Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici WBD Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Elenthya > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Elenthya
Classement des meilleurs critiques: 1.416.251
Votes utiles : 4

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Elenthya

Afficher :  
Page : 1
pixel
Sword Art Online - Progressive Vol.2
Sword Art Online - Progressive Vol.2
par Reki Kawahara
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Toujours un bel investissement, 16 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sword Art Online - Progressive Vol.2 (Broché)
Pari réussi avec ce deuxième tome.
La traduction semble fidèle à l'esprit de l'anime comme de la VO, une touche d'humour en plus. La personnalité parfois un peu lisse de Kirito dans l'anime se précise désormais, plus proche d'un adolescent gamer de son âge, et c'est réellement un plaisir de voir ce (futur) couple emblématique en action.
On regrettera juste le temps de parution...


Sword Art Online - Progressive Vol.1
Sword Art Online - Progressive Vol.1
par Reki Kawahara
Edition : Broché

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Redécouvrir ce qui a fait la gloire de SAO à ses débuts, 16 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sword Art Online - Progressive Vol.1 (Broché)
Si SAO a fait une entrée fracassante dans le vaste monde des fans de culture nippone, c'est à mon humble avis en partie grâce à sa version animée, qui mêlait les traditions du manga shônen à l'énorme potentiel actuel d'une histoire d'heroic-fantasy, tout en se détachant du genre par son approche gaming (stratégies de combat, langage de joueurs pros...). Le tout nimbé d'un côté dramatique dû au fait que le Game Over est loin d'être anodin, et la recette s'avérait explosive.
Mais si l'anime en quinze épisodes n'a pas pleinement exploité le potentiel stratégique, humoristique ou même dramatique de ce splendide cocktail, SAO Progressive s'en charge avec brio. Le trait de dessin sert remarquablement bien la dynamique de l'histoire, et pour un peu on se croirait presque de retour dans l'anime, l'interface gaming en plus. Avec en bonus la (re)découverte des deux personnages principaux, que l'on pensait pourtant déjà bien connaître, au travers d'un voyage long de deux ans qui avait malheureusement été mis de côté dans l'anime pour des besoins scénaristiques ou de rythme.

En bref, un incontournable pour les fans qui comme moi, souhaitent prolonger leur immersion dans le fabuleux monde d'Aincrad...


Live at Rome Olympic Stadium (CD + DVD)
Live at Rome Olympic Stadium (CD + DVD)
Prix : EUR 14,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'ambiance inoubliable du concert, maintenant à volonté!, 1 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Rome Olympic Stadium (CD + DVD) (CD)
Faisant partie des quelques 50 000 chanceux qui avaient pu assister à leur concert dantesque du 26 juin 2013 à Nice, j'ai acheté le live autant parce c'est un "must-have" pour tout fan qui s'assume, que parce le prix était franchement attractif. J'avoue cependant avoir eu une légère appréhension en voyant quelques commentaires certes enthousiastes mais qui soulignaient le caractère "tronqué" du DVD live - 1h30 sur le DVD contre presque 2h15 de pure madness dans le stade en juin - et l'absence de bonus consistant... En gros après le spectacle inoubliable que le groupe avait offert à Nice, je craignais tout simplement d'être déçue comme de décevoir, puisque j'objectais de l'offrir également à un autre pur fan.

Entre la qualité de ses albums sans cesse renouvelée et la virtuosité de chacun de ses 3 membres, MUSE n'a plus rien à prouver depuis longtemps et aurait (presque) le droit de prendre la grosse tête. Et pourtant, avec ce DVD, le groupe fait montre d'une générosité exemplaire et offre un cadeau des plus enthousiasmants à tous ceux qui n'ont pas eu la chance d'assister à leurs shows: je ne me permettrai pas de décrire la qualité de l'image ou du son - d'autres bien plus doués que moi l'ont déjà admirablement fait - mais dirai simplement qu'avec un bon casque et un écran HD - à défaut d'un home-cinema - on revit avec stupeur et émotion l'effet "coup-de-poing-rouleau-compresseur-essorage" du live. Puissant, épuisant, et addictif!!!

Profitant par ailleurs de multiples caméras HD, le montage est réglé au millimètre près et permet de profiter à fond de la performance scénique des MUSE:

Dom le batteur, d'une virtuosité telle qu'on peine parfois à suivre ses gestes alors qu'il donne, implacable, le pouls puissant et toujours plus entraînant du live. Une trame épuisante - il faut le voir en sueur au bout de 10 minutes - qui ne souffre guère le moindre faux-pas, et qui à la milliseconde près, fait décoller dans un enchaînement détonnant de rythmes un stade tout entier.

Chris et sa basse, aux sons profonds, envoûtants et omniprésents, dont la voix double merveilleusement bien celle de Matt. Figure royale et imperturbable qui semble ajouter comme un écho de sensibilité, de stabilité aux envolées lyriques et électriques de son collègue.

Et enfin le charisme époustouflant du chanteur Matt, qui joue sur tout un panel d'émotions depuis la tendresse et la fierté d'être père à l'occasion de "Follow Me" jusqu'à la griserie sensuelle et géniale de Madness, en passant par l'incroyable énergie des vocalises doublées de dubstep dans "Unsustainable" et la puissance vocale et instrumentale de "Survival". Qu'il ait sous les mains un micro, une gratte ou un piano - voire les 3 dans certains cas - sa maîtrise est parfaite, et l'émotion au rendez-vous.

Pour faire bref, un show d'une classe internationale, une technique époustouflante, une maîtrise du live extraordinaire qui n'empêche pourtant pas une communication quasi jouissive avec le public qui sans cesse en redemande.
Un show qui oui, ne dure qu'1h30 contre un peu plus en stade, mais d'une richesse telle qu'il vous laisse comme vidé, stupéfait et avec peut-être un seul désir identifié: recommencer...
Si l'état d'ivresse pouvait être atteint juste avec de la bonne musique, en ce qui me concerne, MUSE l'a fait dans un stade 50 00 personne. Et a réussi l'exploit de le compacter en un simple DVD.


Page : 1