undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Jacques Prestreau > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jacques Prestreau
Classement des meilleurs critiques: 523
Votes utiles : 480

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jacques Prestreau (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-16
pixel
Dakshina
Dakshina
Prix : EUR 7,92

3.0 étoiles sur 5 Belle voix, textes respectés... mais on est à des années-lumière de l'Inde et des ashrams, 16 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dakshina (Téléchargement MP3)
Hmmm...

Je ne connaissais pas encore Deva Premal, j'ai acheté cet album après avoir lu les éloges des autres contributeurs. Et... je suis déçu car je n'y reconnais absolument rien de l'Inde, de sa musique, du style fascinant d'y chanter les mantras... On est nettement plus dans l'ambiance d'une salle de yoga moderne à Paris, Londres ou New York que dans la véritable interprétation des mantras dans l'Inde traditionnelle.

Deva Premal a certes une très belle voix, je le reconnais, et ce qu'elle chante sont les paroles correctement respectés d'authentiques mantras (bien connus de tous les pratiquants de yoga). Et les mélodies composées pour cette interprétation très "occidentale" sont plutôt belles. Mais cela n'a strictement rien à voir avec la véritable Inde traditionnelle telle que je l'ai connue, ses ashrams, ses temples, sa culture, sa musique, la magie des sons de ses instruments traditionnels, même malgré dans cet album la présence (discrète, bien trop discrète d'ailleurs) d'un tampura et d'un sitar. Peu de gens comprennent en Occident qu'il ne suffit pas de mettre un peu de sitar ou de tampura dans un morceau de musique pour faire de la "musique indienne". L'art d'utiliser le bourdon du tampura par exemple est d'une importance capitale dans la méditation indienne quand elle repose sur un support musical, tout comme l'usage des différentes échelles et des différents modes de la musique traditionnelle et sacrée de l'Inde. Ces instruments (ou leur imitation souvent bluffante avec les moyens modernes des "sampleurs"), ces échelles pentatoniques et ces modes ont eux-mêmes un sens religieux qui fait partie intégrante de la musique sacrée indienne et de la récitation des mantras, même pour la simple récitation a capella des mantras du yoga. Et on ne trouve rien de tout cela, nulle part, dans cet album. J'ai ensuite écouté deux autres albums de Deva Premal... même constat. L'ambiance que procurent les albums de Deva Premal est celle très apaisante de la partie finale "mantra et méditation" d'une bonne séance de yoga dans nos pays occidentaux, à Paris, Lyon, Marseille, Londres... mais si vous souhaitez découvrir l'Inde traditionnelle et son coeur hindouiste authentique, y compris la façon dont sont interprétés les mantras, ce n'est pas du tout chez Deva Premal que vous la trouverez, elle en est à des années-lumière. Les amateurs de Deva Premal qui ne connaîtraient pas l'interprétation traditionnelle de ces mêmes mantras seraient bigrement surpris de la profonde différence. C'est même un véritable gouffre qui les sépare. On vit manifestement sur une toute autre planète. Mais reconnaissons qu'elle a une belle voix et que ses interprétations sont tout à fait adéquates pour apaiser l'esprit. Mais qu'on est loin de l'Inde !!!

Voici quelques exemples parmi d'autres d'interprétations traditionnelles et extraordinaires des mantras, dans la véritable Inde, ancienne ou actuelle, mais loin très loin du style "salle de yoga" de Deva Premal, à des années-lumière... et encore infiniment plus envoûtantes :
- Sacred Chants of Shiva-from The Banks of the Ganges
- Sacred Mantras of India
- Gayatri Mantra: Hymn to the Spirit Within the Fire
- Shri Ram Mantra - Authentic Mantras
- 108 Sacred Names of Mother Divine - Sacred Chants of Devi

Tous sont disponibles en CD mais aussi en téléchargement. Toutes sont de véritables interprétations des mantras, soit un peu "modernisés" mais sans excès contrairement à Deva Premal, soit carrément tels qu'on les interprète réellement là-bas!

Et je n'ai cité là que des exemples parmi les mantras indiens, ceux qu'on rattache traditionnellement au yoga (mais qui font partie en réalité d'un monde bien plus vaste encore, celui de la tradition religieuse hindouiste). Malgré la popularité beaucoup plus grande de la pratique du Hata Yoga que du Mahayana dans l'Occident actuel les enregistrements de véritables interprétations traditionnelles (même un peu "modernisées") des mantras indiens restent assez rares chez nous en Europe (ils sont plus connus sur le marché des Etats-Unis). Les très nombreux mantras bouddhistes (authentiques et récités d'une façon rigoureuse tout en étant magnifique) des trois écoles tibétaines, ainsi que ceux du Ch'an (de Chine), du Thien (du Vietnam) et du Zen (du Japon, notamment le "Hannya Shingyo") et les récitations des sutras des deux écoles de la Terre Pure (Jodo Shu et Jodo Shinshu) sont heureusement plus faciles à trouver ici en France que les mantras indiens (quand ils sont récités ou chantés de façon authentique), surtout bien sûr les innombrables mantras des trois écoles du Tibet.

Jacques
(pour voir mon site web, tapez "dicozen" dans votre moteur de recherche préféré)


leçon d'amour dans un parc, La
leçon d'amour dans un parc, La
Prix : EUR 0,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Pas le moindre intérêt, 12 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : leçon d'amour dans un parc, La (Format Kindle)
Absolument aucune minute je n'ai trouvé le moindre intérêt dans cette lecture lassante au possible. Rien, il ne se passe absolument rien présentant le moindre intérêt durant toute l'oeuvre (si on peut la qualifier ainsi). On a l'impression que l'auteur a tenté d'imiter Proust mais aurait du largement laisser ce style au Maître. Je suis né à moins de dix kilomètres seulement de l'auteur (il est né à Descartes, village connu pour être le lieu de naissance du grand philosophe) et pensait y retrouver un peu de rêve de ma région natale... Quelle cruelle déception ! On se demande comment cet auteur a pu atterrir sous la coupole de l'Académie ! Alors qu'à la même époque ma Touraine natale nous offrait de grands auteurs (dont certains trop peu connus à l'échelle nationale comme le merveilleux Jean-Nicolas Bouilly dont on trouve ici sur Amazon une excellente réédition gratuite de son "Contes à mes petites amies", livre qui malgré le titre n'est ni pour des enfants ni libertain mais un condensé de superbes petites histoires à la fois amusantes et morales (mais non moralisatrices) mettant en scène des paysans tourangeaux avec beaucoup de plaisir et de belles descriptions du pays) autant ce livre de Boylesve écrit dans un style pompeux et soporifique n'apporte pas le moindre plaisir de lecture ni le moindre divertissement au lecteur. Il est flagrant que de tous temps l'Académie Française s'est complu (et se complaît encore) à élire sous sa coupole au milieu de vrais grands auteurs certains écrivaillons qui n'avaient (et n'ont) pas d'autres qualités que d'être des amis de soirée mondaine des premiers. Ma région de Sainte Maure-Chinon-Loches-Mazière et jusqu'aux Etangs de la Brenne au sud et jusqu'aux bords de la Loire au nord a produit à cette même époque de véritables grands auteurs qui auraient infiniment plus mérité cette grande distinction de leurs pairs au coeur de l'institution représentant la belle grande littérature française.

René Boylèsve avait aussi parmi ses "confrères" un véritable très grand écrivain tourangeau, et né lui aussi dans ce même coin du sud de la Touraine la plus rurale, a Ligueil, historien et écrivain hélas connu quasiment que dans notre région alors qu'il méritait inifiniment plus (d'ailleurs les écrivains français de cette époque le surnommaient tous le"Frédéric Mistral tourangeau"), il s'agissait du grand régionaliste Jacques-Marie Rougé, connu de tous les passionnés de la Touraine ancienne, et s'il fallait recommander un écrivain tourangeau de la charnière entre le XIXe et le XXe siècle, en plus de Jean-Nicolas Bouilly cité ci-dessus c'est bien lui: Jacques-Marie Rougé! Tous les étudiants de Tours connaissent d'ailleurs bien son nom puisque c'est en hommage à son immense contribution à la sauvegarde du patrimoine culturel et paysan tourangeau que la grande salle d'étude de la prestigieuse Bibliothèque Municipale de Tours a été baptisée de son nom.

Et ne parlons pas du génie littéraire que fut notre cher Honoré de Balzac... lui aussi écrivain tourangeau de cette même époque et dont la totalité de l'oeuvre est lue dans le monde entier...

Comment diable Boylesve a-t-il pu, avec son style ennuyeux à mourir, pompeux et soporifique, entrer à l'Académie Française ? C'est une question dont je n'aurai jamais de réponse assurément satisfaisante. Boylesve, malgré sa notoriété plutôt mondaine et polie qu'autre chose, fait vraiment très pâle figure face à ces grandes plumes que notre si belle région a fait naître de tous temps.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 20, 2016 12:59 PM MEST


Robot pâtissier cook book 100 pâtisseries du monde
Robot pâtissier cook book 100 pâtisseries du monde
Prix : EUR 4,99

1.0 étoiles sur 5 Incompatible avec Kindle pour PC !, 10 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Robot pâtissier cook book 100 pâtisseries du monde (Format Kindle)
Incompatible avec Kindle pour PC ! Je ne l'achèterai que lorsqu'il sera compatible avec Kindle pour PC ! Il n'y a aucune raison valable pour que certains livres au format Kindle soient réservés aux tablettes en pénalisant ainsi les lecteurs ne pouvant utiliser que la version PC !

Et c'est fort dommage de voir une telle politique sur certains livres, parce que celui-là est un des meilleurs sur le sujet.


Le Coran
Le Coran
Prix : EUR 1,48

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Sourate 114 absente, 1 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coran (Format Kindle)
La sourate 114 est absente. Ca ne donne pas envie d'aller plus loin dans la lecture parce que si une sourate est absente on peut se poser des questions sur la fiabilité du reste de l'édition.


Carnage propre
Carnage propre
Prix : EUR 0,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La toute première enquête de Noémie Kimdall, 31 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carnage propre (Format Kindle)
Remarquable ! Un style truculent qui n'est pas sans rappeler San-Antonio (et sans plagier !... ce qui est à noter !)

Un détail important : si on veut lire dans l'ordre les enquêtes de Noémie Kimdall il faut les lire dans cet ordre :
1. Carnage propre (ASIN : B008I74OUO)
2. Assassin artistique (ASIN : B00AVCYQI4)
3. Berger branché (ASIN : B00FM648GY)

En effet "Carnage propre" que vous avez sous les yeux est une nouvelle qui est une courte enquête préalable de Noémie Kimdall. Bien que "Assassin artistique" soit numéroté "t.1" c'est dans cette courte histoire "Carnage propre" (35 pages, 1 euro) qu'on fait connaissance de Noémie Kimdall. Par ailleurs elle est courte... mais très drôle, ce serait vraiment dommage de s'en priver.

J'en dis beaucoup plus sur ces trois romans (et sur le style de l'auteur) dans les commentaires des deux autres.


Berger branché (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 2)
Berger branché (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 2)
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jouissif !, 30 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berger branché (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 2) (Format Kindle)
Eh oui... exactement le même commentaire que pour le roman précédent, "Assassin artistique", du même excellent auteur.

Un seul mot suffirait pour qualifier ce petit polar : jouissif !

Ca n'est pas encore de la haute-voltige comme un San-Antonio mais on sent que l'auteur a des ressources dans la cervelle !

Le roman se lit vite. Environ deux à trois heures suivant la vitesse de lecture. L'histoire n'est pas du grand polar et le scenario est assez simple mais on sent nettement l'inspiration "san-antonionesque" sans y trouver le moindre plagiat (ce qui est un tour de force, parce que ce n'est certainement pas la tentation qui manque). Ce qui distingue cet auteur Nathan Pym de nombreux autres qu'on trouve à ce prix en Kindle c'est le style, la façon animée dont est narrée l'histoire, les alternances de phrases courtes et longues en fonction de l'action, les tournures de phrase pouvant s'éloigner du littéraire pour s'approcher du langage de la rue lorsque le contexte se présente, les trouvailles intéressantes en matière de jeux de mots, et le caractère pittoresque des personnages plutôt hauts en couleur. Notamment Noémie Kimdall bien sûr. Celle-ci s'avère être résolument une émule de Béru pour ce qui est du poids (la demoiselle affiche 100 kilos sur la balance dont cinquante réservés au neurones et le reste réservé aux hommes), de la faim permanente, des taches de graisse de frites qu'elle laisse par endroits, des moeurs étranges au domicile comme dans la rue, de l'attirance presque obsessionnelle pour une "baise" rapide au coin d'une table plutôt que le soir au coin du feu, son dégoût pour les technologies "modernes" (elle hait par exemple les téléphones portables, ce qui n'est pas sans lui présenter des inconvénients vu son métier), la bagnole pourrie qu'elle conduit (un petit modèle allemand au nom espagnol qui ne se fait plus depuis des lustres mais qu'elle garde "par amour"), sa conduite énervée, sa chevelure loooongue jusqu'aux reins et rousse comme un incendie (qui allume la plupart des mecs, même les suspects), ses mains baladeuses, et la liste semble s'allonger de romans en romans... Il lui manque encore la gouaille de Béru mais faisons confiance à l'auteur, le personnage peut encore évoluer dans de futurs romans de la série. Les scénarios pour le moment simples gagneront aussi certainement en richesse dans de futures enquêtes mais pour le prix de vente dérisoire de l'oeuvre on ne va pas faire la fine gueule.

Sur le plan de la rédaction le style de cet auteur est très vivant, riche, littéraire quand il faut, légèrement argotique quand il faut... Il y a quelques fautes d'orthographe ça et là ainsi que quelques coquilles qui sont passées à la trappe dans la syntaxe, mais en revanche une relecture de ses trois romans (à ce jour) reste absolument nécessaire pour les fautes de grammaire (fautes d'accord en genre et en nombre ainsi que les conjugaisons de verbes) qui sont encore nombreuses. Cela dit ces fautes d'accord et de conjugaison ne perturbent absolument pas le plaisir de la lecture comme ç'aurait été le cas avec de trop nombreuses fautes d'orthographe ou des phrases trop mal construites. Ce sont ces fautes de grammaire qui coûtent à l'auteur la cinquième étoile à mon appréciation. S'il a besoin d'aide pour les relectures... je ne dirai pas non.

Dernier détail : si on veut lire dans l'ordre les enquêtes de Noémie Kimdall (c'est assez important d'ailleurs pour comprendre la troisième histoire concernant la connaissance des personnages de l'équipe chargée de l'enquête) il faut les lire dans cet ordre :
1. Carnage propre (ASIN : B008I74OUO)
2. Assassin artistique (ASIN : B00AVCYQI4)
3. Berger branché (ASIN : B00FM648GY)

En effet "Carnage propre" est une nouvelle qui est une courte enquête préalable de Noémie Kimdall. Bien que "Assassin artistique" soit numéroté "t.1" c'est dans la courte histoire "Carnage propre" (35 pages, 1 euro) qu'on fait connaissance de Noémie Kimdall. Par ailleurs elle est courte... mais très drôle, ce serait vraiment dommage de s'en priver.


Assassin Artistique (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 1)
Assassin Artistique (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 1)
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jouissif !, 30 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Assassin Artistique (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 1) (Format Kindle)
Un seul mot suffirait pour qualifier ce petit polar : jouissif !

Ca n'est pas encore de la haute-voltige comme un San-Antonio mais on sent que l'auteur a des ressources dans la cervelle !

Le roman se lit vite. Environ deux à trois heures suivant la vitesse de lecture. L'histoire n'est pas du grand polar et le scenario est assez simple mais on sent nettement l'inspiration "san-antonionesque" sans y trouver le moindre plagiat (ce qui est un tour de force, parce que ce n'est certainement pas la tentation qui manque). Ce qui distingue cet auteur Nathan Pym de nombreux autres qu'on trouve à ce prix en Kindle c'est le style, la façon animée dont est narrée l'histoire, les alternances de phrases courtes et longues en fonction de l'action, les tournures de phrase pouvant s'éloigner du littéraire pour s'approcher du langage de la rue lorsque le contexte se présente, les trouvailles intéressantes en matière de jeux de mots, et le caractère pittoresque des personnages plutôt hauts en couleur. Notamment Noémie Kimdall bien sûr. Celle-ci s'avère être résolument une émule de Béru pour ce qui est du poids (la demoiselle affiche 100 kilos sur la balance dont cinquante réservés au neurones et le reste réservé aux hommes), de la faim permanente, des taches de graisse de frites qu'elle laisse par endroits, des moeurs étranges au domicile comme dans la rue, de l'attirance presque obsessionnelle pour une "baise" rapide au coin d'une table plutôt que le soir au coin du feu, son dégoût pour les technologies "modernes" (elle hait par exemple les téléphones portables, ce qui n'est pas sans lui présenter des inconvénients vu son métier), la bagnole pourrie qu'elle conduit (un petit modèle allemand au nom espagnol qui ne se fait plus depuis des lustres mais qu'elle garde "par amour"), sa conduite énervée, sa chevelure loooongue jusqu'aux reins et rousse comme un incendie (qui allume la plupart des mecs, même les suspects), ses mains baladeuses, et la liste semble s'allonger de romans en romans... Il lui manque encore la gouaille de Béru mais faisons confiance à l'auteur, le personnage peut encore évoluer dans de futurs romans de la série. Les scénarios pour le moment simples gagneront aussi certainement en richesse dans de futures enquêtes mais pour le prix de vente dérisoire de l'oeuvre on ne va pas faire la fine gueule.

Sur le plan de la rédaction le style de cet auteur est très vivant, riche, littéraire quand il faut, légèrement argotique quand il faut... Il y a quelques fautes d'orthographe ça et là ainsi que quelques coquilles qui sont passées à la trappe dans la syntaxe, mais en revanche une relecture de ses trois romans (à ce jour) reste absolument nécessaire pour les fautes de grammaire (fautes d'accord en genre et en nombre ainsi que les conjugaisons de verbes) qui sont encore nombreuses. Cela dit ces fautes d'accord et de conjugaison ne perturbent absolument pas le plaisir de la lecture comme ç'aurait été le cas avec de trop nombreuses fautes d'orthographe ou des phrases trop mal construites. Ce sont ces fautes de grammaire qui coûtent à l'auteur la cinquième étoile à mon appréciation. S'il a besoin d'aide pour les relectures... je ne dirai pas non.

Dernier détail : si on veut lire dans l'ordre les enquêtes de Noémie Kimdall (c'est assez important d'ailleurs pour comprendre la troisième histoire concernant la connaissance des personnages de l'équipe chargée de l'enquête) il faut les lire dans cet ordre :
1. Carnage propre (ASIN : B008I74OUO)
2. Assassin artistique (ASIN : B00AVCYQI4)
3. Berger branché (ASIN : B00FM648GY)

En effet "Carnage propre" est une nouvelle qui est une courte enquête préalable de Noémie Kimdall. Bien que "Assassin artistique" soit numéroté "t.1" c'est dans la courte histoire "Carnage propre" (35 pages, 1 euro) qu'on fait connaissance de Noémie Kimdall. Par ailleurs elle est courte... mais très drôle, ce serait vraiment dommage de s'en priver.


Petit livre noir des voisins
Petit livre noir des voisins
Prix : EUR 1,99

1.0 étoiles sur 5 Dans la même veine que le "petit livre noir des cons" du même auteur, 11 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit livre noir des voisins (Format Kindle)
Rigoureusement le même niveau au ras des pâquerettes que le "petit livre noir des cons" du même auteur. Aussi peu de lignes par page (moins de 10, généralement pas plus de 2 ou 3). On passe en moyenne une quinzaine de secondes par page, pas plus, et c'est à peine si on esquisse une ébauche de sourire tellement c'est nul. Même le prix ne se justifie pas, c'est dire... Tous les livres de cet auteur sont désespérément vides : en qualité comme en quantité. Voyez sa page Amazon qui regroupe la liste de ses livres avec la moyenne des commentaires et vous aurez tout de suite compris.


Petit Livre noir des cons
Petit Livre noir des cons
Prix : EUR 1,99

2.0 étoiles sur 5 En moyenne 8 lignes par page... et que de l'archi-connu, 11 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit Livre noir des cons (Format Kindle)
Ne vous fiez pas à son nombre de pages (158) parce que la longueur moyenne de chaque page est de 7 lignes !!! Le titre se prête donc très bien à l'ouvrage parce que si peu de textes réparti en 158 pages... c'est p'têt un peu prendre les gens pour des cons, non?

Par ailleurs la quasi-totalité des citations et petites histoires drôles (ou se voulant drôles) que contient le livre sont archi-connues, réchauffées de chez réchauffées : Frédéric Dard, Audiard, Lautner, Desproges, Coluche, Brassens, Gainsbourg, Jean Yanne, quelques réparties tirées de films et que tout le monde connaît, et un genre de lexique d'une cinquantaine de mots commençant par "con~", "comb~" ou "comp~", et voilà c'est tout, on pond un bouquin avec ça à raison de 1 à 10 lignes par page.

Qu'est-ce qui sauve ce livre ? Son prix, c'est tout. Et encore...


Celtic Blessing
Celtic Blessing
Prix : EUR 8,99

3.0 étoiles sur 5 Splendide, mais attention c'est une réédition de l'ancien album "Illumination", 9 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celtic Blessing (Téléchargement MP3)
Bel album, évidemment, comme tous les albums de Terry Oldfield, bien que celui-ci soit loin d'être l'un de ses meilleurs. J'attribue largement 5 étoiles à de nombreux albums de Terry Oldfield (notamment ceux-ci : "Spirit of the Rainforest", "Zen - The Search for Enlightenment", "Spirit of Africa", "Spirit of Tibet", "Earth Spirit", "Spirit of India", "Yoga Harmony", "Reiki Harmony", "Om" (avec Medwyn Goodall), "Reiki Flow" et "Sweet Awakenings" qui sont de purs chef-d'oeuvre) mais pour celui-là je me contenterai de 3 étoiles car il leur est nettement inférieur.

Par ailleurs attention : ce n'est pas un nouvel album mais une réédition (rigoureusement la même) de l'album "Illumination - A Celtic Blessing" qui fut publié en 1992. Si vous avez déjà cet album "Illumination" vous n'avez pas besoin d'acheter celui-ci.

Ecoutez plutôt ceux que j'ai cités ci-dessus, ils sont un régal pour les oreilles !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-16