undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Caly > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Caly
Classement des meilleurs critiques: 1.005
Votes utiles : 1398

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Caly (Macôn)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Vérité, Tome 2: Vérité Cachée
Vérité, Tome 2: Vérité Cachée
par Dawn Cook
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

4.0 étoiles sur 5 Une bonne suite, 11 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vérité, Tome 2: Vérité Cachée (Poche)
Ce tome 2 montre que j'ai eu raison de poursuivre la lecture après le tome 1. Ci ce dernier manquait de rythme, cela s'arrange grandement sur ce second volume. Ce n'est pas une action effrénée pour ainsi dire mais la lecture est facile et les éléments intrigant afflux. On prend plaisir à voir Alissa évoluer dans l'apprentissage de la magie et dans sa relation avec les autres. Les explications de la magie sont toujours de la partie et on prend gout à découvrir ce système bien construit et cohérent d'autant que les prédisposition d'Alissa ne cesse d'intriguer le lecteur quand a savoir ce qu'elle est.
Le nombre de personnage du roman demeure toutefois très restreint (tout juste 4) mais permet une très bonne connivence entre chacun avec une mention pour le personnage d'Inutile qui est celui qui intrigue le plus. Ses dialogues avec Alissa sont d'ailleurs savoureux et ont sourit plus d'une fois quand à "leurs" livre.

Ce second tome sera aussi l'occasion de mettre un terme aux événements du premier tome mais attention toutefois, Vérité n'est pas une saga épique et se joue très souvent à théâtre fermée. Les dialogue et les relations prédominent sur l'action qui, bien que présente, peu décevoir. Le final par exemple manque énormément de grandeur (même si les enjeux sont bien là) et devrait frustrer les fans de high fantasy à la recherche de grandes batailles. Ce n'est pas un mauvais livre, loin de la mais présente une autre ambition que les romans de fantasy classique. On peut aimer ou détester ce genre presque intimiste mais il serait dommage d'arrêter au tome 1 tant le tome 2 s'améliore et que tout le monde est d'accord pour dire que la suite est encore mieux. Pour ma part, j'ai déjà le tome 3 à coté de moi.


Succubus, Tome 1 : Succubus Blues
Succubus, Tome 1 : Succubus Blues
par Richelle Mead
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 Un personnage principal qui m'a profondément ému, 9 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Succubus, Tome 1 : Succubus Blues (Poche)
Premier constat après la lecture de ce premier tome, c'est que l'action ne prédomine vraiment pas. Une succube n'est vraiment pas au dessus de la chaine alimentaire des immortelles et Richelle Mead ne nous détrompera à aucun moment. Pour quelqu'un comme moi qui aime les histoires mouvementées, j'avoue que ce n'était pas gagné d'avance et pourtant, j'ai véritablement savouré ce livre. Il faut dire que je suis littéralement tombé sous le charme de Georgina. Rarement une héroïne n'a été aussi touchante que cette succube millénaire. Sacrifiant son âme délibérément pour une seule erreur, arpentant les siècles en volant l'énergie vitale des hommes "bon" (plus ils sont corrompus et moins ils ont d'énergie vitale à transmettre), elle ne trouve le bonheur qu'avec des relations éphémères avec d'autres immortels. On comprend donc parfaitement le blues qui l'anime et son choix à ne plus vouloir voler l'avenir d'hommes honnêtes.

Richelle Mead décrit parfaitement bien des sentiments purement humain d'une personne qui n'était pas préparée à traverser les siècles et à semer le mal. Comment ne pas être touché face à un amour impossible? Non car elle est une Capulet et lui un Montaigu mais tout simplement car la moindre affection causerait la perte de celui qu'elle aime. On a vraiment envi de pleurer avec elle quand elle pose son regard sur des enfants qu'elle ne pourra jamais avoir ou quand elle éconduit celui-qu'elle aime sans que celui-ci n'en comprenne la raison.

Quand aux autres personnages qui arpente le livre, nous avons ses amis immortels ne m'auront guère laissé une grosse impression. Ce ne sera toutefois pas le cas de l'ange Carter qui, malgré son apparence froide, me touchera à plusieurs reprise (j'ai littéralement fondu en larme à la fin du livre ou il est en compagnie de Georgina). Quand aux amants "potentiel" (car bien sur, nous en avons), Roman ne m'a guère laissé une grande impression. Il m'a tellement fait penser au petit ami parfait "typique" que je n'ai à aucun moment senti mon cœur se serrer dans leurs relations. Je ne peux pas en dire autant de l'écrivain Seth qui, sous des couverts maladroits et timides cache une profondeur et des sentiments qui ne peuvent que toucher le lecteur.

Et l'intrigue dans tout ça? Et bien, si elle est présente, elle ne sera pas vraiment la prédominance du récit. Quelques événements ci et là qui permettra de la relancer et une Georgina qui fera fi des ordres de son supérieur pour trouver la nature de l'être qui tue les immortels. Dommage que l'identité du mystérieux meurtrier devient assez vite évidente et manque un peu d'originalité.

Certaines personnes qui ont lu la série m'ont certifié que la série perdait un peu de charme et finissait par tourner en rond par la suite. Il m'est encore impossible de dire si c'est vrai mais dans tout les cas, ce tome 1 m'a profondément ému de par son personnage principal. Rarement une héroïne de Bit-Lit n'a su m'atteindre à ce point et à me mettre la larme à l'œil chaque fois qu'elle même partait en sanglot. Pour ça, un grand bravo à Richelle Mead.

Et dernière chose, un grand merci à Milady qui au final est revenu sur son choix premier de couverture (peu attrayante) au profit de la magnifique couverture du Grand Format.


Vérité, Tome 1 : Vérité Première
Vérité, Tome 1 : Vérité Première
par Dawn Cook
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un tome de mise en bouche, 8 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vérité, Tome 1 : Vérité Première (Poche)
J'ai cru comprendre que les deux premiers tomes de l'œuvre de Dawn Cook n'en était qu'un seul à l'origine. Sans doute ne voulait-on pas faire fuir le lectorat avec des pavés de 1000 pages puisque ce texte semble visé un public de jeunes adultes. Cela a toutefois un inconvénient de taille puisque les événements tardent à se mettre en place et que les choses deviennent sérieuses qu'une fois les dernières pages survenues.
Autant dire que cela déverse en partie la série puisque nombreux n'iront pas plus loin que ce tome 1 qui manque cruellement d'action. Mais si on ne prend ce tome 1 pour la première moitié d'un tome, cela prend beaucoup plus de sens d'autant que j'ai pu lire ci et là que l'intérêt ne cesse de croitre de tomes en tomes.

Ce tome 1 est donc plus une mise en bouche à mes yeux. L'auteure plante son univers sans se précipiter et préfère établir les bases. Les personnages, peu nombreux, sont vite attachants d'autant que l'auteure prend le temps de bien préciser leurs caractères (seule le comportement disproportionné et subite de la mère d'Alissa au début du récit m'a fait lever les sourcils).
Autre qualité de l'oeuvre, c'est le don qu'a Kim Harrison pour la description et l'invention d'un système de magie. Bien que cela reste avant tout instinctif pour le moment, il n'en demeure que nous somme face à un fonctionnement tangible de celle-ci ce qui est loin d'être souvent le cas en Fantasy.

Kim Harrison, de son vrai nom Dawn Cook nous a avec sa série phare Rachel Morgan, déjà préparé a un premier tome un peu longuet et qui mets surtout en place l'univers et les personnages. La série Vérité ne déroge pas à la règle et si ce Vérité Première reste un peu palot, c'est avec une quasi-certitude d'un intérêt croissant au fil des tomes et peut-être même que cette série deviendra une autre pépite dans le même genre que Rachel Morgan. Inutile cela dit de vous dire que pour cela, il faut aller plus loin que le premier tome et d'accepter 500 pages de mises en bouche


La Trilogie des Tempêtes, Tome 3: Au cœur des Tempêtes
La Trilogie des Tempêtes, Tome 3: Au cœur des Tempêtes
par Mercedes Lackey
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Déçu par cette conclusion, 1 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Trilogie des Tempêtes, Tome 3: Au cœur des Tempêtes (Poche)
Ce dernier tome de la Trilogie des Tempêtes ne m'a malheureusement pas plus convaincu que ne l'ont fait les précédents et la trilogie des Vents. Les causes à cet avis mitigés sont toujours plus ou moins les mêmes : trop de longueurs, d'inactions et des choix narratives pas toujours très judicieux (certains événements prometteurs passent sous silence tandis que d'autres demeures assez barbants). Le coup final porter à cette trilogie et sans aucun doute l'absence d'ennemi "concret" qui empêche la moindre tension narrative.
Tout n'est pas noire pour autant avec notamment l'univers que l'auteure nous a construit petit à petit et quel approfondis de tomes en tomes. Pourtant, que ne donnerais-je pas pour retrouver la magie des premiers tomes qui ne concernaient que le Collegium et les hérauts sans Griffon et autres "super" adeptes.

A noter que si la fin est, comme trop souvent avec Mercedes Lackey, vite expédié, la trilogie des tempêtes vient apporter le point final à l'intrigue commencé par L'envol de la flèche. Mais au final, cette trilogie m'est apparue tout juste "digeste" et je crains de plus en plus de ne plus retrouver l'attachement que j'avais pour les premiers livres dans l'univers de Valdemar.


Underworld 4 : Nouvelle ère [Combo Blu-ray + DVD - Édition boîtier SteelBook]
Underworld 4 : Nouvelle ère [Combo Blu-ray + DVD - Édition boîtier SteelBook]
DVD ~ Kate Beckinsale
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 9,98

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un film sympa mais amputer de la noindre émotion, 1 juillet 2012
Underworld fait partie de ces sagas qui divisent les gens. Pour ma part, je fais parti de ces gens qui adorent cette saga et c'est avec plaisir que je retrouve le personnage de Sélène.
Alors qu'en est-il de ce quatrième opus? Premier constat en regardant la durée du film, 90 minutes, c'est court... Et effectivement, cela se ressent beaucoup quand on regarde le film car pour résumer la situation, c'est un peu comme si la quasi totalité des scènes "calmes" avaient étés coupées au montage. Pour faire simple, Underworld : Nouvel ére n'est qu'une succession de scènes d'actions au point qu'on en oubli complétement les personnages. Sélène saute d'un immeuble, Sélène évite les balles, Sélène tue des méchants... Seulement voila, il en ressort une absence d'émotion au niveau de l'intrigue. Alors que le premier nous offrait une love story à la Roméo et Juliette et le 3 une tragédie, ce 4 n'en devient qu'une débauche technique que l'on regarde pour l'action et les formes de Kate Beckinsale en cuir.
Dommage car j'espère bien plus de ce film, notamment de la relation Sélène/Ève, que l'on approfondissent les motivations qui pousse à agir de David ou encore des passages qui permettrait de rendre plus crédible les agissements de L'inspecteur Sebastian (voir que l'on nous expliques les événements qui ont fait éclater cette guerre entre humains et surnat).

Niveau Blu-ray, ce dernier est, point de vue image et son, à la hauteurs des attentes que l'on est en droit d'attendre pour un film de 2012. Cela l'est un peu moins niveau attente dans le sens ou j'espérais une version longue. Les bonus quand à eux sont présents à défaut d'être originaux ou palpitants (mais ou est passé la bande annonce pourtant présent sur le DVD?).

Au final, ce Nouvelle ère est un film sympathique, très plaisant à voir mais qui demeure amputer de la moindre émotion. Dommage d'autant que ce n'est pas ce genre de scène qui auraient exploser le budget


La Trilogie des Tempêtes, Tome 2: L'Arrivée des Tempêtes
La Trilogie des Tempêtes, Tome 2: L'Arrivée des Tempêtes
par Mercedes Lackey
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

3.0 étoiles sur 5 Encore un tome en demi-teinte, 24 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Trilogie des Tempêtes, Tome 2: L'Arrivée des Tempêtes (Poche)
Second tome de la trilogie des Tempêtes et je dois dire que je reste un peu déçu (ma note est plus du 3,5/5 que du 4). Je n'ai pas trouvé de grande révolution par rapport à "L'Arrivée des Tempêtes" avec un récit qui demeure lent et peu enclin à l'action. Si les premiers tomes de la saga étaient trop condensé (Les Flèches de la reine, Serments et Honneurs...), l'auteure à depuis rectifiée le tire d'une étrange façon et nous offre des romans de deux voir trois fois l'épaisseur de ses premiers récits... Seulement voila, sur les 500 pages de ce tome 2, je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir assisté à plus d'événement que dans les premiers tomes avec Talia (qui faisaient moins de 300 pages en gros caractères). Mais point de grandes descriptions ici (ces dernières sont même très rare), on se retrouve plutôt avec pas mal de dialogues et énormément d'introspection de la part des personnages centraux. On est donc pas dépaysé sur un récit qui ne se centre que sur 4 personnages (dont Karal principalement). Un peu dommage par certain point car Mercedes Lackey nous prive de point de vue et d'événements que l'on aurait aimé connaitre comme les négociations vers la fin du tome. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'on nous prive d'un point de vue passionnant (cf. le voyage de Talia à Karse qui demeure un mystère). Cela semble d'ailleurs devenir une marque de fabrique de l'auteure qui, a trop vouloir centré son intrigue, nous limite dans les événements intéressant.
C'est donc un tome en demi-teinte encore une fois. On préfèrera très certainement le personnage de Karal à celui de Elspeth de la précédente trilogie et l'apparition d'anciens protagonistes demeure toujours un plus mais il manque l'étincelle des premiers tomes (Flèches de la Reine, Dernier Héraut-Mage). Dommage car l'univers et l'inspiration sont bien la.


La Trilogie des Tempêtes, Tome 1: L'Annonce des Tempêtes
La Trilogie des Tempêtes, Tome 1: L'Annonce des Tempêtes
par Mercedes Lackey
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 On retrouve nos personnages fétiches mais trop lent à démarrer, 19 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Trilogie des Tempêtes, Tome 1: L'Annonce des Tempêtes (Poche)
Suite à un avis mitigé sur la trilogie des Vents, j'ai mis un peu de temps pour me replonger dans l'univers de Valdemar malgré les avis enthousiastes sur la trilogie qui lui fait suite.

Je ne vous cache pas qu'après avoir finis le premier tome, je suis un peu déçu pas cet "Annonce des Tempêtes". Tout comme les Vents du Destin, le premier tome mets longtemps à démarrer. Il faut attendre plus des 2 tiers du livres pour que l'on aille une direction quand à l'histoire. Pour positivé, cela reste contre-balancé par le plaisir de revoir nos personnages fétiches. Si ils n'ont pas le premier plan, ils sont tous la : Talia, Alberith, Kerowyn, Selenay... C'est d'ailleurs cet aspect qui sauve ce tome 1 la ou le premier tome de La Trilogie des Vents était d'un ennui mortel. Mais si voir l'univers de Valdemar et les Hérauts d'un œil diffèrent en la personne de Karal est intéressant, cela ne peut toutefois pas se substituer à une véritable intrigue qui, au final, ne sera qu'une mise en bouche de 500 pages.

Autre point noir à soulever, la Trilogie des Vents faisait référence à des événements en Karse avec le personnage de Talia. Point d'éclaircissement de ce coté la ce qui reste assez frustrant. Existe t-il un livre qui viendra plus tard et traitera de cet événement entre Talia et Solaris? Toujours est-il que l'on demeure dans le flou total quand à ces allusions ce qui est un peu rageant quand cela concerne l'un des personnage que je préfère de l'univers (Talia).
Je ne dirais pas que ce fut un mauvais livre, la lecture fut plaisante mais cela est du avant tout en la présence des nombreux personnages connues des livres précédents. Autant dire que quelqu'un qui n'aurait pas lu les autres romans ne trouveraient donc que peu d'intérêt.


Kara Gillian, Tome 3: Les Secrets du démon
Kara Gillian, Tome 3: Les Secrets du démon
par Diana Rowland
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une série toujours aussi sympathique, 9 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kara Gillian, Tome 3: Les Secrets du démon (Poche)
Troisième tome de la série Kara Gillian et sans aucun doute le meilleur à mes yeux. Le récit est peut-être un peu plus court mais le tout est parfaitement huilé. La partie enquête est bien menée et l'auteure n'est pas avare dans le fonctionnement. Ce que j'apprécie, c'est le fait que cela n'a rien à voir avec les experts ou autre Derrick mais que l'on nous dépeint des procédures et des moyens qui sentent le réalisme et fait un parfait pied à terre avec la partie fantastique du récit. J'ai d'ailleurs était bien plus enthousiasmé par cette enquête que celle du tome 2.

Pour ce qui est du reste, l'auteure distille de manière intelligente les mystères concernant Ryan et Rhyzkahl à savoir suffisamment pour que l'on se sente frustré et nous pousser à vouloir connaitre le fin mot de l'histoire. Cette intrigue annexe sur le long terme est toutefois encore peu claire mais semble très prometteuse et offre de très bonnes perspectives pour la suite.
L'héroïne en elle même ne subi pas de grand changement si ce n'est sa relation avec les autres. Le syndrome du hérisson qu'elle a avec Ryan est toujours présent ce qui est un peu redondant mais saupoudre cette relation d'un réalisme assez humain (les mots plaisent sans le vouloir..). A noté que la partie "chaude" que l'on avait sur les tomes 1 et 2 m'a sembler encore plus en retrait que précédemment ce qui n'est pas plus mal à mes yeux.

Si je ne qualifierai pas cette série de chef d'oeuvre, elle m'est très sympathique et ne me déçoit pas avec des ingrédients savamment distillés. Une série que je ne saurais que trop conseiller pour qui a déjà fait le tour des incontournables du genre.


Fairy Tail - Volume 1 [2DVD]
Fairy Tail - Volume 1 [2DVD]
DVD ~ Aya Hirano
Prix : EUR 29,99

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon départ, 2 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fairy Tail - Volume 1 [2DVD] (DVD)
Fairy tail fait partie de ces adaptation de manga qui n'ont pas d'épisodes pré-définis. Ainsi, celle-ci perdura très certainement jusqu'à la fin du manga ou que l'audience décline. En terme d'immersion et de fidélité au manga, on en fait pas mieux d'autant que l'adaptation de Fairy Tail propose un atout non négligeable puisqu'elle ne donne pas l'impression de gonfler artificiellement les épisodes. Je pense surtout au combat interminable dont les fans de ce genre de série doivent souvent ressentir. Ici, les événements se passent assez rapidement et évite la lassitude du spectateur.
Pour le reste, j'ai un peu de mal a comprendre un tel succès. L'œuvre est certes, très pêchues mais je ne ressent pas cette pointe d'originalité qui fait le succès de titres comme One Piece, hunter X Hunter ou Naruto. Mais peu originale à mes yeux ne veux pas dire que la série n'est pas fun et je regarde chaque épisode avec grand plaisir surtout que la réalisation est assez bonne tout autant que la musique.

Concernant l'édition, le succès de l'adaptation semble assez conséquent et devrais nous éviter le destin de série comme Mar ou D-gray man stopper en cours de route (ceux qui suivaient ces séries remercient Kana!). Pas de digipack mais juste un coffret qui regroupe 2 boitier dvd standard. Pas très original et peu compact mais on a l'habitude de ce genre de traitement peu onéreux qui permet une meilleure visibilité en rayon. Ils ont aussi pris grand soin des menus animés et autres même si il serait sympa de pouvoir avancer l'intro du dvd qui est assez longue.
En revanche, 2 point noire. D'une part les "pseudo" bonus avec d'une part les mini scènes inédites. Ce n'est ni plus ni moins que la partie "previews" de la diffusion japonaise qui se passe après le générique de fin (petite présentation rigolote et un petit aperçus de l'épisode suivant). Un grand merci à Kana de nous offrir en bonus ce qui fait parti INTÉGRALEMENT de chaque épisode (et que l'éditeur a donc supprimer quand on lance chaque épisode). Et pour connaitre la raison, c'est simple : nous n'avons pas de VF. Il apparait donc clairement à mes yeux qu'il s'agit juste d'un moyen d'économiser quelques euros de doublages.
Concernant les génériques sous-titré en français ou japonais, pourquoi ne pas faire comme les autres éditeurs et alterner Français, romanji et rien durant la diffusion de la série? Je reconnais toutefois que Kana a fait l'effort de faire sous-titres les génériques mais la partie bonus n'est pour moi que de la poudre aux yeux.
Concernant l'adaptation, je ne connais pas trop le manga et j'ai pu voir un ou 2 commentaire satisfait comme par exemple sur les attaques. Ce n'est pas mon cas. J'ignore comment l'éditeur Pika traduit les attaques mais je n'ai pas arrêter de "tilter" sur la magie de "Grey". Je regarde mes séries en vostf et il est une chose récurrente sur la magie de Grey : chaque attaque commence par "Ice Make...". Rien de tout ça dans les sous-titres (ou le doublage VF) et ainsi le "Ice Make... Lance" devient "Lance de Glace". Le pompon revient dans le coffret 2 à du "Patinoire olympique" (euh...????). Autant être clair, les japonais parlent japonais et les français parlent français. Donc si ils utilisent un terme anglais, pourquoi ne pas faire comme eux et laisser le terme en anglais? Est-on trop mauvais pour ça? Et quand bien même, la traduction serait "Glace fait... lance". J'ai d'ailleurs switcher avec la VF et il apparait dés lors que les sous-titres reprennent exactement la formule française. Ne pouvez vous au moins éviter une traduction littéraire des sous-titres car entendre une chose en anglais et lire autre chose en traduction irrite l'oreille.
Hormis ces légers détails qui restent assez bénin, c'est donc avec grand plaisir que j'ai pu suivre les aventures de la guilde de Fairy Tail. C'est fun et pas prise de tête, il me tarde donc de découvrir la suite des aventures de Natsu.


Le démon de la vengeance : Une aventure de Sabina Kane
Le démon de la vengeance : Une aventure de Sabina Kane
par Jaye Wells
Edition : Broché
Prix : EUR 15,50

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une lecture sympathique encore une fois, 28 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le démon de la vengeance : Une aventure de Sabina Kane (Broché)
Troisième tome des aventures de Sabina Kane qui reprend peu de temps après le tome 2. Ce dernier nous laissait un peu sur notre fin puisque la sœur de Sabina venait d'être enlever et c'est donc avec joie que j'ai accueilli ce "Démon de la Vengeance".

Pas de grand changement ni de grande originalité dans ce tome. La machine huilé fonctionne toujours autant et le livre se lit sans déplaisir. Après, contrairement à certain, je pense que l''héroïne s'humanise bien trop vite et du coup, perd un peu cette éclat qui faisait sa singularité. Rien de dramatique toutefois et l'action est toujours présente même si arrivant un peu sur le tard.
Pour ce qui est des autres personnages, ce sont Gighul et Adam qui, sans trop de surprise, s'en tire le mieux. Si l'humour de Gighul fait un peu moins mouche, on se rattrapera toutefois sur l'évolution de la relation entre Adam et Sabina. Je regrette toutefois la quasi absence (un peu normal) de Maisie et espère bien que le tome 4 se rattrapera à ce niveau (surtout vu les événements finaux).

Ce tome 3 ne se démarque pas des précédents et font de Sabina Kane une histoire sympathique mais dont il manque indéniablement l'étincelle qui ferait de cette série un "must have". Ne perdons toutefois pas espoir car certaines séries comme L'exécutrice on trouver cet éclat à partir du Tome 3 mais avec deux tome restant pour Sabina, cela risque d'être dure. N'en demeure pas moins une lecture très plaisante, sans prise de tête et dont la fin, bien qu'un peu rapide, ne nous laisse pas un gout amère comme ce fut le cas du tome 2.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20