undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Jacques Prestreau > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jacques Prestreau
Classement des meilleurs critiques: 464
Votes utiles : 504

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jacques Prestreau (France)
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
La fin du monde est pour demain
La fin du monde est pour demain

5.0 étoiles sur 5 Un bilan bien documenté et très lucide du véritable merdier dans lequel on a mis la planète !, 13 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La fin du monde est pour demain (Format Kindle)
Un bilan bien documenté et très lucide du véritable merdier dans lequel on a mis la planète en l'espace de seulement 100 ans ! Très bon livre à mettre à côté de ceux d'Hervé Kempf, d'Yves Paccalet, de Fabrice Nicolino...

L'auteur ne prédit pas la fin du monde comme un prophète de malheur... il donne des clés très utiles aux non-économistes que nous sommes pour la compréhension de la situation désastreuse dans laquelle on est aujourd'hui, et il est clair que si on persiste dans ce comportement absurde alors la fin du monde est vraiment pour demain ! La planète survivra, bien entendu, elle continuera à tourner, mais l'espèce humaine disparaîtra... et en emportant avec elle la disparition d'une immense partie des écosystèmes ! Et même après notre disparition nous continuerons à polluer et à tuer, eh oui, à cause de toute cette pollution de l'industrie nucléaire, chimique, etc. qui persistera pendant longtemps, longtemps, très longtemps ! Il faudra des dizaines de milliers d'années pour que la planète retrouve un jour un nouvel équilibre. Ca ne sera plus le même monde ! Ca sera un autre monde, profondément transformé, profondément atteint. Et sans l'homme. Donc oui, quand une espèce disparaît, de surcroît de façon suicidaire et en entraînant une grande partie de la santé de la planète avec elle (et ce sera la première fois dans l'histoire et peut-être l'unique fois)... on peut vraiment parler de fin du monde.

Et tout cela pour quoi ? Pour assouvir une soif de pouvoir économique. Des hommes puissants sont à la tête des politiques et des modes de pensée dans le monde entier, avec un unique but : s'enrichir tant qu'ils sont vivants et enrichir leur entreprise tant qu'elle est vivante. Après eux le déluge. Alors il faut créer des envies, créer des besoins, même les plus stupides (peu importe la pollution engendrée), inciter aussi les populations à se multiplier parce que le nombre d'être humains sur la planète c'est potentiellement un nombre de consommateurs. Peu importe les écosystèmes, peu importe les ressources naturelles, il faut que l'être humain se multiplie et consomme ! Parce que consommer... c'est acheter ! Un but de grande taille (la maîtrise totale des finances par un tout petit nombre) qui passe par d'innombrables petits buts (au mépris de la santé, de la biodiversité, de l'environnement, et de toute idée de démocratie), et dans une progression savamment agencée depuis environ 70 à 100 ans, par des étapes et des détails stratégiques qui sont clairement montrés ici par l'auteur, avec pour résultat la situation qu'on sait évidemment tous. Mais l'intérêt de l'auteur est aussi de montrer POURQUOI les populations ont si peu de pouvoirs pour lutter contre les décisions des politiques et des "économistes" (un mot qui est à l'inverse de son sens réel !) fonçant délibérément (et en toute connaissance de cause) vers ce destin suicidaire qui mène l'humanité à la ruine et en emportant la planète avec elle.


L'île de la fin du monde
L'île de la fin du monde
Prix : EUR 6,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ne cherchez plus... C'est LE LIVRE A LIRE sur l'Île de Pâques !, 13 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'île de la fin du monde (Format Kindle)
Un des ultra-rarissimes livres vraiment sérieux sur l'Île de Pâques ! A des années-lumières de toutes les élucubrations délirantes sorties d'imaginations débordées depuis une cinquantaine d'années, on a ici affaire à un livre écrit par de vrais scientifiques, travaillant sur place, étudiant l'actuelle civilisation Rapanui et l'histoire de l'île depuis sa découverte par les polynésiens, comment celle-ci à l'origine relativement bien couverte de forêts a été transformée en un véritable paysage désertique au XVI° siècle, le second désastre que fut l'arrivée des navigateurs européens, et comment ont été décryptées les tablettes rongo-rongo du culte Orongo et découverte la structure très particulière du langage et de cette écriture unique (qu'on peut quasiment qualifier d'endémique), notamment avec le travail majeur de l'ethnologue russe Irina Fedorova. L'histoire de l'Île de Pâques ici montrée dans toute sa vérité. Un livre qui fait aussi froid dans le dos quand on songe que ce comportement suicidaire des anciens pascuans qui ont au XV° siècle transformé cette île magnifique en un véritable désert nous rappelle le comportement suicidaire actuel de toute l'humanité sur la planète entière.


Lock&Lock 2059079 PP Classic Boîte Hermétique Rectangulaire Plastique Transparent 15 x 11 x 6 cm
Lock&Lock 2059079 PP Classic Boîte Hermétique Rectangulaire Plastique Transparent 15 x 11 x 6 cm
Prix : EUR 5,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La boite idéale pour 250 grammes de beurre, 4 octobre 2015
C'est >>>LA<<< boite par excellence pour une plaquette de 250 grammes de beurre !
Mes plaquettes de beurre font 11,2 x 6,5 x 4,2.
La boîte fait 15,1 x 10,8 x 58

Vraiment la boîte IDEALE !


LOCK&LOCK Butterdose 460 ml für 250 g Butter
LOCK&LOCK Butterdose 460 ml für 250 g Butter
Proposé par AnOL
Prix : EUR 6,65

5.0 étoiles sur 5 La boite idéale pour 250 grammes de beurre !, 4 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : LOCK&LOCK Butterdose 460 ml für 250 g Butter (Cuisine)
C'est >>>LA<<< boite par excellence pour une plaquette de 250 grammes de beurre !
Mes plaquettes de beurre font 11,2 x 6,5 x 4,2.
La boîte fait 15,1 x 10,8 x 58

Vraiment la boîte IDEALE !


Lock&Lock HPL814 Boîte essentielle Rectangulaire 460 ml
Lock&Lock HPL814 Boîte essentielle Rectangulaire 460 ml
Proposé par SmartKitchen Ltd.
Prix : EUR 4,99

5.0 étoiles sur 5 La boite idéale pour 250 grammes de beurre !, 4 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lock&Lock HPL814 Boîte essentielle Rectangulaire 460 ml (Cuisine)
C'est >>>LA<<< boite par excellence pour une plaquette de 250 grammes de beurre !
Mes plaquettes de beurre font 11,2 x 6,5 x 4,2.
La boîte fait 15,1 x 10,8 x 58

Vraiment la boîte IDEALE !


Marching Bagpipes
Marching Bagpipes
Prix : EUR 6,29

1.0 étoiles sur 5 Fraude sur le contenu de l'album !, 28 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marching Bagpipes (Téléchargement MP3)
Morceau 3: Fanfare de cuivres sans aucune cornemuse, pendant 10.33
Morceau 5: Un enregistrement d'un chanteur rock des années 60 (absolument aucun rapport avec le sujet du disque ni même avec le titre donné au morceau, il n'y a ni cornemuse ni même une marche militaire) pendant 2.22
Morceau 7: Fanfare de cuivres sans aucune cornemuse, pendant 5.33
Morceau 9: Un enregistrement d'un chanteur rock des années 60 (absolument aucun rapport avec le sujet du disque ni même avec le titre donné au morceau, il n'y a ni cornemuse ni même une marche militaire) pendant 2.28
Morceau 12: Fanfare de cuivres sans aucune cornemuse, pendant 3.46
Morceau 13: Fanfare de cuivres sans aucune cornemuse, pendant 2.58
Morceau 17: Un enregistrement d'un chanteur rock des années 60 (absolument aucun rapport avec le sujet du disque ni même avec le titre donné au morceau, il n'y a ni cornemuse ni même une marche militaire) pendant 2.52

Le chanteur rock est de l'époque Elvis Presley. C'est peut-être lui d'ailleurs... On se demande ce que ça fiche dans un album censé être un disque de cornemuse écossaise ! Et pourquoi y a-t-il 32 minutes de morceaux de fanfare de cuivres sans la moindre cornemuse ?

Le reste, tout ce qui est cornemuse écossaise, ce sont des enregistrements de défilés en plein air, enregistrements de mauvaise qualité sonore manifestement faits par des amateurs. Il n'y a même pas eu le moindre travail de post-production pour rééquilibrer la dynamique des graves et des aigus.

Sur les 1h15mn19s minutes de l'album il n'y a en fait que 44mn47s de cornemuse écossaise. Le reste (30mn32s) n'a rien à voir avec le sujet de l'album.

Ce disque est une escroquerie au sens propre du terme et je demande le remboursement à Amazon et le retrait de cette référence dans le catalogue Amazon car il est évident qu'il s'agit là d'un album dont le contenu n'a rien à voir avec ce que l'acheteur croit acheter ! Qu'on soit dans du numérique ou pas !


Poivre du monde
Poivre du monde
Prix : EUR 0,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Piquant !, 22 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Poivre du monde (Format Kindle)
Il y a un commentateur qui vous a mis une unique étoile, assortie d'un commentaire épicé tout simplement parce que vous avez publié votre livre uniquement au format Kindle. Il y a vraiment des gens qui ne comprennent rien aux difficultés de l'édition papier !... et dont le caractère irascible se complait derrière l'anonymat d'un clavier.

Eh bien justement, pour rétablir l'équilibre je vous mets 5 étoiles !

De plus vous les méritez ces 5 étoiles, parce que ce livre est une petite merveille d'originalité. Ecrire un livre uniquement sur les poivres, rien que sur les poivres et pour nous donner l'occasion de les découvrir (assortis de savoureuses recettes exotiques pour nous donner le plaisir de faire l'expérience de chacun d'entre eux) est une excellente idée, très originale, qui sort des sentiers battus, et dont on ne se privera pas du plaisir !

Et tant pis pour ceux qui n'aiment pas les lecteurs Kindle ! D'ailleurs ils peuvent parfaitement télécharger l'application Kindle pour leur PC ou leur Mac, lire tranquillement le livre sans avoir de liseuse Kindle... et imprimer au coup par coup LA recette qu'ils veulent expérimenter. Non seulement ça leur coûte moins cher à l'achat comme à l'utilisation qu'une version papier du livre mais en plus ça économise des arbres !


Ma cuisine: Édition commentée, annotée et illustrée par Pierre-Emmanuel Malissin
Ma cuisine: Édition commentée, annotée et illustrée par Pierre-Emmanuel Malissin
Prix : EUR 4,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ah... Escoffier ! La source reconnue comme la Bible de la cuisine française par tous les chefs Trois Etoiles !, 19 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Auguste Escoffier fut un des plus grands cuisiniers du siècle dernier, son livre phare "Ma cuisine" édité en 1934 avec exactement 700 pages est toujours la bible de référence des professionnels de la cuisine.

Il était surnommé "Le roi des cuisiniers et le cuisinier des rois". En fait plus exactement des empereurs.

C'est grâce à lui que la "cuisine française" est renommée dans le monde entier.

Peu de gens savent qu'il est entre autres l'inventeur de la Poire Belle Hélène (en hommage à Offenbach, compositeur de l'opérette "La Belle Hélène"), de la Pêche Melba (du nom de la cantatrice Nellie Melba), de la Crêpe Suzette (j'explique ci-dessous la raison de ce nom), de la Salade Eugénie (en l'honneur de l'Impératrice Eugénie), des Noisettes d'Agneau, du Suprême de volaille Jeannette, et d'innombrables autres recettes mythiques de la cuisine française.

C'est lui également qui invente l'art de cuisiner les restes. Une invention par nécessité lors de la guerre de 1870 contre les prussiens.

Il a aussi modernisé l'usage des sauces.

Il est aussi le Chef cuisinier qui a totalement refondu l'organisation des cuisines des restaurants, et qui a imposé pour la première fois des règles d'hygiène extrêmement strictes pour mettre fin aux doutes qui subsistaient depuis le XIX° siècle quant à l'hygiène des cuisines de restaurants.

Peu de gens savent que la cuisine du Ritz, le plus prestigieux restaurant de France, c'est la cuisine d'Escoffier. Au sens propre comme au sens figuré puisque c'est lui qui fut le Chef cuisinier du Ritz entre 1880 et 1890 et qui fit de cet hôtel-restaurant déjà de bonne qualité le plus prestigieux restaurant de France et du monde.

C'est lui aussi qui est le Chef à l'Hôtel Savoy à Londres, en 1890, lorsqu'il sert au Prince de Galles Edouard VII une crêpe si délicieuse que le Prince demande à Escoffier de lui donner le nom de la charmante personne qui l'accompagne et qui se prénommait Suzette.

C'est à cet hôtel Savoy de Londres que la cuisine faite par Escoffier commence à faire parler d'elle dans le monde entier sous le nom de "cuisine française", renommée qui reste totalement actuelle.

De 1899 à 1920 il fut également le Chef du prestigieux Carlton de Londres.

Il est admiré aussi pour avoir osé faire un geste qui était (et reste) rarissime : il avait proposé aux "Petites Soeurs des Pauvres" de venir chaque matin, pour leur oeuvre, chercher à l'Hôtel Savoy les ingrédients qui n'avaient pas été utilisés pour les plats de la veille ainsi que les tous les restes servis mais non consommés et encore présentables.

En 1928 il est devenu le président de l'Association Mondiale des Chefs Cuisiniers.

Sa vie de famille ne souffrit jamais vraiment de sa considérable charge de travail durant toute sa vie. Lorsque son épouse mourut en janvier 1935 son chagrin fut tel qu'il ne lui survécut que deux semaines.

Sa maison natale, dans le Var, est devenue le Musée de l'Art Culinaire, géré par la Fondation Auguste Escoffier.

Attention ce livre "Ma cuisine" d'Auguste Escoffier n'est pas un livre de cuisine ordinaire, c'est toute la gastronomie française qu'il nous enseigne, les fondements de notre cuisine moderne, y compris pour la ménagère aux petits moyens pour sa cuisine de tous les jours. Ce livre est considéré par tous les grands chefs comme la "Bible des cuisiniers".

Ce livre ne parle pas de la présentation artistique des plats, il parle de la cuisine, de la cuisine et uniquement de la cuisine. Il demande donc de l'imagination et de la créativité ainsi que l'amour de la cuisine et de la gastronomie, même simplement familiale. Il permet de cuisiner chez soi comme comme dans ces grands restaurants Trois Etoiles, à condition de travailler énormément et longuement pour acquérir la pratique, car le livre ne fait pas le travail pour vous. Mais il est aussi la base de la cuisine "de tous les jours" pour toute française et tout français. Parfois certaines méthodes décrites dans les recettes s'avèreront désuètes avec les ustensiles d'aujourd'hui, notamment nos fours électriques, nos mixers, nos robots ménagers... N'oublions pas que ce livre a été écrit en 1934. Avec un minimum de logique il sera très facile d'adapter ces méthodes aux ustensiles de notre cuisine moderne.

Les plus de 2.500 recettes réunies par Escoffier dans son livre "Ma cuisine" sont la base de quasiment toutes les recettes modernes françaises de notre XXI° siècle. Auguste Escoffier est considéré comme l'inventeur de la cuisine moderne, c'est lui qui est l'inspirateur de la cuisine présentée dans tous les autres livres vendus en ce XXI° siècle dans le commerce qui ne sont pour la plupart que des répétitions et réactualisations (parfois très mauvaises dans certains livres par manque de véritable maîtrise des bases et de certains principes fondamentaux mais on trouve maintenant aussi d'excellents auteurs et auteures) et sous des présentations différentes... de quelques-unes des recettes de ce livre. Alors autant puiser directement à la source ! Et la source c'est ce livre ! Et Pierre-Emmanuel Malissin a su admirablement lui donner cette nouvelle présentation numérique enfin excellente, augmentée de très pertinentes adaptations et explications. Et tous les grands chefs d'aujourd'hui, y compris les "trois étoiles" que sont Bocuse, Concini, Ducasse, Gagnaire, Lasserre, Lenôtre, Loiseau, Oliver, Robuchon, Savoy, Troisgros, Veyrat, et l'école Gaston Lenôtre, basent leurs créations personnelles directement sur les principes contenus dans le livre "Ma cuisine" d'Auguste Escoffier qui est pour eux tous la véritable bible de l'authentique "cuisine française". La seule et unique Bible de la cuisine française, présentée ici de façon excellente ! Merci Monsieur Malissin pour ce formidable cadeau !


Recettes de Compotes, Confitures et Gelées (La cuisine d'Auguste Escoffier t. 1)
Recettes de Compotes, Confitures et Gelées (La cuisine d'Auguste Escoffier t. 1)
Prix : EUR 0,00

5.0 étoiles sur 5 Ah... Escoffier ! La source reconnue comme la Bible de la cuisine française par tous les chefs Trois Etoiles !, 19 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Auguste Escoffier fut un des plus grands cuisiniers du siècle dernier, son livre phare "Ma cuisine" édité en 1934 avec exactement 700 pages est toujours la bible de référence des professionnels de la cuisine.

Il était surnommé "Le roi des cuisiniers et le cuisinier des rois". En fait plus exactement des empereurs.

C'est grâce à lui que la "cuisine française" est renommée dans le monde entier.

Peu de gens savent qu'il est entre autres l'inventeur de la Poire Belle Hélène (en hommage à Offenbach, compositeur de l'opérette "La Belle Hélène"), de la Pêche Melba (du nom de la cantatrice Nellie Melba), de la Crêpe Suzette (j'explique ci-dessous la raison de ce nom), de la Salade Eugénie (en l'honneur de l'Impératrice Eugénie), des Noisettes d'Agneau, du Suprême de volaille Jeannette, et d'innombrables autres recettes mythiques de la cuisine française.

C'est lui également qui invente l'art de cuisiner les restes. Une invention par nécessité lors de la guerre de 1870 contre les prussiens.

Il a aussi modernisé l'usage des sauces.

Il est aussi le Chef cuisinier qui a totalement refondu l'organisation des cuisines des restaurants, et qui a imposé pour la première fois des règles d'hygiène extrêmement strictes pour mettre fin aux doutes qui subsistaient depuis le XIX° siècle quant à l'hygiène des cuisines de restaurants.

Peu de gens savent que la cuisine du Ritz, le plus prestigieux restaurant de France, c'est la cuisine d'Escoffier. Au sens propre comme au sens figuré puisque c'est lui qui fut le Chef cuisinier du Ritz entre 1880 et 1890 et qui fit de cet hôtel-restaurant déjà de bonne qualité le plus prestigieux restaurant de France et du monde.

C'est lui aussi qui est le Chef à l'Hôtel Savoy à Londres, en 1890, lorsqu'il sert au Prince de Galles Edouard VII une crêpe si délicieuse que le Prince demande à Escoffier de lui donner le nom de la charmante personne qui l'accompagne et qui se prénommait Suzette.

C'est à cet hôtel Savoy de Londres que la cuisine faite par Escoffier commence à faire parler d'elle dans le monde entier sous le nom de "cuisine française", renommée qui reste totalement actuelle.

De 1899 à 1920 il fut également le Chef du prestigieux Carlton de Londres.

Il est admiré aussi pour avoir osé faire un geste qui était (et reste) rarissime : il avait proposé aux "Petites Soeurs des Pauvres" de venir chaque matin, pour leur oeuvre, chercher à l'Hôtel Savoy les ingrédients qui n'avaient pas été utilisés pour les plats de la veille ainsi que les tous les restes servis mais non consommés et encore présentables.

En 1928 il est devenu le président de l'Association Mondiale des Chefs Cuisiniers.

Sa vie de famille ne souffrit jamais vraiment de sa considérable charge de travail durant toute sa vie. Lorsque son épouse mourut en janvier 1935 son chagrin fut tel qu'il ne lui survécut que deux semaines.

Sa maison natale, dans le Var, est devenue le Musée de l'Art Culinaire, géré par la Fondation Auguste Escoffier.

Attention ce livre "Ma cuisine" d'Auguste Escoffier n'est pas un livre de cuisine ordinaire, c'est toute la gastronomie française qu'il nous enseigne, les fondements de notre cuisine moderne, y compris pour la ménagère aux petits moyens pour sa cuisine de tous les jours. Ce livre est considéré par tous les grands chefs comme la "Bible des cuisiniers".

Ce livre ne parle pas de la présentation artistique des plats, il parle de la cuisine, de la cuisine et uniquement de la cuisine. Il demande donc de l'imagination et de la créativité ainsi que l'amour de la cuisine et de la gastronomie, même simplement familiale. Il permet de cuisiner chez soi comme comme dans ces grands restaurants Trois Etoiles, à condition de travailler énormément et longuement pour acquérir la pratique, car le livre ne fait pas le travail pour vous. Mais il est aussi la base de la cuisine "de tous les jours" pour toute française et tout français. Parfois certaines méthodes décrites dans les recettes s'avèreront désuètes avec les ustensiles d'aujourd'hui, notamment nos fours électriques, nos mixers, nos robots ménagers... N'oublions pas que ce livre a été écrit en 1934. Avec un minimum de logique il sera très facile d'adapter ces méthodes aux ustensiles de notre cuisine moderne.

Les plus de 2.500 recettes réunies par Escoffier dans son livre "Ma cuisine" sont la base de quasiment toutes les recettes modernes françaises de notre XXI° siècle. Auguste Escoffier est considéré comme l'inventeur de la cuisine moderne, c'est lui qui est l'inspirateur de la cuisine présentée dans tous les autres livres vendus en ce XXI° siècle dans le commerce qui ne sont pour la plupart que des répétitions et réactualisations (parfois très mauvaises dans certains livres par manque de véritable maîtrise des bases et de certains principes fondamentaux mais on trouve maintenant aussi d'excellents auteurs et auteures) et sous des présentations différentes... de quelques-unes des recettes de ce livre. Alors autant puiser directement à la source ! Et la source c'est ce livre ! Et Pierre-Emmanuel Malissin a su admirablement lui donner cette nouvelle présentation enfin excellente, augmentée de très pertinentes adaptations et explications, dans une collection en une vingtaine de volumes... dont une grande partie gratuits. Et tous les grands chefs d'aujourd'hui, y compris les "trois étoiles" que sont Bocuse, Concini, Ducasse, Gagnaire, Lasserre, Lenôtre, Loiseau, Oliver, Robuchon, Savoy, Troisgros, Veyrat, et l'école Gaston Lenôtre, basent leurs créations personnelles directement sur les principes contenus dans le livre "Ma cuisine" d'Auguste Escoffier qui est pour eux tous la véritable bible de l'authentique "cuisine française". La seule et unique Bible de la cuisine française, présentée ici de façon excellente dans toute cette collection ! Merci Monsieur Malissin pour ce formidable cadeau !

A noter que Pierre-Emmanuel Malissin a aussi publié l'ensemble réuni en un seul volume Kindle (avec les mêmes commentaires, annotations, adaptations et illustrations) pour la modique somme de 4,99 euros. Copiez-collez le code B00K17WSZM dans le champ de recherche Amazon en haut de la page. Merci Monsieur Malissin !


Soumission
Soumission
Prix : EUR 14,99

9 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Nul. Houellebecq est passé complètement à côté du sujet., 18 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soumission (Format Kindle)
Ce livre n'est finalement pas grand chose de plus que d'une part une interminable litanie d'angoisses existentielles concernant la sexualité désastreuse du personnage (qui fait appel aux putes vu qu'avec ses étudiantes "ça ne marche plus", on a même droit à plusieurs pages de littérature porno en différents passages du roman) et d'autre part des kilomètres de lignes sur son expertise de la biographie de Huysmans au point de nous en gaver ad nauseam. Le reste, concernant la façon dont la société française devient "islamique" n'est finalement qu'une vague toile de fond abordée par d'aussi vagues considérations sur les partis politiques de droite et de gauche, et avec un certain mépris affiché pour quelques uns d'entre eux cités nommément. Il n'y a même pas d'analyse approfondie des problèmes quotidiens auxquels serait affronté le citoyen lambda face à une adaptation sous la contrainte à un mode de vie radicalement différent de celui qui fut le mode de vie dit "français" jusqu'à l'élection de ce président musulman. Il évoque l'habillement des filles et des femmes (surtout des filles...). Il parle beaucoup de l'université (et encore pas vraiment, il parle plutôt de trois ou quatre autres confrères enseignants universitaires mais c'est tout) mais il ne parle aucunement du changement en profondeur des programmes de l'enseignement à l'école primaire et secondaire qui aurait été un sujet nettement plus intéressant à analyser au regard de la société, ni des bouleversements qui affecteraient l'économie, l'emploi, les marchés intérieur et extérieur (mis à part l'Europe, l'Europe et encore l'Europe), l'alimentation, l'argent du contribuable, les droits civiques, le droit pénal, le droit civil, les pratiques quotidiennes, la langue, la séparation de l'Eglise et de l'Etat, les autres religions que l'Islam... Tout cela est totalement passé à la trappe, Concernant les religions il se contente d'évoquer vaguement l'exode des israélites à travers l'exemple (en seulement deux pages) du départ de Myriam, il ne pipe pas un seul mot sur la communauté juive dans son ensemble, sur son activité majeure dans différents domaines professionnels et des finances, et sur les réactions politiques voire l'affrontement violent direct entre la communauté juive et la communauté musulmane... et quant aux catholiques et protestants, mis à part l'abbaye de Ligugé qui est "hors du monde" et où le personnage va passer quelques jours dans une retraite de silence où il s'emm**** au point d'abréger son séjour en seulement trois jours, il n'en parle pas plus alors qu'il est évident qu'il y aurait des conflits considérables dans les villages et dans les quartiers des villes concernant la pratique religieuse sur le plan local. Non, tout ça, les sujets qui auraient été réellement intéressants à aborder au fil des 320 pages (qu'on soit pour ou contre un président musulman en France, ces sujets auraient été intéressants à analyser) sont totalement absents, totalement oubliés. Tout le bouquin, sur plus de 320 pages indigestes, ne parle que de ses problèmes sexuels et de sa passion pour Huysmans, le reste n'est finalement que survolé à 10 000 mètres d'altitude mis à part l'impact de l'événement sur sa vie sexuelle et sur sa carrière d'enseignant universitaire !!! Et les trois dernières pages sont écrites soudain au conditionnel et de façon absurde (un conditionnel employé là de façon ridicule vu les pages qui précèdent immédiatement ce dernier chapitre) concernant la conversion du personnage à l'Islam (oui oui !) à la fin du livre... Et une conversion du personnage pour quelles raisons ? Je vous le donne en mille... uniquement pour ces deux raisons : tout simplement pour retrouver le droit d'enseigner mais aussi parce que ça lui permettra (quelle aubaine!) d'épouser plusieurs femmes, et éventuellement sans amour, peu importe... car elles seront choisies par des marieuses en fonction du niveau "social et musulman" du candidat : un bon musulman bien soumis à la religion aura droit à une gamine de 15-20 ans très sexy rien que pour lui et sa paire de couilles, sinon c'est seulement la "ménagère" bonne à faire le couscous. Donc il est finalement très heureux de l'opportunité de ce président musulman, notre personnage, car en se convertissant à la fin du roman il aura droit à une femme d'une quarantaine d'années pour la cuisine et le ménage et à une gamine de 15-16 ans pour la gaudriole ! Parce qu'en plus monsieur a ni plus ni moins que des penchants pédophiles ! Voui, voui, des penchants pédophiles révélés lorsqu'il reparle d'Aïcha, la seconde épouse de Rediger, âgée de 15 ans, quelques jours après l'avoir vue le temps de quelques secondes chez lui.

Voilà... le livre Soumission de Houellebecq se résume à ça ! Une nullité ! Houellebecq est passé complètement à côté du sujet !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 18, 2015 12:23 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17