undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de NikkiSixx66 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par NikkiSixx66
Classement des meilleurs critiques: 5.581
Votes utiles : 334

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
NikkiSixx66 (Paris)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Psychose 2
Psychose 2
Proposé par Neobang
Prix : EUR 5,31

4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Qu'est-ce que c'est pas bon !, 8 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Psychose 2 (DVD)
Allez, pourquoi pas essayer de faire une suite au chef d'oeuvre d'Alfred ? Les "fans" de Norman Bates sont, a priori, contents de savoir ce qui va lui arriver à sa sortie de l'asile (il y a quand même passé 22 piges !).

Et c'est là que ça se complique, malheureusement. La soeur de la principale victime de Norman dans Psychose "1" (on retrouve Vera Miles, qui reprend son rôle, ça c'est plutôt pas mal) monte une machination pour prouver qu'il n'est pas guéri du tout, et qu'il doit retourner fissa derrière les barreaux. . . Déjà, ça sent le scénar' à deux balles.

Ensuite, les acteurs, y compris Perkins, nettement moins bon que dans le premier opus, (simplement parce que moins bien dirigé), c'est vraiment pas terrible. Le principal personnage féminin du film joue vraiment mal, pas crédible pour un sou. En plus, le réalisateur abuse, pour les seconds rôles, de personnages censés représenter l'américain moyen "bouseux", agressif et grossier. Déjà, ça plombe.

Et puis l'image est mauvaise, aucun soin dans son traitement, la maison fait à peine peur, alors qu'elle est juste terrifiante dans le premier, presqu'un personnage à elle toute seule.

Enfin, ça se traîne, il ne se passe rien d'intéressant . . . on s'emm'... pour ainsi dire.

"Mère, qu'avez vous fait" ?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 28, 2014 9:33 AM CET


Live Between the Eyes / The Final Cut [Import anglais]
Live Between the Eyes / The Final Cut [Import anglais]
DVD ~ Rainbow
Proposé par Fulfillment Express
Prix : EUR 16,14

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pourquoi pas le concert entier, sacrebleu ? ? ! ! ! !, 20 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Between the Eyes / The Final Cut [Import anglais] (DVD)
Je me rappelle avoir vu Rainbow au Pavillon de Paris, en 1982, sur la tournée "Straight between the eyes", la tournée correspondant à ce DVD, donc.
Et je me souviens de la claque prise : c'était la première fois que je voyais Blackmore en "vrai", vous imaginez . . . Bref, super claque, notamment parce que le concert n'en finissait pas : au-moins 2 heures, des morceaux énormes les une après les autres, alors que là, 1 pauvre heure et quart, c'est du vol, de l'arnaque, presque du racket. 7 ou 8 morceaux n'y figurent pas ("Man On The Silver Mountain", "Death Alley Driver", "Lady Starstruck", "Temple Of the King" . . . pour ne citer qu'eux.
Alors, je dis : pourquoi ? Avec le format DVD, il y avait largement la place. Soit le mec qui filmait s'est endormi, ou a oublié de revenir de la buvette, . . . je sais pas, mais il y a un truc. Un truc qui fait de ce concert énorme une .. . . . énorme frustration. Et pis c'est tout.


Titanic : Odyssée 2012
Titanic : Odyssée 2012
DVD ~ Brooke Burns

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 RAREMENT AUTANT RIGOLÉ, 15 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Titanic : Odyssée 2012 (DVD)
Comment peut-on décemment faire un film comme ça ? En plus d'acteurs de série Z (du bellâtre qui ne comprend rien à rien à la bimbo complètement débile, jusqu'au SDF édenté, si si je vous assure ! !), de scénar' écrit au fur et à mesure du film, de budget d'une centaine de dollars (on nous fait croire avec 15 figurants qu'ils sont 5.000 : la scène dans la salle de spectacle du bateau où il n'y a que 4 personnes sur la piste, c'est énorme), le plus drôle -à se demander si ce n'est pas une parodie- ce sont les effets spéciaux : rien que quand on voit le bateau qui file sur l'océan, cela crève les yeux que, selon les plans, c'est : 1) une maquette 2) une image de synthèse. Pire, ILS ONT OSÉ : LE SOUS-MARIN DE MON PETIT FRÈRE DANS LA BAIGNOIRE, censé représenter un sous-marin dans les profondeurs de l'Océan. C'est un vrai truc de ouf.
On ne sait plus bien s'il faut rire ou pleurer. Moi j'ai rigolé, . . . incrédule face au spectacle devant mes yeux.
Pour avoir bien ri, je donne 1 étoile.
Yek yek yek
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 16, 2013 12:01 PM CET


Hit and run - revisited
Hit and run - revisited
Prix : EUR 15,86

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 HIT & RUN version Métal, 18 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hit and run - revisited (CD)
GIRLSCHOOl, l'un des fers de lance de la fameuse NWOBHM (le renouveau du hard rock british du début des années 80), et groupe totalement féminin, se lance dans une drôle d'entreprise : refaire, 30 ans après (1981-2011), leur énormissime album "Hit & Run".

Pourquoi pas, si cela peut permettre de surfer sur le renouveau du genre, afin de faire découvrir cette rondelle avec un son plus actuel ? Car, finalement, il s'agit, ni plus ni moins, de changer le son d'un disque de hard rock'n'roll, dans la tradition de ceux de MOTÔRHEAD de l'époque, pour en faire un album de métal.

Le hic, à mon sens, est que le son de la première version correspondait bien mieux à la musique de ce fulgurant opus ! ! Les titres "C'Mon Let's Go", ou "The Hunter" ou, surtout, la reprise de ZZ TOP "Tush" s'expriment beaucoup mieux dans un univers Rock'n'Roll que Heavy Metal.

Et puis, la guitariste de l'époque, Kelly Johnson (Jeff Beck dira un jour, après l'avoir entendue, qu'il "ne pouvait pas croire qu'une femme joue comme ça"), n'est plus (plus du tout, même, puisqu'elle est décédée en 2007), et sa remplaçante n'a pas, c'est le moins que l'on puisse dire, le même feeling que la regrettée Kelly. Celle-ci avait un son plutôt à la Slash, quand la nouvelle a un son métal à la mode, mais sans beaucoup d'émotion.

Il en reste un album pas déplaisant, puisque les compos sont terribles, mais moins bon que l'original. A quoi bon, donc ?


Live In London Indigo2 23/01/2011
Live In London Indigo2 23/01/2011

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Thin Lizzy still rocks !, 3 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live In London Indigo2 23/01/2011 (CD)
Je suis assez d'accord avec le commentaire précédent : Nous avons droit avec ce double live à du bon Thin Lizzy. Bien sur, sans Phil Lynott, mais la prestation du groupe est vraiment très très honorable. Alors pourquoi ne mettre que trois étoiles (genre "moyen bon") ?

Non, cet album est plus que "OK" ; il est super bon et, pour les avoir vus récemment en concert à Paris, puis sur le net au Hellfest, leurs prestations live sont vraiment excellentes. Tout l'inverse d'un groupe qui chercherait juste à cachetonner.

Merci au chanteur d'Almighty d'apporter sa hargne et son côté "je kiffe de jouer avec ce groupe". Scott Gorham, quant à lui, toujours aussi classieux, et ses solos hypra mélodiques et killer, toujours aussi magnifiques, notamment lorsque, pure marque de fabrique du groupe, Vivian Cambell l'accompagne pour des soli à deux qui nous rappellent les duos magiques avec Brian Robertson ou Gary Moore.

Merci et bravo messieurs.


Secret Treaties
Secret Treaties
Prix : EUR 7,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 HARD ROCK MAXIMUS, 7 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Secret Treaties (CD)
Rare sont les albums, même ceux des années 70 où TOUT est parfait, inspiré, mélodique et enragé, furieux, sombre, inquiétant, mais qui vous procure une joie immense . . tout ça en même temps.

Ce Secret Treaties rentre dans cette catégorie. Sans prendre les titres un par un, que dire de "Career Of Evil", riff à la fois de velours et d'acier, mélodie groove imparable ? mais où ces gars sont-ils allés chercher tant d'inspiration et de génie ? Nous sommes ici, et les autres titres l'attestent (7 classiques sur 8), dans l'irréel, la magie, l'épique, le grandiose qui cotoie les étoiles, les fonds marins déferlant, tout cela réuni dans ce maelström en fusion de rock-hard-heavy metal avec des mélodies incroyablement belles : "Astronomy", quelle émotion ! Au-moins 3 des 5 du Blue Öyster Cült chantent à tour de rôle et ont tous des voix magnétiques, hallucinogènes, qui vous décrochent des larmes, de la sueur ou du sang. Ces différentes sonorités, avec celles de leurs "5 guitars" créent cette atmosphère si particulière, envoûtante, merveilleuse et si musicale à la fois. Comme si le condensé du Hard rock de l'époque se trouvait dans cet album.

Faites plus qu'écouter ou acheter cet album, faites vous également tatouer le symbole du groupe sur votre épaule. Et plus personne ne viendra jamais vous emmerder.


On Your Feet Or on Your Knees
On Your Feet Or on Your Knees
Proposé par all-my-music-FR
Prix : EUR 12,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 SUBLIMINAL, 28 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : On Your Feet Or on Your Knees (CD)
Fameux albums live des années 70 ! Du "Made in Japan" de Deep Purple en passant par "Strangers in the Night" d'UFO, ""Live Bootleg" d'Aéro., les deux premiers « Alive! » de Kiss ou encore le « All the World's A Stage" (pour ne citer qu'eux), ces disques résument généralement la première partie de carrière de groupes qui ont souvent changé de style par la suite, comme s'ils terminaient un chapitre.

Et là quel chapitre mes aïeux ! Après trois albums studio distillant un Hard-Rock/Heavy Metal sophistiqué, inquiétant, taillé au scalpel, le Culte de l'Huître Bleue sort son premier live, dès 1975. Avec sa pochette démente - cette limousine au drapeau du Cult, symbole grec du chaos quand même ! !- ce disque sent le souffre. En version live, les morceaux sont un peu plus... vivants qu'en studio (!), un peu plus « swinguants » aussi.

Ce live se montre particulièrement réussi, témoignage de la période la plus purement Heavy Metal de BÖC. Constitué en majorité de morceaux assez longs (5 dépassant les 7 minutes), cet album dévoile un groupe très soudé. La voix chaude d'Eric Bloom, la basse « swing » de Joe Bouchard, les claviers psychédéliques d'Allen Lanier et surtout la lead guitar magique de Donald « Buck Dharma » Roeser, petit moustachu au physique insignifiant mais véritable virtuose de la six-cordes, font mouche.

Fait inhabituel pour un live, alors que beaucoup de groupes débutent le leur avec un morceau tonitruant, « On your Feet... » commence par une pseudo ballade, « The Subhuman », géniale entrée en matière qui augure mal de l'avalanche de décibels qui va suivre. Les morceaux suivants « Harvester of Eyes » et son final époustouflant, « Hot Rails to Hell », « The Red and the Black », le délirant « Seven Screaming Diz-Busters », de près de 9 minutes, où Donald Roeser fait étalage de son immense talent. Si « (Then came the) Last Days of May » calme un peu le jeu, sur « ME 262 », tous les membres du groupe empoignent une guitare pour une vraie orgie électrique ! Et que dire de la reprise de « Born to be Wild » de Steppenwolf, véritablement orgasmique !

Un tout petit regret : des morceaux époustouflants comme "Astronomy", "Career Of Evil" n'y figurent pas. Avec ces morceaux, c'eut juste été The Best Live Ever ! !

Original, puissant, magique, délirant, orgasmique « On your Feet or on your Knees » reste un disque à part dans la discographie de BÖC. La musique prend une tournure subliminale, comme si des messages extra-terrestres y figuraient. Vous n'en sortirez pas indemnes.


Highway Song:Live
Highway Song:Live
Prix : EUR 28,89

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Trop court mais tellement trop bien !, 14 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
Tout ou presque a été dit sur cet album des sudistes-indiens de Blackfoot. L'album live dans le pur sens du terme : les morceaux sont transcendés, furieux, comme jamais sur leurs albums studios, un peu produits trop cleanement à mon goût. Mais ici, un son brut, incandescent, qui déménage et explose de mille feux. Les 4 musiciens sont au top . . . mais quel dommage que l'album soit si court ! Je ne sais si c'est le concert -enregistré en 1ère partie ?- ou si ce sont juste des considérations commerciales ou business . . . quoi qu'il en soit, on ressort un peu frustré, tellement tout ça était magnifique.
Juste une remarque pour la personne qui trouve que le line-up de Blackfoot sans Ricky Medlocke n'a pas d'intérêt : Faux ! Ils viennent de passer à Paris avec 2 des 4 membres originaux, et le "remplaçant" de Medlocke est juste terrible ; il assure autant à la guitare qu'aux vocals pour une prestation tout à fait acceptable dans un New Morning bondé qui pleurait presque de joie.


2 days in paris
2 days in paris
DVD ~ Julie Delpy
Proposé par KAPPA MEDIA
Prix : EUR 7,63

1 internaute sur 12 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Delpy se prend pour une réalisatrice, 1 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : 2 days in paris (DVD)
Comment décrire un tel film ? Tout y est mauvais, raté, du début à la fin : acteurs plus que passables (une relative exception avec le personnage de Jack, plutôt sympa), mais surtout horriblement mal dirigés, personnage principal insupportable - le mot est faible- répliques nullissimes, supra éxagérées et hystériques, mise en scène fantomatique. Caricatures de bobos (les taxis parisiens sont des gros fachos). Tout y passe. Delpy ne nous épargne rien.

En deux mots, il y a des films de cinéma et il y a cette chose. Il y a des bons réalisateurs, metteurs en scène et il y a Delpy. Il faudrait juste qu'elle comprenne qu'elle n'est pas réalisatrice. Il ne suffit pas d'être acteur et de connaître du monde pour faire un film. Je trouve personnellement cela scandaleux : le cinéma est agressé par ce genre de réalisations.

Si au-moins elle était bonne actrice. Ici, on espère juste pendant tout le film, et de manière très égoïste, que son pauvre amoureux se barre fissa, et qu'on s'intéresse à son personnage, ce qui nous épargnerait la vue et l'écoute du personnage joué par Delpy. Dès qu'elle ouvre la bouche, c'est catastrophique.

Quant aux bonus sur le DVD, on est en plein dans le même esprit : Julie Delpy (décidément on ne voit qu'elle -on a compris que c'est son film, son idée, son délire, OK) s'y entretient avec une journaliste qui utilise des termes anglais au milieu de phrases françaises, et le plus affligeant c'est que Delpy, qui se croit sans doute supérieure en anglais, y fait des fautes linguistiques énormes qui ne sont, finalement pas si étonnantes : lorsqu'on est tellement-hypra sur de soi, de ses énormes qualités et qu'on a tout compris . . . ben patatras.

L'affliction dure jusqu'au bout.


Misery [Édition Simple]
Misery [Édition Simple]
DVD ~ James Caan
Proposé par Expédition sous 24H
Prix : EUR 6,61

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 TERRIFIQUEMENT GÉNIAL !, 9 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Misery [Édition Simple] (DVD)
Qu'est-ce que j'aimerais ne pas encore avoir vu ce film ! Vous savez, c'est ce genre de film qui vous scotche à votre fauteuil pendant 1h40, tellement tout est réussi du début à la fin.

Et quand je dis tout, j'entends jusqu'au moindre petit détail qui, en s'additionnant avec d'autres petits détails, différencie les bons films de ceux extraordinaires, comme ce "Misery" : un exemple de ces petits rien qui font tout. A un moment donné, le shérif, qui est à la recherche d'un écrivain disparu dans son comté, remonte dans sa voiture qu'il a arrêté sur le bas côté de la route enneigée : la caméra le suit remonter dans son 4x4 et pivote pour montrer la voiture qui arrive en sens inverse et qui est conduite par la personne qui séquestre en fin de compte celui que recherche justement le shérif.

Tout est donc parfait dans ce film, du jeu des acteurs, des deux rôles principaux aux seconds rôles, qui sont capitaux et sans lesquels le film serait différent ou moins bon. La mise en scène, l'adaptation du roman de Stephen King, la direction des acteurs, les décors, la photo, les espaces montagneux et neigeux du Colorado, tout concourt à donner une ambiance pesante et coupée du monde et participe de l'angoisse de cet écrivain qui, suite à un accident de voiture, se retrouve chez sa plus grande fan "I'm your number 1 fan, Paul" : extraordinaire Cathy Bates qui vous glace le sang dès qu'elle rentre dans ses délires schizophrènes.

Alors OK, on se croirait parfois un peu dans "Psychose" d'Hitchcok, le côté un peu huis clos, jusqu'à la scène presque finale de la cave, qui peut aussi se voir comme un clin d'oeil ou un hommage, mais l'atmosphère, le suspense, tout est maîtrisé au centimètre pour faire de ce thriller psychologique une réussite totale.

Et le DVD comprend, en plus, une sorte de "making of" sur le film où le réalisateur (génial Rob Reiner -"Spinal Tap c'est lui ! !-) et les acteurs apportent un éclairage toujours intéressant sur le tournage, la genèse et les péripéties du film.

Vous avez compris, vous vous jetez gentiment sur ce film et en faites un de vos 10 préférés.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10