undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Cliquez ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de magobei > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par magobei
Classement des meilleurs critiques: 133.172
Votes utiles : 77

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
magobei

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Pigs & Battleships / Stolen De [Blu-ray] [Import anglais]
Pigs & Battleships / Stolen De [Blu-ray] [Import anglais]
DVD ~ Jitsuko Yoshimura
Prix : EUR 22,82

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Des cochons et des hommes, 29 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pigs & Battleships / Stolen De [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
L'excellent éditeur anglais Eureka continue à exhumer l'essentielle filmographie de Shohei Imamura dans sa collection "Masters of Cinema". Avec non pas un, mais deux films.

Le premier, "Stolen Desire", est une jolie mise en bouche: c'est d'ailleurs le premier film d'Imamura, réalisé en 1958, qui suit la tournée d'une troupe de théâtre itinérante dans l'après-guerre. A noter que les films sur le théâtre sont un genre en soi dans le cinéma nippon, auquel ont notamment souvent recouru Ozu et Mizoguchi (c'était aussi un moyen d'échapper à la censure dans le Japon militariste).

Il y a deux sujets dans ce "Stolen Desire": d'abord, l'irruption de la modernité, qui enterre les arts traditionnels (ironiquement, c'est aussi le cinéma qui enterre le théâtre, alors que dans ses balbutiements, le cinéma japonais se limitait souvent à du théâtre filmé); la troupe, fauchée, est obligée de recourir à de discutables expédients pour attirer le chaland, mêlant numéros de strip-tease aux pièces kabuki. La première scène, où un acteur supplie le public de rester après la séance d'effeuillage, est très parlante.

Second sujet, les histoires de coeur, les jalousies, tromperies, qui émaillent la vie de la micro-société. C'est déjà présent chez Mizoguchi, mais ça reste très feutré, policé. Chez Imamura, cinéaste de l'instinct, de la pulsion, le sexe (où devrait-on dire le désir?) est au coeur de l'intrigue. Au final, un film énergique, assez captivant, où le réalisateur explore déjà sa veine de cinéma social.

Mais le plat de résistance, c'est bien sûr "Pigs and Battleships", premier film majeur d'Imamura.

Les "battleships", les navires de guerre, ce sont les cuirassés américains qui mouillent dans le port de Yokosuka, dans l'après-guerre. Et les cochons, eux, seront nourris grâce aux déchets de la base US. C'est en tous cas le projet d'un gang de yakuza, projet qui va vite s'avérer foireux...

Imamura joue sur deux tableaux, infusant son long-métrage au film noir - marqué par le fatum, le Destin - et en faisant dans le même temps un objet anti-glamour, sale, malade... et très drôle. Brûlot anar, le film est pétri d'humour noir. C'est aussi un petit bijou formel, servi dans un magnifique écrin HD par Eureka.

Qu'on y ajoute le "bonus" "Stolen Desire", et ce diptyque apparaît incontournable pour tout fan du cinéaste... ou du cinéma nippon. Attention toutefois, cette édition ne comprend que des sous-titres anglais.


Whisky Galore [Import anglais]
Whisky Galore [Import anglais]
DVD ~ Gordon Jackson
Prix : EUR 17,76

5.0 étoiles sur 5 Hilarante gueule de bois, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Whisky Galore [Import anglais] (DVD)
1943, sur une île isolée au nord-ouest des côtes écossaises. Un drame se noue, mais il n'a rien à voir avec les bombes nazies: il n'y a plus une larme de whisky sur l'île! Mais, Providence, un cargo s'échoue sur des récifs, chargé de 10 000 caisses de pur malt...
Dans "Whisky Galore!", Mackendrick (réalisateur de "Ladykillers") fait feu de tout bois, tournant à la fois en dérision les insulaires et la Home Guard, milice chargée d'empêcher un éventuel débarquement allemand. Au final, une comédie savoureuse, assez délirante aussi. A consommer cul-sec!
Magnifique image pour ce Bluray Optimum, malheureusement pourvu exclusivement de sous-titres anglais SDH (malentendants). Ceux-ci ne sont par contre pas trop envahissants, les informations de contexte étant réduites à la portion congrue.


Black Death [Blu-ray]
Black Death [Blu-ray]
DVD ~ Sean Bean
Prix : EUR 13,39

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Film pestiféré?, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Death [Blu-ray] (Blu-ray)
Le réalisateur du réjouissant "Severance" s'attaque à la fresque historique, la chasse aux sorcières dans une Angleterre ravagée par la peste noire. La première partie est une évocation assez réussie, documentée et hyperréaliste, mais pas exempte de tics de mise en scène, comme cette caméra à l'épaule, assez fatigante dans les scènes d'actions (on a surtout l'impression qu'elle sert à atténuer leur brutalité).
Dans une Europe perclue de superstitions, en quête de boucs émissaires ("Je ne crois pas que brûler les sorcières serve Dieu, cela sert surtout les hommes", lâche le moine Osmund), le film est d'abord une affaire de perspectives: il y a Ulrich, le soldat qui voit le Mal partout; Osmund, l'homme de Dieu, qui ne croit pas aux démons; ce village isolé qui a renié les "idoles" chrétiennes, du coup épargné par la peste, la "punition divine"...
Et le changement de perspective concerne aussi le récit: d'abord évocation réaliste, voire critique de la chasse aux sorcières, "Black Death" verse à mi-parcours dans le fantastique, prenant alors la superstition au sens le plus littéral. Avant de retourner encore une fois sa veste. C'est un peu fatigant, et ça fonctionne moyennement. La faute peut-être aussi à une distribution assez fade: Carice van Houten, géniale dans "Black Book", est assez transparente ici.
Au final, cette hésitation entre le genre et la fresque pénalise "Black Death", lui donnant un faux rythme dont il peine à se dépêtrer - particulièrement dans un épilogue un peu surajouté. Frustrant.


Up The Junction [Import anglais]
Up The Junction [Import anglais]
DVD ~ Susan George
Prix : EUR 12,08

4.0 étoiles sur 5 Réalisme anglais, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Up The Junction [Import anglais] (DVD)
C'est un peu Cendrillon à l'envers: une princesse quitte les beaux quartiers de Chelsea pour s'installer, de l'autre côté du fleuve, à Battersea, où elle commence à bosser à l'usine... Polly fuit l'argent pour plus d'authenticité ("I can't stand hypocrisy any more; here, people say what they think"), ce qui la met constamment en porte-à-faux avec ses nouveaux amis de Battersea.
"Up the Junction" navigue entre trois registres: la chronique sociale réaliste, le conte édifiant et le film-rock (jolie bande-son de Manfred Mann). Mais la sauce prend, grâce notamment à une mise en scène sobre, élégante, sans effets de manche, et à une jolie distribution: notamment Suzy Kendall, qui incarne Polly. Elle est à vrai dire taillée pour le rôle... (A noter aussi un petit rôle pour Susan George, future héroïne des "Chiens de paille" de Peckinpah).
Belle édition DVD, mais ne disposant que de sous-titres anglais.


Vers Sa Destinee
Vers Sa Destinee
Proposé par Neobang
Prix : EUR 9,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Destin hors du commun, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vers Sa Destinee (DVD)
Excellent biopic, qui se limite à aborder le début de carrière de Lincoln, alors jeune avocat. On n'est pas dans l'hagiographie (même si le film suinte l'admiration pour le personnage, explicité dans le plan final sur sa statue du Lincoln Memorial).
Ford s'attache au contraire à décrire l'humanité du personnage, manipulateur (pour la bonne cause), plutôt mal à l'aise dans sa grande carcasse dégingandée - l'interprétation d'Henry Fonda est à cet égard splendide.
Surtout, la qualité de la construction est remarquable, notamment dans son utilisation des ellipses et dans ce retournement final inattendu.


La Chevauchée fantastique
La Chevauchée fantastique
DVD ~ John Wayne
Proposé par kingdvd2014
Prix : EUR 12,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Film diligent, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Chevauchée fantastique (DVD)
Belle réussite fordienne, arc-boutée sur une idée de mise en scène toute simple: un voyage (certes en territoire hostile) en diligence. Ce qui se passe à l'extérieur est certes plus spectaculaire (attaques d'Indiens) mais c'est bien la comédie humaine qui se joue à l'intérieur qui est le coeur du propos. Et notamment, les liens qui se tissent entre le cowboy bourru (John Wayne), la prostituée, la femme de bonne de famille, le médecin alcoolique, etc. Presque un petit côté "Boule de suif"...


Prime Cut
Prime Cut
DVD ~ Lee Marvin
Proposé par dadadvd2006
Prix : EUR 9,51

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Prime à la casse, 22 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prime Cut (DVD)
Il y a ce contraste entre l'élégance de la mise en scène et le sordide du sujet; entre Lee Marvin (impérial) en homme de main classieux et Gene Hackman en patron des bouseux, empereur des rednecks. Tout le film joue sur cette corde raide: "Prime Cut" ne recule devant rien, jusqu'à transformer un homme en chair à saucisse...
Mais c'est aussi diablement esthétique, outrageusement beau. Comme la scène anthologique de la moissonneuse-batteuse, décalque terrien de la scène de l'avion de "North by Northwest". Ou la préparation de la vengeance, quand Marvin fourbit ses armes (littéralement) tandis qu'un ciel d'orage gronde dans le pare-brise de la voiture...
Sordide, beau et moral. Voilà en somme le programme de "Prime Cut", sorte de quintessence du cinéma d'exploitation. Culte.


Network [Blu-ray] [Import anglais]
Network [Blu-ray] [Import anglais]
DVD ~ Faye Dunaway
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 9,09

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Réseau asocial, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Network [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
A la fois critique virulente des médias et comédie sarcastique sur une productrice (Faye Dunaway) prête à tout pour doper l'audience de sa chaîne. Quitte à faire du trash, quitte à monter en épingle les agissements d'un groupuscule d'extrême-gauche.
Mine de rien, le film, d'une intelligence crasse, annonce les dérives de la téléréalité... Dense, plein de bons trucs (Joe Dante a dû le voir et le revoir), et en même temps un peu mou dans sa construction: ça manque singulièrement de rythme, de dynamique... Mais le fond sauve largement le film.
Jolie édition Blu-ray, avec VF et VOSTF.


Morning glory [Blu-ray]
Morning glory [Blu-ray]
DVD ~ Rachel McAdams
Proposé par momox fr
Prix : EUR 3,76

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Comédie prévisible mais charmante, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Morning glory [Blu-ray] (Blu-ray)
"Morning Glory" narre la success story d'une jeune productrice qui débarque à New York après avoir été virée de sa petite chaîne locale. Son job: relancer "Daybreak", une émission matinale au fond du trou. D'où le titre du film, référence aussi à une expression slang châtiée (l'érection matinale, donc).
Mais on cherchera vainement quelque chose de sulfureux dans ce film, prévisible du début à la fin, avec pas mal de grossiers tics de mise en scène, mais... néanmoins assez charmant, grâce notamment à son interprète principale (la fraîche Rachel McAdams) et à quelques supporting acts prestigieux (Diane Keaton et Harrison Ford en journaliste aigri).


Femme ou démon
Femme ou démon
DVD ~ Mischa Auer
Proposé par Bayapi
Prix : EUR 13,17

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 James ou Marlene?, 22 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Femme ou démon (DVD)
Le plot a un côté déjà vu, "stewartien" en diable: Tom Destry (James Stewart) débarque dans la petite ville de Bottleneck, zone de non-droit à la merci d'un maire véreux et du propriétaire du saloon. Il entend bien y restaurer l'ordre et la loi, mais à sa façon: sans revolver (d'où son surnom de "No Gun" Destry). Bref, on retrouve Stewart dans un rôle d'idéaliste, à la "Mr Smith Goes to Washington" ou "The Man who Shot Liberty Valance". Mais en face, il y a du répondant, puisque c'est Marlene Dietrich qui incarne la "vraie boss" du lieu, une chanteuse de cabaret qui met tous les hommes à ses pieds.
Le film a des accents de comédie, avec quelques contre-pieds tragiques, durs, pimenté par d'excellents dialogues. En prime, un homérique catfight avec Dietrich, et une scène de bagarre généralisée opposant les hommes armés de flingues et leurs femmes armées de rouleaux à pâte. Devinez qui gagne?
Alors on pourra reprocher un certain moralisme au film, voire une misogynie larvée (quoi que ça pourrait aussi être l'inverse), mais franchement, pourquoi bouder son plaisir? Excellent western.


Page : 1 | 2 | 3