undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de dhomy > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par dhomy
Classement des meilleurs critiques: 45.662
Votes utiles : 98

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
dhomy (Marseille)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Elements
Elements
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup de cœur, 18 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elements (CD)
Fichtre ! Voilà un album fertile et imaginatif, que je qualifierai de "complexe"
de par ces accords de guitare bien distordus, débridés et dissonants.
Difficile de préférer un titre par rapport à un autre tellement les compositions
sont de hautes factures, loin des clivages commerciaux
que l'on a l'habitude d'entendre sur les ondes hertziennes.
Cet album est également varié, d'une part par ses invitées surprises
comme la bassiste Tina Weymouth et Chris Frantz via le mélodieux "Winter of love",
que j'ai envie d'associer à "Move" chanson harmonieuse avec son riff de guitare tournant,
qui me fait penser un peu à "The moon and the sky" de la chanteuse Nigérienne Adu Sade.
Les titres composant "Elements" sont plutôt courts, mais suffisamment développés
pour en percevoir quelques connotations "prog".
"Republik" nous présente un rock assez torturé, doté d'une certaine énergie,
mais je pense (pour mon plus grand plaisir) qu'il me faudra plusieurs écoutes
pour en apprécier toutes les subtilités musicales .
Pour être plus précis, je dirai que les 12 titres
sont une synthèse du rock et de la pop progressive.
Tout est concis et bien construit, les solos de guitare (courts) ne s'éparpillent pas.
Un petit côté Floydien pour le morceau le plus développé de l'album (5'42")
à savoir "Born this morning" et ses guitares aériennes bien enrichies en arrière-plan.
On dirait que rien n'est laissé au hasard, la finesse des arrangements,
le groupe a dû établir un véritable travail collectif pour arriver à un tel résultat.
J'ai découvert "Republik", avec le clip "Saleen",
c'est le timbre grave de Frank Darcel qui avait retenu en premier lieu toute mon attention,
puis la technicité démonstrative du titre a fait le reste, suffisant pour que je m'y intéresse de plus près.
"Republik" a réussi à mon goût un album prestigieux.
Oui, je le clame haut et fort, leur musique est intemporelle.
Pour conclure, J'incite les mélomanes qui ne connaissent pas ce "Elements" de venir l'apprivoiser.
Deuxième conclusion de circonstance, je dirai longue vie au groupe et à tous les artistes
qui font vivre la musique à travers nos cœurs, et qui aura toujours gain de cause face à la barbarie ambiante.


Kaliveoscope (3CD+DVD Digipack)
Kaliveoscope (3CD+DVD Digipack)
Prix : EUR 17,99

5.0 étoiles sur 5 Transatlantic respire mieux en "live", 25 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kaliveoscope (3CD+DVD Digipack) (CD)
"Transatlantic" est un curieux mélange d'Emerson Lake & Palmer, de King Crimson et de Flower kings.
Ce groupe se bonifie en "live", rien à jeter, même si "Kaleidoscope" peut paraître un peu long,
on ne s'ennuie tout de même pas, tellement qu'on y trouve des richesses sonores.
Le seul petit bémol, c'est Pete Trewaras quand il se met à chanter, on va dire qu'il fait quelques vagues,
bref je préfère nettement qu'il touche les cordes de sa basse plutôt que ses cordes vocales,
mais bon son essai vocal ne dure que deux minutes sur les trois heures de musique proposées,
ce qui sera facilement digéré par le reste.
Hocus Pocus (with Thijs van Leer - Live in Tilburg) est pour moi le morceau le plus jouissif
de ce triple opus du groupe.
Amateur de "prog", il serait maladroit de passer à côté de cette oeuvre gigantesque.


Big Music
Big Music
Prix : EUR 6,18

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du beat qui fait monter les pulsations, 7 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Big Music (CD)
Aucune ballade ? Pas de slow ? Mince alors, Jim Kerr via toute son équipe ne nous offre aucun moment de répit. Du rythme............rien que du rythme. Un peu moins rock que son prédécesseur "graffiti soul" mais avec une bonne touche de new-wave en plus, chose que le groupe a su déjà très bien exploiter par le passé. Les guitares de Charlie Burchill sont toujours aussi prenantes, présentes et aériennes et surtout, je dis bien et surtout un son énorme pour ce dernier opus Mindien. C'est un commentaire à chaud vu que l'album vient de sortir dans les bacs, il faudra désormais un peu de recul pour savoir si l'oeuvre restera un grand cru pour la discographie du groupe. Pour l'heure, je trouve que l'écriture des morceaux sont plutôt bien inspirés, avec un + pour le travail des mélodies, bref on dirait que le groupe poursuit leur quintessence et confirme leur grande forme depuis que je les ai entendus lors d'un concert à Nice le 16 Juillet dernier.


Distant Satellites
Distant Satellites
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Manque de Saveur, 30 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Distant Satellites (Téléchargement MP3)
Quelques bons moments, mais cet album ne m'a jamais vraiment fait décoller.
Je pense que leur avant dernier album studio "weather systems" est nettement
plus inspiré que leurs satellites un peu trop distant à mon goût.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 25, 2015 6:05 PM MEST


Dethroned & Uncrowne
Dethroned & Uncrowne
Prix : EUR 12,00

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Contre-Emploi, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dethroned & Uncrowne (CD)
"Katatonia", un peu comme le groupe "Opeth" en son temps,
avec l'album "Damnation", est pris ici en flagrant délit
du contre-emploi.
Sur cet opus, on abandonne la batterie, la saturation
des guitares, pour y trouver à la place du piano, des
nappes de synthés à profusion, donnant à cet album un
côté lyrique indéniable et pour finir des guitares
acoustiques.
Le chanteur Jonas Renkse apporte énormément de poids dans
cette nouvelle version de l'album "dead end kings"
Les harmonies vocales ont une place prépondérante et
rajoute une ambiance mélodique certes sombre mais
de toute beauté.
L'impact émotionnel dû aux nouveaux arrangements,
apporte de la candeur et douceur le tout dans une
ambiance atmosphérique et progressive.
Cette dernière galette décevra sans doute certains fans,
on est effectivement très loin de ce que le groupe faisait
en début de carrière.
Katatonia fait donc parti de ces groupes qui ont orienté leur
musique vers d'autres horizons sonores.
Pour ce "dead end kings" revisité, "The Parting", "Undo you"
et "dead letters" sont pour l'heure les trois titres que
j'ai le plus apprécié.(Dhomy/Willyam)


Universal ( CD+DVD)
Universal ( CD+DVD)
Prix : EUR 21,00

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon son pour un Live, 28 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Universal ( CD+DVD) (CD)
la qualité sonore de cet album live est de très bonne facture.
Mon avis est un peu partagé sur l'apport de l'orchestre Philharmonique.
Je le trouve souvent agréable dans les parties calmes,
mais j'ai ressenti de temps à autre quelques surcharges sonores
qui m'ont un peu dérangé sur quelques morceaux
comme par exemple "Thin air" et "Dreaming Light"
Le début du concert débute par les deux parties
du morceau "Untouchable" issu de l'album weather system,
dont je m'extasie surtout pour la partie 2.
D'ailleurs, pour les fans de cet album,
on retrouve 7 morceaux sur 9 dans ce Live.
(Dhomy/Willyam)


Meurtres pour rédemption
Meurtres pour rédemption
par Karine Giebel
Edition : Poche
Prix : EUR 9,30

4.0 étoiles sur 5 Violence en surrégime, 20 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meurtres pour rédemption (Poche)
Sur les 1000 pages de ce livre, si j'étais l'héroïne, je serais mort à la page 10.
Une histoire où la violence est en surrégime.
Karine Giebel écrit bien, son histoire que l'on qualifiera de fictive
tellement qu'elle est invraissemblable est cependant bien mise en place,
où l'on doit considérer ici l'homo-sapien au sommet de sa cruauté.
Cela se lit très rapidement,l'univers glauque de l'auteur est assez captivant.
S'abstenir au cas où le lecteur serait dépressif.


Le Roi De L'Evasion [Import belge]
Le Roi De L'Evasion [Import belge]
DVD ~ Hafsia Herzi
Proposé par BDVDIMPACT
Prix : EUR 4,65

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 perplexe !!!, 11 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Roi De L'Evasion [Import belge] (DVD)
Dans le documentaire, Hafsia Herzi nous dit qu'elle n'a eu aucun problème pour faire les scènes d'amour, parce que Alain Guiraudie le fait avec beaucoup de pudeur. Il faudrait redéfinir alors le mot pudeur !!! Comédie qui se veut burlesque, du fait de voir un gros lourdaud courir pratiquement à poil sur la moitié du film,bof. Alain Guiraudie a voulu traiter la crise de la quarantaine au travers d'une comédie, pour éviter d'alourdir le thème,rebof. Cette comédie me laisse perplexe, et j'aimerai plutôt que d'être grossier,de vouloir faire passer une réflexion. Le thème du quarantenaire homosexuel qui tombe amoureux d'une mineure est une histoire qui peut faire rappeler dans un registre différent "Beau-Père" de Bertrand Blier avec Patrick Dewaere et Ariel Besse. Je trouve que Blier a filmé avec beaucoup de sensibilité les problèmes liés à l'intimité d'une personne adulte avec une mineure. Patrick Dewaere fait bien ressortir l'émotion mais aussi le trouble face cette situation. Quant à Alain Guiraudie, il ne démontre pas grand chose, sauf peut-être de touner tout cela à la dérision, en nous octroyant un final complètement déglingué.


Pk9
Pk9
par Alain Audin
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Puissance 9 pour ce serial killer, 12 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pk9 (Broché)
Le sarcastique héros de ce livre possède un QI hors norme,
il nous le prouve au fil des meurtres minutieusement préparés.
Il se fait appeler PK9, sa principale motivation
"Eradiquer son ennui existentiel" en provoquant la légendaire PJ du quai des orfèvres.
L'intrigue s'installe, le puzzle se met doucement en place,
mes neurones directement connectés au récit, je ne sens pas tourner les pages.
Le QG de PK9 se trouve au cimetière du "Père Lachaise"
lieu d'inspiration pour trouver ses proies.
Adepte du Scotland Yard, son jeu préféré, il manipule les règles à son rythme et à sa convenance,
en utilisant l'ennéagramme comme toile de fond.
Il excelle également dans l'art du déguisement,
en changeant d'attitudes au fil des meurtres accomplis, bref un vrai caméléon.
Plus on avance dans l'histoire, plus l'étau se resserre,
on croit que ce tueur mégalomane va bien finir par commettre un faux-pas,
mais c'est sans compter sur la maîtrise parfaite de son instinct inné,
qu'il va nous offrir une fin ingénieuse.
On finit par s'interroger sur l'intelligence démesurée de ce serial killer.
Comment oeuvre-t-il pour parfaire son plan destructif ?
fait-il un travail sous hypnose qui modifie l'état de conscience
afin de pouvoir accéder aux ressources cachées dans le subconscient ?
Oui, mais les crimes organisés au millimètre, touchent-ils vraiment la perfection ?
Les empreintes des oreilles relevées à l'oeilleton d'une des victimes
me font supposer une suite logique.
Pour finir, je dirai qu'Alain Audin a dû avoir un regard
sur Alfred Hitchcock pour son film "le crime était PRESQUE parfait"
Un "PRESQUE" à suivre donc...


Piledriver
Piledriver
Prix : EUR 11,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le + Live en Studio, 24 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Piledriver (CD)
Je trouve que c'est l'album STUDIO qui sonne le mieux LIVE.
"PILEDRIVER" est très jouissif par son côté spontané, beaucoup d'énergie dans cette oeuvre où tout le groupe a joué ensemble dans une seule pièce, et donc par ce biais on sent vraiment une unité, un esprit de corps.
Le morceau "Big Fat Mama" vaut son pesant d'or dans la discographie des "Quo", presque du hard-rock, ce qui ne devait pas déplaire au bassiste Alan Lancaster qui aurait voulu que le groupe vire + Heavy metal dans les années 80.
La suite, on la connaît, c'est Francis Rossi qui a pris les rênes, et cela va bientôt faire un demi-siècle (en 2012)
que le groupe sillonne notre planète...


Page : 1 | 2 | 3