Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Kardiac08 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Kardiac08
Classement des meilleurs critiques: 44.715
Votes utiles : 67

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Kardiac08

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Voyage au pays du silence : La pratique de la contemplation
Voyage au pays du silence : La pratique de la contemplation
par Martin Laird
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

5.0 étoiles sur 5 Ouvrage remarquable !, 26 juillet 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyage au pays du silence : La pratique de la contemplation (Broché)
Cet ouvrage sera d'une "utilité pratique" certaine pour celle ou celui qui s'intéresse réellement à la voie de la contemplation. C'est un livre incisif, profond et précis qui témoigne d'un réel vécu sur la voie de l'intériorité. Que ceux qui ont des oreilles entendent ...


Avec l'immigration
Avec l'immigration
par François HÉRAN
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du bon et du moins bon, 27 mai 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Avec l'immigration (Broché)
La force du l'ouvrage de François Héran est la déconstruction des idées simplistes portées par le corps politique ou des pseudo-intellectuels visant à nous faire croire que la question de l'immigration peut se résoudre avec des actions qui occultent largement les contraintes portées par les cadres institutionnels (juridiques, etc.). L'ouvrage est très bien écrit et la thèse de l'auteur est claire. La faiblesse de l'ouvrage est l'absence d'axes d'action sur cette même question. Le sous-tire de l'ouvrage est "mesurer, débattre, agir". L'auteur s'attache ainsi à proposer une analyse fine des chiffres (sur lesquels sa compétence est incontestable) et à analyser les débats (avec une prise de position qui n'est pas neutre, loin s'en faut). Par contre, la dimension action est très largement absente de l'ouvrage. Héran évoque à la fin de l'ouvrage (p. 315) tout un ensemble de questions fondamentales touchant à l'immigration, mais qui ne sont pas analysées à proprement parlé dans le corps du texte. Pour résumer sa thèse, l'immigration fait "partie du paysage ordinaire" et il n'y a pas grand chose à faire. L'auteur nous semble parfois verser dans un déni ou tout au moins une forte relativisation des différences culturelles qui sont pourtant une dimension importante du problème.Sur ce point, il n'est pas certain que l'intégration puisse être analysée comme "le fruit d'une socialisation progressive et durable" (cf. travaux sur la catégorisation et les relations inter-groupes dans la psychologie sociale). Ce que Hervé Le Bras (2017) appelle l'immigration de proximité n'est pas comparable à l'immigration contemporaine vécue ou parfois subie par l'Europe. On ne peut pas faire comme si ces différences culturelles, religieuses, etc. n'existaient pas. Héran ne les intègre pas vraiment dans son analyse qui verse parfois dans les bons sentiments - même si l'auteur s'en défend. Par exemple, l'idée que nous avons tous le même sang (p. 311-312) est naïve et décalée - l'auteur aurait dû se dispenser d'écrire ces deux pages totalement inutiles pour son propos. En résumé, même si je partage pas forcément les positions de l'auteur et la manière dont il aborde le problème, je trouve que l'ouvrage de François Héran mérite vraiment d'être lu en raison de sa capacité à déconstruire les idées ou les solutions aussi simplistes qu'irréalisables en matière d'immigration. Par contre, si vous cherchez des "solutions" ou des pistes d'action autour de la question migratoire, vous ne les trouverez pas dans cet ouvrage.


Entretiens sur l'Islam avec le Professeur Marie-Therese Urvoy
Entretiens sur l'Islam avec le Professeur Marie-Therese Urvoy
par Marie-Thérèse Urvoy
Edition : Broché
Prix : EUR 10,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A lire sans réserve, 9 avril 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Entretiens sur l'Islam avec le Professeur Marie-Therese Urvoy (Broché)
Marie-Thérèse Urvoy est un vraie spécialiste de l'islam et de la langue arabe. Ce petit livre d'entretiens permet de déconstruire les poncifs sur cette religion à travers une lecture critique et sans concession. Le propos est clair, précis et apporte toutes les éléments de contextualisation historique nécessaires pour appréhender la "réalité" de ce texte. L'ouvrage se lit très facilement et le rapport qualité/prix est remarquable. A recommander sans aucune réserve pour ceux qui ont des oreilles et qui veulent entendre ...


La guerre des islamismes
La guerre des islamismes
par Mathieu Guidère
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Livre à lire pour comprendre les islamismes, 20 janvier 2017
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La guerre des islamismes (Poche)
L’ouvrage est très bien écrit et très agréable à lire. Le propos est précis, clair et pédagogiquement accessible même aux non-initiés. Le lecteur qui n’est pas de confession musulmane (mais aussi les musulmans) pourra appréhender de manière synthétique la complexité des courants qui traversent l’islam (la lecture synoptique des arborescences résument bien cette complexité – p. 24 et suivantes). L’auteur montre avec force que cette religion est loin d’être unitaire. Il donne des grilles de lecture pour comprendre les contours des querelles théologiques, doctrinales, conceptuelles (djihad, charia, etc.) et les replaçant dans une perspective historique. On comprend bien les logiques confessionnelles qui traversent les guerres des islamismes (entre sunnites et chiites, les guerres internes du sunnisme, etc.) du Moyen Orient au Maghreb. Ce propos permet de mieux comprendre les conflits contemporains dans une certaine profondeur analytique. Malgré son côté anxiogène (la vision proposée de toutes les formes d’islamismes – et ce sans aucune exception - relève clairement d’un obscurantisme passéiste et régressif absolument incompatible avec la modernité), ce livre mérite incontestablement d’être lu - surtout par les idiots utiles à l'islamisme. Les réflexions de l’auteur autour de la régression intellectuelle du confessionnalisme sémantique sont tout à fait intéressantes.

J’ai toutefois moins apprécié les développements relatifs aux guerres de religions chrétiennes (l’analogie supposée avec les guerres fratricides contemporaines de l’islam politique est plus que discutable) ou même à la question des croisades (qui occulte totalement celle des invasions et conquêtes musulmanes – sur cette question voir Jean Flori. 2002. Guerre sainte, jihad, croisade, Editions du Seuil). Vouloir traiter en quelques pages des sujets aussi complexes est une gageure qui conduit parfois à la caricature (même si l’auteur précise bien que « comparaison n’est pas raison » - p. 21). Par exemple, les propos de l’auteur p. 17 relèvent d’une vision carrément faussée qui se nourrit d’une lecture exégétique extrêmement superficielle et très orientée (sa qualification d'islamologue ne constitue pas, sur ce point, une excuse). Mathieu Guidère écrit : « Les guerres de religion ont été possibles parce que le christianisme, avant de devenir la religion de «l’amour » qu’elle entend être aujourd’hui, a été une religion de conquête et d’évangélisation violente qui puisait la justification de son action guerrière dans les Saintes Ecritures – à commercer par le moment où Jésus en colère chasse les marchands du Temple à coups de fouet ». Il est totalement infondé d’écrire que la légitimation de la violence ou des actions guerrières chrétiennes puissent trouver une justification dans les Saintes Ecritures. Tous ceux qui ont lu les quatre évangiles savent que ces textes canoniques professent ouvertement la non-violence et l’amour du prochain – même de ses ennemis (Mat., 5, 43-48). A l‘inverse du texte coranique, il n’y a pas dans le Nouveau Testament une cohabitation entre ce que l’auteur appelle « des versets guerriers » et « les messages de paix et de fraternité » (p. 41). Que des chrétiens (appartenant au clergé et à la sphère politique) aient pu rationaliser des actions violentes au nom de Dieu ou du Christ à l’intérieur ou à l’extérieur de la chrétienté est incontestable ! Que ces actions puissent trouver une légitimation dans les Saintes Ecritures est faux.

Pour être plus précis, je vais revenir sur les arguments fallacieux de l’auteur pour justifier ma critique de son propos. Tout d’abord, sur l’épisode du temple, ce dernier est décrit dans deux évangiles (Jean, 2, 13 et Matthieu, 21,12) qui en donne une version différente – l’auteur privilégié la lecture johannique a priori plus dérangeante. Les versets de l’évangile de Matthieu précisent : « Puis Jésus entra dans le temple et chassa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le temple : il renversa les tables des changeurs et les sièges des marchands de colombes. Et il leur dit : « Il est écrit : Ma maison sera appelée maison de prière ; mais vous vous en faites une caverne de bandits ! » - TOB). Ici, pas de fouet. Seul Jean ajoute « s’étant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple ». Ce n’est donc pas un fouet, mais un assemblage de cordes (dont on peut supposer qu’elles ont été trouvées sur place) utilisées comme un fouet. Ce détail est tout sauf anecdotique. Dans cet épisode, Jésus (qui était Juif, faut-il le rappeler) chasse des individus qui font du commerce dans le lieu cultuel le plus sacré du judaïsme ! Cette manifestation de la sainte colère n’est en rien une justification des actions guerrières dont parle l’auteur. Il est important que rappeler, qu'à l'’inverse du prophète des musulmans, Jésus n’a jamais été ni chef de guerre, ni un chef politique.

L’auteur ajoute dans son argumentaire (toujours p. 17) : « Les Evangiles précisent : « Je ne suis pas venu apporter la paix sur Terre ; je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive (Matthieu, x, 34) ». Comme par hasard, l’auteur cite l’évangile de Matthieu (10, 34) (de manière approximative pour les références et la traduction) est non celui de Luc (12, 51-53) qui ne parle pas de glaive pas de « division » : « Pensez-vous que ce soit la paix que je suis venu mettre sur la terre ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. Car désormais, dans une famille s’il y a cinq personnes dans une maison, elles seront divisés : trois contre deux et deux contre trois » (Luc, 12, 51-53, TOB). Le texte de Matthieu dit exactement : « N’allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre, je ne suis pas venu apporter la paix, mais bien le glaive ». Contrairement à ce qu’affirme l’auteur, le verset de Matthieu ne parle pas de « paix sur Terre », mais de « paix sur la terre ». Cette nuance sémantique est tout sauf anodine. Pour faire bref, dans une période d’occupation romaine, les Juifs attendaient un Messie susceptible de chasser l’occupant et d’apporter une paix politique. Jésus dit qu’il ne vient pas apporter cette forme de paix. Au contraire, son message divisera (comme le dit Luc) les familles juives (le glaive est ce qui sépare) entre les membres qui croiront qu’il est le Messie divin (et qui deviendront les chrétiens) et ceux qui penseront qu’il n’est pas celui qu’ils attendaient (qui sont restés les juifs). Comme le dit Daniel Boyarin (« Le Christ juif », éditions du Cerf), « certains juifs ont dit oui, d’autres ont dit non, ce qui n’est guère surprenant ». En d’autres termes, cette péricope n’est en aucune façon une justification évangélique de l’action guerrière, contrairement à ce qu’affirme Mathieu Guidère.


Mauvaises réputations: Réalités et enjeux de la stigmatisation sociale
Mauvaises réputations: Réalités et enjeux de la stigmatisation sociale
par Jean-Claude Croizet
Edition : Broché
Prix : EUR 35,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parfait, 3 novembre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Rapidité, suivi, qualité de l'ouvrage, tout y est ... Ouvrage essentiel pour ceux qui s'intéresse à la psychologie sociale appliquée aux stéréotypes.


La grande chartreuse , au delà du silence
La grande chartreuse , au delà du silence
par Musée Dauphinois
Edition : Relié
Prix : EUR 45,50

5.0 étoiles sur 5 Excellent, 3 novembre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La grande chartreuse , au delà du silence (Relié)
Ouvrage neuf 3 fois moins cher que le tarif public ! Une affaire ! L'ouvrage donne une vision transversale de l'ordre des chartreux à travers son histoire, sa règle, sa vie monastique. A recommander sans réserve !


Pour une vraie responsabilité sociale
Pour une vraie responsabilité sociale
par François Vallaeys
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

5.0 étoiles sur 5 Ouvrage novateur, 18 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour une vraie responsabilité sociale (Broché)
L'auteur (philosophe de formation) propose un regard critique novateur sur le concept de RSE. Alors que la lecture de beaucoup d'ouvrages (et de beaucoup d'articles) donne le sentiment diffus de lire toujours la même chose ou presque, cet ouvrage est vraiment rafraîchissant et propose une critique intelligente de la notion de RSE en suggérant une nouvelle approche (dont la mise en place effective peut toutefois susciter des réserves). En plus, il est très bien écrit ... Je vous le recommande fortement ...


La voie des bouddhas : Pour les laïcs d'aujourd'hui
La voie des bouddhas : Pour les laïcs d'aujourd'hui
par Upasaka Gotamaghosa
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ouvrage, 23 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La voie des bouddhas : Pour les laïcs d'aujourd'hui (Broché)
Un livre pragmatique qui nourrit la réflexion et la pratique. Décomposé en 12 conseils, il propose un guide concret de la pratique bouddhique dans ses différents aspects (éthique, pratique méditative, relation à l'autre, etc.). Un très bon ouvrage qui mérite d'être lu et surtout vécu ... Bonne lecture à toutes et tous.


Au péril des guerres de religion
Au péril des guerres de religion
par Denis Crouzet
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ouvrage, 23 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au péril des guerres de religion (Broché)
Les auteurs (historiens notamment des guerres de religions) nous offrent un parallèle historique tout à fait parlant et fécond avec les guerres de religions européennes du XVIème siècle pour appréhender l'eschatologie islamiste contemporaine. Les réflexions sur la caricature, la laïcité raisonnée, l'enseignement de l'histoire et du fait religieux etc. sont tout à fait pertinentes (malheureusement, je doute que nos "élites politiques" lisent cet ouvrage ...). Les auteurs n'abordent toutefois pas les différences théologiques entre islam et christianisme qui permettraient peut-être de mieux appréhender la singularité de notre contemporanéité de la situation actuelle (mais dans la format de l'ouvrage ce n'était guère possible). Je ne peux que recommander la lecture de cet excellent ouvrage salutaire et percutant. Dommage que les abrutis fanatiques ne savent pas lire ...


L'ère des ténèbres
L'ère des ténèbres
par Michel Terestchenko
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent livre, 23 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ère des ténèbres (Broché)
Comme d'habitude Terestchenko nous offre un excellent ouvrage de réflexion qui est de surcroît très bien écrit. A titre personnel, je ne partage pas complètement les réflexions de l'auteur sur l'utilisation des drones. Je ne pense pas que les drones soit réellement "une arme non discriminante qui sape la possibilité dune différenciation manifeste entre combattants et non-combattants" (p. 109), en tout les cas pas plus que les opérations de bombardements avec les armes traditionnelles (cf. bombardements de Caen, l'Allemagne, du Japon, etc. pendant la seconde guerre mondiale pour lesquels le nombre de victimes civiles est sans commune mesure avec le chiffre de 474 à 818 annoncé par l'auteur pour la période 2010-2013. L'illusion est peut de croire à l'existence d'une guerre chirurgicale qui ne ciblerait que les combattants.

Mais la réflexion d'ensemble du livre est vraiment stimulante et je recommande vivement son achat aux lecteurs qui cherchent une analyse politique de la situation du monde.


Page : 1 | 2