avère finalement n'être qu'un élément du décor.
Enfin, le réalisme de ce roman policier souffre forcément - et les suivants rencontreront à mon avis le même problème- de l'actualité omniprésente de la Premier League. Pour des raisons évidentes, Philip Kerr ne peut citer les joueurs qui, aujourd'hui, font parler d'eux sur et en dehors des terrains ni revenir sur l'évolution récente des différents clubs anglais. De ce fait, le décalage entre fiction et réalité est inévitable et cela me semble préjudiciable à l'intérêt qu'un lecteur - plus ou moins curieux de la Premier League, peut trouver aux enquêtes de Scott Manson. Ce problème n'existait pas dans celles de Bernie Gunther qui nous plongeait dans les années 40 et 50.
LE MERCATO D'HIVER ne mérite pas de carton jaune mais s'il faut remporter un trophée, Philip KERR aurait tout intérêt "à muscler son jeu".


Marchands d'Art
Marchands d'Art
par Daniel Wildenstein
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Portrait de collectionneurs de portraits !, 6 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marchands d'Art (Broché)
Le monde des grands marchands d'art est un monde méconnu et à ce titre, ce témoignage de Daniel Wildenstein est très intéressant. Issu d'une grande famille de marchand d'art et de collectionneur, les Wildenstein ont réussi en un siècle à se constituer un patrimoine estimé entre 5 et 10 milliards !!
Ils ont côtoyé les plus grands artistes mais aussi les plus grandes fortunes du siècle dernier comme les Rothschild.
Son grand père Nathan a fait fortune en mettant à la mode la peinture française de XVIIIème siècle. La crise de 29 les a presque ruinés ; ils ont été, en partie, spoliés par les Nazis. Son père Georges s'est de Malraux un ennemi juré.
Daniel Wildenstein raconte comment il a obtenu des centaines de tableaux du peintre Bonnard.
Le pape Paul VI l'a fait venir au Vatican pour vendre la Piéta de Michel Ange !!
Autant de souvenirs et d'anecdotes passionnantes qui laissent cependant le lecteur sur sa faim. En effet, ces chapitres ne sont que des esquisses et presque tous mériteraient de plus amples développements.


Y a-t-il un citoyen dans la salle ?
Y a-t-il un citoyen dans la salle ?
par Cyril Jarousseau
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Révolutionnaire !!, 14 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Y a-t-il un citoyen dans la salle ? (Broché)
Cette comédie à sketches, écrite pour le bicentenaire de 1789, revisite la Révolution Française. Si la trame des événements historiques est respectée (de l’ouverture des Etats-Généraux au procés du Roi en passant par la prise de la Bastille et la fuite à Varenne), la forme est des plus burlesques.
Les personnages sont des caricatures (Louis XVI ne comprend rien à ce qui arrive, Marie Antoinette chante comme une casserole). Les jeux de mots sont nombreux, les anachronismes également. Charlotte Corday donne la recette du pâté de tête, la Comtesse du Barry tient une rubrique mode. Une guillotine est offerte lors d’une parodie du jeu « la roue de la fortune ». Pas de méchanceté mas un humour relativement bon enfant dans l’esprit des sketches des Inconnus.
Cette pièce de théâtre, qui compte 27 sketches pour une cinquantaine de personnages différents, peut être jouée par une douzaine de comédiens. Les rires sont assurés.


Puzzle
Puzzle
par Franck Thilliez
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

4.0 étoiles sur 5 Plus on est de fous, moins on rit…, 14 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Puzzle (Poche)
Ilan se laisse entraîner dans une mystérieuse chasse au trésor : PARANOÏA qui va le mener, lui et sept autres concurrents, dans un hôpital psychiatrique désaffecté, le sinistre Swanessong , situé en plein cœur des Alpes. Mais la partie ne se déroulera pas comme prévue… Un tueur en série a-t-il pris la place d’un candidat ? Qui va gagner les 300 000 € ?
Evidemment, comme le personnage principal, Ilan, fait des rêves bien étranges et se sent espionné, on se doute que le lecteur va se faire balader entre fiction et réalité… Mais il faut reconnaître à Franck Thilliez le talent d’imaginer une intrigue bien torturée et des énigmes tordues, d’installer une ambiance glaçante et un réel suspens L’angoisse monte au fil des pages, les rebondissements se succèdent et l’intensité de l’histoire ne fléchit jamais. . Un « Shutter Island » en bien plus sinistre…
PUZZLE est un très bon thriller.


Le piège Daech
Le piège Daech
par Pierre-Jean LUIZARD
Edition : Broché
Prix : EUR 13,50

4.0 étoiles sur 5 Un succés expliqué par la géopolitique, 14 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le piège Daech (Broché)
Dans ce court mais fort intéressant ouvrage, Pierre-Jean LUIZARD nous explique comment le succés de Daech s’est construit grâce à la fragilité des deux Etats sur lesquels il s’est implanté : l’Irak et la Syrie. D’ailleurs, une partie du discours du Califat revient souvent sur le caractère artificiel de ces deux Etats dont les structures et les frontières sont l’héritage des accords Sykes-Picot des années 1920.
En Irak, Saddam Hussein et le parti Baas s’est appuyé sur les Sunnites pour asseoir son pouvoir notamment au détriment des Chiites mais aussi des Kurdes. Après l’élimination de son dictateur, le nouveau gouvernement s’est surtout appuyé sur les Chiites qui monopolisent les postes dans l’armée provoquant le mécontentement des anciens cadres de l’armée à majorité sunnite. Ces derniers rejoindront le camp de Daech.
En Syrie, à partir des années 60, la minorité chiite Alaouite monopolise les postes importants dans l’armée et le président Assad gouverne avec ses frères. De fait, au fil des années, le mécontentement des Sunnites se fait de plus en plus ressentir jusqu’au soulèvement de 2011. Une partie de ces insurgés rejoindront Daech dans l’espoir de renverser Assad.
Daech représente un danger pour les pays voisins : le Liban toujours fragilisé, la Jordanie toujours en mal de légitimité et la Turquie toujours prise en étau entre Kurdes et les Islamistes.
Le titre « LE PIEGE DAECH » n’est peut-être pas le mieux choisi puisque les pages consacrés au Califat et à son organisation interne sont peu nombreuses. Par contre, l’ouvrage explique, de manière claire et précise, les raisons du succés de DAECH.


Amazonia
Amazonia
par James ROLLINS
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

2.0 étoiles sur 5 Trop, c'est trop !! C'est tropical !!, 14 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amazonia (Poche)
Nathan Rand accompagne une expédition scientifique en Amazonie partie à la recherche d’une précédente expédition qui a disparu quelques années auparavant. Un des survivants, parti manchot, est revenu avec ses deux bras valides… Il y a là un sacré mystère à découvrir…
James ROLLINs a compilé tous les dangers de la jungle amazonienne et avant d’atteindre le territoire sacré de la tribu des BAN-LI , les jaguars de sang, l’expédition va affronter – toujours à ses dépends- la chaleur et l’humidité tropicale, les moustiques, les plantes urticantes, les serpents, les fourmis géantes et les sauterelles carnivores..
L’expédition est également menacée par des rivaux menés par Louis Favre, un français très antipathique, dont la compagne est une redoutable indienne réductrice de tête…. Et comme cela ne suffit pas, l’auteur, ajoute de voraces piranhas mutants et de monstrueux caïmans noirs de 30 mètres de long….
James ROLLINS ne se soucie guère de la vraisemblance de son récit. « Plus c’est gros , plus ça passe » semble être la ligne directrice de son histoire. Un roman d’aventure de série Z, dont les trop nombreux rebondissements, tout d’abord divertissants, finissent par devenir grotesques et lassants …


Trois gouttes de sang et un nuage de coke
Trois gouttes de sang et un nuage de coke
par Quentin Mouron
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

1.0 étoiles sur 5 Une grosse dose d’ennui et un zeste de fatuité ..., 14 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trois gouttes de sang et un nuage de coke (Broché)
La quatrième de couverture ( très élogieuse) précisait que ce roman laisserait le lecteur sans voix. C’est tout à fait vrai. Que dire après une lecture aussi ennuyeuse ?
Si le style est travaillé, l’histoire ne l’est pas. L’intrigue est inexistante. Le personnage du détective dandy est insupportable de fatuité : ses jugements (et ils sont nombreux) sur ses contemporains sont affligeants de banalité et de prétention. Certaines scènes m’ont semblé vraiment ridicules.
La brièveté est la seule qualité que j’ai trouvée à ce livre décidément (et en toute subjectivité) sans intérêt !


Lumière du monde
Lumière du monde
par James Lee Burke
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

3.0 étoiles sur 5 Eclairant à défaut d'être éclatant..., 3 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lumière du monde (Broché)
Alors qu'ils viennent pour se reposer dans un ranch du Montana, Dave Robicheaux,Clete Purcel et leurs filles respectives Alafair et Gretchen se retrouvent vite confrontés à un dangereux psychopathe Asa Surrette (sensé incarné le Mal absolu) et à un bien étrange cow-boy "born again" Wyatt Dixon et sans oublier, à l'instar de tous les autres opus de la série, à une riche famille
d'entrepreneurs, les Younger, aussi arrogants qu'égoïstes. Les vacances ne seront pas de tout repos...

Certes, le livre est trop long... Dave Robicheaux ressasse ses vérités sur le bien et le mal et James Lee Burke nous raconte au moins trois fois comment Gretchen Horowtiz s'est vengée de son pédophile. Même si le dénouement est connu d'avance, les protagonistes peinent à y arriver...

Une problèmatique écologique est évoquée mais cela passe au second plan ; comme toujours, James lee Burke s'attarde uniquement sur les trajectoires personnelles. Ses personnages, traumatisés pendant leur enfance, trainent toute leur vie des peurs, des craintes, une soif de vengeance ou de revanche... Comme le dit, Dave Robicheaux : "le plus grand crime est celui de détruire sa famille".

Peut-être James Le Burke gagnerait-il à modifier sa trame narrative ? Certes...Mais bon .. cela reste un Dave Robicheaux comme je les aime . Tous les ingrédients y sont ; la recette reste inchangée et même si c'est un peu réchauffé, je me suis quand même régalé !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20