undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Grandmasterfab > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Grandmasterfab
Classement des meilleurs critiques: 2.160.660
Votes utiles : 47

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Grandmasterfab

Afficher :  
Page : 1
pixel
Dr. Dooom 2
Dr. Dooom 2
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 32,25

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Best rapper alive !, 26 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr. Dooom 2 (CD)
Pour ceux qui ne le sauraient pas le meilleur rappeur vivant s'appelle ni Jay-Z, ni 50 Cent (tous deux auto-proclamés comme tel !), ni Eminem ("best rapper alive" selon les lecteurs de Vibes !) mais bien Kool Keith.
Depuis ses mythiques Ultramagnetic MCs, il n'a cessé de sortir une pléthore de disques sous divers pseudos, le plus célèbre étant Dr. Octagon avec lequel il publia le classique Dr.Octagonecologyst sur Mo Wax au milieu des 90's.
Bien loin des Hummers et des gros calibres mais davantage branché par les série Z (cf la pochette !), le X et la déconnade, Kool Keith ressuscite dix ans après son sarcastique Dr. Dooom, toujours en compagnie de son producteur redneck favori, Kutmasta Kurt. Au programme beats rachitiques, basses lourdes et ambiance glauque.


Nicaragua: June 1978-july 1979
Nicaragua: June 1978-july 1979
par Susan Meiselas
Edition : Relié
Prix : EUR 48,02

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Masterpiece, 26 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nicaragua: June 1978-july 1979 (Relié)
Ce classique de la photo de guerre (de la photo tout court d'ailleurs), depuis longtemps épuisé, vient enfin d'être luxueusement réédité par Aperture.
Susan Meiselas avec son travail sur des strip-teaseuses, paru en 1976 dans Carnival Strippers (disponible chez Steidl), rejoint l'agence Magnum et se dit qu'il serait bien de partir au Nicaragua vu que dans les journaux il n'y a pas de photos pour illustrer les articles qui rendent compte des perturbations que connaît le pays. Elle part donc en juin 1978 sans rien savoir du pays ni parler espagnol et se retrouvera rapidement en plein coeur de l'insurrection sandiniste. Elle recevra pour ce travail le prix Robert Capa Gold Metal qui récompense "the Best published photographic reporting from abroad requiring exceptional courage and enterprise".Son utilisation de la couleur pour un reportage de guerre fit polémique à l'époque, la guerre n' était encore photographiée qu'en noir et blanc ! A la vue de ces guérilleros semblant sortirent tout droit d'un défilé de Galliano, son choix était évidemment le meilleur.


Just A Souvenir
Just A Souvenir
Prix : EUR 14,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ca va jazzer !, 26 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Just A Souvenir (CD)
La première écoute du nouvel album de Tom Jenkinson laisse une drôle d'impression : quoi c'est cette daube free qui sonne horriblement 70's ?!
Et puis au fil des écoutes on trouve petit à petit ses repères : ici du krautrock, là du François de Roubaix (Quadrature).... Son approche du jazz très ... punk finit même par faire jubiler l'auditeur. Et le son très "oui je fais un max' de boucan au fond du garage et je t'emmerde maman" ne fera que confirmer ce doux sentiment.
Voilà peut être le disque le plus barré de notre barbu. En tout cas, c'est sûr, Just A Souvenir ne fera pas l'unanimité, même parmi ses aficionados. Sinon, jolie pochette, non ?


Donuts
Donuts
Prix : EUR 15,00

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un testament d'orfèvre., 26 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Donuts (CD)
Jay Dee est, ou plutôt était puisque le Monsieur est décédé à 32 ans quelques jours après la sortie de cet album, l'un des 3 meilleurs producteurs hip-hop d'aujourd'hui avec, disons, Madlib et MF Doom. Malade depuis plusieurs années, il a composé une bonne partie de Donuts dans sa chambre d'hôpital.
Donuts propose 31 instrumentaux enchainés dépassant rarement les 1 min 30 où s'entremellent rock, electro, soul et hip-hop : un choc des cultures proprement jubilatoire révélant l'ouverture d'esprit du producteur.
L'utilisation des samples vocaux est tout bonnement hallucinante, du coup on ne s'ennuie jamais à l'écoute de Donuts, contrairement à la majorité de ces albums de producteurs instrumentaux à la sauce abstract hip-hop (comme on disait dans les années 90).
Le deuxième titre du disque, Workinonit, le plus "rock" de l'album, est absolument ENORME, guitare, sirène, voix entêtantes, ça nous change du minimal feignasse des Neptunes ou de Timbaland et rappelle davantage la great team Bomb Squad, producteurs de Public Enemy.
A l'inverse de ce morceau pêchu, on touve Time : The Donuts Of The Heart tout en coolitude soul...
SUBLIME, à acheter d'urgence !
Pour approffondir :
Jaylib : Champion Sound ( Jay Dee vs Madlib, et surtout meilleur disque hip-hop de 2003)
Madvillain : Madvillainy (Madlib vs MF Doom)


The Invisible Invasion
The Invisible Invasion
Proposé par Global_Deals
Prix : EUR 14,43

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 En toute simplicité..., 4 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Invisible Invasion (CD)
Comment The Coral a pu être éclipsé cette année par quelques énervés (mais pas trop quand même) en polo Fred Perry ?
The Invisible invasion (bien vu le titre du disque !) est tout simplement le disque pop de l'année !
Mélodies sixties impeccables , arrangements divins et magnifique production près de l'os de Geoff Barrow (le metteur en son de Portishead), on pense plus d'une fois aux regrettés The La's. Une élégante simplicité attemporelle (qui se souviendra dans quelques mois de Nine Black Alps, Arctic Monkeys et autres Rakes).
Pas un titre à jeter : Cripples Crowns, In The Morning, So Long Ago, A Warning... autant de classiques instantanés !
On en reparle très vite lors de leur prochain lp qui devrait , au vu de leur ascension , atteindre l'hymalaya pop !


The Back Room
The Back Room
Prix : EUR 18,82

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Fingers in the nose !, 17 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Back Room (CD)
Houla ! Qui en 2005 a envie d'un revival cold-wave ? Pire, d'un revival Interpol (déjà !)?
Autant de questions que nos chérubins d'Editors ne se sont pas posées, et ils ont eu raison.
On ne fera pas le "vieux" trentenaire blasé et on accueillera à bras ouverts ces jeunots à l'énergie communicative et au premier degré salvateur ! Car ce qui sauve ce disque, étonnament, c'est bien cette non-distance, ce non-calcul par rapport à cette musique produite au début des 80's !
Alors, évidemment, pour décrire les chansons le plus simple est de citer les Chameleons et les formidables mais oubliés Modern English (Ah ! Ce magistral premier lp , Mesh & Lace !).
L'enchaînement des 4 premiers titres est tout simplement jouissif ! Par la suite aucun titre à jeter à part, peut être, le très Chameleons Someone Says !
Un dernier conseil : il faut absolument les voir sur scène à la différence d'Interpol !


You Could Have It So Much Better (inclus 1 DVD)
You Could Have It So Much Better (inclus 1 DVD)
Proposé par Cultyfix
Prix : EUR 9,38

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 You Could Have ... mais ça aurait été difficile, 17 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : You Could Have It So Much Better (inclus 1 DVD) (CD)
La bonne surprise de ce disque c'est qu'il réussit à franchir haut la main le difficile obstacle du deuxième album.
Nos écossais confirment tout leur talent pour composer des bombes pop-rock aux rythmiques imparables (un couple basse/batterie toujours aussi remarquable).
Pour faire la fine bouche, on pourra dire que leur goût pour les changements de rythmes (binaire, disco puis accélération keuponne)au sein d'un même titre frise parfois la recette (comme sur I'm Your Vilain)!
You Could Have It So Much Better contient pléthore de hits, mon favori étant You're The Reason I'm Leaving et son refrain très 80's.
Mais là où le groupe fait vraiment la différence et surprend c'est sur les titres les plus calmes, comme Walk Away ou, surtout, Eleanor Put your Boots On et Fade Together que Ray Davies n'aurait pas reniés pour le Village Green de ses Kinks (j'exagère à peine !)...au risque de dérouter ses fans.
Un deuxième album plus varié, plus accompli et plus complexe qui, paradoxalement, ne rencontrera peut-être le même succès que le premier mais qui a le mérite d'inscrire Franz ferdinand dans la durée !
A suivre...
P.S. : le DVD, bonus payant, est tout à fait dispensable (pour rester poli)!


The Dead 60'S
The Dead 60'S
Proposé par MEDIA-MOST-WANTED
Prix : EUR 6,97

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Born 80's, 17 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Dead 60'S (CD)
Les Dead 60's c'est un peu comme si les Clash s'étaient reformés avec Benicio Del Toro comme remplaçant de Joe Strummer, et tout ça pourquoi ? Et ben ! pour jouer des titres des Specials !
Ceci dit, ces petits anglais (on ira aussi écouter leurs compères Hard-Fi) se montrent très convaincant sur le brûlot Riot radio, le poppy Road To nowhere, le très Specials Ghostfaced Killer ou le Gang Of Four-sien Loaded Gun !
Rien de bien révolutionnaire au niveau créativité mais le coeur et les tripes y sont ! Donc ... album à acheter !
En bonus, on se reposera avec les Dubs du second cd ! Dommage que ne soit pas inclue parmi ces bonus leur étonnante reprise ganja-man du Seven Nation Army des White Stripes !


Playing The Angel (inclus DVD : album en 5.1 - documentaire - titre inédit - vidéo de Precious - Galerie Photo)
Playing The Angel (inclus DVD : album en 5.1 - documentaire - titre inédit - vidéo de Precious - Galerie Photo)
Proposé par DiscountMediaStoreFR
Prix : EUR 20,15

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Indémodable, 17 octobre 2005
L'album ne vaudrait d'être acheté rien que pour un seul morceau :
John The Revelator, une tuerie "electro-dark-wave" : rythmique martiale, basse énorme comme sur un titre de grime, break "métallo-indus"... à écouter très fort !
Mais en plus, pour le même prix , nos compères nous livrent 2 hits imparables (Precious, le limpide 1er single, et Lilian , une mélodie encore plus évidente) et un sublime morceau introspectif (Nothing's Impossible).
ENORME... Depeche Mode joue désormais une musique attemporel à l'heure des revivals punk, mods , ska , electro 80's ...et écrase la majorité des productions 2005 (mainstream et underground) avec une facilité déconcertante !!!


Page : 1