undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de Calvet Gilles > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Calvet Gilles
Classement des meilleurs critiques: 1.517.797
Votes utiles : 386

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Calvet Gilles "calvetg"
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Tales from Topographic Oceans
Tales from Topographic Oceans
Prix : EUR 15,14

10 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Début de la fin, 31 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tales from Topographic Oceans (CD)
Je vais me faire assassiner par tous les contempteurs de Yes, je le sais, j'assume.
Mais pour moi c'est très précisément à partir de cet album que le groupe m'est devenu moins attachant pour tout doucettement tomber tomber tomber dans le gonflant, le boursoufflé le pas intéressant voire l'insupportable.
Autant j'avais adoré the yes album, fragile et close to the edge (et d'ailleursje continue d'aimer ... et pas seulement par nostalgie entretenue) autant "tales from..." ne me parle pas.
"Relayer" poursuit la descente, et à partir de "tormato" j'ai renoncé (mis à part 2 albums 90125 et open your eyes).
Je vais même vous faire un aveu :"Tales ...", je l'ai acheté à l'époque plus pour la pochette de Roger Dean que pour les microsillons.
Alors allez-y : huez-moi, conspuez-moi, sifflez-moi, vouez-moi aux gémonies, promettez-moi tortures raffinées et damnation éternelle, immolez-moi sur l'autel du progressif je ne retirerai quand même pas un mot de ce que je viens de dire.
Non mais des fois
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 23, 2012 2:07 PM MEST


INRI Le Triangle Secret, Tome 2 : La Liste rouge
INRI Le Triangle Secret, Tome 2 : La Liste rouge
par Didier Convard
Edition : Album
Prix : EUR 13,90

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "i" comme ..., 30 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : INRI Le Triangle Secret, Tome 2 : La Liste rouge (Album)
...Intelligent ...Inventif ... Iconoclaste ...Irrésistible...
Sur un thème à la mode (le Christ, Sa vie, Son oeuvre et la couleur de Ses chaussettes) Didier Convard a concocté une histoire particulièrement captivante et autrement plus intéressante que le navet "Da Vinci code".
J'ai hâte de voir comment cela va évoluer (mes gamins aussi!).
Le changement de dessinateur pour les "flash back", si elle constitue pas une idée neuve, est bien exploitée avec des graphismes bien typés et bien "léchés"
Bref, rien que du tout meilleur à conseiller à vos amis : ça vous donnera de bonnes bases pour des discusions lors des dîners du samedi soir...(et ça c'est du vécu!)


Twoism
Twoism
Prix : EUR 10,00

Aucun internaute (sur 20) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 ça commence par c...., 6 décembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Twoism (CD)
...le qualificatif que j'accolerai à cet opus.
J'ai écouté le disque que j'avais acheté sur la foi des commentaires des auditeurs publiés sur ce même canal. Et franchement je le regrette: ce cd est à éviter soigneusemet les soirs de cafard ou de dépression ou de neurasthénie galopante parce qu'il donne envie d'avaler plein de cachets.
Et si jamais il s'agissait de laxatifs vous devineriez aisément le mot tronqué du titre de la présente critique.


Star Wars Bounty Hunter
Star Wars Bounty Hunter

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un film ? Non un jeu vidéo., 22 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Star Wars Bounty Hunter (Jeu vidéo)
Bounty Hunter est un jeu qui prend place peu après la menace fantôme. La bataille de Naboo a donné lieu à de grandes agitations dans la république et une secte s'impose : le Bando Gora dirigé par une ancienne jedi qui a sucombé au coté obscur.
Cette secte attaque les grandes industries de la galaxie et ne laisse derrière elle que chaos d'autant que l'emplacement de la secte est caché. Cet organisme contrarie les plans de Dark Sidious et demande à son disciple, le comte Dooku, de chercher un chasseur de prime qui démentelera le réseau. Cet épreuve,, dont peut s'acquitter facilement Dooku, sera la condition pour être le sujet à des expériences sur le clonage dont nous connaissons tous le but.
Voilà pour le scénario. Ensuite signalons que les graphismes sont très bien réalisés même si il reste quelques bugs sans gravité. Mis à part ce petit défaut, ajoutons aussi que l'on se croirait visionnés un film lors des cinématiques.
Les sons et musiques sont évidemment fidèles aux épisodes donc rien à dire de spécial là-dessus.
Les petits plus de ce jeu sont entre autre la possibilité de faire le chasseur de prime pendant les missions en capturant des cibles annexes des objectifs demandés (mais ce n'est pas toujours facile) et le débloquage d'un comic sur la vie de Jango Fett.
En conclusion, ce jeu est à avoir absolument si on est fan de Star Wars.


Mekanik Destruktïv Kommandöh
Mekanik Destruktïv Kommandöh

8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 KATHEDRÄHL KOBAÏA, 3 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mekanik Destruktïv Kommandöh (CD)
Où doit-on ranger Magma ? : Jazz, rock, progressif, néo-wagnero-quelque chose...?
Aucune importance : toutes ces influences se sont penchées sur le berceau noir gothique de la musique unique, incomparable, originale de ce groupe mystico-mythique.
Musique qui se reçoit aussi aisément qu'un coup de poing dans l'estomac.
Outre le style parlons aussi des qualités des interprètes notamment des deux pointures qui épaulent C. Vander (magicien des baguettes) : Jannick TOP et Klaus BLASQUIZ qui sont impressionnants de présence.
Bref, si le Kobaïen (sorte de "yaourt" germanisant) ne vous effraie pas, venez découvrir la planète Magma sombre, mystérieuse et monumentale.


Beetlejuice: Original Motion Picture Soundtrack
Beetlejuice: Original Motion Picture Soundtrack
Proposé par moviemars-amerique
Prix : EUR 6,52

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une B.O. à la hauteur de ce bijou de film, 10 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beetlejuice: Original Motion Picture Soundtrack (CD)
Pour faire l'accompagnement sonore & musical d'un film de Tim Burton faut être à la hauteur et savoir pénétrer l'univers génialement bizzare du réalisateur le plus mal coiffé des USA.
Danny Elfman y réussit parfaitement : il a écrit la partition de la fête foraine d'outre-tombe en n'oubliant pas d'y ajouter de la musique yiddish et des caraïbes. Un patchwork déjanté et marrant à l'image exacte de l'histoire et de la réalisation (où le subtil y côtoie les trucages vachement "cheap").
Délicieux.


Sweet Originals
Sweet Originals
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 55,95

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bière, player's, platform boots, pailletes et make up, 9 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sweet Originals (CD)
Tels sont les ingrédients de base de cet album best of d'un groupe qui a beaucoup vendu dans les 70's.
Formation extrêment populaire ( ballroom blitz, teenage rampage, etc. étaient dans tous les juke box) les sweet étaient aussi vulgaires (mais moins prolo)que Slade, autre best seller catalogué glam rock.
C'est moins bon musicalement que T Rex mais c'est dans la même veine : du bon gros son carré , un rythmique solide, des paroles basiques, une dégaine équivoque et des attitudes ambigües bref tout ce qu'il fallait pour mettre les parents de l'époque mal à l'aise. C'est aussi à ça que ça sert le rock.


Best of Sounds Orchestral
Best of Sounds Orchestral

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Comme une glace menthe et chocolat, 5 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best of Sounds Orchestral (CD)
On pourra me dire tout ce qu'on veut que c'est de la "musique de prisu ou d'ascenseur" ou, de façon plus snob, que c'est de l'easy listening ou même pire encore je m'en fous.
Je ne puis m'empêcher de trouver un charme fou à ce disque.
A mes yeux, enfin... plutôt à mes oreilles, c'est un concentré (entre autres)de raffinement, de virtuosité dilletante et de sonorités rétro -nostalgiques. Ca a un parfum aussi complétement anglais qu'une glace menthe et chocolat. Et donc on adore ou on déteste : y'a pas de milieu.
Moi j'adore et j'en reprends.


Fish Out of Water
Fish Out of Water
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 45,95

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Squire at his best, 5 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fish Out of Water (CD)
On vous l'a dit et répété cet album ne déparre pas la discographie de Yes : le genre musical évidemment mais aussi tout ce qui va avec c'est-à-dire l'orchestration, la recherche de complexité et de richesse des mélodies,le raffinement dans la construction,etc.
Et ça sonne tellement comme du Yes que même le timbre de voix de C. Squire semble être celui d'Anderson.
Ce qui n'est pas une insulte, loin de là.
Curiosité de l'opus : il n'y a pas de guitare et donc c'est la basse qui prend le devant de la scène.
Ce qui permet à tout le monde - même les moins doués ou les plus hémertiques - de s'apercevoir à quel point Squire est un très grand bassiste.


Trespass (Definitive Edition Remaster)
Trespass (Definitive Edition Remaster)

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Là sont les racines..., 30 janvier 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trespass (Definitive Edition Remaster) (CD)
Bon, OK, c'est vrai : il ne s'agit pas là du meilleur album de genesis, loin s'en faut.
Mais c'est véritablement celui où le style de ce qui sera un des groupes majeurs des 70's se révèle.
En plus, il possède cette touche de fragilité et de sincérité propres aux premières oeuvres. C'est en cela qu'il est touchant et attachant. Et même si le groupe ne l'appréciait pas beaucoup(sauf "the Knife" qu'ils reprenaient sur scène) je vous incite à venir découvrir leur vrai premier album celui de la fondation.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5