undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Dr King > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Dr King
Classement des meilleurs critiques: 626
Votes utiles : 730

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Dr King
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
See the light
See the light
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 6,12

4.0 étoiles sur 5 Du blues/rock comme j'aime, 18 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : See the light (CD)
Un pur album en mode Jeff Healey ! Le fameux groupe à l'attachant et passionné guitariste aveugle du film Road house se fend d'excellentes compositions dans cet album paru à la toute fin des années quatre-vingts ; ce qui correspond à la sortie du film cité précédemment. Des chansons souvent rythmées, avec une guitare très présente et des musiciens accompagnateurs de bonne facture. Quelques balades pour calmer nos nerfs et profiter d'un bon binôme basse/batterie en ternaire. Bref, complet et très sympathique à écouter. Bref, un bon Jeff Healey band sans aucun doute ! ;)


Les maraudeurs
Les maraudeurs
par Tyler Cooper
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

4.0 étoiles sur 5 La sombre face de la Nouvelle-Orléans, 18 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les maraudeurs (Broché)
Je vais commencer mon commentaire par l'analyse littéraire de ce roman ; un roman bien écrit, sobre et clair et globalement agréable à lire.
Le sujet du livre est la vie de pauvres habitants de la ville de Jeanette, à la Nouvelle-Orléans, pour la plupart, pêcheurs de formation dans un bayou détruit par les litres de mazout déversés par la compagnie pétrolière anglaise, BP. Nous trouvons également un commercial sans scrupule de la compagnie en question des jeunes désœuvrés, des alcooliques, des drogués qui finissent inéluctablement par se croiser... Bref, une Nouvelle-Orléans plus proche de la série américaine Treme que des cartes postales pour touristes conquis. Une violence patentée, un malheur certain. Un très bon roman.
La suite de mon commentaire est plus personnelle : c'est un message de protestation sur ces écrivains états-uniens, anciens ou contemporains, qui critiquent violemment (à juste titre et à dessein j'entends bien) leur société, un pan de leur pays. Les Charles Bukowski, John Fante ou autres Breat Easton Ellis etc... Non pas qu'ils aient tort, mais dans ce genre de romans, il n'y a quasiment jamais de personnage pour rattraper l'autre : c'est sombre, violent, presque désolant. Mais même dans les histoires les plus réalistes sur l'envers d'un décor, il n'est pas impossible de trouver un personnage attachant, courageux, sain qui relèverait légitimement l'avis du lecteur sur le roman qu'il est en train de lire. Cela ne rendrait pas l'environnement global du livre moins réaliste, moins crédible mais ce serait un petit phare dans la nuit. Sinon, c'est c'est à en désespérer de la nature humaine... ;)


Neverhome
Neverhome
par Laird Hunt
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

3.0 étoiles sur 5 La guerre de Sécession : mais avec un angle de vue original, 11 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Neverhome (Broché)
Constance Thompson est une femme de caractère, tout comme sa maman avant elle. Et nous sommes alors au milieu du XIXème siècle, à l'Est des USA. Lorsque la guerre civile (nom donné aux USA pour la guerre de Sécession) éclate, c'est Constance qui "part au front" et non son mari, Bartholomew. Ce dernier reste à la ferme familiale, et restera également en contact d'avec son épouse lorsque celle-ci rejoindra son bataillon, déguisé en homme. Constance, devenue Ash, combat donc et doit regarder les affres de la guerre au quotidien. Puis un jour, elle et deux de ses camarades perdent leur bataillon et doivent affronter d'autres formes de violence, dans l'espoir de retrouver, bon gré mal gré, leur bataillon. Le lecteur que je suis (à tout le moins), se retrouve surpris par la tournure des événements et découvre un fil de péripéties et un environnement général inattendu...
Pour information, j'ai eu beaucoup de difficultés à noter ce roman (j'ai hésité entre trois et quatre étoiles), car en dépit d'une très belle écriture, j'ai été très surpris par un contenu que je n'imaginais pas à la lecture de la quatrième page de couverture. Mais merci à "mon ami" de m'avoir conseillé un roman original. Je ne regrette pas.


Boussole - Prix Goncourt 2015
Boussole - Prix Goncourt 2015
par Mathias Enard
Edition : Broché
Prix : EUR 21,80

3.0 étoiles sur 5 Si prometteur pourtant..., 3 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boussole - Prix Goncourt 2015 (Broché)
Je ne sais pourquoi, mais lorsque je suis arrivé aux dernières pages du roman et que j'ai imaginé les critiques sans doute déjà apparues sur le site, j'ai imaginé des commentaires dithyrambiques concernant ce roman. Le prix Goncourt avant toute autre chose, l'érudition des différents protagonistes et son rendu sur l'ensemble du livre, les références classiques et élitistes ; bref, un rendu intellectuel indéniable. Et je félicite Mathias Enard pour cela.
Mais, et je dois l'avouer, je m'étais trompé ; ce sont plutôt des critiques mitigées de lecteurs surpris, sinon désabusés, dont je fais partie.
En ce qui me concerne, je fus déçu de ce que je découvris au fil des premières pages (et qui perdura jusqu'à l'excellente fin) ; même si, contrairement à certains de mes collègues ayant déjà laissé leur avis : j'ai terminé la lecture de cet opus dans son intégralité.
Ce qui m'a motivé à acquérir ce roman, car je me méfie par nature des récompenses, c'est une phrase de l'auteur prononcée lors de la remise de son Goncourt, qui ressemblait à : "J'ai tenté au travers de ce livre de rapprocher Orient et Occident. Dans ces temps troublés, je dis bravo M. Enard. Et là, quelle déception ! En effet, tous les compliments que j'ai postés en début de commentaire se retournent "perfidement" contre l'auteur ; comment tenter de rapprocher deux mondes en conflit, très souvent mis en exergue par une jeunesse désœuvrée, en quête identitaire, fréquemment "abrutie" par le consumérisme et la culture (populaire) de masse, et attirée par des sites et discours conspirationnistes d'une simplicité affligeante, avec un roman alambiqué traitant de la musique classique du dix-huitième siècle et de la poésie absconse persane ?
Moi qui viens d'un quartier populaire à forte immigration nord-africaine, je vous le dis M. Enard, cela me paraît très compliqué. Je pense que des auteurs qui ont eu la même excellente idée que vous, tels le DR Alaa El Aswany avec "Chicago", ou Yasmina Khadra avec "Les sirènes de Bagdad", ont bien mieux atteint leur objectif. En effet, ces romans s'avèrent plus simples, plus modernes et plus touchants dans leur construction. Si votre livre avait dans sa globalité, correspondu au magnifique passage que vous créez sur les conditions de vie dans l'Iran de la fin de l'ère du Shah et l'arrivée au pouvoir de l'Ayatollah Khomeiny ainsi que la création de la république islamique d'Iran : ma conclusion aurait été toute autre...


Zulu
Zulu
par Caryl Férey
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

4.0 étoiles sur 5 L' épineuse, complexe et violente Afrique du Sud., 16 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Zulu (Poche)
Zulu, le roman récent sur l'Afrique du Sud le plus complet à mes yeux. Catalogué à juste titre roman noir, à quelques nuances littéraires, il eut pu tout autant finir en roman politique. Dans cette histoire qui débute sur l'assassinat d'une fille riche blanche, l' auteur nous emmène vite dans les baffons noirs puis nous nous retrouvons dans un monde de Blancs aux mains très sales. Conséquences néfastes de la période d'apartheid, arrivismes, violences, corruption ; un lot global des différents mécaniques pernicieuses en vogue dans ce pays gangréné de toutes parts. Très bien écrit et très convaincant.


Derives sur le Nil
Derives sur le Nil
par Naguib Mahfouz
Edition : Poche
Prix : EUR 6,50

4.0 étoiles sur 5 L' argent ne fait pas le bonheur, 3 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Derives sur le Nil (Poche)
Voici l' histoire fictive d'un groupe de réunions qui se réunit pour fumer le narguilé et avoir des discussions frivoles et simples sur l'Égypte et le reste du monde. C'est un groupe de la classe supérieure du pays qui réunit un juriste, un nouvelliste, un fonctionnaire simple mais très érudit, une universitaire etc... Très bonne ambiance à la clé. Puis un jour se fait inviter une journaliste aux moeurs et à la philosophie totalement contraires au reste du groupe ; un agglomérat de personnalités creuses trouve-t-elle. Comment va se passer cette arrivée inattendue et ces personnages vont-ils réussir à passer du temps ensemble ???
J'ai hésité entre trois et quatre étoiles car ce n'est pas le meilleur Mahfouz (même si sa patte est reconnaissable). Le début est lent et parfois alambiqué dans sa forme. Mais quand le livre trouve sa vitesse de croisière, l' histoire devient plus vivante et agréable. Voilà pourquoi j'ai choisi quatre étoiles... 😉


Vic Firth PVF SAS Baguette pour Batterie Signature Aaron Spears
Vic Firth PVF SAS Baguette pour Batterie Signature Aaron Spears
Prix : EUR 14,90

4.0 étoiles sur 5 Vic Firth, modèle Aaron Spears, 26 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
La qualité de ce modèle de baguettes est indéniable, en plus il est très léger. Et puis jouer avec la signature de Aaron Spears ne donne-t-il pas l'impression d' égaler le maître ??? 😉


LCS - ORION - 3M - Câble HDMI 1.4 - 2.0 - Professionnel - 3D - Ultra HD 4K 2160p  - Full HD 1080p - Audio Return Channel (ARC) - Signal Vidéo Haute performance avec Ethernet - Connecteurs plaqués or
LCS - ORION - 3M - Câble HDMI 1.4 - 2.0 - Professionnel - 3D - Ultra HD 4K 2160p - Full HD 1080p - Audio Return Channel (ARC) - Signal Vidéo Haute performance avec Ethernet - Connecteurs plaqués or
Prix : EUR 14,12

4.0 étoiles sur 5 câble HDMI compatible 4K (UHD), 26 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Un câble costaud et d'excellente qualité. Je recommande pour les plus récents appareils vidéo, comme les 4K par exemple, aussi appelés ultra haute définition.


Les Lumières de septembre
Les Lumières de septembre
par Carlos Ruiz Zafon
Edition : Poche
Prix : EUR 6,95

3.0 étoiles sur 5 Le dernier volet de la trilogie "Junior" de CRZ ; et le moins prenant., 26 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Lumières de septembre (Poche)
Les lumières de septembre a pour trame, l' arrivée d'une famille parisienne endeuillée en Normandie. La veuve et mère de deux enfants trouve un emploi auprès d'un richissime créateur de jouets, plein de secrets. Ce dernier vit dans un manoir tout aussi secret et inquiétant : et bientôt chacun des membres de la famille Sauvelle va devoir affronter l' ombre tapie dans les murs de ce château...
A mes yeux, ce roman est le moins abouti, en tout cas, le moins vivant des trois romans de la trilogie. Plus lent, redondant et moins crédible que ces deux prédécesseurs (malgré une écriture semblable), il m'a bien moins convaincu. Peut-être est-ce dû au côté automate des malveillants, qui rend les personnages froids et distants, je ne sais pas ? Attention, le roman n'est pas une perte de temps, mais c'est qu'il est un cran en dessous des deux livres précédents signés par cet auteur. Et je ne le compare pas à la trilogie du cimetière des livres oubliés.


L'Audience
L'Audience
par Oriane Jeancourt Galignani
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

4.0 étoiles sur 5 Cette part d' Amérique puritaine, 18 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Audience (Poche)
Je commencerai par un préambule ; j'ai lu les commentaires précédents et je les trouve durs, très critiques. Cela n'engage que moi.
Pour ce roman, le premier que je lis de cette auteure, qui retrace un fait divers dans ce Texas, toujours surprenant pour ceux qui n'y vivent pas, une professeure de mathématiques se retrouve sur le banc des accusés d' un tribunal de campagne pour avoir eu des rapports sexuels avec quelques uns de ses étudiants : tous majeurs. Durant les trois jours de procès, la procureure ne va lésiner sur aucun élément, aussi cru et agressif soit-il, pour parvenir à faire emprisonner ce coupable idéal : car il permet à la juriste de conforter ses croyances idéologiques et... De gagner ses galons médiatiques.
Disséminés par bribes tout au long du roman, des bouts de l' histoire de chacun des protagonistes (surtout pour la professeure) viennent apporter des bouts d' explications sur la personnalité de l' accusée et permettent d'expliquer (pas aux yeux de mes collègues précédents^^), un peu mieux les actes pas toujours rationnels et compréhensibles de cette scientifique de formation. Nous voici en plein dans une histoire finalement assez banale, aux proportions surprenantes... Que l'on comprend mieux au travers des aspirations des uns et des autres.
Le plus, une très jolie plume, parfois inutilement crue il me semble (peut-être une admiration de l' auteure pour Frédéric Beigbeder...), une écriture agréable et de qualité.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20