Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici TopNYP Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici
Profil de Charles Ry > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Charles Ry
Classement des meilleurs critiques: 4.906
Votes utiles : 210

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Charles Ry (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Avec Une Batterie de 75: Ma Piece
Avec Une Batterie de 75: Ma Piece
par Paul Lintier
Edition : Broché
Prix : EUR 23,06

4.0 étoiles sur 5 Un récit cru mais efficace, 18 juillet 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Avec Une Batterie de 75: Ma Piece (Broché)
Paul Lintier, 20 ans, fils du maire de Mayenne, interrompt ses études de droit pour devancer l’appel et aller sur le front en 1914. Il y rédige un journal de bord très réaliste durant quelques semaines avant d’être blessé à la main et de revenir à la vie civile, pour repartir au front en 1915 et y être tué en 1916. Ce journal de bord a été édité juste après la mort de l’auteur, et a eu un très grand succès, bien avant les autres récits plus connus de la guerre je crois. Ma pièce fait partie d’un diptyque avec « Le tube 1233 », concernant la seconde partie de son engagement. Le récit, très direct et vivant, montre avec une belle écriture efficace, le quotidien des soldats qui obéissent aux ordres sans trop comprendre, et subissent les duretés et les horreurs de la guerre. J’ai été très frappé par la description des cadavres de soldats et de chevaux rencontrés ça et là, montrant bien quelle boucherie indigne était cette guerre.


Quand le souffle rejoint le ciel
Quand le souffle rejoint le ciel
par Paul Kalanithi
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

3.0 étoiles sur 5 Lecture intéressante sans plus, 18 juillet 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand le souffle rejoint le ciel (Broché)
Il s’agit du récit écrit par lui-même, d’un neurochirurgien américain face au cancer du poumon dont il est atteint, depuis le début de sa maladie jusqu’au moment où il n’a plus pu continuer à écrire. Il commence par raconter sa vie avant et pendant ses études et le début de sa carrière, et son épouse clôture le récit pour raconter et commenter la fin de vie de son mari. C’est un livre intéressant et assez émouvant bien qu’empreint d’un pathos et d’un déluge de bons sentiments un peu lassants. Accessoirement, la traduction laisse à désirer (« il demanda des rayons X », au lieu de « il demanda une radio ! »).


Toute la lumière que nous ne pouvons voir
Toute la lumière que nous ne pouvons voir
par Anthony Doerr
Edition : Broché
Prix : EUR 8,90

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Belle histoire mais je n’ai pas accroché, 18 juillet 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute la lumière que nous ne pouvons voir (Broché)
L’histoire de passe avant et pendant la seconde guerre mondiale. Une jeune parisienne aveugle dont le père est technicien au Museum d’histoire naturelle de Paris fuit la capitale avec son père, pour St Malo. Parallèlement, Werner, un jeune Allemand orphelin, élevé dans un orphelinat de la Ruhr, découvre tout un ensemble de progrès techniques récents, comme la radio, et devient vite passionné. J’ai arrêté au bout de 75 pages, je m’ennuyais…


Au pays du p'tit
Au pays du p'tit
par Nicolas Fargues
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

1.0 étoiles sur 5 Roman d’intérêt très limité, 18 juillet 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au pays du p'tit (Poche)
Un Don Juan sociologue quadragénaire vient de publier un livre très critique sur la société française d’aujourd’hui. En dehors de séduire des jeunes femmes, il a une vie morne, ne s’intéresse pas à son fils, passe son temps à mentir à sa compagne à laquelle il est attaché mais qu’il n’aime plus, nage dans l’autosatisfaction, et profite d’une petite notoriété finalement assez minable, en quête d’une reconnaissance qu’il n’atteint jamais. J’ai lu le livre jusqu’au bout, mais j’ai trouvé ce personnage assez insupportable, ce qui pourrait ne pas empêcher ce roman d’être digne d’intérêt, puisque l’auteur a volontairement créée un tel individu, mais c’est bien lourd !


Veronika décide de mourir
Veronika décide de mourir
par Paulo Coelho
Edition : Poche
Prix : EUR 5,70

2.0 étoiles sur 5 Décevant, 3 juin 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Veronika décide de mourir (Poche)
Veronika, une jeune fille de la bonne société Slovène, décide d’en finir avec la vie, à laquelle elle ne voit pas de sens. Elle avale des médicaments, et se réveille dans un hôpital psychiatrique (appelé ici un hospice, je ne sais pas si c’est une faute de traduction) dont le médecin chef (le Dr Igor) a des théories un peu curieuses. Le Dr Igor lui prédit une mort proche malgré le ratage du suicide, en raison des dégâts soi-disant occasionnés sur son cœur (l’organe) par les médicaments. Veronika rencontre là plusieurs pensionnaires, dont une ancienne avocate, et surtout un jeune schizophrène. Cette épreuve, ces rencontres, et l’approche de la mort, lui permettent de découvrir sa vraie personnalité, elle qui comme les autres, avait été formatée par son éducation et par une société normative.
J’avais envie de lire ce livre depuis longtemps, mais je dois dire que je suis déçu. Le récit est assez brouillon, les théories médicales imaginées par l’auteur sont fumeuses et peu claires, et le message (l’oppression de la société qui empêche les gens d’être eux-mêmes) assez convenu. Il y a néanmoins quelques passages assez poétiques, un passage érotique assez original, et une écriture de qualité. Mais pour moi, ce roman est loi d’être un chef-d’œuvre.


Au delà du temps
Au delà du temps
DVD ~ Glenn Gould

2.0 étoiles sur 5 Ce n’est pas parce qu’on est farfelu qu’on est génial, 3 juin 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au delà du temps (DVD)
Le cinéaste, fasciné par son sujet, a fait plusieurs films sur Glenn Gould. Il pense que ce pianiste est un génie, je me demande bien pourquoi. Ce film montre en particulier l’idolâtrie que Gould suscitait encore en 2005 (année du film), partout à travers le Monde et plus de 20 ans après sa mort. Sans entrer dans des considérations psychiatriques, Glenn Gould est un personnage éminemment curieux, dont la notoriété semble plus en lien avec une personnalité bizarre qu’avec ses talents musicaux ; je ne pense d’ailleurs pas que lui-même se prenait pour un génie, il voulait jouer du piano dans son coin et enregistrer le plus possible, c’est tout. Si sa notoriété lui a permis de vivre sans faire de concerts, car il n’aimait pas se produire en public, tant mieux pour lui, mais pour moi c’est juste un bon pianiste qui prend des libertés inacceptables vis-à-vis des partitions qu’il joue.


Renouer avec sa bonté profonde
Renouer avec sa bonté profonde
par Moussa Nabati
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Passionnant, mais quelle efficacité ?, 6 mai 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Renouer avec sa bonté profonde (Poche)
Le psychothérapeute Moussa Nabati continue ici d’illustrer son approche des difficultés psychologiques par ce qu’il appelle la DIP, dépression infantile précoce, c’est-à-dire les conséquences à l’âge adulte, du manque d’affection, d’attention et de compréhension que les patients ont vécu dans leur enfance. La souffrance est ensuite provoquée chez l’adulte par « l’enfant intérieur », à savoir finalement la persistance de la souffrance, généralement inconsciente, que la personne a gardée en lui depuis son enfance, et qui lui fait rechercher indéfiniment, et sans pouvoir jamais satisfaire sa quête, une réparation de ces manques. Les explications théoriques parsèment l’exposition des cas cliniques (les histoires vécues narrées par l’auteur), et sont très claires, et le livre se lit facilement. Cependant, et comme dans les livres précédents, si Moussa Nabati explique très bien les difficultés de ses patients, il n’explique quasiment pas ce qu’ils deviennent ensuite, si bien que son approche ne reste que théorique si j’ose dire, sans que l’on sache si elle est efficace.


Journal d'une femme de chambre
Journal d'une femme de chambre
DVD ~ Léa Seydoux
Prix : EUR 9,99

3.0 étoiles sur 5 Pas mal mais un peu énigmatique, 6 mai 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Journal d'une femme de chambre (DVD)
Au début du vingtième siècle, Célestine (Léa Seydoux), une très belle jeune femme dotée d’une forte personnalité, est employée comme domestique dans différentes familles. Elle est aussi dotée d’une sensualité gourmande, mais sélective. On la voit évoluer ainsi essentiellement chez un couple de quinquagénaires dont l’épouse très acariâtre détient la fortune, et dont le mari très volage et entreprenant s’empresse de courtiser Célestine, puis chez une charmante dame âgée qui l’embauche pour son fils tuberculeux, puis à nouveau dans la famille précédente, où elle s’éprend du jardinier, malgré son caractère bourru (Vincent Lindon). Je n’ai pas lu le roman qui a inspiré le film, mais je n’ai pas très bien compris où l’auteur voulait en venir en décrivant cette jeune femme intelligente et calculatrice. L’histoire m’est aussi apparue un peu brouillonne, et je n’ai pas vraiment compris l’enchaînement des « places » occupées par elle. Les lumières sont belle, c’est bien filmé et bien joué, et Léa Seydoux, bien que relativement peu sympathique dans le film, est très belle. Je ne suis pas certain que tout cela fasse un bon film. Mais je ne mes suis pas ennuyé, c’est déjà pas mal.


Les nains aussi ont commence petits un film de werner herzog avec helmut doring, paul glauer, gisela hertwig, hertel minkner, gertraud piccini
Les nains aussi ont commence petits un film de werner herzog avec helmut doring, paul glauer, gisela hertwig, hertel minkner, gertraud piccini

2.0 étoiles sur 5 Original mais ennuyeux, 6 mai 2017
Une maison de redressement dont les pensionnaires et le personnel sont des nains (des personnes de très petite taille, atteintes de nanisme donc), voit la révolte de ses pensionnaires, qui saccagent tout avec hargne tandis que le directeur est séquestré dans son bureau. Pourquoi pas ? Mais je n’ai pas tenu bien longtemps, ce film m’a paru anecdotique et ennuyeux. Une sorte de film expérimental donc !


Les Noces barbares
Les Noces barbares
par Yann Queffélec
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bien écrit, sensible mais perturbant, 6 mai 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Noces barbares (Poche)
En Gironde après la seconde guerre mondiale, Ludo, un enfant issu du viol de Nicole par des soldats américains, est rejeté par sa mère et ses grands-parents maternels, chez qui il est gravement maltraité (Nicole habite avec Ludo chez ses parents). Nicole finit par épouser Micho, un homme veuf bon et simple qu’elle n’aime pas, mais qui lui permet de quitter ses parents. Micho et son fils Tatav sont gentils avec Ludo (même si Tatav est un peu sadique avec lui), mais finalement, Nicole arrive à se débarrasser de lui en le faisait interner dans une institution pour handicapés mentaux, ce qui n’empêche pas Ludo d’aimer profondément sa mère et de continuer à espérer qu’elle va l’aimer à son tour. Des amis m’ont conseillé ce roman, très bien écrit, mais j’ai été un peu déçu, bien qu’il recèle une profonde empathie pour cet enfant rejeté par presque tous, mais cette histoire sordide me laisse mal à l’aise je l’avoue.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20