undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de Thychat > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Thychat
Classement des meilleurs critiques: 10.344
Votes utiles : 182

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Thychat (france)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Play: Stage Dive - Volume 2
Play: Stage Dive - Volume 2
par Kylie Scott
Edition : Broché
Prix : EUR 12,50

5.0 étoiles sur 5 Une comédie romantique comme on les aime, un vrai coup de cœur, 18 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Play: Stage Dive - Volume 2 (Broché)
Après avoir adoré Rock, j'étais impatiente de découvrir Play. Maintenant, je suis impatiente de découvrir tous les membres du groupe.
Si David et Evy étaient mignons et adorables, j’ai trouvé Anne et Mal vraiment drôles. L'auteure a su inventer des personnalités à part et un scénario totalement différent.
J'ai adoré retrouver le style de Kylie Scott qui manie l'humour et les émotions à la perfection. On sent que ses personnages ont une âme et agissent de leur plein gré. Mal part parfois dans des délires fous, ce qui est vraiment drôle. Surtout aux côtés d'Anne qui sait le ramener sur terre.
Comme dans Rock on est au cœur du groupe et l'ambiance nous fait penser à une grande famille.
Ayant fait partie d'un groupe de rock étant plus jeune, j'ai eu l'occasion de côtoyer des batteurs et il est vrai qu'ils passent leur temps à tapoter sur n'importe quoi: leur cuisse, une table... bref absolument tout. J'ai donc trouvé ce détail concernant Mal particulièrement réaliste. On sent que l'auteure a fait beaucoup de recherches, même sur le fait de casser ses baguettes, ce qui arrive régulièrement.
J'ai beaucoup aimé Anne qui est une fille gentille et serviable. La plupart de ses amis profitent d'elle, d'ailleurs, et on les déteste de le faire. Heureusement, elle se rapprochera d'autres personnes, dont Evy, qui prendront beaucoup mieux soin d'elle.
Comme dans le tome 1, cette histoire nous rend totalement accros, une fois commencées, on ne peut plus la lâcher. La tension entre les personnages nous tient en haleine et on attend avec impatience qu'ils concluent. Ce qui n'arrive pas trop tôt et nous laisse le temps de savourer la période de séduction.
En résumé, une comédie romantique comme on les aime, un vrai coup de cœur.


Supplice
Supplice
Prix : EUR 4,99

5.0 étoiles sur 5 une dystopie originale qui vaut le détour, remplie de rebondissements et d’émotions, 18 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Supplice (Format Kindle)
Supplice
Ayant eu un gros coup de cœur pour la série de toute mon âme de LS Ange, j’étais impatiente et très curieuse de découvrir d’autres œuvres de cette auteure. Je remercie donc grandement les éditions L’Ivrebook de m’avoir permis de lire ce livre.
Supplice est le premier roman de l’auteur, même s’il n’a pas été publié en premier et on ressent un peu au début qu’elle devait être assez jeune en l’écrivain. Pourtant, au fil des pages, l’histoire se met progressivement en place et devient fascinante. Certes, il s’agit d’une dystopie où l’on retrouve beaucoup de codes, mais avec la touche de LS Ange, cela donne quelque chose de génial !
Comme toujours nous avons des personnages attachants, tout en émotions, que l’auteure ne se privera pas de malmener. Peut-être un peu trop parfois. Luna m’a vraiment fait de la peine, derrière son caractère de battante, il y a une âme meurtrie. Malgré toutes les épreuves qu’elle traverse, elle rencontrera beaucoup de personnages et fera son possible pour s’adapter et entrevoir des perspectives d’avenir. C’est vraiment le point fort du livre, comme dans toute mon âme, on retrouve ce côté particulier qui nous entraine dans une véritable épopée bourrée de rebondissements.
Les différents personnages masculins que rencontre Luna sont tous très attachants avec une personnalité bien différente chacun.
Dans cette société que nous décrit LS Ange, on ressent un peu le reflet de notre monde sur certains points, nous montrant à quel point nous sommes liés par nos obligations. Dénonçant ce manque de marche de manœuvre et cette prison pour les personnes qui refusent d’être des moutons. J’ai également noté beaucoup de violence, surtout lorsque Luna est dans le camp de la quarantaine. Cela m’a fait penser aux camps de concentration.
J’ai trouvé que le roman s’orientait plus sur une trame dramatique, malgré le « happy end ». Luna a perdu trop de monde à mon goût et j’ai parfois trouvé que c’était trop.
En résumé, une dystopie originale qui vaut le détour, remplie de rebondissements et d’émotions.


Secret de Trop
Secret de Trop
Prix : EUR 4,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une jolie romance et une auteure à suivre, 26 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Secret de Trop (Format Kindle)
J'ai rencontré Célina sur booknode grâce à mon roman qu'elle avait adoré et c'est à ce moment-là qu'elle m'a demandé des conseils pour la publication du sien. Après plusieurs échanges nous avons rapidement sympathisé. Je l'ai ensuite intégrée à mon équipe, comme vous le savez, et présentée à L.S. Ange qui dirige la collection romance chez L'ivrebook. Lorsque j'ai appris sa publication, j'ai été vraiment ravie pour elle.
C'est donc avec une grande curiosité que je voulais découvrir son univers.
Dès le début, nous rencontrons Katya à laquelle on s'attache assez vite. Ayant tout juste terminé Walking Disaster, j'ai été agréablement surprise de découvrir que Katya faisait des combats. Cela m'a fait penser à une version féminine de Travis, même si ces deux personnages n'ont absolument rien à voir.
Nous rencontrons ensuite Chris, un bad boy qui se rangera assez vite par amour.
Célina a beaucoup de talent pour créer de la tension entre ses personnages, j'ai beaucoup aimé la phase de séduction même si je l'ai trouvée un peu trop courte à mon goût.
Le début est assez addictif et on sent le talent indéniable de Célina. J'ai aussi beaucoup aimé la partie épistolaire qui donnait un peu de piment à l'ensemble.
En ce qui concerne la deuxième partie du roman, la romance est plus classique et l'histoire s'oriente plus sur des secrets de famille. Katya a beaucoup souffert dans le passé et tente de se reconstruire avec Chris.
Bien sur, on sent que Célina est encore jeune et qu'elle manque d'expérience dans plusieurs domaines. Il y a quelques maladresses et on a parfois l'impression que ses personnages sont plus jeunes que 23 ans, mais c'est une auteure à suivre.
En résumé, une jolie romance et une auteure à suivre.


Walking Disaster
Walking Disaster
par Jamie McGuire
Edition : Poche
Prix : EUR 13,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une romance envoûtante, poignante et réaliste qui fera palpiter votre petit cœur, 11 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walking Disaster (Poche)
Ayant découvert beautiful disaster en VO grâce au blog le monde de Francesca et ayant eu un gros coup de cœur, c'est avec impatience que je voulais découvrir l'histoire du point de vu de Travis.

Au départ, j'avais peur que le surnom de Abby me gêne. Poulette c'est beaucoup moins mignon que pige ou pigeon dans la VO, mais au final, on n'y fait plus attention tant les émotions sont poignantes. Encore une fois, Jamie Macguire nous signe un chef-d'œuvre rempli d'émotions et de sentiments.
Si nous revivons toute l'histoire à travers Travis, je n'ai pas eu d'impression de redondance, car j'ai lu le premier tome il y a bien 2 ou 3 ans. Je me souvenais de l'essentiel, bien sûr, et pour moi qui ne relis jamais un livre 2 fois je dois dire que la magie opère toujours autant. Par contre, je déconseille d'enchaîner les deux romans d'affilée, vous risqueriez de trouver trop de redondances.
J'ai adoré être dans la tête de Travis, une première pour moi qui suis généralement des personnages féminins, mais là je tire mon chapeau à l'auteur qui à admirablement bien retranscrit le point de vu masculin et, encore une fois, superbement décrit le sentiment amoureux. J'ai eu beaucoup de peine pour Travis comme dans le tome sur Abby que j'ai autant détestée à certains moments. Dans ce roman, on comprend beaucoup mieux Travis et il passe moins pour un taré qui veut frapper tout ceux qui font un pet de travers. Bon, il faut le dire, un mec qui gagne tous ses combats et peut même éviter tous les coups de ses adversaires tellement il est fort, ça n'existe pas, mais ça rend notre Travis encore plus craquant ;)
L'auteur sait rendre les situations réalistes et crédibles. Nous sommes totalement emportés dans son histoire même si certains passages comme à Las Vegas paraissent totalement surréalistes. Les dialogues sonnent justes, les personnages sont très crédibles et attachants. J'ai encore plus aimé América et Shepley.
Si à certains moments Travis peut sembler trop acharné pour récupérer Abby, au final on savoure encore plus la fin.
Merci à Jamie Macguire pour cet épilogue parfait que je ne me souviens pas avoir lu en VO.
En résumé, une romance envoûtante, poignante et réaliste qui fera palpiter votre petit cœur. Un gros coup de cœur.


Jeu d'innocence
Jeu d'innocence
par Jennifer Armentrout
Edition : Poche
Prix : EUR 13,90

3.0 étoiles sur 5 Une romance sympathique qui vous fera passer un bon moment de lecture, malgré quelques longueurs, 9 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jeu d'innocence (Poche)
Après avoir été globalement déçue par ma lecture de jeu de patience, beaucoup de chroniqueuses m'ont incitée à lire la suite qu'elles qualifiaient de plus mûre. C'est donc avec curiosité que je me suis laissée tenter et que j'ai craqué pour les 2 tomes suivants.

Jeu d'innocence nous présente Jase, le meilleur ami de Cam, et Tess, la sœur de Cam, qui se connaissent depuis l'enfance. Depuis leur première rencontre leur attirance est immédiate, mais les circonstances fond que leur amour semble impossible au premier abord.
À certains moments, j'ai eu l'impression de lire une pâle copie de Fountain Bridge, mais heureusement, l'auteur a intégré un élément nouveau à son histoire pour rendre le tout plus crédible et attrayant. J'aurais toutefois aimé plus de subtilité, car j'ai découvert la vérité sur Jack à la centième page alors que c'est révélé bien plus tard.

J'ai beaucoup aimé la première partie du roman, on s'attache vite aux personnages et c'est assez addictif. Il y a énormément de tension entre Jase et Tess, ce que j'aime particulièrement dans la romance. Toutefois, on retrouve certains clichés du genre et c'est assez prévisible.

Malgré cela, le scénario est plutôt bien trouvé, nous suivons la reconstruction de Jase qui fuit l'amour depuis plusieurs années. Tess, quant à elle, devra affronter sa nouvelle vie et s'adapter aux changements que cela implique.

Si la moitié du livre se laisse lire, voir même dévorer, la suite est assez longue et la tension retombe comme un soufflé. C'est dommage. J'aurais aimé que l'auteur réussisse à maintenir les émotions et le suspense jusqu'à la fin.

Heureusement, le dernier tiers du livre nous révèle de nouvelles choses et redonne un nouveau souffle à l'histoire. Jennifer L. Armentrout traite des sujets graves, comme la maltraitance envers les femmes et les pervers narcissiques (profil qui revient un peu trop souvent dans mes lectures ces derniers temps)

Concernant le style de l'auteur, je l'ai parfois trouvé trop lourd et trop "jeune", j'ai eu la même impression que pour jeu de patience, mais vu qu'il s'agit de ses premiers romans, je ne doute pas que ce point s'améliore au fil des livres. J'avais d'ailleurs beaucoup aimé Lux qui avait un style plutôt fluide.

La fin est mignonne et clôture bien l'histoire, même si j'aurais aimé quelque chose de moins guimauve.

En résumé, une romance sympathique qui vous fera passer un bon moment de lecture, malgré quelques longueurs.


Célibataire ? Faut pas t'en faire !
Célibataire ? Faut pas t'en faire !
par Alexandra Tressos-le dauphin
Edition : Broché
Prix : EUR 7,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un vrai coup de cœur pour ce livre fabuleux que je vais m’empresser d’offrir à tout(e)s mes copin(e)s célibataires ;-), 19 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Célibataire ? Faut pas t'en faire ! (Broché)
Un titre qui interpelle et qui laisse présager une bonne dose d’humour, une couverture attrayante, il ne m’en fallait pas plus pour accepter ce service presse des éditions Jourdan que je remercie énormément pour cette très belle découverte.

Curieuse, j’ai visité le site de l’auteur et j’ai découvert quelques extraits excellents qui m’ont fait trépigner d’impatience jusqu’à la réception dudit livre. Certes, il ne fait que 190 pages, mais ce sont 190 pages de pur bonheur. Dans cet ouvrage vous découvrirez des techniques pour prendre confiance en vous et différents conseils pour trouver l’amour et, surtout, comment le chercher ou reconnaître les signaux à ne pas manquer.

Alexandra Le Dauphin nous entraine dans un témoignage captivant et très intéressant, sous une plume fluide, pertinente et qui donne la pêche.

Certes, je ne suis pas célibataire, mais j’ai plusieurs amis dans ce cas et j’avoue avoir usé de plusieurs phrases présentes dans le top 15 des phrases qui tuent cité au début du livre. D’ailleurs, j’ai noté la numéro 5 que je répète souvent et qui paradoxalement s’est avérée exacte :p

Dans cet ouvrage nous suivons Célibette, une trentenaire en mal d’amour qui tente de se reconstruire après une relation toxique qui l’a complètement détruite. Grâce à sa volonté de vouloir remonter la pente, nous assistons à sa transformation, agrémentée de tout un tas de conseils très utiles qui donnent la pêche et surtout qui motiveraient n’importe qui. De la conseillère en image, aux copines bienveillantes, en passant par le sport et une alimentation équilibrée, l’auteur nous a concocté un cocktail réussi qui a toutes les chances de mener au bonheur, ou, en tout cas, de s’en approcher.

La morale de cette première partie est donc que rien n’est jamais perdu, on peut toujours remonter la pente. Philosophie à laquelle j’adhère totalement ! De plus, les références citées par l’auteur m’ont particulièrement parlée puisque j’ai exactement le même âge que Célibette ^_^

La seconde partie sera plus axée sur « comment rencontrer son âme sœur » ou, en tout cas, comment faire des rencontres. Agrémenté de plusieurs anecdotes, toujours saupoudrées d’humour, Célibette nous entrainera dans ses déboires amoureux qui peuvent parfois paraitre totalement hallucinants, mais qui pourtant se révèlent véridiques. De quoi faire peur à n’importe quel(le) célibataire qui voudrait se lancer dans les sites de rencontre, ou au contraire, rassurer ceux qui sont déjà passés par là.

Ce livre ne s’arrêtera pas à quelques anecdotes, mais donnera de vrais conseils afin de maximiser ses chances de rencontrer sa moitié, tout cela argumenté par des études et références à l’appui. Eh oui, l’auteur ne s’est pas contentée de ses propres expériences et celles de son entourage, mais a fait de vraies recherches comportementales et autres qui vous seront très utiles. Comme les pupiiiiiiiiiiiiilles (petit clin d’œil à Alexandra :-) )

En résumé, un vrai coup de cœur pour ce livre fabuleux que je vais m’empresser d’offrir à tout(e)s mes copin(e)s célibataires ;-) (Vous noterez, chère Alexandra, que mon smiley portera désormais un nez)
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 26, 2016 9:19 AM CET


Egon
Egon
Prix : EUR 4,99

4.0 étoiles sur 5 Une belle romance avec une touche de fantastique qui nous livre un message d’actualité, 15 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Egon (Format Kindle)
Egon est un livre qui m’intriguait énormément, notamment grâce à la grande quantité de chroniques positives. La couverture et le résumé étant également attrayants, il ne m’en fallait pas plus pour sauter sur la promotion du moment et l’ajouter à ma PàL.

Dès le début nous rencontrons Stella, une jeune femme attachante et serviable que j’ai particulièrement appréciée et qui voue sa vie à aider les personnes en difficulté au sein d’un foyer. Jeune femme solitaire, elle est tout de même restée en contact avec son amie d’enfance Charlotte. Personnage que j’ai vraiment détesté, même si à un certain moment du livre, elle semble changer.

Stella suit donc sa routine quotidienne jusqu’à l’arrivée d’Egon. Aux premiers abords, il semble en état de choc et d’une fragile déconcertante. Pourtant, Stella fera tout pour lui redonner une raison de vivre et le sociabiliser.

J’ai beaucoup aimé leurs différents moments d’échanges, Stella se posant sans cesse des questions sur le passé d’Egon qui fera tout pour le lui cacher tant cela semble insurmontable pour lui.

Le style de Callie j. Deroy est fluide et nous entraine sans peine dans son histoire. Les pages se tournent d’elle-même et le suspense s’épaissit au fur et à mesure. Toutefois, j’aurais aimé que l’auteur parsème son roman de touches de révélations plutôt que de nous dévoiler le tout à la fin du roman. En effet, même si on finit par comprendre que cela aurait gâché le suspense, j’ai trouvé que le dénouement concernant Egon mettait beaucoup trop de temps à arriver.

Concernant la romance, je dois dire que j’ai été époustouflée par le talent de Callie, elle sait mettre de la tension et beaucoup d’émotions dans les intéractions entre ses personnages, ce que j’ai particulièrement apprécié. L’auteure sait également nous faire vivre des moments du quotidien en nous entrainant dans des soirées parisiennes entre copines. J’ai d’ailleurs passé beaucoup de temps au Métropolis étant jeune et l’évocation de cette boite de nuit m’a fait sourire et rappelé de bons moments.

Malgré un contexte crédible, des personnages réalistes et des passages absorbants et addictifs par moment, j’ai parfois trouvé que le roman avançait trop lentement à mon goût. La trame de fond peine à se mettre en place et finit par arriver trop vite. En commençant ce livre, je m’attendais à une romance contemporaine, d’où ma surprise lorsque le fantastique est arrivé de façon si abrupte. Du coup, j’ai trouvé que la fin était trop en décalage avec le début.

Pourtant, le message que nous livre l’auteur est très intéressant et pertinent. J’ai beaucoup aimé sa façon de penser sur la condition humaine que je partage totalement. Mais j’ai trouvé sa façon de l’intégrer un peu trop culottée.

En résumé, une belle romance avec une touche de fantastique qui nous livre un message d’actualité.


Jurassic World (Edition limitee Steelbook) - Combo Blu-ray + Copie digitale [Blu-ray] [Blu-ray + Copie digitale - Édition boîtier SteelBook]
Jurassic World (Edition limitee Steelbook) - Combo Blu-ray + Copie digitale [Blu-ray] [Blu-ray + Copie digitale - Édition boîtier SteelBook]
DVD ~ Chris Pratt
Prix : EUR 14,99

4.0 étoiles sur 5 un super film qui vous divertira à merveille et comblera les fans de Jurassic park, 15 février 2016
Autant le dire, lorsqu’on commence à regarder ce film, on sait à quoi s’attendre. J’avais adoré les Jurassic park, à l’époque, et Jurassic World est une parfaite suite.

Les personnages sont crédibles et attachants, quoique parfois, j’ai noté leur manque de terreur, comme s’ils avaient déjà vécu ce genre de situation. Ils sont tous courageux, ce qui est assez étonnant lors des situations de crises, mais il faut dire qu’on suit leurs aventures avec grand plaisir.

Comme dans tout film de ce genre, il y a un « savant fou » qui a été dépassé par les évènements et qui nous offre un monstre digne de ce nom. D’ailleurs, je crois que mes lapins de compagnie fond encore quelques cauchemars au souvenir de ce dinosaure terrifiant, lol.

Le scénario, quant à lui, est bien construit et évite les facilités, nous présentant plusieurs rebondissements appréciables.

L’aventure et l’action sont donc de mise avec des effets spéciaux très bien intégrés et des animatronics très réalistes. Mais ce n’est pas tout, une romance se met progressivement en place, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.

J’ai quand même noté un point assez choquant dans la crédibilité au niveau des animaux d’élevage. Sachant qu’il est déjà difficile de nourrir toute la population humaine, je ne vois pas comment faire pour créer des élevages assez conséquents pour nourrir toute une île de dinosaure carnivores. Heureusement, tout cela reste de la fiction et, en tant que spectateur, on se rend bien compte qu’un tel projet est complètement fou et insensé de part sa dangerosité.

En résumé, un super film qui vous divertira à merveille et comblera les fans de Jurassic park.


Warm Bodies - Renaissance [Blu-ray]
Warm Bodies - Renaissance [Blu-ray]
DVD ~ Nicholas Hoult
Prix : EUR 20,32

5.0 étoiles sur 5 Un film divertissant et une bonne adaptation, 11 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Warm Bodies - Renaissance [Blu-ray] (Blu-ray)
Ayant beaucoup aimé le livre, mais n’aimant pas les films d’horreur, j’étais curieuse, mais assez réticente à regarder ce film.
Au même titre que le livre, le début est assez mou, nous présentant R qui nous raconte sa vie en tant que zombi. Je n’ai pas ressenti le côté envoutant du livre, sans doute parce que je connaissais déjà l’histoire, mais le film est tout de même intrigant. C’est au moment ou R rencontre Julie qu’on plonge vraiment dans le film.
Les acteurs jouent vraiment bien et arrivent à faire passer les émotions. L’acteur de R se débrouille bien pour faire le zombi, sans trop en faire. Julie quant à elle donne l’image d’une femme dure, avec sa part de sensibilité, ce qui colle parfaitement au personnage.
Le scénario est assez bien respecté, modifiant seulement quelques détails pour des aspects d’adaptation et coupant les scènes inutiles. Le choix a été très bien fait. Travaillant comme scénariste avec Illusion Story, je sais à quel point il est difficile de coller au plus à une histoire déjà écrite. Pour moi, ce film a donc été très bien réalisé.
Par contre, j’ai trouvé que l’histoire avançait très vite comparée au livre, du fait des raccourcis pris par le réalisateur et la synthétisation générale. Mais, au moins, on n’a pas un film qui dure des heures et il reste attrayant.
Bien évidemment, la réflexion philosophique que j’avais notée dans le livre est beaucoup moins présente, mais le message reste le même : « L’amour rend vivant ».
En ce qui concerne l’aspect horreur du film, j’ai été agréablement surprise, car le tout reste très soft et l’ambiance est plutôt à la romance.
En résumé, un film divertissant et une bonne adaptation.


Vivants
Vivants
par Isaac Marion
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

5.0 étoiles sur 5 J’ai adoré ce roman fascinant, cette romance improbable, mais mignonne et cette réflexion profonde sur le sens de la vie, 11 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivants (Broché)
Vivants est un livre qu’on m’a offert et, malgré le sujet un peu glauque, j’avais hâte de le découvrir.
Le thème des zombis n’est pas mon préféré, j’ai d’ailleurs trouvé le début assez space, mais il faut dire qu’Isaac Marion a un énorme talent et une imagination exceptionnelle pour nous mettre dans la peau d’un zombi. C’est captivant la façon dont on entre dans la tête de R, découvrant ses pensées, ses réflexions, ses habitudes... Les zombis ont une organisation proche de celle des humains, ce qui est assez déroutant.
J’ai trouvé ce récit fascinant et vraiment bien pensé. Le style est fluide et envoutant, devenant très vite addictif. Les émotions sont souvent poignantes dans cette distopie. Si on entrevoit une lueur d’espoir au fil des pages, l’univers est vraiment dramatique pour les derniers êtres humains qui survivent tant bien que mal.
J’ai adoré l’univers et la mythologie de l’histoire. Ici l’auteur nous fait réfléchir sur l’humanité, ses défauts comme ses qualités. Quel sens a réellement la vie ? À travers une histoire d’amour, ce roman cache un débat philosophique très pertinent.
R va progressivement changer pour s’accrocher à la vie, malgré son statut de mort vivant. Au contact de Julie, il ressent des émotions nouvelles qu’il a puisées dans le cerveau de son petit ami. Il faut l’avouer, c’est une romance des plus improbables qui m’a parfois interpelée. Comment peut-on avoir envie d’embrasser un « cadavre » malgré l’aspect de sa conscience ? Mais on se laisse progressivement prendre au jeu. Le suspense est constant, malgré quelques moments d’accalmie. Certains passages nous fond vraiment stresser, car on ne sait pas comment ça va se terminer, mais j’ai adoré cette fin parfaite qui correspond en tout point à ce que j’aime dans les romans.
En résumé, j’ai adoré ce roman fascinant, cette romance improbable, mais mignonne et cette réflexion profonde sur le sens de la vie.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14