undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de AlainVic > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par AlainVic
Classement des meilleurs critiques: 17.480
Votes utiles : 700

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
AlainVic (france)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
Les Chouans
Les Chouans
par Honoré de Balzac
Edition : Poche
Prix : EUR 5,90

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle aventure, 25 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Chouans (Poche)
Les Chouans... Sur une trame mêlant habilement histoire et politique, il est l'un des premiers et plus célèbres livres du romancier réaliste Honoré de Balzac.
L'histoire prend donc place en 1799, peu après la Révolution Française qui demeure encore au cœur de tous les esprits bien que Bonaparte soit alors le Premier Consul. Ce dernier lutte avec ferveur contre "l'Europe toute entière" (les royautés d'Europe plus précisément) et doit également faire face auxRoyalistes, portant le nom de Chouans, dans l'Ouest de la France ...

L'intrigue du roman repose sur quelques principaux personnages qui, à travers leurs périples, témoignent des ideaux opposants Republicains et Chouans et de la guerre civile enflammant la France. Pour abattre les rebelles chouans, Fouché alors Ministre de la police, envoie Marie de Verneuille, jeune femme passionnée et désespérée aux secrets bien gardés, séduire le chef des Royalistes, le jeune Marquis de Montauran. S'en suivra passion dévorante, haine enflammée, prise de conscience, rencontres, combats sanglants, trahison, remords, amour, déraison et désolations ... L'histoire ne manque pas de rebondissements, au contraire, les événements s'enchaînent à grande vitesse, emportant le lecteur au cœur d'un drame amoureux sur un fond (très présent) de guerre civile.

Les Chouans, dont l'intrigue des plus romanesque happe le lecteur, aura parfois tendance à paraître un peu embrouillée. L'enchainement des péripéties, les nombreux personnages, le passage du point de vue d'un protagoniste à un autre, les retournements de situation inopportun ... Plein de petits éléments qui parviennent souvent à égarer un lecteur trop empressé. Mais n'oublions pas que le roman, écrit en 1828, se doit d'avoir un style littéraire qui lui est propre, à lui et à son époque. Ces légers flous qui surviennent parfois ont leur charme car ils rappèlent sans mal, à l'instar du vocabulaire et des tournures de phrases employés, l'origine du roman.

Un roman qu'il est plaisant de lire. Emporté par l'histoire, il ne fait aucun doute que les lecteurs sauront profiter du talent d'Honoré de Balzac.
À noter tout de même que ce livre, bien qu'un peu différent de ce que l'on retrouve génialement chez Balzac, fait tout de même parti de La Comédie Humaine.


Charley Davidson, Tome 1: Première tombe sur la droite
Charley Davidson, Tome 1: Première tombe sur la droite
par Darynda Jones
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Original, 23 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Charley Davidson, Tome 1: Première tombe sur la droite (Poche)
Un livre assez étonnant que celui-ci... Clairement dans le genre Bit-lit, il possède une intrigue, qui, si elle n'est pas non plus révolutionnaire, reste très amusante et clairement unique en dépit de quelques clichés par moments.
L'histoire réussit brillamment à se démarquer par quelques points plus originaux, notamment l'humour saracastique, voire noir de son héroïne.

L'héroïne, Charlotte Davidson, dite Charley, est une jeune femme au physique avantageux et à la langue acérée. Ses répliques ironiques, ses sarcasmes omniprésents apportent donc une touche unique au roman ... Mais le personnage est plus complexe... Si Charley est effectivement une détective privée en étroite collaboration avec la police (son père en étant un ancien lieutenant, et son oncle y travaillant encore) malgré son absence d'entrainement physiques et son caractère mordant, elle n'est pour autant une simple humaine... En réalité, Charley est la Faucheuse, la vraie, responsable du passage des morts d'un monde (celui des vivants) a l'autre, plus mystérieux ... Elle voit donc les morts, discutent avec eux, et grâce à ce "don" collaborent (de manière plus ou moins discrète, seul son oncle étant conscient de ses "capacités") avec la police pour résoudre les enquêtes : il est plus facile de découvrir le meurtrier quand le mort peut parler !

Une héroïne assez attachante, drôle, parfois un peu "ours mal-lèche" et pour qui il est facile de se prendre d'affection... Il est très agréable de suivre les déboires de Charley.

Et des déboires, elle va en connaître ! Engagée dans l'enquête du meurtre de trois avocats avec qui elles discutent assez fréquemment, elle va découvrir une affaire bien plus sombre et dangereuse.
Parallèlement à l'enquête policière très prenante se déroule un autre mystère, celui lié au mystérieux apollon qui hante toutes ses nuits, et semble lui ravir son cœur sans même qu'elle ne connaisse son identité... Tout au long du roman, elle va chercher à comprendre qui il est réellement, à le sauver une fois qu'elle le retrouvera dans une situation très délicate avant de se rendre compte qu'il n'a nullement besoin d'être sauvé, et qu'au contraire, c'est peut être elle qui devra bientôt être sauvée ... Le mystère est bien entretenu et reste alléchant même une fois un peu plus éclaircie...

Les personnages secondaires sont également bien aboutis, l'oncle Bob, travaillant sans la police hésitant entre son inquiétude pour sa nièce et son envie de résoudre l'enquête, son père, ancien policier maintenant Propriétaire d'un bar, qui parait en savoir plus qu'il ne pourrait sembler, sa belle-mère exécrable et son confrère détective privé au charme malicieux et agaçant que Charley à bien du mal à cerner...

Une histoire qui mêle aisément aventure, sentiments, humour et catastrophes ambulantes ! L'avantage de ce roman, son originalité vient sûrement du caractère un peu renfrognée de Charley, qui a toujours une réplique bien sentie sur les lèvres ...
Bien que quelques clichés demeurent, que quelques personnages soient un peu prévisibles, l'auteur parvient brillamment à maintenir un mystère et une ambiance hésitant entre rire et aventure avec des pincés d'amour.

Un roman à lire sans difficulté pour tous les amateurs du genre Bit-lit, bien écrit, et avec une tradition plus qu'honorable, il se lit en deux ou trois bouchées, emportant sans soucis le lecteur des les premières pages ...


La trilogie de braises et de ronces, Tome 1
La trilogie de braises et de ronces, Tome 1
par Rae CARSON
Edition : Broché

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Prometteur, 12 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La trilogie de braises et de ronces, Tome 1 (Broché)
Si le titre un peu long et cliché ne parait pas très attrayant, l'histoire l'est beaucoup plus...
En premier lieu, il faut reconnaître au scénario une certaine originalité...
Elisa, l'héroïne est une jeune fille de 16ans, princesse d'Orovalle est l'Elue, la gardienne de la Pierre Sacrée qui la désigne comme l'unique personne capable d'accomplir l'Acte de Bravoure. Afin de sceller une alliance entre son royaume et le puissant royaume voisin, son père la donne en mariage au souverain de ce royaume qui a bien 20ans de plus qu'elle et un jeune prince héritier... Jusque là, rien de bien nouveau ... Cependant, l'auteur se démarque par le caractère de ses personnages.
Élisa, l'héroïne, est une jeune fille très enrobée, qui passe ses journées à manger pour tenter d'oublier que sa sœur est la préférée de leur père, et qu'elle doit accomplir une mystérieuse mission qu'elle ne se sent absolument pas capable de réussir. Pas spécialement jolie, elle a pourtant un cœur d'or et une volonté farouche ... Il est très facile de s'attacher à ce personnage atypique dans les romans fantasy.
Son époux, le "vieux" roi, nommé Alejandro, se révèle aussi une bonne surprise, il s'agit en effet d'un souverain d'une grande beauté et gentillesse ... On va découvrir sa réelle personnalité tout au long de l'histoire, à savoir son attrait pour les belles femmes, sa peur, ses hésitations. Il apparaîtra qu'Elisa aurait peut être bien plus l'étoffe qu'une souveraine que lui... Pourtant encore, l'homme est gentil, doux, en un mot humain.
Vient ensuite Humberto... Sans dévoiler toute l'histoire, il est impossible de parler de ce personnage sans révéler l'enlèvement dont sera victime Elisa. Elle fera ainsi la rencontre d'Humberto, un personnage joyeux, fort, amoureux fou d'elle. Elisa goûtera ainsi aux joies de l'amour mais ses quelques instants de bonheur seront bien vite détruits ...
Ses suivantes, ses ennemies de la cour ... Malgré quelques clichés, on les trouve très intéressantes. Une mention particulière pour Cosmée, la sœur d'Humberto, qui est un personnage froid, moqueur, et pourtant tellement attachant avec sa fierté trop grande et son envie de sauver par tous les moyens son peuple...
J'ai personnellement beaucoup aime l'idée que Alejandro, l'epoux d'Elisa, est un prince héritier : Rosario, 6ans, un enfant gâté mais toujours innocent.
Le travail autour des personnages est aboutie, et on arrive facilement à se laisser happer par l'histoire.

Un style nette, précis, sans complications inutiles. Cette histoire se lit facilement ...
Quelques bémols évidemment : la présence de certains clichés notamment mais rien d'insurmontable.

Ce roman permet de passer un agréable moment de détente, de se laisser emporter dans l'histoire d'Elisa et de savourer de petites heures d'échappements totales ... Les clichés font parfois sourire, mais ne gênent pas plus que cela la lecture.
À lire. Il plaira sans conteste aux adolescentes aimant l'aventure teintée de sentiments bien que l'action prime néanmoins un petit peu.


Boys don't cry
Boys don't cry
par Malorie Blackman
Edition : Broché
Prix : EUR 13,90

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Captivant et touchant, 12 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boys don't cry (Broché)
Boys don't Cry : les garçons ne pleurent pas. Un titre qui laisse entrevoir le thème du roman...

Dante seul vit avec son père et son frère Adam depuis la mort de leur mère, élevé studieux, il a orchestré toute sa vie afin de devenir un riche journaliste et ne pas reproduire les "erreurs" de son père. Toutes ses prévisions tombent à l'eau quand Mélanie, une très ancienne petite-amie, frappe à sa porte, un bébé sur les bras. Quand elle lui confie être débordée et à bout de force, Dante ne sait pas trop que faire pour la réconforter, mais quand elle ajoute qu'il est la père du bébé puis qu'elle s'enfuit, il voit son univers s'effondrer ...

On pourrait croire qu'il s'agit la d'un simple roman sur un garçon qui doit faire face à ses responsabilités, mais en réalité ce livre raconte bien plus...
L'histoire tourne autour de Dante et sa petite fille, Emma, mais aussi d'Adam, le jeune frère homosexuel de Dante qui subit l'homophobie violente de leurs connaissances et de leur père, sévère, paraissant presque insensible mais qui cache beaucoup plus de choses qu'il ne veut le laisser paraître...

Avec un style d'écriture des plus fluides et sans jamais tomber dans le mélodramatique, l'auteur parvient avec délicatesse à toucher son but en nous emportant dans une histoire cohérente et réaliste.

Il est très facile de se prendre d'affection pour Dante, ce jeune père qui voit sa vie ruinée à cause de la seule soirée d'ivresse qu'il aie eut dans sa vie, qui passe par le déni, la colère puis la tendresse envers son enfant, qui meurt de peur à l'idée de mal s'occuper de son petit bébé mais qui va aussi devoir faire face à d'autres épreuves dont le passage à tabac de son frère, la rigidité des sentiments de son père, les secrets de famille... Il est aussi très agréable de suivre le point de vue d'Adam, l'éternelle optimiste que la vie va mettre à genoux et l'évolution des comportements de chacun. L'impact qu'un être si petit, si innocent va avoir sur une famille toute entière, la réaction du voisinage, des amis, l'incompréhension des uns, le mépris des autres, le soutien de quelques uns ... Ce livre est un miroir de la vie qui ne se perd pas dans des phrases grandiloquentes, ou autres.

Avec son talent habituel, sa confiance tranquille. ses mots simples et puissants, l'auteur nous emmène dans une histoire troublante de réalisme, nous captive et parvient sans peine à nous passionner l'espace d'un roman...
Bien ficelée, l'intrigue est nette mais laisse place au suspense, on ressent un travail et un réel investissement de l'auteur ... Ce qui sans doute la raison pour laquelle ce livre nous emporte et nous pris de toute envie d'aller faire autre chose... L'envie de savoir ce qu'il va arriver à Dante, Adam, Emma, et le père ainsi même que la tante est plus forte !

Lire ce livre revient à plonger dans un univers de non-dits, de doutes, de peurs, mais aussi de fidélité, de courage, de sentiments ...
On retiendra la phrase si poétique qui résume le roman : Les garçons ne pleurent pas, mais les hommes oui.
Simple, doux, criant de vérité ... Un livre à mettre en toute les mains avides de lecture! Un pur délice à lire sans hésitation.


Hate List
Hate List
par Jennifer S.H. Brown
Edition : Broché
Prix : EUR 15,20

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman puissant et hors normes., 20 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hate List (Broché)
Hate List ou l'histoire de Valérie, jeune fille un peu hors norme, aux pensées noires, aux envies floues, qui se cramponne à son petit ami Nick comme à une bouée de sauvage. Les deux adolescents se sentent incompris, oubliés par le monde et sont souvent victimes de moqueries cruelles au lycée.
Ensemble, il rédige une « Liste de la Haine » ou « Hate List » où ils inscrivent les noms des personnes, professeurs comme élèves, qu'ils jugent arrogantes, méprisantes, agaçantes, le nom des personnes qui les font souffrir au quotidien...
Mais le monde de Valérie s'écroule quand Nick ouvre le feu dans la cafétéria tuant des dizaines d'élèves qui figuraient sur la « Liste de la Haine » ainsi que des innocentes là par hasard ou qui ont tenté de s'interposer, puis se suicide après avoir blesser Valérie.

L'histoire retrace la vie de Valérie après ce drame, ses doutes, ses peurs, ses remords, sa culpabilité, ses hésitations... Est-elle responsable de ces morts ? Car cette « Liste de la Haine », c'est elle qui l'a rédigée, c'est elle qui connaissait le mieux Nick, elle qui l'écoutait et critiquait avec lui le lycée, tous ces gens qu'ils détestaient ... Pourtant, elle n'avait jamais pensé qu'il passerait à l'acte, tout ce qui était pour Valérie de l'ordre de l'impossible, de l'inimaginable, Nick l'a fait en ouvrant le feu ...
Ce qui était un jeu, une liste pour se défouler, est devenu un drame, une vengeance sanglante qui a détruit des dizaines de familles et chamboulé toutes ses convictions.

Valérie doit faire face à ce drame, elle retourne dans son lycée pour faire sa dernière année, sous les conseils d'un psychologue investi qui la soutient de son mieux alors que sa famille lui tourne le dos, ne comprenant pas comment leur petite fille a pu s'associer à un tueur ...
Ses professeurs, ses anciens amis, ses anciens ennemis, personne ne l'épargne alors même que la justice l'a déclarée innocente dans cette affaire et que le lycée lui a remis le titre d'héroïne pour avoir mis fin à la tuerie ...
A cette tragédie s'ajoute des problèmes familiaux grandissants, une mère hésitante et effrayée face à une fille qu'elle ne comprend plus et qui s'éloigne d'elle, une mère qui ne sait pas si elle doit protéger sa fille du monde ou le monde de sa fille, un père froid qui met un mur entre lui et son enfant qu'il juge impardonnable, un frère que ses parents oublient au profit de Valérie, ainsi que des disputes incessantes entre le couple parentale, une ambiance tendue qui détruit peu à peu la famille ...

Pourtant, Valérie va devoir surmonter toutes ces épreuves, elle qui déjà avant se sentait exclue, rejetée et mal dans sa peau, qui ne vivait que pour Nick, se retrouve encore plus seule et abandonnée. Mais elle va se battre, avec l'aide d'un psychologue, de Béa, une artiste peintre des plus étranges et parfois de sa mère plus discrète. Cette tentative de réussir à de nouveau aimer la vie va être longue, douloureuse, ponctuée de trahisons, mais aussi de moments de joie ...

L'auteur décrit avec un talent rare une situation rare qui débute pourtant à cause de faits courant dans les lycées, des moqueries, des insultes, des élèves mises à l'écart, le mal être d'adolescents esseulés ...
Grâce à une écriture fluide et soignée, Jennifer Brown (l'auteur) parvient à nous entrainer dans l'intrigue, nous faisant ressentir les émotions de son héroïne. Et, dès le départ, on se prend de compassion pour Valérie, innocente mais cible de toute la haine, on admire son psychologue fort et sensible, comme on aimerait qu'il existe plus, on se sent déçu par l'attitude du père, celles des autres élèves... L'auteur réussit avec brio à nous faire entrer dans l'histoire, elle sait nous captiver par ce roman bouleversant.

L'intrigue, le caractère des personnages, le réalisme troublant font de ce roman un véritable bijou de la littérature moderne... Poignant, parfois choquant, émouvant, et totalement captivant, un livre à mettre entre toutes les mains qui permet de mieux comprendre ce monde adolescent bien souvent flou ...


Nightrunner T03 La Lune des traîtres
Nightrunner T03 La Lune des traîtres
par Lynn Flewelling
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Original et toujours aussi captivant, 4 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nightrunner T03 La Lune des traîtres (Broché)
Lynn Flewelling nous livre ici un roman empli de mystère dans un huit-clos des plus oppressants. Fantastique !
S'il est vrai que ce tome perd un peu de l'intrigue pleine d'actions des deux précédents, il n'en reste pas moins un petit bijou.
L'auteur nous en apprend plus sur le passé de Seregil et approfondit la relation naissante entre Seregil et Alec, relation qui semble être parfaite en dehors mais souffrir à l'intérieur (Au niveau des sentiments des personnages j'entends, évidemment),en effet, il demeure une certaine distance entre eux que Seregeil parait inconsciemment se refuser à abattre ...
Le scénario qui nous entraine dans le pays natal de Seregil, afin d'éviter à son pays d'élection de perdre une guerre, est original et très fortement centré, sans surprise, sur Seregil. On note tout de même la mise en avant de certains personnages secondaires, tels Thero ou Beka, qui est rafraichissante au milieu de cette ambiance regorgeante de non-dits et de restrictions.
Ce roman, qui pourrait passer pour un récit de transition parvient sans aucune difficultés, à attirer le lecteur dans une intrigue prenante... Il laisse présager un tome 4 majestueux que l'on attend de tout coeur !
Un roman que l'on referme donc sur une impression de mystère grandissant, une envie de connaitre la suite, et un sentiment de contentement. L'histoire ne déçoit pas, au contraire et nous pousse à vouloir dévorer au plus vite la suite...


Tokyo Home
Tokyo Home
par GLORIS Thierry
Edition : Album
Prix : EUR 15,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout en douceur, 29 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tokyo Home (Album)
Cette BD/Manga/Roman est sans aucun doute unique en son genre ...
Avec des graphiques soignés, doux, ronds, et "kawais" comme on dit au Japon, l'auteur a su réunir les élements clés pour un ouvrage étincelant de charme.

Julie, jeune frenchie blessée mais déterminée, débarque au Japon l'esprit embrouillé par des rumeurs et une envie de se s'en sortir.
Elle va tracer son chemin, s'habituant avec tact à ce nouveau pays où les coutumes sont bien différents de celles françaises ou européennes...
Julie rencontrera des personnes de toutes origines, de tous goûts, toutes personnalités : Une catcheuse, un cuisinier en herbe, une japonaise prête à tout pour sa gloire personnelle, une autre timide mais courageuse, des européens japonisés, une vieille dame sympathique, ...
Elle apprendra également à se découvrir,se remettre des blessures récentes et encore brûlantes qui l'ont poussées à venir se réfugier au Japon.

Cette oeuvre est avant tout un appel à la tolérance, à la vie. Touchant, amusant, sensible... L'auteur nous appelle clairement à nous ouvrir au monde.
Un petit bijou à lire et relire avec plaisir.


A comme Association, V : Là où les mots n'existent pas: A comme association 5
A comme Association, V : Là où les mots n'existent pas: A comme association 5
par Erik L'Homme
Edition : Broché
Prix : EUR 10,05

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Touchant et captivant., 27 juillet 2011
Dans le précédent roman, Ombe et Jasper, innocents et fougeux, roulaient à toute allure sur une moto qui les emmenait vers un avenir aussi incertain que truffé d'embuches mais ils étaient bien décidés à se battre pour être heureux... Seulement, la réalité les a frappé de plein fouet et voilà Jasper, esseulé et vengeur ...
Erik L'Homme raconte avec sa finesse et son talent habituel les actions aussi folles que désespérées d'un Jasper perdu ... Il se battra pour rétablir ce qu'il croit être la justice, retrouvera la solitude qu'il tentait tant à fuir, et évolura, poussé par le destin.

Ce roman est peut être le plus émouvant que cette saga nous offrira, car sous l'histoire, sous les mots, apparait la tristesse de l'auteur. Erik L'Homme rend hommage à son décédé ami et collègue, Pierre Bottero avec qui il avait commencé cette aventure mais qu'il doit continuer seul ...
Derrière les mots, des sentiments.
Derrière les mots, un cri de désespoir.
Derrière les mots, la réalité.
Derrière les mots, la tritesse.
Derrière les mots, un hommage.
Derrière les mots, une force indestructible.
Derrière les mots, l'amitié.

Cette saga était l'union des deux auteurs... Erik L'Homme aurait pu choisir d'abandonner, de laisser tomber mais il a choisi, par respect pour leur travail commun déjà effectué, de continuer malgré tout. Et j'applaudis son courage. C'est encore à lui que revint la lourde tâche que de faire disparaitre l'héroïne de Pierre Bottero ... Avec Ombe, c'est plus qu'un personnage fictif qui disparait, c'est une histoire, un mystère, une vie, un monde, celui que Pierre Bottero avait crée avec tant d'amour.
Pierre Bottero était un auteur de talent, et je suis sûr que Erik L'Homme saura faire vivre la suite de cette saga avec passion.

Avant toute chose, j'encourage tout le monde à lire les livres de ces deux auteurs formidables. A comme Association porte fièrement son nom et le mérite pleinement...
Je conseille à tous cette saga ... Et ais personnellement hâte de connaitre la suite !


Insatiable
Insatiable
par Meg Cabot
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Meg et les vampires ..., 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Insatiable (Broché)
Insatiable ... Un roman ... surprenant. Étant une grande amatrice des romans de Meg Cabot et de l'humour souvent présent dans ces derniers, c'est sans hésitation que j'ai acheté ce petit nouveau... S'attaquer aux vampires est de plus en plus dur par les temps qui courent où les critiques sont sévères et les détails examinés au peigne fin...

Le résultat n'est pas déplaisant... Il se lit assez facilement malgré cette touche d'irréalité, si j'ose dire... Peut être que la relation entre Meena, notre héroïne, et Lucien, le Prince des Ténèbres et du Mal, vampire à son actif, évolue trop vite, semble trop parfaite ? Quelques passages un peu trop longs, où les actions trainent en longueur... Néanmoins, un coup de coeur pour Jack Bauer, le chien de Meena ! Et mon personnage favori est sans hésiter Alaric, le chasseur de vampire à la personnalité attachante et amusante derrière ses airs de grands méchants qui fait peur ! ^^

Le monde dans lequel Meena évolue, en particulier son lieu de travail, aurait mérité d'être mis plus en avant ... Meg Cabot ne nous livre qu'un aperçu assez flou de tout cela... Je dirais même que tout va trop vite dans le roman, et reste un peu embrouillé ... Notamment la fin de l'histoire qui est totalement délirante, dans le sens où l'on se demande si l'auteur ne riait même pas elle-même de ce qu'elle était en train d'écrire, car c'est totalement irréaliste ! Même pour des vampires !!

L'humour, dont on nous a tant vanté la présence, est en fait assez relatif... Parfois, il semble que le roman ne soit qu'une très délicate parodie de tous ces romans sur les vampires "gentils", que toute l'histoire soit à prendre au second degré ... Mais à d'autres moments, on se demande si l'auteur parodie gentiment ou plonge dans ces histoires à l'eau de rose ...

Un roman qui me laisse perplexe, qui sans me foudroyer ou me captiver est resté relativement plaisant à lire si je passe outre quelques défauts ou longueurs de temps à autres ...

J'irais sans doute acheter la suite, ne serais-ce pour savoir où va nous mener Meg Cabot ...


La reine des mots
La reine des mots
par Armand Cabasson
Edition : Broché
Prix : EUR 11,50

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionant., 2 mai 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La reine des mots (Broché)
Ce roman pour adolescents traite d'un sujet bien trop présent dans la vie des adolescentes de nos jours ... Le divorce.
Le mal être d'une jeune fille, Jenny, qui ne se comprend plus, et se cherche. Elle sent que quelque chose cloche mais ne parvient pas à l'identifier... Elle ne comprend plus ses gestes, ses actions, et ses paroles.

Dans un tourbillon de sentiments et d'interrogations, Jenny inonde les toilettes de son lycée. De là débute le roman... Jenny et ses parents sont convoqués chez le proviseur, la discussion aboutit à la conclusion que Jenny doit voir une psychologue... La sentence tombe : Jenny, en plus d'être une surdouée, doit voir un psychiatre.
L'annonce du divorce de ses parents ne va pas arranger tout cela, et les sentiments de Jenny sont aussi violentes que véridiques ...
La rencontre avec son psychiatre se passe plutôt bien, et une complicité ne tarde pas à naitre entre les deux personnages... Le médecin va chercher à comprendre pourquoi Jenny comment des "bêtises" (déclenchement de l'alarme à incendie, emprunt d'argent, fugue...)

De plus, l'héroïne est une suroudée, un peu cynique et ironique, maniant les mots comme des armes, ayant une culture plus énorme qu'elle même, des parents intelligents aux ambitions grandissantes, aux envies pressantes, qui ont gardé leurs rêves d'enfants...
En effet, le rôle parental est très mis en avant. L'influence, même involontaire des parents, est inspecté avec douceur, le passé de la famille qui appuie sur les frêles épaules de Jenny : "La première génération fait des rêves, la deuxième les oublie, la troisième les réalise"... Et la quatrième génération, Jenny ?

L'auteur retrace avec finesse les déboires adolescents... Il peint avec tact et délicatesse les interrogations d'une jeune fille qui ne comprend pas pourquoi ses parents se séparent, s'interroge sur elle-même, sur son entourage, sur la société, sur le monde entier ...
Ecrit avec talent, simplicité, il se dégage de ce roman une impression de douceur, de sérénité et de force, de rage en même temps...

Un roman à mettre en toutes les mains adolescentes, mais aussi entre celle d'adultes, de parents, et de tous ceux qui savent se passionner pour une histoire bien écrite, et passionante ....


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17