undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Filouzof > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Filouzof
Classement des meilleurs critiques: 2.475.745
Votes utiles : 3

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Filouzof

Afficher :  
Page : 1
pixel
L'Homme qui tua Liberty Valance (En noir et blanc)
L'Homme qui tua Liberty Valance (En noir et blanc)
DVD ~ James Stewart
Prix : EUR 10,90

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 DVD défectueux, 18 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme qui tua Liberty Valance (En noir et blanc) (DVD)
A trois reprises dans le film (chap. 7 de 51’15” à 54’52” ; chap 10 de 1:15:39” à 1:16:55 ; et chap 13 de 1:45:32 à 1:46:29), la VF saute et passe en langue anglaise sous-titrée. Tout est normal sur les autres pistes audio. Dommage que l'édition d'un tel film soit aussi peu soignée...


N.N. Nacht und Nebel, Nuit et brouillard
N.N. Nacht und Nebel, Nuit et brouillard
par Violette Maurice
Edition : Broché
Prix : EUR 13,20

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Nomen Nescio, 12 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : N.N. Nacht und Nebel, Nuit et brouillard (Broché)
Petit livre par la taille qui lutte de toutes ses forces contre l'oubli et aussi contre une certaine mémoire qui capture le souvenir. Nacht und Nebel était le destin écrit par les nazis qui voulaient que leurs crimes disparaissent avec les corps. L'anonymat des victimes devait garantir non l'oubli mais la néantisation. "N. N." est aussi une abréviation pour dire "personne inconnue", Nomen nescio en latin.


Orchidée fixe
Orchidée fixe
par Serge Bramly
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 ça vaut le détour, 17 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Orchidée fixe (Broché)
Serge Bramly se projette en androgyne et prend prétexte du séjour de Duchamp à Casablanca. De deux choses l'une : ou le sujet du livre est l'androgynie, ou le sujet est Marcel. Aucun des deux n'est véritablement traité. Un goût d'inachevé, donc. Très duchampien, finalement. Ce roman est comme une mariée qui reste célibataire. subjectivement, j'ai trouvé trois parties dans ce roman : une mise en place alléchante, un bon quart sans grand intérêt et un final qui redresse le tout. A lire donc, sans hésitation. Serge Bramly nous offre en un roman l'équivalent de 10 ans de Musso...


Page : 1