undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Mister Bond > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Mister Bond
Classement des meilleurs critiques: 8.841
Votes utiles : 454

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Mister Bond (bordeaux)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
Jerry Maguire [Blu-ray]
Jerry Maguire [Blu-ray]
DVD ~ Tom Cruise
Prix : EUR 7,76

4.0 étoiles sur 5 Gagne moi le bléééééééé !!!, 6 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jerry Maguire [Blu-ray] (Blu-ray)
Jerry Maguire est un agent sportif charismatique et impitoyable à qui tout réussi. Pourtant un jour alors qu'il se rend au chevet de l'un de ses nombreux clients, celui-ci se sent coupable et dresse alors une critique acerbe de sa profession.
Viré comme un malpropre du jour au lendemain de la boîte qu'il a contribué à bâtir, Jerry va devoir alors repartir à zéro en emportant avec lui dans ses bagages, une secrétaire idéaliste accessoirement mère célibataire, un joueur de football Américain fantasque et un petit poisson rouge...
"Jerry Maguire" marque un tournant majeur dans la carrière de Tom Cruise : Celui d'un gagneur qui se transforme en loser.
Cameron Crowe réussit là un véritable tour de force en montrant du doigt le monde du sport US : les pratiques parfois peu conventionnelles de la concurrence pour parapher un contrat.
En exemple flagrant, cet athlète Pro qui refuse de signer une carte à un jeune fan parce que celle-ci n'est pas conforme à son sponsor...


Sexe intentions [Blu-ray]
Sexe intentions [Blu-ray]
DVD ~ Ryan Phillippe
Prix : EUR 13,13

5.0 étoiles sur 5 Une adaptation "moderne" ambitieuse et réussie !, 6 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sexe intentions [Blu-ray] (Blu-ray)
Dans notre époque contemporaine, au beau milieu de la haute société New Yorkaise, nous retrouvons les manigances de l'intrigante et vénéneuse Kathryn De Merteuil affublé de son demi-frère Sebastian Valmont, coureur de jupons invétéré et manipulateur sans complexe. En quête d'un nouveau challenge afin de flatter son égo, il met en oeuvre toute son énergie afin de séduire la fille du nouveau directeur de leur école, la douce et prude Annette ( Mme De Tourvel dans le roman ). Pourtant c'est à la suite d'un pari avec Merteuil que le jeune homme va connaître ses premiers émois amoureux mais également sa chute...
Risqué pour Roger Kumble d'adapter une énième fois le célèbre roman épistolaire de Choderlos de Laclos "Les liaisons dangereuses". Je me rappelle à l'époque où le film est sorti, avoir eu quelques craintes au vue de la distribution ( Sarah Michelle Gellar / Buffy ) et surtout à quelle sauce "moderne" il allait être mangé...Et contre toute attente, l'adaptation est franchement réussie notamment grâce aux acteurs qui sont formidables du début à la fin ( Ah le fameux baiser langoureux entre Sarah Michelle Gellar et Selma Blair ! ) Très judicieux d'avoir choisi une ville jeune et dynamique comme New York que j'affectionne particulièrement pour ses décors extérieurs champêtres dans Central Park. Et une mention toute particulière à la bande son que je trouve excellente ( ballade cheveux au vent en Jaguar Roadster avec Placebo et Praise You de Fatboy Slim ou encore le dénouement dans l'église avec le Bitter Sweet Symphony de The Verve tout simplement inoubliable ! )
Roger Kumble a très bien maîtrisé son sujet en donnant une version acidulée et "rock'n'roll" du roman et nous prouve à travers cette adaptation que le chef d'oeuvre de Choderlos de Laclos est intemporel !


Creep
Creep
Proposé par Fulfillment Express
Prix : EUR 31,08

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 L'homme est un loup pour l'homme, 28 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Creep (DVD)
C'est en cherchant un film sur Netflix que je suis tombé par hasard sur l'intrigant Creep ( à ne pas confondre avec un autre film du même nom sorti en 2005 ).
Aaron, un vidéaste amateur répond à la petite annonce d'un particulier nommé Josef, ce dernier prétend être atteint d'une tumeur au cerveau et souhaite exaucer une dernière volonté : faire réaliser une vidéo témoignage de lui-même afin de le transmettre à son futur enfant qu'il ne verra pas naître. Monnayant 1000 $ la journée de travail, Aaron accepte.
Mais au fil du tournage, le commanditaire de la vidéo s'avère ne pas être l'homme qu'il prétend, ce qui va rapidement installer un climat de malaise entre les deux protagonistes. Mythomane, personnage imprévisible et instable : Mais qui est réellement ce mystérieux Josef qui s'obstine à entraîner Aaron, caméra au poing, dans chacune de ses pérégrinations ? Et surtout dans quel but ? Je n'en dirai pas plus...
Patrick Brice signe là un thriller psychologique réalisé dans la plus pure tradition du "found footage". Malgré sa courte durée, le film peut paraître longuet, la faute à d'interminables dialogues entre les deux acteurs, discutant de tout et de rien. On peut également reprocher au réalisateur de tomber dans la facilité avec l'utilisation à outrance de "Scare jump" lorsque la tension retombe genre "Ou te caches-tu ? BOOOUUUH ME VOILA J'étais derrière l'arbre !" à la longue cela risque d'en agacer plus d'un...
Les deux acteurs par contre ne sont pas trop mauvais, particulièrement Mark Duplass qui donne de la folie à son personnage bien barré qui nous fait penser un peu à Jim Carrey dans "Disjoncté". Dommage que la fin soit convenue.


Zagora
Zagora

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Cocktail musical à siroter sans modération..., 6 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Zagora (CD)
"Loose Ends": voici donc un groupe que j'affectionne beaucoup ! Pourtant ce trio Britannique né au début des années quatre-vingt, composé originellement de Steve Nichol, la vocaliste Jane Eugene et Carl McIntosh, est un groupe assez méconnu du public Français. Seuls quelques initiés à la Soul Urban Dance sauront ce dont je veux parler...Pour les profanes, je vous invite à découvrir prestement leurs premiers albums afin de pouvoir apprécier à juste titre cet opus "Zagora" qui est pour moi la pierre angulaire de leur oeuvre musicale. Le premier morceau "Stay A Little While, Child", aux sonorités orientales nous transporte d'emblée, tel un voyageur égaré dans le désert aux portes de la médina, dans un groove diablement entraînant ! Ce titre fait d'ailleurs partie des "After Hours" préférés de DJ Carl Cox ( repris sur son disque Back To Mine séries en 2004 ) c'est vous dire la référence ! Et le disque s'enchaîne avec le très aérien et chaleureux "Be Thankful (Mama's Song)" et ses délicieuses envolées de saxophone.
Si l'envie de danser vous titille quelque peu vous devriez en avoir pour votre argent avec "Slow Down" sans oublier des titres tels que "Ooh You Make Me Feel", "Just A Minute" ou "Gonna Make You Mine" qui sont également des pépites ! Pour conclure Zagora est Le disque idéal de fin de journée ou de sortie de club pour se détendre seul ou entre amis.Voilà de la vraie Soul Music hédoniste et sophistiquée produite subtilement par de vrais musiciens passionnés !


Look How Long
Look How Long
Proposé par westworld-
Prix : EUR 18,18

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 La dernière danse !, 6 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Look How Long (CD)
La boucle est bouclée pour Loose Ends, enfin du moins ce qu'il en reste...Désireux d'expérimenter un nouveau virage artistique, Carl McIntosh se retrouve ainsi seul rescapé du groupe qui a perdu deux de ses membres fondateurs à savoir la vocaliste Jane Eugene et le clavériste Steve Nichol pour des raisons d'incompatibilité musicale...Désormais seul maître à bord, McIntosh s'en sort pas si mal avec ce dernier opus : C'est groovy, funky à souhait avec l'utilisation massive de samples avec toutefois la touche sophistiquée qui constitue l'ADN du son Loose Ends. "Don't Be a Fool", "Cheap Talk" ( waouh la ligne de basse ! ) et "Love's Got Me" sont classés tous les trois dans les charts Britanniques mais il serait dommage de ne pas citer d'autres titres comme "Love Controversy pt.1", "Hold Tight" ou l'excellent "I Don't Need Your Love" ( mon morceau préféré de l'album ) qui auraient pu sortir facilement en tant que single. On ne retrouve pas une production du même acabit que "Zagora" ou "So Where Are You?" mais "Look How Long" conclut avec brio l'aventure de ce fantastique groupe, sous-estimé à mon humble avis, qu'est Loose Ends !


A Head Full Of Dreams (Vinyle Noir)
A Head Full Of Dreams (Vinyle Noir)
Prix : EUR 37,99

24 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Clair, ensoleillé, sur la majeure partie du disque..., 6 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Head Full Of Dreams (Vinyle Noir) (Album vinyle)
...il pourrait s'agir d'une prévision météo mais c'est mon ressenti général après l'écoute de l'album. Tantôt insouciant, tantôt candide, aux mélodies accrocheuses, enjouées comme seul Coldplay sait les concocter mais qui semble avoir définitivement tiré un trait sur son véritable talent musical au détriment du commercial. En effet où sont donc passés le génie et l'inspiration qui faisaient le succès du froid et métallique mais ô combien génial "X&Y" paru dix ans plus tôt ? Ou bien encore de l'immense et inégalable "A RUSH OF BLOOD TO THE HEAD" ( mon préféré ! ). Ce 7ème opus ne devrait donc pas figurer parmi les plus mémorables de Coldplay mais cela devrait largement suffire pour remplir les stades l'été prochain. Néanmoins "A HEAD FULL OF DREAMS" est un album qui nous communique une "énergie positive", un peu comme un rayon de soleil apaisant qui transperce les nuages épars d'une actualité assez sombre et c'est bien ce dont nous avons besoin en ce moment...:-)
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 8, 2015 12:52 PM CET


Klipsch Image X10i Ecouteurs pour iPhone/iPod/iPad
Klipsch Image X10i Ecouteurs pour iPhone/iPod/iPad
Proposé par HT Electronic

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Faible durée de vie à cause d'une trop grande fragilité du câble, 23 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Klipsch Image X10i Ecouteurs pour iPhone/iPod/iPad (Appareils électroniques)
On m'a offert ces écouteurs Klipsch X10i pour Noël. Au déballage, on remarque une petite boîte de rangement bien pratique et constituée d'un kit de nettoyage et d'embouts en silicone de divers tailles. Les écouteurs sont dotés d'une télécommande avec micro intégré donnant une parfaite compatibilité avec les produits de la marque Apple de dernière génération. Cependant un point capital me saute aux yeux et me laisse présager le pire pour la longévité de mon x10i : La faible qualité de fabrication du câble des écouteurs: fins, fragiles, je vous recommande chaudement de ne pas les utiliser pour la pratique de vos activités sportives sous peine d'usure avancée. Les embouts en silicone sont très confortables, s'insèrent avec aisance et n'irritent pas les conduits auditifs même à usage prolongée. Prévoyez une bonne trentaine d'heures d'écoute pour laisser s'exprimer pleinement les X10i. Verdict final : je suis assez déçu de mes Klipsch X10i non pas par le son qui est de très bonne facture mais pour la fragilité de ses cables, en effet, après 5 mois d'utilisation modérée, le cable de mes écouteurs s'est dénudé et par conséquent à cessé de fonctionner. C'est bien regrettable surtout à ce prix-là !!! (249 euros).


Eat 'Em And Smile
Eat 'Em And Smile
Prix : EUR 9,83

5.0 étoiles sur 5 "Bouffe-les et sourit !", 28 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eat 'Em And Smile (CD)
1985: Après de nombreuses tensions au sein du groupe Van Halen tout juste auréolé de son "MCMLXXXIV", David Lee Roth décide de claquer la porte ou bien est-ce finalement Eddie, agacé par les frasques et l'égocentrisme exacerbé de son frontman officiel qui va congédier Roth ? Dur, dur de savoir le véritable fin mot de l'histoire: les échanges musclés entre les deux hommes se déroulèrent principalement par voie de presse interposée à l'époque. C'est alors que peu de temps après, Roth va mijoter sa vengeance : juste le temps pour lui de réunir un line-up de premier choix avec le super batteur Greg Bisonnette, le génial bassiste Billy Sheehan et enfin le virtuose de la six-cordes, élève surdoué de Joe Satriani: Steve Vai pour ses premiers faits d'armes. Roth tenait alors sa réponse directe aux frères Van Halen à qui il adresse ce message personnel et amical : "Eat'em and smille". Produit avec soin par Ted Templeman, l'album contient 10 brûlots menés tambour battant par "Yankee Rose" et "Goin' Crazy". Ajoutez à cela des clips vidéos spectaculaires et à l'humour potache fidèles à l'esprit de "Hot for Teacher". Des apparitions toujours aussi remarquées à la télévision ou sur scène, le tout dans un style toujours aussi flamboyant et chamarré avec un goût prononcé pour la démesure : Tel est l'univers fun et coloré de Mister David Lee Roth ! Pourtant même avec un très bon "5150" paru quelques mois après, Edward Van Halen et ses comparses auront du mal à s'en remettre ! C'est dire !


Vegas
Vegas
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 14,74

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Oh my God this is the best !", 14 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vegas (CD)
1997 a été une année musicale particulièrement marquée par la dominance du mouvement Electro avec les Britanniques "Chemical Brothers" ( Dig your own hole ) et "Prodigy" ( Fat of the Land ).
D'outre-Atlantique débarque "The Crystal Method": un duo formé par Scott Kirkland et Ken Jordan. Leur premier album "Vegas" lancera définitivement la carrière du groupe vers le succès et la reconnaissance internationale.
A sa sortie, toutes les stations radios, les boîtes branchées de la côte Ouest jusqu'à New York diffusent en boucle des titres tels que "Busy Child" ou "Keep Hope Alive"... Et à ce jour, nombreux sont les médias et annonceurs qui ont utilisé au moins une fois un morceau des Crystal Method à leur générique pour y vanter un produit ( films, série TV, jeux vidéo...).
A l'instar de la ville dont sont originaires Kirkland et Jordan, "Vegas" est un album irrésistiblement entraînant, joueur, malin, servi efficacement par des "gimmicks" inspirés : Le premier morceau "Trip Like I Do" en est le parfait exemple, avec l'utilisation d'un sample du film "The Dark Crystal" de Jim Henson en intro, qui nous transporte avec frivolité dans un big beat soutenu par la voix débauchée d'une jeune femme sous acide...
"Busy Child" que l'on retrouve notamment dans une scène de poursuite du film "Gone in 60 Seconds" avec Nicolas Cage.
"Keep Hope Alive" reprend un speech du révérend Jesse Jackson...et avec une mention particulière pour le titre stratosphérique "High Roller" qui revisite la mission Apollo 8 et qui se conclut mystérieusement par une boucle sonore d'une minute trente ( morceau caché ? ).
Premier coup d'essai, premier coup de maître : A l'époque "Vegas" fut une révélation, considéré toujours plus tard comme l'un des disques majeurs et influents de la scène électronique internationale.


Atrocious
Atrocious
DVD ~ Cristian Valencia
Prix : EUR 7,99

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Une pale imitation du projet Blair Witch, 13 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atrocious (DVD)
"Avril 2010. Trois jeunes disparaissent en enquêtant sur une légende urbaine. Les trois corps, défigurés, ont été retrouvés. Les images qu''ils ont tournées aussi". Cela ne vous rappelle rien ? Même la jaquette a un air de déjà-vu !
Comme l'a annoncé le synopsis, des jeunes gens sont morts mais ils ont eu la bonne idée de tout filmer ( comme par hasard ! ), ainsi la police va rembobiner les bandes vidéos afin de reconstituer tous les événements de façon chronologique qui ont conduit à ce massacre.
"Atrocious" est un "found footage" plutôt "foutage de gueule" qui reprend sans originalité tous les classiques du genre, voyez plutôt ! : Une enquête sur une légende urbaine locale ( Le projet Blair Witch ), un labyrinthe ( Shining ), une petite fille disparue, un puits ( The Ring ) sans oublier la vision infrarouge durant les scènes nocturnes ( REC, Cloverfield ).
Autant vous prévenir tout de suite, durant 50 minutes de visionnage, il ne se passe RIEN DU TOUT ! : On assiste bouche bée à un banal film de vacances en famille, ennuyeux à mourir.
C'est seulement après la disparition de l'un des gamins que l'on assiste ( enfin ! ) à une première scène d'action : Mais c'est dans l'incompréhension totale que nous sommes témoins d'une interminable course poursuite sans intérêt dans un labyrinthe perdu dans la forêt.
Une fois n'est pas coutume, le dénouement du film plutôt inédit mais prévisible pour le coup, nous apporte une explication rationnelle et plausible sur le responsable de ces meurtres. Malgré cela Atrocious n'en reste pas moins qu'un énième navet qui ne restera pas dans les annales.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 17, 2012 4:37 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7