undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de E. Zwygart > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par E. Zwygart
Classement des meilleurs critiques: 2.340
Votes utiles : 786

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
E. Zwygart (Suisse)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
I'd Love to Draw
I'd Love to Draw
par Alex Ross
Edition : Relié
Prix : EUR 37,64

5.0 étoiles sur 5 LOOMIS un classique pour les illustrateurs et peintres de tous bords, 11 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : I'd Love to Draw (Relié)
Ce recueil est le plus dispensable de la collection des Loomis. Il faut d'abord se procurer tous les autres volumes réédités par Titan. Tous ce qui est traité succintement dans ce livre appartaît déjà dans les autres volumes. Il s'agit ici de croquis faits pas le passé, dans un style plus ou moins relâché. Ce livre complète la collection. Surtout destiné aux fans. Rien de fondamentalement nouveau.

Quand aurons-nous une traduction française de ces inégalables recueils ????


Clifton Intégrale - tome 2 - Clifton Intégrale
Clifton Intégrale - tome 2 - Clifton Intégrale
par Turk
Edition : Album
Prix : EUR 25,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Intégrale bâclée, à l'instar d'autres intégrales des éditions du Lombard, 18 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Clifton Intégrale - tome 2 - Clifton Intégrale (Album)
En ce qui concerne la qualité des scénarii, les dessins efficaces et clair, restituant parfaitement l'ambiance "british", la qualité des personnages, je mettrait 5 étoiles sans hésiter à l'équipe Turk et de Groot.

Oû le bas blesse, est le traitement fait par l'éditeur du matériel à disposition. Le dossier est inexistant, inconsistant, sans crayonnés ou autres croquis inhérents à la confection des histoires. Le dossier, à l'instar des autres tomes et de la plupart des intégrales du Lombard, est inutile car beaucoup trop incomplet.
Aucune bio courte des auteurs, quinze malheureuses pages... Les couvertures originales "pleine page" des albums sont manquantes (seul une petite image carrée de format très réduit rappelle quelque peu la couverture originale) ; au lieu de cela un ridicule petit Clifton sur une pleine page de couleur bleue. De plus, où sont les aventures de Clifton parues dans Tintin Selection. ???? où est-ce que l'éditeur les fera paraître dans une intégrale séparée des "Tintin Selection", auquel cas il n'y aura aucune chronologie. J'en doute cependant. Et je doute également qu'il y ait assez de matériel,,,,

Aucunes comparaisons avec les intégrales des éditions Dupuis (Sophie, les Tuniques Bleues, Billy the Cat, etc,etc). Dans les superbes intégrales Dupuis, les couvertures des albums originaux sont reproduites. Souvent les histoires paraissent dans leur ordre chronologique de parution, ce qui permet de juger de l'évolution des auteurs (par ex Sophie). Les dossiers, très épais (parfois jusqu'à une cinquantaine de pages sont de vraies perles. Résumé du parcours du ou des auteurs, couvertures exécuté par le dessinateur lors de la parution dans le journal Spirou, analyses et commentaires de l'oeuvre, évolution des personnages, anecdotes lors de la création des histoires...

Cette mauvaise note, je le répète n'a rien à voir avec ce personnage que j'adore (sauf la période Rodrigue), mais est uniquement un réquisitoire quant à la qualité de l'objet et la pauvreté du dossier d'introduction.

Ce long paragraphe consacré aux intégrales Dupuis est seulement faite afin de signaler les nombreux manquements de la présente intégrale. Et de prouver, que si l'on se donne un peu de la peine, on peut constituer d'excellents dossiers d'auteurs, d'autant plus que les auteurs en question sont encore vivants.

Désolé Clifton, cela n'a rien de personnel.
Ce qui précède ne m'a pas empêché de me délecter de ses aventures que j'avais lues par le passé. En effet, je possédait presque tous les albums parus par le passé (sauf ceux de Rodrigue, que j'ai lu à la bibliothèque municipale). Je vais pouvoir les remplacer par ces intégrales, qui libèrent de la place dans ma bibliothèque, ce qui est salutaire. Ainsi, tout n'est pas négatif dans ces intégrales "Clifton".


La beauté mise à nu
La beauté mise à nu
par Louis Olivier
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Magnifiques photos, 3 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La beauté mise à nu (Relié)
De magnifiques jeunes femmes mises en valeur dans cet ouvrage à la reliure impeccable. Le format est également agréable à consulter. Beaux jeux d'ombres et lumières. Pour les amateurs de beaux corps féminins.


Et Franquin créa la gaffe
Et Franquin créa la gaffe
par Numa Sadoul
Edition : Cartonné

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Réédition annoncée pour fin 2015, 3 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Et Franquin créa la gaffe (Cartonné)
J'ai eu la chance de m'être procuré la version originale, à un prix raisonnable, n'ayant aucune mesure au prix actuel.... Excellent livre, riche, complet, avec des questions intelligentes et pertinentes, comme nous l'a habitué Numa Sadoul. Une référence incontournable dans le monde de la bd. J'assimile cet ouvrage à une biographie (les puristes de la bio diront certainement autre chose), dans la mesure où Franquin se raconte. La chronologie de l'oeuvre de Franquin, réédité et amélioré quant à la présentation, et avec un ajout de nouveaux documents, fait également, pour moi, partie en quelque sorte d'une bio, dans la mesure où l'auteur se penche sur l'oeuvre de l'artiste, donc sur une partie primordiale de sa vie.

Pour en revenir au présent album, je conseille vivement aux personnes intéressées d'attendre la réédition, qui est annoncée pour la fin 2015 et augmentée de nouveaux documents. Peut-être aussi à une amélioration de la présentation (à l'instar de la chronologie évoquée ci-dessus)
Evitez de donner crédit à des prix prohibitifs et exagérés, sans aucun fondement réel. ATTENDEZ LA REEDITION


George Best, le cinquième Beatles
George Best, le cinquième Beatles
par Vincent Duluc
Edition : Broché
Prix : EUR 18,50

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Pas un livre pour moi, 13 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : George Best, le cinquième Beatles (Broché)
J'ai rarement un livre aussi ennuyeux à lire, vide, mal écrit. On dirait un long, très long, interminable article de "Rock & Folk" en rapport au style d'écriture. Pour un magasine ce style n'est pas désagréable, mais pour un livre estampillé catégorie roman, c'est un peu court. Ce qui précède est de loin pas une critique de Rock & Folk, qui sort régulièrement des numéros hors série de groupes, chanteurs ou autres artistes du monde rock fort bien documentés, complets et qui vont à l'essentiel.

Le titre déjà "George Best, le cinquième Beatles..." semble être une accroche commerciale pitoyable. Il est vaguement fait allusion à la coupe de cheveux et aux fans qui hurlent, afin d'essayer de justifier cette allégation. Je ne vois pas de point commun entre un groupe de musiciens et un footballeur pourvu de nombreux vices et démons. Il y en a eu des cinquièmes Beatles, depuis que les Beatles existent, mais celui-ci est le plus improbable.

Pour ma part, j'ai trouvé le livre long et n'ai rien appris de plus que ce qu'on peut lire sur Wikipédia...ça serait plutôt le contraire.

Loin de mois de décourager d'éventuels acheteurs, je ne fais qu'exprimer une opinion personnelle et je dois reconnaître, qu'étant un énorme fan des Beatles, j'ai été quelque peu intrigué par le titre.

J'aurais préféré un livre orienté psychologie, à savoir qui va plus en détail dans les démons auxquels ce footballeur à été confronté et qui a in fine, perdu son combat.

Enfin, ce livre étant un roman, il est difficile, voire impossible, de déterminer ce qui est de la fiction ou du domaine biographique. Etant un grand lecteur de biographies en tous genres, je ne peux que ressentir un certain malaise dans cette démarche.


Les secrets du IIIe Reich
Les secrets du IIIe Reich
par François Kersaudy
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouvrage riche en informations., 19 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les secrets du IIIe Reich (Poche)
Très bien équilibré, ce livre retrace certains aspects du IIIe Reich souvent méconnus et partiellement connus. On y découvre ou redécouvre les méandres de ce parti de personnes composé de gens psychologiquement "atteints". Un nid de scorpions (un des chapitres du livre) de personnalités qui se détestent. Tous des arrivistes à n'importe quel prix.
Il est aussi relevé que tous les allemands n'étaient pas des nazis et de fortes poches de résistance existaient en haute instance (le maréchal Canaris, entre autre).
Le chapitre consacré à Rudolf Hess est également riche d'enseignements. On ne parle pas de celui consacré à la santé d'Hitler et force est de constater avec le recul que tant de personnes aient pu croire ou suivre un tel personnage. Un grand mystère qui ne sera jamais élucidé, mais avec les conséquences que l'on sait.
Pour les grands connaisseurs de cette époque, ce livre n'apportera certainement pas grand chose. Par contre, pour les moins éclairés sur cette période, ce livre est riche d'enseignements. Il permet ensuite d'approfondir certains points avec d'autres lectures (par exemples la résistance allemande face à Hitler).
Ouvrage très agréable à lire et très bien écrit. François Kersaudy est une référence.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 29, 2015 4:40 PM MEST


Sherlock Holmes dans la Bande Dessinée : Enquête dans le 9e Art
Sherlock Holmes dans la Bande Dessinée : Enquête dans le 9e Art
par Philippe Tomblaine
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Sherlock Holmes pour les bédéphiles, 15 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sherlock Holmes dans la Bande Dessinée : Enquête dans le 9e Art (Broché)
Ce livre de part son format est très maniable et permet une lecture de chevet sans attraper des inflammations musculaires dans les poignets. Quoique l'ouvrage se compose de 219 pages.

Ouvrage très équilibré entre textes et nombres illustrations d'affiches, de dessins et autres photos. Celui-ci s'adresse avant tout aux bédéphiles. On y trouve le personnage traité sous tous les angles, que se soit en bd réalistes ou humoristiques européenne et des Etat-Unis. Le traitement graphique du personnage est interprété parfois de manière très libre et originale, notamment dans le style humoristique. Peut-être que les cheveux de certains puristes vont se dresser sur leur tête, quoique....

Il était temps qu'un ouvrage réunisse enfin les multiples adaptations de ce personnage mythique en bd.


Word of Mouth
Word of Mouth
Prix : EUR 8,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Kinks forever, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Word of Mouth (CD)
Encore un excellent album des Kinks. Mêlant les riffs de guitares ravageurs sur certains morceaux aux climats plus "soft" sur d'autres chansons aux mélodies évidentes, c'est une totale réussite.

En début d'album, Dave Davies s'en donne à coeur joie sur des morceaux "hard rock" avec les décibels et autres artifices de studio inutiles en moins. Ensuite, quelques morceaux très mélodiques et plus romantiques, suivis de morceaux bruts avec harmonica, c'est dans l'ensemble un disque très dansant. Tous les titres de cet album auraient mérité d'être repris en concert.

Que de pépites égrènent cet album avec des riffs de guitares imparables et des mélodies incomparables.

Les Kinks ont toujours été mésestimées, envers les Stones et les Who. Ils ont payé très cher (où pour finir pas tellement) leur manque de professionnalisme dans les années '60, en annulant de nombreux concerts, en se faisant interdire de se produire, aux Etat-Unis, sur scènes dès 1966 jusqu'à l'aube des années '70.

De plus, le "bordel" de leur discographie dans les années '60, dont les responsables sont les maisons de disques Pye, Vogue, etc ne peut pas les avoir aidé pour fidéliser un public. Un très mauvais management de prétentieux arrogants auraient pu avoir raison d'eux. La qualité de leur musique et de leur poésie a permis de survivre et pour finir de s'affirmer.

Tout le monde connaît les Rolling Stones nettement moins créatif et vieillissant très mal. Qui connaît les Kinks à l'international à part les fans ?


Schoolboys In Disgrace
Schoolboys In Disgrace
Prix : EUR 8,49

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ray Davies et les Kinks, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schoolboys In Disgrace (CD)
On peut effectivement reprocher à Ray Davies, compositeur quasi unique du groupe de servir une fois de plus un concept album. L'enfance d'un des méchants de "preservation" peut sembler un peu récurrent. D'une part, il ne faut pas oublier qu'à l'époque les groupes dit "sérieux" nous servaient moultes concept-album.

Abstraction faite de ce paramètre, force est de constater que ses mélodies sont toujours aussi bonnes. Les Kinks ont replacé les choeurs et autres cuivres des récents albums par des riffs de guitares ainsi qu'un synthé très dansant. Il y a de réels perles mélodiques.

Ce retour en ce qui concerne le traitement des morceaux nous plonge à la fin des années 50, avec plus de sophistication, tout à fait en adéquation avec le sujet traité (l'enfance d'un méchant du début des années 70).

En ce qui me concerne, je considère cet album comme une réussite qui nous montre que les Kinks ne se répètent pas mais sont toujours à la recherche de quelque chose de nouveau.

Dommage qu'il n'y ait pas d'autres talents de compositeurs au sein du groupe, comme chez les Beatles, pour insuffler des climats différents. Mais ces derniers étaient et sont restés quasi les seuls avec un tel éclectisme.

Le groupe aurait dû s'appeler Ray Davies et les Kinks, tant le groupe est l'accompagnateur de son leader. Cela n'enlève rien à la magie des disques des Kinks.


A l'ombre de la ligne claire
A l'ombre de la ligne claire
par Benoît Mouchart
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

5.0 étoiles sur 5 ré-édition augmentée (reprise substantiel de mon commentaire de la première édition, avec un paragraphe additionnel), 20 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : A l'ombre de la ligne claire (Broché)
Une multitude de livres sur les maîtres de la ligne clair, EP Jacobs (dont un excellent de M. Mouchart), J.Martin, et surtout Hergé ont déjà été publiés. Pourtant un grand absent et pas des moindres : Jacques Van Melkebeke, l'"ami Jacques" comme il voulait lui-même se faire appeler. Grand copain d'Hergé et surtout de Jacobs, l'"ami Jacques" était peintre, dessinateur, scénariste, auteur de pièces de théâtre et j'en passe. Il fut également rédacteur en chef occulte du début du journal Tintin. Il a assisté de manière déterminante Hergé dans plusieurs scénarios et aurait prêté main forte sur presque tous les scénarios de Jacobs. Homme de grand talent, il a dû vivre dans l'ombre suite à son comportement équivoque durant la seconde guerre mondiale. Cet excellent livre, très bien écrit par un spécialiste de la bd qui sait de quoi il parle, se doit de figurer dans toutes les bibliothèques des bédéphiles. Le grand public aura également beaucoup de plaisir à lire ce livre qui nous plonge dans la Bruxelles de la première moitié du XXe siècle. L'ambiance de cette époque est admirablement retranscrite et on revit avec bonheur les débuts balbutiants de la bd belge. Bravo M. Mouchart. Les admirateurs de la ligne clair vous remercient.

A posséder pour ceux qui n'ont pas la première édition. Maintenant cette ré-édition augmentée ne justifie pas forcement de se la procurer pour celui qui possède la première édition, à moi d'être un fan absolu de cet auteur trop méconnu, victime en partie de ses prises de position pendant la 2ème guerre mondiale. Il n'a pas la stature d'autres créateurs de la ligne clair, son apport à l'oeuvre d'autres auteurs étant décisif, mais aucune création majeure personnelle n'égrène sa carrière. On passe tout de même de 175 pages de l'ancienne édition à env. 220 pages dans la nouvelle. L'essentiel avait été traité dans la première mouture.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12