undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de A. Ponte > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par A. Ponte
Classement des meilleurs critiques: 2.573
Votes utiles : 190

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
A. Ponte

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Rouge Sibérie
Rouge Sibérie
par Sam EASTLAND
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

5.0 étoiles sur 5 A lire d'une traite !, 28 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rouge Sibérie (Poche)
L'intrigue :

L'inspecteur Pekkala, "l'Oeil d'Emeraude", est une sorte de super héros, un policier doté de tous les atouts et d'une honnêteté à toute épreuve... Qui sert Staline ! ... Après avoir servi le Tzar Nicolas II avec la même fidélité... Et avoir passé de longues et pénibles années au goulag au fin-fond de la Sibérie, voyage offert par la générosité à nulle autre pareille de Staline, ce pilleur de banques qui s'est hissé à la tête de l'Empire soviétique au prix de millions de morts.
Quand Staline vous appelle au Kremlin, vous vous hâtez de répondre à son appel. C'est ce que fait l'inspecteur Pekkala en septembre 1939, alors que les Soviétiques viennent d'attaquer la Pologne dans le dos au moment où celle-ci se débattait à l'ouest avec la Wermacht. La mission que lui confie Staline n'a rien à voir avec ces événements. Bien au contraire ! Staline envoie Pekkala à l'est ! C'est vaste la Sibérie, mais Staline qui ne manque pas d'humour l'envoie dans le goulag de Borodok où Pekkala a passé les pires années de sa vie. Cette fois-ci, pas comme prisonnier... Enfin, pas tout-à-fait... Comme enquêteur, bien sûr, mais pour faire plus vrai, comme prisonnier tout de même ! (Vous suivez le raisonnement tortueux de Staline?)
Dans quel but ? Un homme a été assassiné ! Un prisonnier ! Ah ! Staline se soucierait-il de la vie des gens qu'il envoie mourir là-bas ? ... Non ? Vraiment ? Vous avez cru qu'un sentiment de justice pouvait animer le petit Père des Peuples ? (Comme vous êtes drôle !) Le prisonnier en question est un ancien capitaine de la Cavalerie impériale Isaac Ryabov. Celui-ci faisait partie d'un groupe d'hommes chargé d'évacuer l'or du tzar sous le commandement du major Koltchak. Ryabov et plusieurs dizaines de ses hommes ont finalement été pris, mais point de trésor et le major Koltchak a disparu sans laisser de trace. Les prisonniers ont été envoyés au goulag de Borodok. (Ce nom ne vous rappelle rien ? Mais oui, c'est celui-là même où l'inspecteur Pekkala s'était vu offrir des vacances prolongées par Staline !)
Staline est convaincu que le capitaine Ryabov voulait parler et que c'est la raison pour laquelle il a été assassiné. Il savait probablement où se trouvait le major Koltchak. Staline ne veut pas seulement mettre la main sur Koltchak, il tient surtout à s'emparer de l'or du tzar qui lui a échappé. Alors, mon p'tit Pekkala, en route pour le bagne !

Mes impressions :
Histoire très agréable à lire qui se déguste d'une traite même si je suis allergique aux super héros dont Pekkala fait partie. La solution finale est un peu magique, façon film d'Hollywood, mais l'atmosphère du récit nous transporte dans cette Sibérie où tant d'hommes ont souffert et sont morts grâce au génial dictateur, le camarade Staline.
A la fin du livre, nous retrouvons des pages d'histoire pure qui nous narrent les aventures (bien réelles) de la Légion tchèque qui partit d'Ukraine pour se retrouver à Vladivostok en livrant de multiples combats en route, vers la fin et après la fin de la Première Guerre mondiale.


Prédateurs
Prédateurs
par Maxime CHATTAM
Edition : Poche
Prix : EUR 8,50

3.0 étoiles sur 5 Le côté gore l'emporte sur tout le reste, 28 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prédateurs (Poche)
On m'avait vanté les livres de Maxime Chattam. Il était temps que j'en lise un...

La trame du récit:
Le lieutenant Frewin, sorte de héros aux muscles saillants, est un enquêteur hors du commun. Il travaille dans la police militaire d'un pays qui n'est jamais cité. Ce pays est en guerre avec un autre (on parle de guerre de libération) sans qu'à aucun moment, ce pays et celui qui est occupé ne soient nommés... L'époque ? Aucune précisément... D'après le type de combats, cela ressemble un peu (très peu) à une sorte de débarquement de Normandie...
Tous les héros de cette histoire ont des cadavres dans leurs placards... Réels ? Imaginaires ? Il faudra attendre la fin du récit pour être fixés.
Alors qu'une armada s'apprête à partir pour affronter un ennemi, le lieutenant Frewin est appelé à bord du Seagull, un croiseur qui, en plus de son équipage, emporte dans ses flancs environ 600 soldats qu'il va débarquer à proximité des côtes. Et que découvre Frewin à bord du croiseur ? Un cadavre tout frais d'homme suspendu à des crochets de boucher et dont la tête a été remplacée par celle d'un bélier... L'assassin a pris soin de masquer ses traces (évidemment, sinon ce ne serait pas drôle). Une jeune et (très) jolie infirmière vient glisser son grain de sel dans l'enquête au point que Frewin s'arrange pour qu'elle soit détachée sur le Seagull afin de l'aider à investiguer. Cette première mort sera tout de suite suivie d'une seconde encore plus horrible ! Ho ! Ho ! Comme l'avait prévu le génial Frewin ! Et tout ça à bord d'un croiseur bourré d'hommes sans que personne n'ait été témoin ! Il est fort Chattam ! Surtout lorsqu'il décrit dans les moindres détails l'horreur des tortures infligées aux victimes ! Au point que je me suis demandé si ce garçon disposait encore de toute sa raison...
Le récit est plein d'invraisemblances et de multiples pistes sont suivies par les enquêteurs (qui le paient cher)...
Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un remarquable navet... Et cependant, je l'ai lu jusqu'au bout (en sautant certains passages où Chattam se complait à décrire dans le menu détail les tortures subies par les victimes). Notre auteur se veut fin psychologue en fournissant de multiples explications d'ordre "psychologique" (voire "psychiatrique"). C'est par moments vraiment lassant... Alors pourquoi ne pas l'avoir refermé bien avant la fin ? Hé bien, parce que Chattam sait vous mettre l'eau à la bouche lorsque vous arrivez à la fin d'un chapitre ! Au point qu'il est difficile de ne pas poursuivre la lecture...
Je suis donc très partagé au terme de cette lecture qui ne me donne pas spécialement envie de lire un autre Maxime Chattam, tout en reconnaissant que j'avais tout de même envie d'aller jusqu'au bout de ce roman.


Les Ombres de Katyn
Les Ombres de Katyn
par Philip Kerr
Edition : Poche
Prix : EUR 8,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs livres de Philip Kerr, 20 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Ombres de Katyn (Poche)
Cette fois-ci Bernie se retrouve, malgré lui du côté de Smolensk au moment où un loup aurait déterré des éléments qui semblent bien avoir appartenu à un homme. En bon policier qu'il est, Bernie s'en va creuser l'affaire dans la forêt de Katyn et petit à petit, il se rend compte qu'il y a là un immense charnier, qui, pour une fois, n'est pas l'oeuvre des nazis...
Mais l'affaire serait trop"simple" s'il ne fallait enquêter que sur des cadavres que le NKVD aurait semés. Y a-t-il un rapport entre ces corps en décomposition d'officiers polonais et l'assassinat, la gorge tranchée de deux hommes d'une unité de transmission installée à deux pas de la forêt de Katyn ?
De passage à Berlin, Goebbels charge Bernie Gunther de veiller à ce qu'une délégation internationale comprenant notamment des délégués de la Croix-Rouge polonaise puisse enquêter rapidement (les Russes ne sont plus très loin et, après Stalingrad, les Allemands doutent de pouvoir les repousser). Mais d'autres cadavres tout frais viennent s'ajouter à la déjà très grande collection.
L'histoire se passe sur fond de complot d'officiers de la noblesse allemande pour renverser Hitler et les histoires s'imbriquent les unes dans les autres de façon subtile pour trouver un joli dénouement tout à la fin du livre.
Ce roman policier, très bien documenté, permet de comprendre le massacre des officiers polonais dans la forêt de Katyn par le NKVD, événement historique incontestable ! On y découvre aussi des figures réelles d'Allemands qui ont tenté de mettre un terme à l'existence d'Adolf Hitler... Sans succès malheureusement !


Bon anniversaire, Gabriel !
Bon anniversaire, Gabriel !
par Luiz-Alfredo Garcia-Roza
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

3.0 étoiles sur 5 La lenteur dans le récit est-elle le reflet de l'âme carioca qui se hâte lentement ?, 10 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bon anniversaire, Gabriel ! (Poche)
Gabriel est obsédé ! Par l'alcool ? Par le tabac ? Par la nourriture ? Par le sexe ? Non ! Rien de tout cela ! Gabriel est un jeune homme tranquille vivant avec sa maman et qui travaille dans une boîte avec des gens sympas, surtout Olga. Mais alors, qu'est-ce qui obsède à ce point Gabriel ? Une prédiction ! Un mystérieux voyant, alors qu'il fêtait son anniversaire précédent est intervenu dans la fiesta pour lui déclarer qu'avant son prochain anniversaire, il commettrait un meurtre ! Ce mystérieux voyant, ni Gabriel ni ses amis ne le connaissent ! Tous en rient... Tous sauf Gabriel ! Il prend cette prédiction tellement au sérieux qu'il devient nerveux, instable, et décide de s'armer...
Mais Gabriel n'hésite pas à prendre contact de façon informelle avec le célèbre commissaire Espinosa. Il va narrer le forfait qu'il s'apprête à commettre, mais il ignore lequel et sur qui, au commissaire de police qui le prend au sérieux sans toutefois pouvoir mener une enquête puisqu'il n'y a pas encore de délit...
Le démarrage de l'histoire est bien trop lent pour mon goût et à aucun moment je n'ai ressenti le besoin de lire ce livre d'un traite contrairement à d'autres romans policiers que je venais de terminer. l'absence d'humour n'arrange rien.


Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel
Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel
par Miguel Miranda
Edition : Poche
Prix : EUR 11,20

5.0 étoiles sur 5 Se laisser prendre au jeu..., 5 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel (Poche)
Je n'avais pas été séduit par "Quand les vautours approchent" de Miguel Miranda, mais comme j'avais commandé deux de ses livres en même temps, j'ai décidé de lui "donner une seconde chance" en lisant "Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel". Bien m'en a pris car je suis enfin entré dans cet univers où Mario França, le meilleur détective au monde, comme il l'affirme lui-même, mène plusieurs enquêtes simultanément dont on ne découvre le point commun que tout à la fin du récit.

En résumé, Mario França vit à Porto où il exerce ses talents de détective (ce qui ne l'empêche nullement de voyager) et où il emploie des personnages sortant de l'ordinaire pour obtenir des informations.

Mario França se retrouve simultanément engagé pour (dans le désordre) trouver :
- Dubia, une jeune gitane disparue au risque de provoquer une guerre très sanglante entre 3 clans de gitans ;
- qui prépare un attentat contre le Pape attendu dans la bonne ville de Porto ;
- ce qu'il est advenu de Draier, chargé d'une mission de grande importance par Goebels en 1945 et dont le sous-marin où il se trouvait avait été coulé par son équipage au large de Porto.

En plus de cela, notre super détective est engagé par Andreas Steparov, un des milliardaires les plus riches de la planète (et des plus dangereux), pour protéger Lady Godiva, star mondialement appréciée pour sa beauté et son talent dans le monde de la musique, et épouse de Steparov. On vient en effet d'abattre une de ses sosies...

Petit détail, l'ancien porte-avion russe, Varyag, acheté par un millionnaire chinois pour être transformé en casino flottant va s'installer au large de Porto, dans les eaux internationales. A son bord, outre les spectacles de Lady Godiva, va se tenir un tournoi de Poker où les invités ne sont rien moins qu'une bonne partie des hommes les plus riches de la planète. Belle cible pour des terroristes...

Miguel Miranda est très bien documenté. (Je suis les aventures du détective Mario França en effectuant simultanément des recherches sur ma tablette.) Le sous-marin U-1277 a bien été sabordé par son équipage à la fin de la Seconde Guerre mondiale au large de Porto.
Le Varyag existe bel et bien, même si son nom aujourd'hui est devenu chinois ! (Voir :[...] ).

Le "vin des morts" est bel et bien une petite production de vin du nord du Portugal dont l'histoire remonte à l'invasion du Portugal par les troupes napoléoniennes et espagnoles !

Bref ! Miguel Miranda construit un récit richement documenté, certes peu plausible, mais tenant la route.


La forme de l'eau
La forme de l'eau
par Andrea CAMILLERI
Edition : Poche
Prix : EUR 5,95

4.0 étoiles sur 5 A peine reçu, déjà lu !, 10 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La forme de l'eau (Poche)
J'étais sceptique lorsque j'ai commandé cet ouvrage, vu que certains commentaires étaient peu élogieux. La majorité en disaient du bien ainsi que plusieurs connaissances qui avaient déjà découvert l'oeuvre d'Andrea Camilleri. Faisant confiance aux personnes que je connais, à peine le facteur a-t-il sonné que j'ai entamé la lecture de "La forme de l'eau", titre pour le moins bizarre qui trouve son explication quand on approche de la fin de l'ouvrage. Ne comptant que 251 pages, je l'ai dévoré d'une seule traite.
S'agit-il vraiment d'un roman policier ? Tout dépend de l'image que l'on se fait du genre... Je me suis contenté de me laisser guider à travers cette Sicile que je ne connais que par le cinéma et la littérature... Et j'ai pris du plaisir. Nous ne sommes pas face à une énigme qui pourrait nous décontenancer au moment de l'explication finale ! Ce n'est pas du Sherlock Holmes. Mais le cadre est très dépaysant, les personnages bien campés, et malgré les cadavres, nous ne tombons pas dans des descriptions de type "gore".

L'intrigue :
Deux éboueurs, pardon, deux "opérateurs écologiques", découvrent dans un endroit difficile d'accès et connu pour la prostitution sous toutes ses formes qui s'y pratique, un cadavre dans une magnifique voiture... Tous deux reconnaissent immédiatement une personnalité du coin, mais pas n'importe qui ! "The" man ! Celui qui fait la pluie et le beau temps dans la province. Plutôt que de prévenir la police, ils téléphonent en priorité à un avocat... Pas n'importe quel avocat, mais bien le compagnon de route politique (et plus) du mort. A leur grande surprise, ce dernier se montre distant en apprenant la nouvelle et leur dit de signaler la présence du mort à la police !
Le décès semble être tout ce qu'il y a de plus naturel. Tout bêtement, un arrêt du coeur... Pas de poison ! Pas de traces de violence dans un pays qui n'en manque pas. Pourtant le sixième sens de l'intègre commissaire Montalban lui dit qu'il y a quelque chose de pas clair dans ce décès...


Coffret Salamandre, saison 1
Coffret Salamandre, saison 1
DVD ~ Filip Peeters
Prix : EUR 30,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Rien à envier aux séries américaines. Un magnifique complot monté par le cinéma belge flamand, 8 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret Salamandre, saison 1 (DVD)
Du grand art ! Bien sûr, cette série n'est pas parfaite (trop de situations prévisibles, certaines répliques ont l'air de sortir de séries B) mais l'ensemble est très agréable à suivre. La qualité de l'image est irréprochable. Les lieux de tournage correspondent vraiment aux lieux que l'on pourrait attendre dans pareille histoire. Malheureusement, le DVD n'est pas fourni avec la bande originale sous-titrée (raison de ces 4 étoiles au lieu de 5).

L'intrigue :
Au coeur de Bruxelles, dans une banque privée réservée à de très gros clients, 66 coffres privés sont forcés et une partie de leur contenu est emportée par les cambrioleurs (argent liquide, mais surtout documents personnels pouvant être très compromettants pour leurs propriétaires).
Chose étrange, le propriétaire de la banque ne tient pas du tout à ce que la police soit avertie de ce cambriolage... Pas plus que les propriétaires des documents emportés... Ils préfèrent mener leurs propres investigations eux-mêmes. Et surtout découvrir le commanditaire de l'opération!
Averti par un informateur, l'intègre et efficace inspecteur principal Gerardi trouve suspect qu'aucune banque ne signale ce vol. C'est le début des graves ennuis que ce brave homme va rencontrer sur sa route car les plus hautes sphères de l'état et de l'économie ne tiennent pas à ce qu'il se mêle de ça !
Suicides et démissions se suivent au fur et à mesure que sont envoyées des enveloppes avec des copies des documents subtilisés. Les membres de la Salamandre ne vont pas rester les bras croisés : préparez les cercueils !


Samsung Tab S2 Tablette tactile 8" Blanc (RAM 3 Go, Disque dur 32 Go, Android 5.0)
Samsung Tab S2 Tablette tactile 8" Blanc (RAM 3 Go, Disque dur 32 Go, Android 5.0)
Proposé par ETI DEALS
Prix : EUR 354,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Jusqu'à présent, je n'ai que du bien à en dire !, 29 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Je l'ai dotée d'une carte mémoire de 128 Go Samsung et le tout fonctionne parfaitement bien. Je la confie à un de mes élèves syriens qui ne parle pas un mot de français et qui en 5 ans n'avait passé qu'un mois à l'école. Cette tablette est un précieux soutien grâce aux très nombreuses applications sous androïde. Jusqu'à présent, elle me donne entière satisfaction. Mes élèves l'utilisent parfois aussi pour photographier et filmer.


De sang royal
De sang royal
par Pieter Aspe
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

5.0 étoiles sur 5 Une excellente détente qui ne fatigue pas les neurones, 29 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : De sang royal (Poche)
Quand j'ouvre un Pieter Aspe, c'est pour me détendre ! Pas pour me poser des questions d'ordre philosophique. Après une longue journée de travail, lire une heure ou deux avant d'aller me coucher me procure de nombreux bienfaits... Sauf lorsque, pris par l'histoire, je passe une nuit blanche désireux de connaître la fin.
Une fois de plus, celle-ci tient presque du miracle tant la solution à l'enquête est tirée par les cheveux ! Alors cela ne mérite sûrement pas 5 étoiles ! Mais si ! Parce que cela me procure beaucoup de plaisir de retrouver le commissaire Van In et tous ceux qui l'entourent habituellement dans un cadre que je connais bien, Bruges !
Loin des auteurs suédois aux personnages torturés, psychiatriquement dérangés, Aspe nous sert un flic tout ce qu'il y a de plus Belge, pas uniquement Flamand. Pour qui connaît la Belgique et les Belges, ce personnage est plus convaincant qu'il n'y paraît de même que la grosse bourgeoisie flamande excellemment bien caricaturée (encore que je ne sois pas certain que ce soit une caricature).
"De sang royal" va nous mener jusqu'à la Cour royale de Belgique avec un dénouement pour le moins surprenant.
Dois-je vous préciser que j'ai entrepris la lecture d'une nouvelle enquête du commissaire Van In ?


Vert-de-gris
Vert-de-gris
par Philip Kerr
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

5.0 étoiles sur 5 Une leçon d'histoire plus qu'un roman policier ou qu'un roman d'espionnage, 21 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vert-de-gris (Poche)
Une fois de plus, grâce à son personnage de policier allemand détestant le nazisme, Bernie Gunther, Philip Kerr nous fait revivre ce que pouvait être la vie à Berlin avant, pendant et après la guerre, mais aussi à Paris en 1940, en Ukraine en 1941 et dans les camps soviétiques pour prisonniers allemands (mais pas que).
L'intrigue tourne autour de la recherche d'un communiste allemand sauvé à au moins deux reprises par Gunther et qui va devenir un des plus hauts responsables de la police secrète soviétique, puis allemande de l'Est. Ce sont les Américains qui le recherchent et ils comptent sur Bernie qui est leur prisonnier en 1954 pour l'identifier et pour s'en emparer. (Pour rappel, Bernie est tombé entre les pattes de la CIA en tentant de fuir Cuba sur son bateau). Bernie va passer un temps entre les mains des services secrets français également;
Philip Kerr a effectué de remarquables recherches pour que ses personnages soient crédibles, n'hésitant pas à recourir à des personnalités ayant réellement existé.
Ce livre, moins policier que les autres, décevra peut-être certains admirateurs de l'oeuvre de Philip Kerr. Pour ma part, je l'ai enfilé en un week-end et j'enchaîne avec "Prague fatale".


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8