undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Arnaud > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Arnaud
Classement des meilleurs critiques: 1.231.197
Votes utiles : 472

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Arnaud (Le Blanc, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Scars Of The Crucifix - Edition limitée (inclus un DVD)
Scars Of The Crucifix - Edition limitée (inclus un DVD)

1 internaute sur 11 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 1 étoile parce qu'on ne peut pas mettre moins..., 13 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scars Of The Crucifix - Edition limitée (inclus un DVD) (CD)
Deicide fait partie de ces formations cultes du hard rock, et franchement, on se demande bien pourquoi ! N'ayant jamais écouté ce groupe auparavant, je me suis dit que la sortie de ce nouvel album était l'occasion rêvée de découvrir le combo. Oubliant les propos "beaufement" satanistes qu'il véhicule sur chacun de ses disques, je pensais que le groupe devait avoir à son actif une musique vraiment originale pour relever le niveau. Perdu ! Si ça dépote sévère d'un point de vue musical, force est de constater qu'aucun grain de sable d'innovation ne vient pointer le bout de son nez durant les 9 atrocités qui parsèment cet album. Pas que la technique instrumentale soit à remettre en cause, loin de là, les musiciens étant quand même loin d'être des manches et les vocaux du chanteur étant tout bonnement ahurissants sur certains passages; non, simplement, les compositions sont toutes inintéressantes, et quand au bout de 29 (!!!) minutes, on s'aperçoit que "tiens, ben... c'est fini", on se dit que l'on vient tout simplement d'être victime de ce qui s'avère être sans conteste l'arnaque de l'année ! Dans le style "court mais intense", préférez sans problème le cultissime Reign In Blood d'un certain Slayer, toujours d'actualité alors qu'il date de... 1986 !


Accelerated Evolution
Accelerated Evolution
Proposé par zoreno-france
Prix : EUR 16,59

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le réveil du Canadien a enfin été réparé !, 13 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Accelerated Evolution (CD)
Le problème avec Devin Townsend, c'est que son premier album solo (Ocean Machine, paru en 1997) était si génial que le musicien a eu toutes les peines du monde à réitérer l'exploit de nous pondre un album parfait; le précédent (Terria, en 2001), n'étant finalement qu'une resucée assez moyenne de ce disque cultissime, malgré quelques très bons moments. Et là est sorti cet album qui, à l'instar du dernier Soilwork, contient ces moments quasi-magiques qui le situent tout simplement, n'ayons pas peur de le dire quitte à susciter la polémique chez les fans les plus acharnés, au même niveau qu'Ocean Machine. Des compositions toujours plus léchées, mélangeant avec brio le Heavy et la Pop ("Traveller", "Slow Me Down"), ou encore ces purs monuments du Heavy Metal atmosphérique, sans doute les plus beaux morceaux écrits par le génie Canadien ("Storm", "Random Analysis", "Deadhead" et "Suicide"), font de cet album un des joyaux de l'année 2003.


Figure Number Five
Figure Number Five

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Encore un grand album de LA référence Suédoise !, 13 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Figure Number Five (CD)
Après deux albums absolument géniaux (A predator's Portrait en 2001 et Natural Born Chaos en 2002), Soilwork parvient, avec une facilité réellement déconcertante, à accoucher d'un album aussi mémorable que les deux sus-cités ! Exécutant toujours d'une main de maître ces furieux morceaux pourtant toujours très mélodiques, le groupe adoucit a nouveau un peu plus son Thrash en intégrant des éléments presque plus pop ("Rejection Role", "Departure Plan") et lorgne parfois inconsciemment vers... la New-Wave ("Light The Torch", "Crank the Sirens"), au travers de ces refrains magiques dont il a le secret ("Overload" et "Strangler"). Le combo définit sa création comme "une musique objective faite pour des gens objectifs", ce qui définit parfaitement le style de ce groupe Suédois qui met réellement tout le monde d'accord ! Sans aucun doute mon album préféré de l'année 2003 !


A Predator's Portrait
A Predator's Portrait

5.0 étoiles sur 5 Au rayon "chef-d'oeuvre", je voudrais celui-ci !, 13 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Predator's Portrait (CD)
Après deux premiers albums sans vrai relief (mis à part quelques très bons moments sur le deuxième opus du groupe, The Chainheart Machine, paru en 1999), Soilwork sort, 2 ans plus tard, ce troisième album tout simplement... DEVASTATEUR !!! Si le premier morceau ("Bastard Chain") fait immédiatement penser aux précédents efforts studio du groupe Suédois, de par sa musique très agressive et son chant hurlé, on sent dès le deuxième morceau ("Like The Average Stalker") que quelque chose change: les mélodies prennent le dessus, sans rien enlever de l'agressivité du groupe; mais surtout, ce qui frappe d'entrée de jeu, c'est la voix: Bjorn "Speed" Strid daigne enfin laisser entrevoir sa vraie personnalité et, à partir du troisième morceau ("Needlefast"), suivant une constante qui ne dérogera pas jusqu'au dernier morceau de ce disque sublime, le groupe dans son ensemble va nous révéler son nouveau visage, qui demeure encore aujourd'hui sa marque de fabrique: les mélodies sont absolument sublimes et, n'ayons pas peur de le dire, l'oeuvre de véritables génies; les morceaux sus-cités, ainsi que "Neurotica Rampage", "The Analyst", "Grand Failure Anthem", "A Predator's Portrait" et surtout, surtout, les merveilles que constituent le bien nommé "Structure Divine" et "Shadowchild" font tout simplement voler en éclat les codes qui régissent un Thrash Metal devenu moribond ! Mais celui qui sort le plus son épingle du jeu, c'est Bjorn: capable d'alterner chant super agressif avec une voix claire formidable et puissante, Bjorn s'impose sans problème comme un des plus brillants chanteurs de sa génération, tous styles musicaux confondus ! Vous l'aurez compris, ce disque est un véritable cataclysme musical, et en aucun cas, on ne pourrait croire, après l'écoute d'un tel joyau (que dis-je, un trésor !!!), que le meilleur reste à venir !


Natural Born Chaos
Natural Born Chaos

5.0 étoiles sur 5 Une grande leçon musicale !.., 13 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Natural Born Chaos (CD)
Nul doute possible qu'il s'agit là de MON disque préféré de tous les temps, et par-là même celui de SOILWORK ! A Predator's Portrait, sorti en 2001, nous avait déjà mis la puce à l'oreille de par ses compostions maîtrisées de bout en bout par un groupe qui connaissait parfaitement le sujet de son style novateur. Thrash moderne combiné avec des mélodies de très grande classe, Natural Born Chaos reprend les recettes de son illustre prédécesseur, mais tout simplement en les magnifiant. Rien n'est bâclé ou moins bon à tel ou tel moment; non, tout, ici, est maîtrisé du début à la fin par des compositeurs talentueux qui savent ce que sont de bons morceaux. On découvre ici des perles rares, que dis-je, des hymnes en puissance, tels "As We Speak", "Soilworker's Song Of The Damned" ou le parfait "Black Star Deceiver", ou ces compostions intenses qui vous refilent le grand frisson, comme les splendides "The Flameout", "The Mercury Shadow" ou encore le génial "No More Angels". Ne cherchez pas un concept particulier dans cet album, le groupe a simplement cherché à caser ici les plus grand morceaux jamais composés en matière de Thrash moderne, et le défi est relevé haut la main ! Un monument du Metal, et de la musique en général !!!


Soundstrack To Your Escape
Soundstrack To Your Escape

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Décidément, pas moyen !, 30 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soundstrack To Your Escape (CD)
Rien à faire, ce n'est pas encore avec cet album que je trouverai plus d'intérêt pour In Flames que pour un autre groupe. Pas que ce nouvel album soit mauvais, loin de là, mais, si l'on enlève les samples qui noient littéralement les morceaux à tendance thrash de l'album, on s'aperçoit au bout du compte que ces derniers n'ont absolument rien d'original ! Certains titres, énergiques et bien envoyés ("Touch Of Red", "The Quiet Place" ou encore "My Sweet Shadow", qui reste le seul morceau à m'avoir singulièrement donné la chair de poule de par ces petites subtilités cachées qui manquent au reste de l'album), sont malheureusement gâchés par la voix d'Anders Fridén, qui braille plus qu'autre chose, et par ce son qui manque franchement de pêche (les guitares sont trop détachées de la batterie, et c'est vraiment désagréable) ! Enfin, l'écriture de cet album m'a semblé moins travaillée que le précédent effort du groupe ! Vraiment dommage... Dans le style "groupes Suédois novateurs", préférez sans problème les géniaux Soilwork !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8