undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de Thychat > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Thychat
Classement des meilleurs critiques: 8.049
Votes utiles : 180

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Thychat (france)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Mon confident de pierre
Mon confident de pierre
Prix : EUR 2,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une histoire originale qui aurait pu être plus développée et qui plaira aux amateurs du genre, 3 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon confident de pierre (Format Kindle)
Tout d’abord, je remercie les éditions l’Ivrebook pour ce service presse. La couverture et le résumé de ce livre m’ont tout de suite attiré, à cela près que je m’attendais à une romance paranormale, ce qui n’a pas vraiment été le cas.
Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé l’originalité et l’univers, l’auteure a beaucoup d’idées, ce qui, je pense, est son gros point fort. Toutefois, le tout est souvent mal amené et assez maladroit.
Si l’histoire est prenante à certains moments, j’ai trouvé que tout allait trop vite. Abigail évolue à la vitesse de la lumière et passe d’une jeune fille « normale » à une guerrière accomplie en un clignement de paupière, c’est dommage. Ça manque d’approfondissement et de peaufinage. Le roman ne fait qu’une centaine de pages et j’aurais aimé quelque chose de plus fouillé, plus développé, pour rentrer complètement dans l’histoire. Il y a également beaucoup de facilités ce qui rend le dénouement assez rapide, j’aurais aimé plus d’embuches et de bâtons dans les roues de nos héros.
Les personnages ont également du potentiel, mais on reste en surface, il m’a manqué un développement psychologique plus solide.
En ce qui concerne la romance, je regrette qu’elle soit placée au second plan et qu’elle manque un peu d’attraits. J’aurais aimé plus de tension entre les personnages et ressentir plus d’émotions. L’idée était pourtant excellente, mais encore une fois pas assez exploitée.
Toutefois, j’ai passé un bon moment de lecture, du fait de l’originalité et de la touche de suspense apportée par l’auteure. C’est une aventure qui se laisse lire. Espérons que dans le tome 2 ces petits défauts soient corrigés.
Je pense que Patricia Quéran a un style encore trop « jeune » qui a besoin de mûrir, mais c’est une auteure prometteuse, à suivre.
En résumé, une histoire originale qui aurait pu être plus développée et qui plaira aux amateurs du genre.


Quand le ciel  descend  sur la Terre
Quand le ciel descend sur la Terre
Prix : EUR 4,99

3.0 étoiles sur 5 Une romance assez classique qui plaira aux amateurs du genre, 28 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand le ciel descend sur la Terre (Format Kindle)
Tout d'abord, je tiens à remercier Maud Cordier pour ce service presse. Aimant beaucoup les romances, c'est avec plaisir que je me suis plongée dans son univers.
Dès le début, nous rencontrons Maud en plein désarroi suite à un évènement tragique de sa vie. N'aimant pas les drames, j'ai tout de suite été discuter avec l'auteur pour savoir si je pouvais continuer ma lecture ou s'il valait mieux que je m'arrête là. J'ai donc continué et découvert un style poétique et envoûtant par moment, même si certains passages m'ont semblé moins travaillés et plus classiques. Nous suivons le quotidien de Maud qui tente de remonter la pente face à son passé tragique et de plusieurs jeunes adultes.
Malheureusement, certains passages m'ont paru peu attrayants et un peu ennuyée par moment. En effet, j'aurais aimé quelque chose de plus original avec plus de suspens et de tension entre les personnages. Durant tout le roman, Maud tente de se remettre de la perte d'un être cher et y parvient plus ou moins en faisant plusieurs rencontres qui l'aideront à surmonter cette épreuve. J'aurais aimé que les personnages soient plus approfondis et les dialogues plus percutants, nous permettant de les cerner un peu plus. Lorenzo est un garçon qui gagne à être plus développé par la suite au même titre que Leo. Tous deux aideront Maud à aller de l'avant même s'ils sont diamétralement opposés. Concernant les personnages féminins ainsi que Julien, l'ami de Maud, j'ai eu un peu de mal à accrocher et je les ai trouvé un peu trop immatures par moment. Mais il est vrai qu'à 20 ans nous ne sommes pas encore tout à fait mûrs. L'auteur m'a d'ailleurs fait sourire en justifiant les critiques qui visaient son livre à travers un dialogue entre son personnage principal et un écrivain rencontré par hasard. Du moins, c'est l'impression que j'ai eue. J'ai aussi beaucoup aimé la vision qu'à l'auteur du monde qui nous entoure que j'ai trouvé très juste à travers ses propos.
La fin est plutôt tragique, mais annonce une suite qui répondra sans doute à nos questions.
En résumé, une romance assez classique qui plaira aux amateurs du genre.


Le secret d'Alessandro
Le secret d'Alessandro

4.0 étoiles sur 5 Une romance mignonne où se mêlent action et aventure, 28 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le secret d'Alessandro (Format Kindle)
Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions l'Ivrebook pour ce service presse. Étant fan de romance et de suspense, ce titre m'a immédiatement intriguée et c'est avec plaisir et impatience que je l'ai commencé.
Dès le début, l'auteur nous entraîne dans une histoire addictive et réaliste, décrivant de façon très pertinente les rencontres sur Internet.
Les personnages sont attachants et crédibles, bien que Romance fonce tête baissée dans un autre pays pour rencontrer un homme dont elle ignore pratiquement tout et surtout son apparence.
Lise Castel nous tient en haleine et on a hâte de connaître la suite. Toutefois, j'ai trouvé le secret d'Alessandro assez prévisible et j'aurais aimé plus de confrontations avec "les méchants". En effet, j'ai trouvé dommage que l'auteur use de facilités pour résoudre les problèmes.
Si la romance est plutôt mignonne et démarre bien, j'aurais aimé plus de tension entre les personnages et ressentir plus d'émotions.
Alessandro est un personnage attachant, même s'il semble un peu trop parfait. Quant à Romance, elle a également son charme, mais j'ai trouvé qu'elle acceptait bien trop vite la situation. Elle ne se méfie pas assez d'Alessandro et lui fait une confiance aveugle dès le début.
Dans l'ensemble, le scénario est original et change, mais j'aurais aimé quelque chose de plus approfondi, car je suis restée sur ma faim.
En résumé, une romance mignonne où se mêlent action et aventure qui plaira aux amateurs du genre.


Toute tentative de rébellion
Toute tentative de rébellion
Prix : EUR 4,99

4.0 étoiles sur 5 Une très bonne histoire de science fiction qui nous tient en haleine, 28 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute tentative de rébellion (Format Kindle)
Tout d'abord, je remercie les éditions L'ivrebook pour ce service presse.
En découvrant le résumé de ce livre je m'attendais à quelque chose d'original et humoristique. Et je n'ai pas été déçue!
Le style est très bon, fluide et percutant, avec une pointe d'humour par moment.
Malgré quelques passages trop axés sur le travail de Jessica, ralentissant un peu l'histoire, le sujet est original et la romance se met progressivement en place.
Toutefois comment savoir si une machine éprouve de réels sentiments ou suit elle simplement un programme qui imite à la perfection les réactions humaines? Un film que j'ai vu dernièrement mettait le doigt sur ce doute persistant et l'issue n'était pas très bonne.
D'autre part, j'ai regardé également un épisode de Futurama qui avait imaginé la vie avec le compagnon droide (qui pouvait ressembler à n'importe quelle célébrité) ce qui a provoqué l'extinction de la race humaine lol. Un épisode assez drôle d'ailleurs.
J'aurais aimé plus de précision sur ces deux points, mais ce livre reste une lecture détente qui s'accélère au fil des pages pour devenir totalement addictif. L'auteur à beaucoup de talent et nous présente un monde contemporain qui a intégré les droides comme des objets, même si certains les voient plus comme des personnes à part entière. Ce qui est le cas de Jessica, une femme d'affaire qui passe tout son temps à travailler, sans aucune vie sociale ou presque. C'est avec l'arrivé de Micheal que sa vie va changer. En effet, ce robot qui ressemble trait pour trait à un humain va anticiper le moindre de ses désirs et le réaliser à la perfection. Pour Jessica qui est perfectionniste, il n'en fallait pas plus.
Cet univers m'a fait penser à I Robot que l'auteur doit bien connaître puisqu'elle fait un petit clin d'oeil à Isaac Asimov dans la première page de son roman. J'ai donc beaucoup aimé la mythologie et les petits details qui qualifient Micheal, comme son absence d'odeur par exemple. L'intrigue est constante et on a hâte de voir l'évolution de l'histoire. Si à la fin tout s'accélère, j'aurais aimé quelque chose de moins facile dans la résolution de l'histoire. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé cette petite romance et je la recommande à tous les armateurs du genre qui aiment les histoires romantiques et soft.
J'ai maintenant hâte de découvrir d'autres oeuvres de l'auteur.
En résumé une très bonne histoire de science fiction qui nous tient en haleine, mais un peu trop courte à mon goût.


Cassandra Palmer, Tome 3: L'Étreinte de la nuit
Cassandra Palmer, Tome 3: L'Étreinte de la nuit
par Karen Chance
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 Une série qui se bonifie au fil des tomes et qui vaut vraiment le détour, 21 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cassandra Palmer, Tome 3: L'Étreinte de la nuit (Poche)
Après un tome 1 que j’ai lu il y à quelques années, où j’avais trouvé l'héroïne soulante, le style très lourd, j’avais tout de même trouvé que l'histoire avait du potentiel. J’ai donc enchainé avec le tome 2 qui est un peu mieux que le premier, le style s'est légèrement amélioré et est devenu plus fluide. L'histoire était encore plus originale, elle a su piquer ma curiosité.
C’est donc avec impatience que je me suis replongée dans cette série pour le troisième volume qui est encore un cran au dessus.
En effet, dès les premières pages, le lecteur est projeté dans une scène d’action à la recherche du fameux Codex Merlini. Par contre, j’ai eu un peu de mal à me remémorer les différents personnages et j’ai été un peu dans le flou pendant un petit moment. Au fil de l’histoire, l’auteur nous offre une flopée de rebondissements, tous excellents qui remettent l’histoire en cause.
Malgré quelques longueurs par moment (certainement dû à mon état vu que j’étais enceinte de 9 mois quand je l’ai commencé, j’avais un peu de mal à me concentrer. Puis avec la venue de Margot ce livre est resté un moment sur la table de chevet) Toutefois, l’univers est vraiment excellent, à mis chemin entre Rachel Morgan et Anita Blake, les amateurs de bit-lit seront servis !
Ce tome 3 devient rapidement addictif, l’auteur dévoilant beaucoup d’informations inattendues sur les personnages. On en reste souvent sans voix. J’ai beaucoup aimé Cassie qui a perdu son côté pipelette à tout va et qui va maintenant droit au but, sans nous servir une tonne de paroles agaçantes. Quant à Pritkins, je l’ai tout simplement adoré ! Mircea, lui, est toujours aussi présent et intéressant, mais je l’ai trouvé mis en retrait dans ce tome par rapport à Pritkins.
La fin est juste parfaite, nous présentant un dénouement qui remet beaucoup de choses en jeux.
En résumé, une série qui se bonifie au fil des tomes et qui vaut vraiment le détour.


Save me
Save me
par Maisey Yates
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une romance qui se laisse lire, portée par une bonne histoire de fond., 4 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Save me (Poche)
Tout d’abord, je remercie les éditions Harlequin et l’opération Masse critique de Babelio pour ce service presse. En découvrant ce titre, je me suis dit pourquoi pas, même si le résumé est assez flou voir incompréhensible. Lorsque j’ai reçu le livre et que j’ai lu la petite phrase sur la 1e de couverture, je me suis dit « Oh non, pas un livre de BDSM ce n’est pas du tout mon style » Mais heureusement, ce livre reste classique et soft.
L’histoire commence en nous parlant du suicide de Sarah, une femme qui aura toute son importance au fil des pages. La trame de fond est bien construite et solide, ce qui est appréciable.
Les personnages sont intéressants et présentent chacun des failles qu’ils tenteront de guérir au fur et à mesure. Austin est un homme qui aime « dominer » et qui rencontre la sœur de Sarah par hasard lors d’une soirée. L’attirance est immédiate, surtout qu’ils semblent se reconnaitre dans cet aspect dominant/ soumis. À ce stade, j’avais un peu peur que le tout devienne trop vulgaire et prononcé à mon goût, mais heureusement, la romance reste soft et les scènes érotiques nous présentent plus un jeu de rôle édulcoré et sensuel. D’autant que le sexe n’est pas le centre du livre, les scènes sont d’ailleurs assez espacées et pas trop nombreuses, laissant la place à l’intrigue de fond.
Katy et Austin ont un point commun qui les rapprochera davantage et solidifiera leur liaison. Pourtant, j’aurais aimé plus de tension et de flirt dans ce couple qui a, à mon avis, cédé trop vite à la tentation. Il m’a manqué de l’émotion et j’ai trouvé certains dialogues un peu téléphonés, c’est dommage. Le point qui m’a un peu dérangée est le fait que Katy soit toujours vierge à 26 ans, alors que c’est visiblement une bombe, et demande à être soumise alors qu’elle n’a aucune expérience…
En ce qui concerne le scénario, j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur dénonce les hommes de pouvoirs qui sont souvent intouchables et qui n’hésitent pas à faire des choses malhonnêtes, voir immorales, sans scrupule. Ils se croient souvent au-dessus des autres et traitent les moins riches comme des moins que rien.
Le style de l’auteur est plutôt agréable et se laisse lire.
En résumé, une romance qui se laisse lire, portée par une bonne histoire de fond.


Le coup du sort: Le bonheur arrive à celui qui le laisse entrer dans sa vie
Le coup du sort: Le bonheur arrive à celui qui le laisse entrer dans sa vie
par celerien laetitia
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une romance trop fleur bleue qui plaira plus aux amateurs du genre, 29 septembre 2015
Tout d’abord, je tiens à remercier Laëtitia Celerien pour ce service presse. Etant une fan de romance c’est avec plaisir que je l’ai accepté.
Dès le début nous découvrons Katelyn, une femme d’affaire qui a créé sa propre maison d’édition et qui vie seule, bien qu’elle ait une fille de 17 ans. Sa vie est assez morose et elle se noie dans son travaille jusqu’à ce qu’elle rencontre Matthew qui lui sauve la vie au détour d’une rue.
Le coup de foudre est immédiat d’autant que nos deux héros semblent dans le même état de solitude. L’histoire est racontée à double voix, ce qui permet au lecteur de connaitre les pensées des deux personnages et de mieux comprendre leurs réactions.
Cette romance contemporaine est assez classique, mais présente des faits assez inhabituels que j’ai trouvés un peu tiré par les cheveux par moment. Disons que certains passages ne sont pas assez crédibles de mon point de vu et tout parait un peu trop facile.
J’aurai aimé plus de suspense et de tension entre les personnages, une intrigue plus fouillée. Je n’ai malheureusement pas été sensible à ce qui arrivait aux personnages, il m’a manqué de l’émotion, mais il faut dire que j’aime les romances complexes, ce qui n’est pas le cas ici. Les amateurs de lecture fleur bleue seront servis.
J’ai trouvé dommage que l’histoire ait un gros problème de concordance des temps, ce qui m’a vraiment gênée dans ma lecture. Toutefois l’auteur a retravaillé son oeuvre pour sortir une version améliorée.
Dans l’ensemble, c’est une belle romance, le message que veut faire passer l’auteur est beau. Une rencontre peut changer une vie et l’égayer en un rien de temps, mais je pense que ce n’était tout simplement pas mon style.
En résumé, une romance trop fleur bleue qui plaira plus aux amateurs du genre.


SINDER - Tome 2: Attraction
SINDER - Tome 2: Attraction
par Jane Devreaux
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 un roman qui a frôlé le coup de cœur, une très belle romance, 20 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : SINDER - Tome 2: Attraction (Broché)
Je remercie Jane Devraux pour ce service presse, ayant beaucoup aimé le tome 1 qui se finit sur un cliffengher, c’est avec impatience que j’ai commencé ce second volet. D’ailleurs, l’auteure a eu la bonne idée de commencer son roman en remettant la scène finale du tome 1, ce qui replonge le lecteur dans l’ambiance et toute l’histoire nous revient.
Si la première partie m’a semblé un peu longue par moment, surtout dû à Sandre que j’ai eu du mal à apprécier à cause de son côté exécrable, la seconde partie est vraiment addictive et rend accro.
En effet, Sandre est un personnage qui a beaucoup souffert par le passé. Blessée entre autres par ses parents, elle s’est construit une carapace qui la pousse à être cynique et hautaine avec la plupart des gens. C’est dommage qu’elle soit aussi exécrable dans ses pensées, on comprend qu'elle soit blessée et qu'elle ait du mal à croire qu'une personne éprouve de l'affection pour elle et veuille l'aider, mais j'aurais aimé moins de vulgarité dans ses réflexions
Josh quant à lui se révèle très attachant, j’ai adoré ce personnage qui ne sait plus quoi faire pour prouver ses sentiments et qui s’épanouit progressivement au fil des pages. Heureusement, de son côté, Sandre réussi tout de même à s’ouvrir, même si cela prend énormément de temps, elle devient attachante par sa fragilité qu’elle montre enfin, mais pendant une partie du livre, elle m’a un peu agacée à repousser les autres et à se voiler la face par peur de souffrir.
La narration à double voix est bien découpée, nous apportant des informations importantes, sans être redondante, ce que je reproche souvent à ce genre de narration. L’auteure en maîtrise parfaitement le découpage, ce qui est appréciable.
Concernant le scénario, l’histoire est crédible et les interactions entre les personnages sont très réalistes. Encore une fois, l’auteure a su manier les émotions avec brio et faire battre mon petit cœur. Des moments forts, parfois même à couper le souffle. C’est d’ailleurs ce qui m’avait marquée dans le premier opus, Jane Devraux à beaucoup de talent dans ce domaine.
Quelques points m’ont un peu gênée pendant ma lecture, notamment le vocabulaire souvent familier et vulgaire, aussi bien dans les dialogues que dans les réflexions des personnages. C’est dommage, car le style est toujours aussi bon.
Dans cette suite, il y a beaucoup moins de sexe. Mme s’il reste un sujet principal et que les moments intimes sont toujours aussi sensuels, l’histoire laisse plus de place aux sentiments.
En résumé, un roman qui a frôlé le coup de cœur, une très belle romance, mais une héroïne trop exécrable par moment qui m’a un peu refroidie.


Amour, orgueil et préjugés
Amour, orgueil et préjugés
par Jess Swann
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 Un livre qui plaira peut être plus aux fans de Jane Austen, 13 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amour, orgueil et préjugés (Broché)
En commençant ce livre, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, si ce n’est qu’il était inspiré d’un des livres de Jane Austen dont je n’ai lu aucun ouvrage. Je remercie d’ailleurs Jess Swan pour ce service presse.
Le début nous présente une flopée de personnages dont Cassie, l’héroïne, qui vit au sein de sa famille qui m’a paru assez loufoque. Surtout en ce qui concerne la mère qui est très « sans gêne » et superficielle. Elle va même jusqu’à mettre la vie d’une de ses filles en danger pour attirer l’attention d’un riche milliardaire.
Le style est fluide et se laisse lire.
Concernant le scénario, je ne sais pas vraiment ce qui a inspiré Jess Swan, mais j’ai senti que beaucoup de passages semblaient retranscrits d’un autre temps, à tel point que le livre m’a donné l’impression de se dérouler dans les années 50 plutôt qu’à notre époque. Surtout par rapport au cousin de Cassie et à son amie Emily qui se comportent avec la tente de Drayton comme s’ils étaient voués corps et âme à leur travail. De nos jours personne n’a plus cette mentalité d’être à la botte d’une personne riche. J’ai eu ce même ressenti avec les mœurs affichées dans le livre, comme si les femmes n’étaient toujours pas indépendantes et ne pouvaient se débrouiller seule. D’ailleurs, la réflexion d’Emily sur le mariage m’a un peu choquée. Et le fait que toutes les sœurs de Cassandra habitent encore chez leurs parents malgré leur âge m’a aussi paru bizarre. À notre époque, nous prenons vite notre indépendance, même si les loyers sont chers, on s’arrange toujours pour une coloc ou un minuscule studio dès lors qu’on commence à travailler.
Les dialogues m’ont également un peu surprise, ils sonnaient comme s’ils venaient d’une autre époque. En dehors du côté soutenu, j’ai eu du mal à me projeter dans le présent en les lisant. On sent que l’auteur a essayé de retranscrire le côté riche aristocrate avec des milliardaires.
Malheureusement, j’ai trouvé que l’histoire manquait de rebondissements et était un peu trop prévisible. Les personnages m’ont un peu déçue par leur manque de communication, notamment en ce qui concerne Cassandra qui n’ose pas dire ce qu’elle pense à Damon lorsqu’elle a compris ce qu’elle ressentait pour lui.
Toutefois, la relation Damon/ Cassandra présente de jolis moments et nous donne envie de connaitre la suite.
J’ai regardé le film adapté du livre de Jane Austen pour me rendre compte du travail de l’auteur sur son adaptation contemporaine et je dois dire que la transposition est bien trouvée. Jess Swan a même pris quelques libertés, notamment avec le passage au golf qui est propre à son imagination.
En résumé, je pense que ce roman n’était tout simplement pas mon style, mais qu’il plaira peut être plus aux fans de Jane Austen. Je vous invite donc à le lire pour vous faire votre propre idée.


Rock: Stage Dive - Volume 1
Rock: Stage Dive - Volume 1
par Kylie Scott
Edition : Broché
Prix : EUR 12,50

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un gros coup de cœur pour cette magnifique comédie romantique, 6 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rock: Stage Dive - Volume 1 (Broché)
Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard, mais en lisant le synopsis j’ai tout de suite été attirée par l’histoire. C’est assez rare que je me lance au pif dans un roman, car c’est souvent quitte ou double.
Le début annonce la couleur avec Evie qui essuie une véritable gueule de bois devant un parfait inconnu qui semble la connaitre. Malheureusement pour elle, elle ne se rappelle pas de sa soirée, mais n’arrête pas de vomir et se sent humiliée.
J’ai vraiment adoré ce personnage. Evie est une personne réfléchie qui sait ce qu’elle veut et n’attend rien des autres. Elle garde toujours les pieds sur terre, ce qui est vraiment agréable.
David quant à lui est également très attachant et mignon, un homme adorable, malgré les quelques péripéties qui s’immiscent dans l’histoire. Les personnages secondaires sont également très travaillés et semblent réels, au même titre que David et Evie qui forment un couple plus que réaliste. L’auteur va jusqu’à nous montrer des moments intimes très crédibles que j’ai adorés lire et qui m’ont souvent fait sourire. Ici, il n’y a aucune vulgarité dans les scènes de sexe, ce qui est très appréciable.
Les émotions sont très présentent dans ce roman, on passe par un véritable panel. Il y a également beaucoup d’humour, souvent pour nous montrer la complicité présente entre David et Evie. Killy Scott sait admirablement bien décrire le sentiment amoureux. De plus, le scénario laisse constamment le lecteur dans le doute, on ne sait pas comment ça va se finir, même si le sujet est une romance, on s’attend au pire.
Certains moments nous mettent des étoiles dans les yeux, tant c’est romantique et mignon. Le livre devient d’ailleurs très vite addictif, on n’a vraiment pas envie de quitter cet univers magique qu’à créé l’auteur.
La dernière partie, en revanche, est plus dure et triste, mais montre encore une fois la profondeur des personnages. Les interactions sont vraiment très crédibles et poignantes. Et heureusement tout se finit bien, la fin est parfaite, pas du tout guimauve et vraiment bien dosée.
Le contexte est assez original et est intégré de façon brillante, rendant le tout réaliste, j’ai vraiment beaucoup aimé ce vent d’air frais original.
En résumé, un gros coup de cœur pour cette magnifique comédie romantique. Un livre doudou à lire et à relire sans modération.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14