Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Vincent Cine4Ever > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vincent Cine4Ever
Classement des meilleurs critiques: 85.710
Votes utiles : 167

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vincent Cine4Ever

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Abyss [Édition Spéciale]
Abyss [Édition Spéciale]
DVD ~ Ed Harris
Prix : EUR 11,93

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ABYSS en Blu-Ray et UHD 4K pour 2017!!!!!, 20 janvier 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Abyss [Édition Spéciale] (DVD)
ENFIN!!!!!!! Après avoir attendue pendant plus de 5 ans une sortie Blu-Ray de ce film, beaucoup de fans en France commençaient à croire que le chef d'œuvre de James Cameron ne sortirait jamais en HD. Mais rassurez vous car depuis plusieurs mois déjà, le réalisateur a lui même confirmé au Comic Con de San Diego en juillet 2016, après tant et tant de sorties repoussées et de dates reportées (connaissant l'exigence de Cameron en matière de transfert HD, c'est pas étonnant!!!) depuis très (trop?) longtemps,qu'Abyss sortirait en début d'année 2017 sur tout les formats HD d'après ces dires (source : Variety.com) :

"We' ve done a wet gate 4K scan of the originale negative, and it's going to look insanely good. We're going to do an authoring pass in the DI( Digital Intermediate) for Blu-Ray and HDR at the same time . Désolé d'avance pour cette traduction FR plus libérale que littéraire, mais une traduction mot à mot aurait pour conséquence d'avaler un tube de DOLIPRANE en entier : " Nous avons effectué un nettoyage et un scan 4K du négatif original, et ça parait incroyablement bon. Nous avons créer une copie numérique intermédiaire (du scan 4K) pour le Blu-Ray et le HDR de l'UHD 4K dans le même temps" . Ce dernier a rajouté qu'il faut s'attendre à ce que ce film soit réedité au début de l'année 2017 ( oui c'est vrai James Cameron sait s'exprimer dans un français parfait lol).

Affirmations de James Cameron validées sur le site Blu-Ray.com qui annonce aussi de leur côté une sortie "early 2017" en indiquant au passage quelques caractéristiques du disc Blu-Ray US qui seront sûrement les mêmes que sur les éditions européennes : encodage vidéo AVC, résolution 1080P, format d'image 2.39 ? ( plus probablement du 2.35 pour l'Europe).

En tout cas, il est certain que si c'est James Cameron et son équipe qui se donnent à fond pour le transfert HD de ce film, le résultat sera tout aussi éblouissant et époustouflant que l'a été Titanic en Blu-Ray en 2012. Il est certain qu'un film comme celui-ci sorti en 1989 ne doit pas être facile à restaurer en HD et encore moins facile à obtenir une qualité d'image digne des derniers blockbusters à la mode, mais au vue de certaines captures d'écrans visionnées, on peut déjà dire que l'attente n'aura pas été vaine. Adieu donc au DVD tout moisi aux couleurs ternes et délavées et son affreuse image en 4/3, et welcome au grand BLEU proposant le grand saut dans les profondeurs abyssales de la HD avec des couleurs bleues comme en Méditerranée et des scènes dégagées en 16/9.
D'ailleurs, toujours d'après Blu-Ray.com, étant donné que ce film a bénéficié d'un tournage en 70 mm, il est fort à parier que c'est cette copie qui servira pour effectuer le master HD, délivrant sur nos écrans plats une image CinémaScope permettant un format "panoramique" en particulier sur les nombreuses scènes sous-marines.Pour vous faire une idée, regardez des films comme Alien de Ridley Scott ou Le Grand Bleu de Luc Besson, tournés eux aussi dans ce format, pour vous faire une idée. Sans oublier le mixage sonore qui, à l'époque, a été proposé en 6 pistes stéréo pour le 70 mm (pour la VO du moins) et en Dolby Surround pour la copie 35 mm ( VO et VF). Même si rien n'a été dit, il est fort probable que Cameron ne passera pas l'occasion d'utiliser les multipistes stéréo pour proposer un remix en 5.1 HD (voir 7.1) sur la VO et le son Dolby Surround d'origine.Pour la VF par contre, ce sera peut-être simplement un remix DTS 5.1 mi-débit à partir du mixage Dolby Surround, wait and see donc, même si un DTS HD High Resolution serait mieux.

Si on en croit toujours Blu-Ray.com, il semblerait que le film sorte bel et bien dans sa version director's cut de 2H51, avec peut-être en plus, capacité de stockage oblige, la version ciné de 1989 de 2H25 aussi bien en BR qu'en UHD. En tout cas, espérons que ce film sorte réellement en début d'année et non pas à la date d'anniversaire de la sortie ciné en août 89 aux USA ( septembre 89 en France). Si en tout cas, le réalisateur réussit son tour de force, il est fort probable qu'Abyss atteigne les profondeurs de la qualité haute définition. Voici pour finir quelques captures HD du film qui vous donneront un avant-goût de ce qui vous attend . A plus. Bye
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 24, 2017 12:28 AM CET


Tarzan [Blu-ray]
Tarzan [Blu-ray]
DVD ~ Alexander Skarsgård
Prix : EUR 12,99

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 LE RETOUR DU ROI DE LA JUNGLE, 15 janvier 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tarzan [Blu-ray] (Blu-ray)
Une chose est sûre, c'est que l'œuvre légendaire d'Edgar Rice Burroughs continue à inspiré bon nombre de cinéastes au même titre que " Les Misérables" de Victor Hugo ou encore " 20000 milles lieues sous les Mers" de Jules Verne. Après avoir été incarné au ciné par Christophe Lambert dans "Greystoke, la légende de Tarzan/ Greystoke, the legend of Tarzan, Lord of the Apes" (1984) offrant à ce dernier l'un de ses rôles les plus marquants avec Highlander, et par Casper Van Dien dans " Tarzan et la Cité Perdue/ Tarzan and the Lost City" en 1998, c'est au tour d'Alexander Skarsgard d'incarné cette fois l' homme au cri viril et au poil ravageur. Dans le Londres Victorien, vers 1890, John Clayton III alias Lord Greystoke a renoué avec ses origines aristocratiques. Ayant délaissé les lianes de la jungle, il se déplace maintenant en diligence en étant habillé comme un grand de ce monde et vit maintenant avec sa femme Jane ( Margot Robbie- Harley Quinn dans Suicide Squad) dans son beau château de gros bourge en allant grimper aux rideaux avec elle à l'occasion. Jusqu'au jour où le 1er ministre anglais, accompagné du Dr George Washington Williams, encourage Tarzan à se rendre au Congo, colonie belge, afin de faire des courbettes et des politesses devant le roi Léopold II en vantant les extraordinaires progrès réalisés, sa modernité ainsi que son "occidentalisation" grandissante, tout cela dans le "soi-disant" but de venir en aide aux "pauvre populations noires". Refusant une 1ère fois l'invitation, le Dr Williams (Samuel L Jackson) finit par convaincre ce dernier de s'y rendre en lui avouant en secret ses véritables intentions. Pour lui, comment se fait-il qu'un Roi au bord de la faillite puisse continué à faire travailler la totalité du pays tout en le faisant prospérer sans problème? Pensant que l'esclavagisme est peut-être la cause de tout cela, ce dernier souhaite s'en rendre compte sur place avec John, afin de pouvoir dénoncer le trafic humain le cas échéant et de venir en aide aux amis africains de Tarzan. Mais ce retour au pays avec Jane ne sera pas sans danger!!!!

Production récente oblige, l'image HD est une fois de plus une réussite signée Warner. Encodé en AVC avec un débit grimpant aux alentours de 30 Mbps, ce disc possède un contraste et une luminosité excellente. La palette de couleurs est riche et variée, et flatte la rétine comme il se doit. Etant donné que ce film de déroule dans différents environnements , le résultat n'était pas gagné d'avance : de ce point de vue, le dépaysement est total. Que ce soit au début avec l'arrivée de Lord Greystoke dans le Londres Victorien et son rendu froid et métallique (8') ou les scènes se déroulant in the jungle (18', 49') et au Congo (28') avec ses couleurs chaudes et lumineuses donnant l'impression de voir un documentaire HD de National Geographic : c'est resplendissant. A savoir que ce sont ces scènes-là qui impressionnent le plus côté définition, donnant au mot HD ses lettres de noblesse. Les moments se déroulant la nuit ou dans la semi-pénombre ne sont pas en reste non plus, avec des noirs profonds et des tons "bleutés" donnant à l'image un côté subliminal (30', 56' et 1h10'). Le niveau de détail à l'écran est lui aussi excellent grâce à un piqué permettant de voir chaque objet, recoin, inscriptions... ainsi que les moindres particularités physiques des personnages et de nos amis les bebêtes de la jungle, les uniformes et costumes... en particulier lors des scènes en Afrique qui regorgent de nombreuses infos dans ce sens. La profondeur de champs permet de profiter, malgré les barres noires à l'écran, des premiers et arrières plans de chaque scène sans en perdre une miette. Tourné à la base en numérique, ce film offre une image lisse et net sans aucun grain, renforçant un peu plus la qualité. Malgré l'indéniable réussite de ce master, certains effets de moirage ( lignes parasites) apparaissent à de rares moments sur certaines scènes (16' et 51' par ex). Défaut d'origine du film non rattrapable ou bien problème lors du transfert HD?? Toujours est-il que ce "léger" problème n'impacte pas la qualité d'ensemble et ne représente qu'une goutte d'eau, mais il est important de le signaler tout de même. NO PANIC. Cela n'impactera pas non plus la note finale. Pour le reste, un grand merci à Warner pour ce master HD de toute beauté.

En ce qui concerne le son, 2 pistes sont proposées : VF Dolby Atmos 7.1 (DD True HD pour les non équipés) avec un débit TARZANESQUE pouvant grimper à près de 8 Mbps et VO en Dolby Digital + Atmos 7.1 avec un débit fixe de 1,3 Mbps.
Commençons par l'artillerie lourde: la VF est une véritable furia sonore. Grâce à sa puissance et à une belle dynamique, cette piste offre des effets surrounds fort bien localisés sur l'ensemble des enceintes, créant des effets de surprise durant les scènes d'action que ce soit à la 14ème mns avec Papa Clayton et l'attaque des gorilles ou à la 40ème mns durant l'assaut du village par les Belges, chaque son et bruitage sortant tout azimut sur l'ensemble des canaux créant un effet immersif de bon aloi. Véritable orgasme auditif garanti!!!
Les musiques du film, agréables et clairs, sont parfaitement retranscrites et viennent s'harmonier gracieusement avec les effets sonores et les dialogues. Les dialogues, bien qu'étant moins bien intégrés que sur la VO, sont tout de même clairs et audibles même durant les moments forts, grâce à un mixage savamment dosé. Sans oublier le caisson de basse qui délivre des graves puissants, procurant des doses d'adrénaline venant soutenir l'action à l'écran.
Pour ce qui est de la VO, les choses sont.... disons différentes : si cette piste ne manque pas de qualité avec une puissance sonore, une dynamique et des effets surrounds bien présents, il faut bien avouer que son encodage lossy à 1,3 Mbts a pour effet de produire une compression assez importante donnant moins d'ampleur et de panache à l'ensemble. Les effets sonores sont moins puissants que sur la VF, les dialogues un peu plus sourd, donnant l'impression d'avoir calfeutrer les enceintes. Cela est parfaitement saisissant lorsque qu'on passe de la VF à la VO. Sans atteindre une différence abyssale comparable au 1er Hobbit, la différence est tout de même là. Mais je le répète, la VO est quant même de bonne qualité bien qu'elle ne soit pas à la hauteur de la VF. Dommage que Warner n'est pas proposé cette piste dans un format lossless (sans pertes) afin de pouvoir libérer toute la puissance. Pour les VO-philes, si vous souhaitez obtenir une version anglaise au top de ce qu'il se fait de mieux, alors procurez vous l'édition import US qui contient la version originale en Dolby Atmos 7.1 pure mais avec la VF québécoise seulement en DD 5.1. Les sous-titres anglais et français sont présents aussi bien sur l'édition US que FR quelle que soit la langue choisie.

En ce qui concerne les bonus, il y a entre autres : La Renaissance de Tarzan, La Création de la Jungle Virtuelle, Batailles et Combats à Mains Nues....

Pour finir sur une note artistique, bien que ce film ne soit pas le chef d'œuvre du siècle et comporte des défauts ( Tarzan plus proche du super-héros doué de pouvoirs que d'un être humain normal, effets spéciaux un peu limite...) ce film propose quand même une relecture intéressante de l'œuvre, avec des acteurs qui ne se contentent pas de réciter leurs textes comme dans un Fast & Furious et savent s'impliquer un minimum. D'ailleurs, lorsque Samuel L Jackson est présent dans un film, cela garantie un minimum de qualité. Avec en toile de fond, une critique plutôt acerbe du colonialisme et de l'esclavagisme d'époque. Bien entendu, ce Tarzan n'atteint pas l'ampleur de Greystoke avec Christophe Lambert (dont on attend toujours une édition Blu-Ray).

Comme jusqu'à maintenant c'était un peu "la fête à Warner" MDR avec mes derniers commentaires, et avant de passer à d'autres éditeurs, je tiens à remercier chaleureusement cet éditeur qui, ces dernières années, aussi bien en Blu-Ray qu'en UHD 4K a su progresser et à proposer au consommateur français des films proposant des VF HD sur leurs principaux blockbusters, un choix méritant d'être acclamé de vives mains et que d'autres, comme Paramount, avec ses VF au rabais devrait suivre. Bravo Warner de nous avoir gâté en 2016. Bonne continuation en 2017.
Bon film à tous. A Plus.

Artistique : 6,5/10
Image : 9/10
Son VF : 10/10
Son VO : 7/10
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 15, 2017 7:57 PM CET


Legacy - Best Of (digipack)
Legacy - Best Of (digipack)
Prix : EUR 16,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 DAVID BOWIE L' HERITAGE, 6 janvier 2017
Ce commentaire fait référence à cette édition : Legacy - Best Of (digipack) (CD)
Décédé le 10 janvier 2016, David Bowie était, est et restera pour toujours un artiste emblématique de la grande Musique (avec un grand M), ayant fédéré au fil des décennies, des années 70 jusqu'à récemment, un nombre importants de fans à travers le monde au même titre que d'autres artistes phares des années 70-80-90 comme le King of Pop Michael Jackson, Freddie Mercury, Georges Michael ou encore Prince.
Quel est le point commun entre Bowie et tout ces artistes aux styles musicaux si variés? David Bowie est l'un de ces chanteurs qui ne s'est jamais contenté de faire toujours la même chose aussi bien musicalement que vocalement, sachant se mettre en danger au fil du temps avec des musiques, des styles, des textes et des façons de chanter différentes, avec des albums étant tout sauf formatés, se moquant de rentrer dans un cadre quelconque.

Ce best-of Legacy est l'occasion de (re)découvrir cette palette musicale incroyable avec des titres emblématiques de la star : des années 70 très psychédéliques avec " Life On Mars?", " Starman", "Ziggy Stardust" ou encore "Rebel Rebel", aux années 80 très funky groovy avec les très connus "Under Pressure (avec Queen)", "China Girl", "Let's Dance" et "Absolute Beginners". Sans oublier les années 90 plus électro-dance de David Bowie avec Hallo Spaceboy ( en duo avec les Pet Shop Boys) ou encore "I'm Afraid of Americans". Sans oublier 2 chansons très intéressantes provenant de son album posthume BlackStar sorti seulement 2 jours avant sa mort : " Lazarus" et "I Can't Give Everything Away".
Le bon point de ce best of, malgré le fait que les chansons soient proposées seulement dans leurs versions Radio ou Single d'après Kirk de Pierre, c'est qu'il permet à des personnes comme moi de découvrir de véritables perles qu'on n'entend jamais sur la bande FM!! Jusqu'à récemment, je ne connaissais de Bowie que les titres archi-connus comme China Girl ( une de mes préférées) , Under Pressure, Let's Dance, Heroes, The Man Who Sold The World ou encore Dancing in the Street avec Mick Jagger. Connaissant plus dans le milieu pop-rock des années 70-80 les albums d'artistes ou groupes comme Queen, U2, Sting & The Police, Led Zeppelin ou encore Michael Jackson, autant dire que beaucoup de chansons issues de ce best-of étaient une véritable découverte pour moi il y a quelques temps!!!

Parmi les chansons les plus intéressantes de cette "playlist", on trouve des pépites comme : Space Oddity, The Man Who Sold the World, Changes, Life on Mars? (version 2016), Rebel Rebel, Golden Years... pour la période 70's.
En ce qui concerne les 80's jusqu'à maintenant, on monte un peu plus en qualité encore avec des titres comme Fashion (Bip-Bip...oui comme le coyote), Blue Jean, le very good Absolute Beginners, le très addictif Jump They Say, Thursday's Child, New Killer Star et le très émouvant Where Are We Know?.

Les titres intéressants cités sont, je le rappelle, ceux que la bande FM n'a pas l'habitude de matraquer en permanence sur les ondes, permettant de se faire une idée plus large de l'artiste. Under Pressure ou encore China Girl, bien que très bons, sont par contre très connus même par ceux n'étant pas forcément fan de Bowie.
Bien entendu, il y'a quelques titres moins bons comme (avis personnel) : Hallo SpaceBoy (surtout si on est pas fan des Pet Shop Boys lol), Little Wonder (un peu trop électro) ou encore Ashes to Ashes. Mais bon, tout ceci n'est rien comparé à la qualité d'ensemble du disc.

Pour finir, pratiquement tout les titres présents sur Legacy ont été remasterisés, ayant pour conséquence de donner à l'ensemble des chansons une texture sonore plus "propre" et "moderne". Procédé identique si vous achetez la version vinyle. Dans les 2 cas, ne vous attendez donc pas à entendre les mix 100% originaux d'époque, la maison de disques ayant fait le choix de la remasterisation only. Quoi qu'il en soit, toutes les chansons ont une bonne qualité de son, un mixage puissant et clair permettant d'en profiter pleinement. L'ensemble ne sonne pas dâté et offre une stéréo de haute qualité.
Le seul regret qu'on pourrait formuler sur ce best-of, c'est que contrairement à d'autres compilations, des titres live de Bowie ne soient pas présents en plus des titres STUDIO, et que la version 1995 de "The Man Who Sold The World" arrangé musicalement par Brian Eno à l'époque ne soit pas incluse. Version que l'on peut trouver sur le site de Taratata pour ceux étant intéressés.

En espérant que vous trouverez votre bonheur avec cette compilation tout comme moi, souhaitons un repos éternel bien mérité à David Bowie et aux grands artistes qui nous ont quittés trop tôt. R.I.P. Pour toujours.

Bonne music à tous.A plus.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (15) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 25, 2017 3:10 AM CET


Orange mécanique [Blu-ray]
Orange mécanique [Blu-ray]
DVD ~ Malcolm McDowell

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 MILK SHAKE A L' ORANGE SANGUINE, 3 janvier 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Orange mécanique [Blu-ray] (Blu-ray)
Orange Mécanique/ A Clockwork Orange réalisé en 1971 par Stanley Kubrick se déroule dans un futur post-apocalyptique. Alex et ses "droogies" Pete, Georgie & Dim, une bande de marginaux cramés du RASSOUDOK se retrouvent chaque soir au KOROVA, un bar à la mode servant du lait enrichi au DRENCROM idéal pour passer une bonne fête d'ultra violence. La nuit tombée, Alex et ses "frères" s'adonnent à la violence la plus pure: entre bastons à mains nues, tabassage de vieux KROUMIRS, agressions gratuites et parties de ça va-ça vient endiablées, cette bande de foufous s'en donnent à cœur joie.Jusqu'au jour où Alex, grand amateur de ce bon vieux Ludwig Van B. et danseur de claquettes invétéré, est trahi par ses amis. Accusé du meurtre d'une femme après une virée nocturne ayant mal tournée, ce dernier se retrouvera derrière les barreaux en chantant cette fois "Singin' in the Pain" (Chanter dans la souffrance). Souhaitant par la suite devenir un citoyen modèle, ce jeune et beau MALCHICK suivra le traitement Ludovico, un moyen médical expérimental délivrant son cobaye de toutes pulsions violentes au bout de 2 semaines. Bien que TOLCHOCKE par son traitement intensif, Alex semble guéri. Mais malgré tout ses efforts pour redevenir sain, réussira t-il à échapper pour toujours à sa vraie nature et à résister aux démons d'un passé tortueux?

Après la comédie satirique avec Dr FolAmour/ Dr StrangeLove, le drame historique de Paths of Glory/ Les Sentiers de la Gloire et la SF avec 2001: L'Odyssée de l'Espace/ A Space Odyssey, Kubrick change de registre une fois de plus avec Orange Mécanique. Un film noir, violent et déshumanisé sur la violence crapuleuse qui sévissait dans les rues dans les 70's. Stanley réussit une nouvelle fois à nous plonger dans un récit sombre et malsain, tour à tour glauque et drôle, infernale et rédempteur. Certains n'hésiteront pas à cracher leurs venins sur ce film en dénonçant le côté sadique de l'œuvre, parfois sans même l'avoir vu!!! Mais au-delà de la violence, tout l'intérêt de ce film réside ailleurs. Le réal pose la question du choix et du libre arbitre: un Homme peut-il réellement faire acte de rédemption et devenir un citoyen respectable dans un monde en crise malgré son passé criminel? Doit-on le "conditionner" de force si il le faut pour en arriver à ce résultat quitte à ce qu'il devienne lui-même une victime? Ou bien cet Homme finira par replonger dans ses vieux démons en redevenant ce qu'il était avant? Des thèmes qui ne sont pas sans rappeler ceux ayant été abordés dans d'autres films comme le Nikita de Luc Besson et American History X de Tony Kaye. De plus, grâce à l'interprétation de Malcolm McDowell dans le rôle d'Alex et de sa voix off permanente, le spectateur est impliqué directement dans l'intimité du perso, permettant de ressentir de l'antipathie ou de la compassion pour ses actes suivant les moments. Impression renforcée par l'utilisation d'un language particulier, mélange d'argot anglais et de russe, avec des mots venus d'un autre monde comme RASSOUDOK ou TOLCHOCKE. Sachez à ce propos qu'aussi bien en VF qu'en VO, ces mots ne sont pas traduits même dans les sous-titres, afin que le cinéphile puisse deviner par lui-même la signification de ces mots et leurs sens. Merci en tout cas au doublage français de ne pas avoir voulu faire des traductions hasardeuses mais de les avoir retranscrits tels quels comme sur la VO.En tout cas, bonnes ou mauvaises, ne vous fiez pas à 100%aux critiques et faites vous votre propre avis sur ce film qui mérite le détour.

En ce qui concerne l'image HD, grâce à son encodage VC1 et avec un débit grimpant à plus de 20 Mbps, ce disc offre une palette de couleurs très belles rendant justice à ce film. Que ce soit durant les scènes nocturnes avec les droogies ou celles se déroulant dans l'appartement d'Alex, les couleurs sont pimpantes. Les scènes de nuits offrent des noirs profonds sans jamais masquer les autres couleurs présentes à l'écran tout en permettant de bien distinguer les détails à l'image. Pareil pour les scènes éclairées : l'appartement flashy multicolore d'Alex est splendide, le Blu-Ray restitue parfaitement chaque teinte en donnant à l'ensemble un côté "art-déco" du plus bel effet en évitant couleurs ternes ou baveuses. La profondeur de champ n'est pas en reste non plus car grâce à son format plein écran, l'image HD permet de distinguer tout ce qui se passe à l'écran aux premiers et arrières plans : une fois de plus, ce sont les scènes d'intérieurs qui en profitent le plus pour notre plus grand plaisir. Le niveau de détails est lui aussi excellent et permet de voir chaque détail sans être obligé de forcer sur la rétine : que ce soit aussi bien les persos, les paysages ou environnements clos, tout est bien retranscrit. Le contraste et la luminosité sont bonnes elles aussi. Malgré ses 45 ans, le film offre une image parfaitement propre sans points blancs ou noirs et le cadre offre une stabilité remarquable. Pour finir, la restauration HD de Clockwork Orange restitue un grain fin argentique à peine visible, offrant une qualité d'image encore plus accrue.

Pour la partie son, 3 pistes sont proposées: VO en LPCM 5.1 48kHz/16 bits (comme pour Shining) et en Dolby Digital 5.1 640 Kbps (non testée) ainsi que la VF aussi en DD plein pot.
En ce qui concerne les remix 5.1 VO et VF, c'est ici que le bat blesse contrairement à l'image.Si ces 2 pistes offrent une qualité d'écoute non négligeable, elles n'ont de 5.1 que le nom. Dans les 2 cas, que ce soit aussi bien les dialogues, les effets sonores ou la musique de Beethoven, tout restent cantonnés, à quelques exceptions prêts, aux enceintes frontales. C'est regrettable car sur un tel film, il y avait matière à solliciter un peu plus les enceintes arrières pour plus d'immersion, que ce soit durant les scènes mouvementées ou sur la musique de ce bon vieux Ludwig qui auraient pu être diffusées sur l'ensemble des canaux. Rien n'empêcher de faire de véritables remix 5.1 pour la VF et la VO et proposer à côté les mix mono d'origine quitte à virer les autres pistes, comme ce fut le cas pour E.T. en HD. Dommage.
Quoi qu'il en soit, la VO en PCM offre une dynamique assez puissante ainsi qu'une qualité d'écoute vraiment agréable.Les effets sonores et les musiques sont parfaitement audibles et correctement spatialisées sur les enceintes avants, sans oublier des dialogues clairs et intelligibles qui ne sont jamais noyés dans le mix.Le caisson de basse est présent lui aussi et sait se faire entendre dans les moments importants. L'ensemble (musiques,dialogues,effets sonores...) ne sonnent pas dâtés, ce qui est vraiment stupéfiant pour un film de cet âge mixé à la base en mono. Aucun souffle ou craquements à déplorer non plus. Ce n'est pas de l'overkill pour autant mais cette piste reste quand même cool.
La VF reprend quant à elle la plupart des attributs de la VO mais, son DD oblige, la dynamique est un poil plus pauvre que sur la VO. Les dialogues sont plus sourds et étouffés aussi, donnant l'impression par moment d'avoir les enceintes du home-cinéma camouflées par des mouchoirs!!!! Les effets sonores et la musique sont moins puissantes sur l'ensemble des canaux et il faudra pousser un peu plus les watts pour en profiter pleinement. Malgré tout, cette VF reste agréable pour du simple DD et ne gâche en aucun cas le plaisir de regarder ce film NO PANIC. De plus, le doublage est de qualité et ce serait donc un tort de bouder son plaisir. Mais si vous souhaitez en profiter pleinement d'un point de vue technique et artistique, alors vous devrez vous tourner vers la VO. Pour finir sur la partie son, bien qu'en 5.1, les audiophiles puristes, ne faites pas l'impasse sur cette édition : les mix VF/VO conservent leurs textures mono et ne sont pas remixés façon Les Dents de la Mer/ Jaws.
Les sous-titres français et anglais sont présents sur cette édition aussi bien pour le film que pour les bonus. A noter malgré tout un manque de sérieux par moment des traducteurs sur les sous-titres français. Dans certaines scènes, lorsqu'on regarde le film en VO, des erreurs de traductions FR à l'écrit sont décelables par rapport à ce qui est dit en anglais : lorsque Alex parle de ses droogies en disant "My Brothers", cela est traduit par moment par " Mes amis" ou "Mes potes" au lieu de "Mes Frères". Ou encore le mot "Marina" traduit par bassin. Sans parler de certains dialogues qui ne sont tout simplement pas traduits à certains moments, du style " Good Evening Sir"!!!! Bien que ces erreurs soient peu nombreuses, il est tout de même important d'évité ce genre de fautes surtout quand on regarde le film en VO.

En ce qui concerne les bonus présents sur le disc, il y a : les commentaires audio de Malcolm McDowell et de l'historien du cinéma Nick Redman ( non sous-titré ni en français ni en anglais, une habitude "warnérienne", donc bon tout va bien...)
Still' Tickin: Le Retour d'Orange Mécanique.
Un making of ......

Bon film à tous. A plus.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 31, 2017 2:41 AM CET


À Bout de Rêves - CD Digipack inclus 5 titres inédits
À Bout de Rêves - CD Digipack inclus 5 titres inédits

2 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Slim- Ane A Bout d'Inspiration, 27 décembre 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : À Bout de Rêves - CD Digipack inclus 5 titres inédits (CD)
L'album de Slimane, ce pseudo-artiste à 2$, vous donnera une idée de ce que signifie le mot "escroquerie musicale" dans le sens large du terme!!!!
Cette "chose" est une pure torture auditive, de la diarrhée sur support numérique qui devrait être interdit d'antenne pour cause d'abrutissement à longue écoute. Paroles minables sans aucun sens et répétitives, musiques (si on peut appeler ça comme cela) pourries sans aucune originalité torchées à la va-vite à partir d'un PC, qui feraient passer les musiques de fêtes foraine à l'état de chef d'œuvre!!!! Sans oublier une voix qui n'a rien de transcendante ou d'exceptionnelle, ne transmettant aucune émotion si ce n'est celle de l'indifférence. Tout est chanté en permanence sur le même ton et la même intensité quelque soit le sujet. Vous voulez une idée du désastre??? Ecoutez sa dernière daube en puissance "La famille ça va bien". Non seulement, ce type réussit l'exploit de trouver le titre le plus pourri depuis "Fous ta cagoule" de Fatal Bazooka ( au moins l'effet était voulu par Michael Youn et au moins ce titre faisait bien marrer) mais en plus cet "artiste" (sic) se contente de répéter la même chose durant tout le titre : Ouais ça va bien... Ouais tout va bien.... Ici tout va bien... La famille ça va bien. Voilà ce que vous devrez subir tout les jours à la radio si comme moi vous écoutez la musique au boulot. Au bout d'un moment, si vous ne faites pas preuve d'une résistance de fer, vous n'aurez qu'une seule envie : attraper le poste radio et le claquer contre le mur!!!
Mais le pire dans tout ça c'est que certains considèrent Slimane comme un rappeur : WTF... vous êtes sérieux les gens, ça un rappeur??? Un rappeur bas de gamme plutôt dans la même veine que tout ces blaireaux nommés Sexion d'Assaut, Black M, Maitre Gims, Booba, GraDur... qui depuis (trop) longtemps déshonore le rap français avec leurs textes tantôt pourris, tantôt haineux et racistes, tantôt xénophobes sur des musiques électro sans âme et sans vie et surtout sans intérêt. C'est bien pour cela que j'ai arrêté depuis un moment d'écouter le rap français actuel.
Si vous voulez écouter du vrai bon rap français pur et dur, tournez vous plutôt vers les valeurs sûres : I AM, NTM, Les Psy4 de la Rime, Shuriken, Tunisiano, MC Solaar, Sniper... des vrais groupes & artistes de rap qui eux transmettent de vrais messages à travers des voix et des paroles travaillées et des musiques puissantes. Décidément cette année, entre les décès de David Bowie, Prince et Georges Michael, on peut dire que cette année 2016 aura été bien triste. Si on rajoute l'album de Slimane, le suicide n'est pas loin (quoique entre la corde et l'écoute de cette daube, la corde au cou est moins douloureux)
De plus, c'est quoi ce prix??? presque 45 E un simple album avec seulement 5 titres en plus!!!! Vous avez un grain ou quoi!!!!! Quand on sait que le dernier best of de Bowie- Bowie Legacy- coûte moins de 20 E aussi bien en CD qu'en vinyle, il y a comme qui dirait un petit problème :
d'un côté de la diarrhée auditive contenant 17 titres à 45 E et de l'autre une compilation de 40 titres d'un véritable artiste pour moins de 20 E : cherchez l'erreur.
Pour finir, pourquoi 1 étoile? Et bien malgré tout cette album a 2 qualités : on peut s'en servir pour caler un meuble ou bien utiliser le CD pour couper du jambon si on est en manque de couteaux. Ou bien vous pouvez aussi l'utiliser pour faire un cadeau empoisonné à quelqu'un que vous détestez. C'est selon.

Tchao. A plus.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 13, 2017 11:47 PM CET


Suicide Squad [Blu-ray + Blu-ray Extended Edition + Copie digitale UltraViolet]
Suicide Squad [Blu-ray + Blu-ray Extended Edition + Copie digitale UltraViolet]
DVD ~ Margot Robbie
Prix : EUR 13,99

7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L' ESCADRON SUICIDE DEBARQUE en Blu-Ray, 21 décembre 2016
" Suicide Squad" réalisé par David Ayer et produit par Zack Snyder (Batman V Superman) débarque en Blu-Ray dans notre chère pays dans une édition qui défouraille grave contenant la version cinéma (2H02) ainsi que la version longue/ extended cut de 2H14 sur 2 Blu-Ray séparés. Même si les 12 mns de scènes supplémentaires auraient pu être introduites directement dans la version ciné via le système seamless branching, il semblerait que Warner est préféré utiliser cette méthode.

L'intérêt de Suicide Squad, c'est de voir tout les super-vilains de l'univers de Batman et de DC Comics ( Harley Quinn, Killer Croc, Deadshot, Diablo, Captain Boomerang...) d'être contraints par l'autorité gouvernementale d'unir leurs forces et leurs "dangerosités" afin de lutter contre un méta-humain appelé L'Enchanteresse qui menace la sécurité mondiale. Afin de profiter d'une réduction de peine de prison et d'éviter de se faire éparpiller façon puzzle dans la minute, nos bads guys n'ont pas d'autres choix que d'obéir. Malgré tout, est-il possible de mettre au pas une armée aussi anarchique qu'incontrôlable très longtemps pour gagner une guerre?
Même si ce film a essuyé pas mal de mauvaises critiques sur le fait que l'histoire n'était pas aussi sombre et ténébreuse que Batman V Superman mais qu'au contraire, le réal a décidé de miser sur le divertissement pop-corn fun et décomplexé, ce Suicide Squad n'est pas pour autant un échec. Même si le film manque un peu de noirceur et que la psychologie des persos est moins développé(un peu moins sur la version extended cut), c'est un véritable kiff de voir Deadshot et sa clique en live.D'autant plus que quand on est fan du Bat de Gotham et qu'on a eu l'habitude de voir tout ses ennemis en comics, dessins animés et autres jeux vidéos PS3, c'est cool de les voir en chair et en os pour la 1ère fois sur grand écran. Mention spéciale à Will Smith dans le rôle de Deadshot et à Margot Robbie qui incarne à la perfection une Harley Quinn , la Reine complètement cinglée du Joker, proche de celle des jeux Batman Arkham Asylum et Arkham City sortis sur PS3. Pour finir, même si ce film s'inspire en partie du DA Batman: Assaut sur Arkham/ Assault on Arkham sorti il y' a quelques années plus tôt, l' histoire met plus en avant l'Escadron Suicide que Batman (on le voit que 2 mns). Un parti pris intelligent du réal souhaitant donner plus d'importance aux super-vilains qu'on voit pour la plupart la 1ère fois au ciné. Certains seront déçus mais dans tout les cas vous voilà prévenus.

En ce qui concerne l'image HD, production récente oblige, c'est une véritable tuerie aussi bien en version ciné qu'en version longue. Grâce à un encodage AVC pouvant grimper aux alentours de 30 Mbps, l'image offre un confort visuel parfait. Les scènes se déroulant la plupart du temps la nuit ou dans des endroits sombres offrent une qualité jamais mise à défaut. Le niveau de détails est bluffant que ce soit aux premiers ou arrières plans, les couleurs parfaitement restituées dans l'ensemble, avec des noirs jamais bouchés. Le piqué n'est pas en reste non plus et permet de faire la part belle aux différents éléments à l'écran.Le contraste et la luminosité sont excellents aussi.N'étant que producteur du film, l'image n'a pas ce "grain" de folie signé Snyder que l'on retrouvait sur L'Aube de la Justice/ Dawn of Justice. Au contraire, David Ayer a décidé de nous offrir une image lisse et nette sans aucuns grains ou fourmillements visibles.De ce fait, la HD de ce Blu-Ray offre une patine supérieure et une résolution plus "moderne" avec une qualité d'image plus proche d'un X-Men ou Avengers. Ceux aimant les images HD lisses comme un miroir seront aux anges!!!

En ce qui concerne le son, c'est un véritable patchwork éditorial signé Warner lol : le disc de la version ciné est une édition Metropolita(i)n(e) comme Warner a l'habitude de nous gratifier en France depuis quelques temps sur leurs blockbusters : VF en Dolby Atmos 7.1 (True HD pour les non-équipés) pouvant grimper à plus de 5Mbps et VO en DD + 7.1 au débit fixe de 1.3 Mbps : les VO-philes, prenez votre Xanax.
Le Blu-Ray de la version longue est quant à lui une édition européenne standard Warner : VO en Dolby Atmos 7.1, contrairement à ce qui est indiqué sur la jaquette, ( les VO-philes...non rien oubliez le Xanax et dégustez lol) pouvant grimper à près de 6 Mbps et VF en Dolby Digital 5.1 mi-débit!!! (les VF-philes, prenez double dose de Xanax). En tout cas, bon courage à Retro HD pour tester toutes ces pistes, y'en a pour un bout de temps. Bien que comprenant la volonté de Warner de vouloir satisfaire aussi les amateurs de VO (ce qui est normal) en proposant du vrai Dolby Atmos sur la version longue en reléguant la VF à du simple DD, Warner aurait quand même pu proposer cette VF en plein débit afin d'avoir une compression moins forte. Mais bon, étant donné que le doublage français est en HD au moins sur la version ciné et que de toute façon les 12 mns supplémentaires ne sont pas transcendantes (contrairement au film de Zack Snyder), je serai sympa et ne baisserai pas la note en conséquence. Voilà pour ma bonne résolution de fin d'année. Pour ce test, seules la VF (version ciné) et la VO en Dolby Atmos 7.1 (version longue) ainsi que la VF en DD mi-débit 5.1 ont été testées.

Bien que possédant un débit légèrement plus important sur le papier , VO et VF offrent des qualités quasi équivalentes dans leurs mixages. Grâce à l'Atmos, les différents détails sonores ressortent parfaitement bien sur l'ensemble des enceintes, que ce soit les coups de feu, détonations, explosions et autres joyeusetés, le mot "surround" (entourer) prend ici tout son sens . La puissance sonore est un régal et permet de s'en prendre plein les oreilles. Mis à part une intégration plus naturelle des dialogues en VO qu'en VF, les effets sonores n'empêchent aucunement d'entendre les répliques du film qui restent audibles constamment : un bon point. Le caisson de basses s'en donne à cœur joie et permet de donner un côté encore plus punchy au film: vos voisins vont adorer!!! Quant à la spatialisation, elle est tout bonnement démentielle. Les voix et les effets sont très bien localisés et ressortent à la perfection, contribuant à l'ambiance du film et à son côté "overkill". Bref, rien à redire.
En ce qui concerne la VF de la version longue, comment dire : aie aie aie. C'est carrément le jour et la nuit comparé à ses consoeurs audio HD. Bien que la spatialisation et les effets sonores soient bien présents, le reste est un désastre pur et simple. N'étant qu'en DD mi-débit, cette VF offre une puissance sonore à la ramasse et des dialogues plus sourds et moins audibles. Ne parlons pas du caisson de basse qui est pratiquement aux abonnés absents. En clair sans décodeur cette piste est le miroir inversé du doublage français en Atmos 7.1. Autant vous dire que si vous voulez pleinement en profiter, il faudra vous tourner vers les versions audio HD. En tout cas, pour ceux qui se poseraient encore la question de la légitimité du son HD versus son SD, comparez les 2 pistes et vous comprendrez votre douleur.
Pour les personnes intéressées, les sous-titres français et anglais sont bien présents sur les 2 versions du film.

Pour finir, les bonus proposés se retrouvent indifféremment sur les 2 discs: Task Force X : une équipe,une mission, La force et les aptitudes de l'escouade, Le Joker et Harley: un couple d'enfer.....
Contrairement à ce qui est indiqué sur la jaquette, la version ciné est de 2H02 et celle de la version longue de 2H14. Et pour ceux ayant kiffé ce film, ne zappez pas la scène post-crédit au générique de fin.... car cette séquence se révèle pour le moins intéressante, je vous laisse découvrir.

Bon film à tous. Bye.


Diplomatie [Blu-ray] (César® 2015 de la meilleure adaptation)
Diplomatie [Blu-ray] (César® 2015 de la meilleure adaptation)
DVD ~ André Dussollier
Prix : EUR 19,71

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Paris Ville Eternelle, 4 décembre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Diplomatie [Blu-ray] (César® 2015 de la meilleure adaptation) (Blu-ray)
Paris août 1944 : dans la nuit du 24 au 25, à la veille de la Libération de la ville par les troupes alliés, le consul de Suède Raoul Nordling s'introduit dans la suite de l'hôtel Meurice après avoir emprunté un passage secret pour rencontrer de façon impromptue le Général Von Choltitz, gouverneur du Grand Paris. Son but : utiliser tout les moyens nécessaires pour convaincre ce dernier de ne pas exécuter l'ordre de destruction de Paris et de ses principaux monuments donné par le Führer Adolph Hitler en personne. Face à l'arrivée imminente des Alliés, l'ordre est formel: si les ennemis du Reich pénètrent dans la capitale, celle-ci deviendra un vaste cimetière, causant au passage d'innombrables pertes humaines. Ayant pour seules armes la diplomatie et le poids des mots, Nordling tentera coûte que coûte de convaincre Herr Choltitz de désobéir, pour la 1ère fois dans sa vie de militaire, à une telle aberration afin que la Ville Lumière puisse être encore debout le jour d'après.

Diplomatie réalisé par Volker Schlöndorff offre un face-à-face puissant entre ces 2 personnages réels interprétés avec talent et brio par André Dussollier et Niels Arestrup.Ni film de guerre ni actionner, Diplomatie est l'adaptation ciné de la pièce de théâtre du même nom , un huit-clos psychologique et oppressant sur un fait réel et historique rarement raconté à l'écran : la négociation acharnée d'un homme, Parisien de cœur, qui n'hésitera pas à peser de tout son poids pour sauver Paris de la destruction aux heures les plus sombres. Tout comme "Walkyrie" de Bryan Singer sorti quelques années auparavant, ce huit-clos oppressant sait entretenir une tension et un suspens haletant jusqu'à la dernière minute, et cela malgré le fait qu'on sache d'avance comment l'histoire va se terminer dans les 2 cas ( échec du meurtre d'Hitler dans "Walkyrie", sauvetage de Paris dans "Diplomatie").Véritable coup de maitre si il en est, grâce en particulier aux jeux d'acteurs des protagonistes principaux.

En ce qui concerne l'image HD, grâce à son encodage AVC et à un débit grimpant à plus de 20 Mbts, la définition est aux petits oignons!!! Les couleurs sont resplendissantes et flattent parfaitement la rétine, en particulier dans les plans se déroulant à l'intérieur de l'hôtel Meurice, dans la suite de Von Choltitz ou encore les uniformes des officiers nazis particulièrement "flashy". Le luxe de l'hôtel est retranscrit dans toute sa palette de couleurs: chaque lustre, meuble, tableau, dorure, tapisserie, statue... sauront vous éblouir. Sans parler des scènes se déroulant de jour à Paris, qui offre une véritable image d'Epinal cinématographique grâce au Blu-Ray.
Le niveau de détail est aussi au taquet: tout est parfaitement visible que ce soit aux premiers ou arrières plans.Chaque petit objet dans la suite du Meurice est apparent, les visages burinés de Dussollier et Arestrup sont particulièrement parlants : la physionomie de ces hommes est bien représentée. Mais ce sont les différents panoramas de Paris qui , de jour comme de nuit, permettent de découvrir Paris et ses monuments comme si vous y étiez : Le Louvre, La Tour Eiffel, L'Opéra, Les Champs Elysées sont parfaitement retranscrits.Aucun flou (artistique ou non) ne vient gâcher le plaisir. Même si le film aurait gagné à être en plein écran, les barres noires en haut et en bas ne sont d'aucune gêne.L'image est lisse comme un miroir, donnant par moment un aspect "subliminal" à l'ensemble : aucun grain visible à l'écran ou autres aspérités, le visionnage de ce film est un véritable régal.La luminosité est aussi de qualité, en particulier dans les scènes sombres, permettant de bien distinguer tout ce qui se passe à l'écran et non de tomber dans l'aveuglement visuel. Rien à redire sur le contraste : excellent aussi. Il convient de féliciter Gaumont de nous offrir un master HD de cette qualité pour ce film. Encore une fois, en particulier pour une production aussi récente, on ne dira jamais assez que le Blu-Ray est indispensable pour obtenir une qualité supérieur que le DVD, même upscalé, ne peut retranscrire en totalité. Si vous en avez la possibilité, procurez vous plutôt le disc HD.

Pour ce qui est du son, 3 pistes sont proposées : VO française en DTS HD Master Audio 5.1 & 2.0 ainsi qu'une piste en Audiodescription en 2.0 HD pour les sourds et malentendants et les sous-titres français qui vont avec. A signaler aussi la présence de sous-titres anglais pour nos amis anglo-saxons. En ce qui concerne le 5.1, n'attendez pas de ce film des effets surrounds à gogo : le film étant porté sur les échanges de dialogues et de répliques entre nos 2 acteurs ( n'oublions pas qu'il s'agit à la base d'une pièce de théâtre), ce sont surtout les enceintes avants qui sont sollicitées. Il n'y a que dans certains moments mouvementés ( bombardements, coups de feu, échos de voix...) que les enceintes arrières et le canal LFE se réveilleront. Mais malgré un débit pouvant grimper à près de 4 Mbts, ne vous attendez pas à du son OVERKILL. Ces moments sont plutôt rares durant 1h23. Malgré tout, cette piste 5.1 remplit parfaitement le cahier des charges, grâce à une intelligibilité des dialogues jamais prise en défaut : les voix sont claires et limpides et ne sont jamais noyées dans le mix, les belles musiques accompagnant l'œuvre offrent une belle ouverture sur l'ensemble des canaux, que ce soit la Symphonie n°7 de Beethoven ou celles de la BOF. Sachez cependant que malgré un débit de seulement 2 Mbts, la piste stéréo HD est suffisante la plupart du temps pour l'écoute de ce film et, chose amusante, possède par moments une dynamique et une texture sonore supérieure à la piste 5.1.
A noter que contrairement à ce qui est annoncé par la fiche Amazon, Diplomatie ne possède pas de version anglaise sur ce disc mais uniquement la VO française.
Pour finir, les bonus présents sont : le making of du film (28 mns) et la bande-annonce de 2 mns... et c'est tout. Pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n'est le making of pour le moins instructif qui alterne entre les révélations et les conditions dans lesquelles se sont déroulées le tournage et les faits historiques sur cette histoire. Même si ces 2 bonus sont en HD, Gaumont aurait pu en fournir un peu plus sur la galette. Le film ne durant qu'1 H 23, il y avait de la place pour plus de suppléments, dommage.

Bon film à tous. A plus . Bye.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 14, 2017 4:57 PM CET


Batman : The Dark Knight Returns - Partie 1 - Combo Blu-Ray + DVD - Steelbook format Blu-Ray - Collection DC COMICS [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD - Édition boîtier SteelBook]
Batman : The Dark Knight Returns - Partie 1 - Combo Blu-Ray + DVD - Steelbook format Blu-Ray - Collection DC COMICS [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD - Édition boîtier SteelBook]
DVD ~ Peter Weller
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 5,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 LE BAT DE GOTHAM partie 1, 26 novembre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
The Dark Knight Returns part.1, film d'animation sorti en 2013, est l'adaptation de la BD du même nom de Frank Miller parue dans les années 80.Dans ce film noir et déshumanisé, on retrouve le célèbre Chevalier Noir Batman/Bruce Wayne. Après avoir perdu son coéquipier Jason alias Robin 10 ans auparavant, l'ex play-boy milliardaire a décidé de ranger cape et masque et de tirer un trait sur son passé de justicier de Gotham. Abattu, désemparé et ayant sombré dans l'alcool au fil du temps, BW n'est plus que l'ombre de lui-même, un "piège à loup rouillé". Mais face à la montée de la criminalité en ville et à la menace toujours plus forte du Gang des Mutants et de son terrible chef, l'enfant prodige n'aura pas d'autre choix que de redevenir ce qu'il était auparavant : le Bat de Gotham. Mais malgré l'arrivée d'un nouveau Robin, Carrie Kelley, une question se pose : après tant d'années en exil, Batman est-il encore de taille pour affronter le crime et la violence?

Pour tout les fans purs et durs de la chauve-souris, ce Dark Knight Returns permet, grâce à son ambiance à la fois sombre, violente et torturée à souhait, de découvrir d'autres facettes du héros masqué. Tour à tour compatissant envers ses alliés et impitoyable vis-à-vis de ses ennemis, Batman n'a jamais été aussi "borderline". Bien entendu, pour ceux et celles qui ont été habitués à voir Batman qu'à travers les films de Nolan, Burton et les DA des années 90, la violence de TDKR pourra en rebuter plus d'un. Sachez cependant que cela est un choix de Jay Olivia, le réalisateur, de retranscrire parfaitement le comics de Miller, violent en diable, plutôt que d'en faire une version aseptisée. De plus, cet animé bénéficie d'un doublage de qualité aussi bien en VO qu'en VF. Les VF-philes ne seront donc pas déçus car le doublage est particulièrement soigné (mention spéciale à la voix de Batman ainsi que celle de Gordon), malgré certaines voix ridicules (celle de la copine de Carrie et celle de Lana Lang) ainsi que certaines erreurs de traduction (Pile ou Face au lieu de Double Face/ Two Face en VO). Mais pour pouvoir apprécier pleinement ce film, n'hésitez pas à le déguster en VO, la voix caverneuse de Batman doublé par Peter Weller ainsi que celle du chef des Mutants sont un véritable régal.

En ce qui concerne l'image, en un mot comme en mille, la HD est simplement divine. Grâce à un encodage AVC pouvant grimper à près de 20 Mbps, la qualité du master offre une palette de couleurs "tape à l'œil" très agréable que ce soit dans les scènes éclairées ou sombres. Il suffit de regarder la scène au bar à 3mn10 entre Wayne et Gordon pour en être sûr. Le niveau de détail est proprement hallucinant lui aussi car chaque détails apparaît à l'écran de façon nette et précise, que ce soit pour les décors ou la physionomie des personnages. Si vous possédez un grand écran HD, le résultat sera encore plus probant. La profondeur de champ n'est pas en reste non plus et permet de voir les arrières plans de la ville de Gotham sans en perdre une miette.

En ce qui concerne le son, 2 pistes sont proposées : VO en DTS HD Master Audio 5.1 et VF en DD 5.1 plein pot. La VO anglaise, grâce à son encodage lossless (sans pertes), bénéficie d'une puissance phénoménale. Grâce à un débit pouvant grimper à près de 5 Mbps, cette piste retranscrit de manière intelligible les nombreux effets surrounds du film. Orage, coups de feu, crissements de pneus....jusqu'au moindre petit détail sonore sauront vous surprendre et vous "entourer" comme il faut. La spatialisation est excellente sur l'ensemble des canaux, la musique quant à elle sait se montrer aussi excellente que les effets sonores. Le caisson de basse est aussi puissant, permettant de donner un côté encore plus punchy à l'œuvre. Aussi démentielle soit-elle, cette VO possède des dialogues fort intelligibles grâce à un mixage savamment dosé.

Par contre, en ce qui concerne la VF, on ne peut pas (malheureusement) faire autant d'éloges. Encodé en simple DD, son débit de 640 Kbts ne permet pas de faire jeu égal avec sa consoeur. Bien que la spatialisation soit bonne et les effets surrounds bien présents, c'est du côté de la puissance et du volume sonore que le bât blesse. Il faudra monter considérablement le volume pour en profiter réellement, sans toutefois rivaliser.C'est vraiment dommage quand on sait que cette VF avait du potentiel au départ pour du DD, et qu'avec un son HD le résultat aurait pu être spectaculaire. A noter néanmoins certains dialogues abscents dans la VF mais présents en VO. Problème venant du doublage à la base ou du mixage audio final? Mystère. Etant donné que cette édition Blu-Ray date avant l'avènement des VF HD chez Warner (novembre 2013- Pacific Rim), ce "manque" n'aura pas d'incidence sur la note finale.A savoir aussi que ce disc possède pour le DA des sous-titres français et anglais amovibles.

Par contre, pour les bonus, c'est le fiasco total car ces derniers sont tout simplement inintéressants pour ceux n'étant pas anglophiles avertis. Aucun des suppléments présents sur ce disc ne comportent de sous-titres français, ce qui rend le visionnage de ces derniers quasi impossible pour ceux ne maitrisant pas la langue de Shakespeare. C' EST HONTEUX et lamentable qu'une édition Blu-Ray FR vendue en France ne comporte ce genre de chose. Il y a bien entendu des sous-titres anglais activables mais ils seront inutiles pour ceux ne comprenant pas totalement l'anglais à l'écrit. Même les 2 petits dessins animés Batman des 90's sont sanctionnés : non seulement la VF n'est pas proposé alors que cette dernière existe mais en plus il n'y a aucun textes français pour permettre de comprendre l'histoire, c'est un comble!!!!

Le pire dans tout cela, c'est que le menu du disc n'est même pas traduit à l'écran, il s'agit tout bêtement d'un "reprisage" du disc US en anglais. Adieu donc "Lecture", "Sélections de scènes" et autres "Bonus spéciaux" mais bonjour "Play", Scene Sélections" et autres "Special Features".
C'est un manque de respect totale envers le consommateur : et hop 2 étoiles en moins pour cet abus.
Malgré cela, est ce que l'achat de ce Blu-Ray est indispensable : je dis oui si d'une part vous êtes fan du Dark Knight, que vous regardez ce DA uniquement en VO et que vous ne vous souciez pas des bonus (ou alors que vous êtes bilingue). D'autant plus que ce dernier est à un prix abordable. Maintenant si vous souhaitez avoir une édition plus complète avec des sous-titres français sur les bonus, alors dans ce cas, essayez de voir en import.

Bon film à tous. Bye.


The Singles - 2CD
The Singles - 2CD
Prix : EUR 13,15

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Only The Very Best Of Phil Collins, 29 octobre 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Singles - 2CD (CD)
Certains artistes sont comme le bon vin, ils murissent et deviennent encore meilleur avec le temps. Phil Collins fait partie de cette catégorie de stars car depuis le début de sa carrière au début des années 80, ce chanteur hors du commun n'a jamais cessé de prouver ses performances vocales et musicales avec des titres phares comme "One More Night", "Can't Stop Loving You" ou encore " You'll be in my heart (BOF de Tarzan version Disney)". Phil Collins est, au même titre que Michael Jackson ou Pink, un véritable chanteur qui ne se contente pas de bâtir sa carrière en reprenant, ou en massacrant lol, les chansons des autres comme Amaury Vassilli, M Pokora, Jenifer, Skip The Use et autres stars en carton.
Ce coffret best of The Singles 2CD est un bon moyen pour découvrir, ou redécouvrir, les plus gros tubes archi connus de la star pop-rock comme Easy Lover, Against All Odds, Another Day In Paradise ou encore In The Air Tonight. Mais c'est aussi l'occasion pour certains d'entendre d'autres titres peut-être moins connus et ne passant pratiquement jamais sur la bande FM comme le très "big band" Something Happened On The Way To Heaven avec son mélange de guitares et d'instruments à vent, le très efficace Both Sides Of The Story avec sa musique pop-rock-celtique des plus jouissifs qui se mélange à merveille avec la voix de Phil Collins, l'énigmatique et addictif Thru These Walls ou encore la douce et mélancolique mélodie de A Groovy Kind Of Love. Même si il existe sur ce best of des titres moins bons comme les reprises (on y revient...) de You Can't Hurry Love de Diana Ross ou True Colors de Cindy Lauper qui, faut bien l'avouer même quand on est un fan de Phil Collins comme moi, ne vaut pas la version originale beaucoup plus belle et émouvante de la Lady. Mais bon, il s'agit là d'un jugement purement subjectif venant du fait que je supporte de moins en moins les reprises et autres remix, surtout celles de maintenant qui sont toujours moins bonnes que les originaux ( humm... bon à part certains cas comme le 'Come Together" version Michael Jackson : pardon pour les fans des Beatles MDR)
A part cela, tout le reste à 99,9% vaut largement le coup et vous ne serez pas déçu. De plus, tout les titres ont été, à quelques exceptions prêt, entièrement remasterisées de façon professionnelle et proposent une qualité sonore exceptionnelle. A écouter sur une bonne chaine hi-fi ou un home cinéma de qualité pour une meilleure qualité d'écoute.
Vive la bonne musique et bon disque à tous. Tchao.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 4, 2016 9:06 PM CET


Shining [Blu-ray] [Import anglais]
Shining [Blu-ray] [Import anglais]
DVD ~ Jack Nicholson

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 RED RUM 237, 16 octobre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shining [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
Shining sorti en 1980 est un véritable masterpiece dans la filmographie de Stanley Kubrick, un OVNI du cinéma difficilement classable. Film d'épouvante, thriller paranormal, fantastisque? Ou alors tout cela à la fois peut-être?
Une chose est sûre: c'est que ce film ne vous laissera pas de marbre à la fin de la séance et qu'il vous tiendra en haleine durant 2H23. Contrairement à certaines productions comme Transformers, il vous faudra plus qu'un visionnage pour bien comprendre les subtilités de l'histoire ainsi que l'intrigue du film qui est assez complexe dans sa construction: et c'est la que réside tout le talent de Kubrick.
Réaliser un film fort et prenant sans trop en dévoiler sur l'histoire afin de garder une part de mystère pour permettre au spectateur d'élaborer plus ou moins sa propre théorie vis-à-vis du dénouement final, à travers les différents indices glissés dans Shining qui sont autant de pièces de puzzle formant une ou plusieurs explications. A certains égards, ce film fait penser à la série Twin Peaks de David Lynch mais en plus prenant.
La version testée ici est la version US, inédite chez nous, permettant de mieux saisir le shining/ la fulgurance du jeune Danny, les problèmes psychologiques 2 son père Jack Torrance (génial Jack Nicholson!!) ainsi que sa relation?? avec les événements étranges de l'hôtel Overlook (la R3D RUM, le "gardien" des lieux, les "apparitions" fulgurantes de Danny, le 7icisme ambiant...) Malgré cette version longue, NO PANIC car le film conserve tout de même son côté strange.

En ce qui concerne l'image HD, la qualité est époustouflante pour un film de 1980. Grâce à son encodage VC1 et un débit avoisinant les 20 Mb, l'image possède un niveau de détails hallucinant permettant de voir chaque élément, même minime, et c'est tant mieux surtout quand on sait que chaque détail de ce film a son importance pour bien comprendre. Si vous avez la chance de posséder un grand écran, le résultat sera encore plus probant. Les couleurs sont, quant à elles, bien restituées et flattent parfaitement la rétine que ce soit durant les scènes intérieurs ou extérieurs. Il suffit de regarder le début et de voir les paysages se déroulant sous nos yeux pour s'en apercevoir, et ne parlons même pas de l'hôtel Overlook!!! Le contraste et le piqué sont bons et permettent de voir Shining de façon agréable, aucun point blanc ou noir à déclarer, et un cadre qui n'a pas la tremblote et reste stable en permanence. De plus, le cadre est au format plein écran sans barres noires, ce qui permet donc d'en profiter pleinement.Pour finir, l'image possède un grain fin argentique bien maitrisé, ni trop absent ni trop envahissant, parfaitement restitué. Face à tout cela, on pourrait croire que l'on a affaire à une restauration 4K tant la qualité est au RDV et qu'un soin tout particulier a été apporté sur ce film. Surtout quand on s'aperçoit que ce Blu-Ray est sorti depuis 2007, au début du format HD, et qu'à l'époque beaucoup de films n'avaient de HD que le nom ( saga Rocky). Sans atteindre la qualité d'un blockbuster récent comme X-Men Apocalypse, on peut dire que Shining est dans le TOP image des films de patrimoine, au même niveau que Alien ou Blade Runner de Ridley Scott avec un résultat qui ne sonne pas "dâté". Bravo Warner!!!

Pour le son, 3 pistes sont proposées: VO en PCM 5.1 48 Hz 16Bts (plutôt rare de nos jours...) et en DD 5.1 plein débit (non testée) ainsi que la VF encodée aussi en DD 5.1 plein pot. Sachez que cette version import possède des sous-titres français et anglais pour ceux et celles voulant regarder ce film en VO. Dans tout les cas, VO et VF ne sont pas proposées dans leurs formats mono d'origine, un "oubli" désagréable pour les puristes audio souhaitant écouter le mix d'origine mono.

La VO en PCM est loin d'être de la poudre aux yeux car avec son débit fixe de 5.8 Mbts, ce remix est par moment plus surprenant que certains mix en DTS HD 5.1/7.1 natifs. Bien que le film en lui-même ne soit pas à la base une furie sonore, ce sont les passages mouvementés qui en profitent le plus ainsi que la musique de Wendy Carlos. La spatialisation des effets surrounds et de la musique sur l'ensemble des enceintes est un vrai délice, de la Crème Chantilly auditive. La dynamique, les basses et la puissance sonore sont bien présentes sans noyer les dialogues du film qui restent parfaitement intelligibles. It's All Good!! (C'est tout bon)

La VF partage la plupart des caractéristiques de la VO ( mix 5.1 provenant vraisemblablement du remix anglais), mais avec son débit 9 fois moins important que sa consoeur anglaise, la compression se fait plus sentir. Les effets sonores et la musique sont moins puissants, la spatialisation est moins bonne et les dialogues sont par moments plus sourds et moins intelligibles. Dommage.
Sachez cependant que cette version française est la même que sur l'édition "européenne" sorti en France il y a quelques années , c'est à dire que le doublage est bien celui supervisé par le réalisateur en personne, avec Jean Louis Trintignant doublant Jack Nicholson. Heureusement, pas de redoublage foireux.

Pour les bonus, une question: DO YOU SPEAK ENGLISH? NO?
Alors dans ce cas, les suppléments du disc ne seront pas intéressant pour vous car, édition import US oblige, Warner ne s'est pas foulé pour proposer des sous-titres français ou même anglais!! Un comble quand on sait que ces bonus sont pourtant instructifs et qu'ils permettent d'en savoir un peu plus sur le film. Warner aurait pu tout de même faire un effort sur ce point mais non. Carton rouge et une étoile en moins, non mais.
Si vous souhaitez visionner les bonus, il faudra vous rabattre sur l'édition FR en Blu-Ray/ DVD ou aller les chercher sur le Net. Super.
Les suppléments de ce disc sont (morceaux choisis): commentaire de Garrett Brown, l'inventeur de la Steadicam et opérateur.
Un documentaire de Vivian Kubrick "Le tournage de Shining" avec commentaire optionnel
D'autres suppléments: "Les visions de Stanley Kubrick" " Wendy Carlos: Compositeur".....
Par contre, si vous êtes un anglophile averti ou que vous vous moquez comme de l'an 40 des bonus, alors pour vous la note sera de 5 étoiles.
En tout cas, si vous ne possédez déjà pas ce film en DVD, alors prenez le directement dans cette édition Blu-Ray car , mis à part les bonus non sous-titrés, le reste (qualité image+ son) écrase aisément le DVD. De plus ce disc fonctionne correctement en zone B, vous pouvez l'utiliser sur votre platine de salon en France sans avoir à dézonner votre lecteur. L'édition TRO MAL quoi.

Bon film à tous. Bye.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 29, 2016 7:06 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4