undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_Hercules Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de lire-une-passion > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par lire-une-passion
Classement des meilleurs critiques: 556
Votes utiles : 524

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
lire-une-passion
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Ugly Love
Ugly Love
par Colleen Hoover
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

4.0 étoiles sur 5 Moins bien que les autres mais aussi addictif, 25 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ugly Love (Broché)
[...]

Comme tout Colleen Hoover, il me tardait de lire celui-ci. En plus de cela, c’était une lecture commune avec ma copine Letty, alors que demander de mieux ? Même s’il est vrai que ce roman n’est pas mon préféré, il n’en est pas moins que je suis ressortie bouleversée, comme à chaque fois. Il est aussi addictif que les autres, bien que le sujet m’ait moins transportée.

Tate emménage tout juste chez son grand frère Corbin, le temps de trouver un empli et un appartement. Elle vient d’arriver dans cette ville qu’elle ne connaît pas, et l’une des premières personnes qu’elle croise, se trouve être une jeune, complètement bourré devant la porte de chez son frère. Très vite, elle apprend qui il est, mais surtout que c’est un proche de Corbin. Il s’appelle Miles, n’est pas très souriant et avare en discussion. Cependant, ils sont tous les deux très vite attirés l’un par l’autre, et décident seulement de coucher ensemble. Miles y tient, et met deux règles à suivre : ne pas parler du passé, et ne pas avoir d’espérance pour le futur. Tate s’y tient, mais très vite, ce jeu va se retourner contre eux…

Autant dire que le côté érotique (mais soft), n’est pas ce qui m’a le plus plu. Néanmoins, je tournais frénétiquement les pages, parce que leur relation était intéressante, mais surtout, Miles m’avait intriguée. Il était blessé par un passé très sombre, et je voulais savoir pourquoi et surtout, ce qu’il avait vécu. J’ai pris mon mal en patience, car cette révélation n’arrive qu’à la fin, et je me suis plutôt attardée sur leur relation à tous les deux. Bien qu’il ait été clair dès le début, à savoir qu’il ne ressentira jamais rien pour Tate, cette dernière commence à s’attacher à lui, et même si elle ne l’avoue pas vraiment, cette situation lui pèse et la fait souffrir.

Cependant, elle est aussi curieuse de savoir ce que cache Miles. Car sous ses airs « je ne suis là que pour coucher », elle sent qu’il souffre. Il ne veut pas en parler, mais on sent aussi que tout cela lui pèse, qu’il aimerait se confier, mais il n’y arrive pas, encore bloqué dans son passé. Elle y va en douceur, ne pose que des questions réfléchies, mais Miles n’en est pas dupe pour autant. Il dévie sur d’autres discussions, ce qui crée quelques tensions entre eux.

Mais en-dehors de leur relation, j’ai aussi adoré un autre personnage, qui n’est pas si présent que ça, mais est une bouffée d’air frais quand on le retrouve : le cap’taine. En d’autres termes, le concierge de ce bâtiment. Une personne âgée, qui comprend parfaitement les soucis des jeunes, qui les connaît bien plus qu’ils ne le croient tous, et qui est, en quelques sortes, à l’affût de nouveautés. Il est proche d’eux, sans pour autant le montrer et être envahissant. Il a aussi beaucoup de vécu, et essaye comme il peut d’aider ces jeunes pour lesquels il s’est vite attaché. C’est un peu le grand-père qu’ils n’ont pas, et c’est en cela qu’il est aussi attachant.

A vrai dire, j’ai lu ce livre, mais sans plus. J’ai bien aimé, la plume de l’auteure est toujours aussi vivante, belle et incisive, mais je ne sais pas… ce côté plus érotique et brut m’a un peu dérangée. Jusqu’à… ce que j’arrive à 100 pages de la fin… Et là… Ohlala ! On a enfin la révélation du passé de Miles, et je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer et d’avoir encore plus de compassion pour lui. Il m’avait déjà touchée, par son côté rustre et nounours à la fois, mais avec ces révélations, on comprend vite pourquoi il est devenu ainsi, pourquoi depuis tant d’années il ne laisse plus la chance à l’amour de frapper à sa porte. Bien que la toute fin soit belle, il n’empêche que j’ai été bouleversée et je n’ai gardé en tête que ce passé qui fait souffrir. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est bien ce qu’il s’est passé.

En résumé, un nouveau roman de cette auteure qui m’a plu, bien que le côté érotique brut m’a le plus dérangée. Leur relation évolue au fil des pages, et c’est aussi ça qui m’a fait tenir et poursuivre ma lecture. Miles est rongé par le passé, et quand celui-ci est révélé, on l’est tout autant, comprenant enfin pourquoi il a des réactions assez bizarres. Tate est aussi attachante, parce que malgré le fait qu’elle sache que rien n’arrivera entre eux, elle ne lâche pas l’affaire, et veut surtout que Miles aille mieux dans sa vie, que ce soit avec elle, ou sans elle. En somme, cette fin et cette révélation ont remonté ma note en deux secondes, et je ressors chamboulée de cette histoire.

Justine P.


Twenty Rules
Twenty Rules
Prix : EUR 2,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un très bon premier tome !, 23 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Twenty Rules (Format Kindle)
[...]

J’ai vu ce livre tourner beaucoup de fois sur la blogosphère, mais je ne m’y étais jamais vraiment arrêtée. Mais depuis que mon ami Enjoy-Books l’a lu et adoré, j’avoue avoir été très vite intriguée. Je l’ai laissé traîner un peu dans ma PAL, et maintenant que je l’ai terminé, je ne comprends absolument pas pourquoi il est resté plusieurs mois… Ce n’est pas un coup de cœur, mais il s’en rapproche aisément ! On va de surprise en surprise, et il me tarde d’avoir la suite, vu la fin horrible qu’on nous propose !

Milla a dix-sept, mais elle n’a jamais vu son visage. Elle porte un masque depuis ses sept ans, pour la préserver de la beauté. Elle vit dans un pays totalitaire. Après que le monde ait été ravagé par une troisième guerre mondiale, les continents ont été détruits pour la plupart. Il ne reste que le continent asiatique et les Etats-Unis. Sur le premier continent, des règles ont été mises au goût du jour, et les enfreindre c’est risquer la mort.

L’avenir est tout tracé, pour Milla. Elle doit bientôt enlever son masque, le jour où l’empereur la désignera belle ou moche. Elle doit aussi épouser son ami d’enfance Seith, dont elle est amoureuse depuis deux ans. Tout lui sourit. Jusqu’au jour où elle croise la route de ce prisonnier particulièrement agaçant mais intriguant. Ses convictions seront mises à mal, et Milla se posera une tonne de questions, auxquelles elle n’a pas de réponses. Mais elle n’a pas le temps de trop y réfléchir : le jour qu’elle attend depuis des années est arrivé. Et si cette rencontre n’était pas fortuite et la conduisait sur un chemin encore inconnu pour elle ? Et si, toutes ces règles avec lesquelles elle vit depuis sa naissance pouvaient être contournées, que se passerait-il ?

Autant le dire tout de suite : j’ai été embarquée dans cette histoire dès les premières pages, à tel point que commencé dans la soirée, j’en avais lu 238 pages avant de me coucher ! Il était difficile pour moi de lâcher le roman, parce que je tenais absolument à savoir ce qui allait se passer. Et je peux vous dire que l’auteure ne prend pas de pincettes avec ses personnages. Elle ose les faire souffrir, ce qui rend le roman d’autant plus réaliste. Imaginez-vous vivre dans un tel monde, où seule une personne peut décider si vous êtes beau ou moche… Bien que la beauté est suggestif, il n’en reste pas moins que vivre dans un tel monde doit être compliqué. D’autant plus que beaucoup de règles régissent la vie de ces habitants.

C’est pour cela que je me suis tout de suite attachée à Milla. Elle m’a énormément touchée et elle souffre aussi beaucoup. Pas physiquement, mais moralement. Même si elle ne s’en rend pas compte immédiatement, sa vie est malheureuse. Mais sa rencontre avec ce prisonnier va lui faire voir la vie sous un nouveau jour, un nouvel angle. Elle n’en ressortira pas indemne, mais certainement plus vivante. Et malgré ce qu’elle peut montrer d’elle, c’est une personne forte, intelligente et courageuse. Elle se croit faible, mais elle est tout le contraire, c’est aussi ce qui fait sa force.

Quant au prisonnier (non, vous n’aurez pas son prénom, même si je l’adore :p), si au début on ne le connaît pas trop, étant du point de vue de Milla, on apprend à découvrir ses facettes, et comme pour Milla, on s’attache vite à lui. Il est touchant, il a ses idéaux et ne comprends pas toutes ces règles qui sévissent dans cette partie du continent. J’ai envie de vous parler de lui plus en profondeur, mais en même temps non, parce que je veux laisser la surprise de la découverte. J’ai trouvé qu’il sortait des stéréotypes des garçons que l’on peut croiser dans les romans. Il a ses forces et ses faiblesses, mais ce sont deux traits de caractère qui le rendent si attachant.

Concernant l’intrigue, je dois dire qu’elle est très surprenante. Même si on se doute de certaines choses, l’auteure arrive à nous surprendre avec d’autres bouleversements, qui font mal au cœur. Et ce premier tome, au-delà de la fiction, permet aussi de se poser énormément de question sur notre qualité de vie actuelle. Et si, du jour au lendemain, tout explosait et que le gouvernement décidait d’instaurer des règles qu’il ne faudrait pas outrepasser, que se passerait-il ? Les gens se lèveraient, ou leur feraient-ils confiance ?

Et lorsqu’on arrive à la fin, certes on la sent venir, mais on est aussi dans le déni le plus complet. On ne veut pas, alors on se dit que non, l’auteure n’a pas été aussi sadique que ça, qu’elle a trouvé une solution. Message à moi-même pour mes prochaines lectures : ne jamais faire confiance à un auteur, jamais… Je n’ai pas été jusqu’à pleurer (miracle !), mais tout de même, j’ai eu l’estomac noué et le cœur brisé, ce qui veut aussi dire que Carole Cerruti a réussi son pari avec moi.

En résumé, un premier tome qui m’a embarquée dans cet univers bien mené et assez complexe quand on y pense. Les personnages principaux sont terriblement attachants, et la vie qu’ils ont n’est pas des plus simples. La plume de l’auteure est aussi le gros point fort de ce roman : elle est incisive, prenante et douce à la fois. Je recommande donc chaudement ce premier tome, et moi j’attends impatiemment la suite !

Justine P.


N'oublie pas mon petit soulier
N'oublie pas mon petit soulier
par Gabriel Katz
Edition : Poche
Prix : EUR 19,00

4.0 étoiles sur 5 Un thriller humoristique qui fait du bien au moral !, 19 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : N'oublie pas mon petit soulier (Poche)
[...]

Encore dans mon moment « lectures détentes », j'ai décidé de sortir ce livre de ma PAL, qui n'y est pas depuis longtemps. J'avais entendu de très bons retours, et il me faisait envie depuis longtemps (et pis en plus, j'ai un dragon de noël, dessus!). Et je dois dire que j'ai passé un très bon moment de lecture et Benjamin a un sacré karma de m**** ! J'ai beaucoup ri, et c'était ce dont j'avais besoin !

Benjamin est un acteur qui n'arrive pas à décrocher de rôles, et donc qui n'a pas assez d'argent pour payer son loyer. Quand on lui propose de faire le père Noël à la période des fêtes, il accepte, mais sans grande conviction. Ce sera juste un dur moment à passer, en compagnie de garnement qu'il n'apprécie pas plus que cela. Mais il ne pensait pas que ce job lui ferait croiser le regard de Victoire, une belle jeune femme dont il tombe immédiatement sous le charme. Ce qu'il ne savait pas non plus en s'approchant d'elle, c'était qu'elle était mariée à un mafieux albanais, non, que dis-je, LE mafieux albanais ! Dès lors, sa vie bascule et il se retrouve dans un cercle vicieux, dont il va devoir en sortir... vivant ou mort.

J'ai été transportée dans ce roman dès les premières pages. On sent que ce livre est bourré d'humour et de sarcasme et que Benjamin s'est fichu dans une panade pas possible. Et c'est cela qu'on aime, parce que justement on veut savoir comment il va s'en sortir, et si cette rencontre fortuite peut mener à quelque chose. Benjamin est un peu le personnage badass que tout le monde prend en pitié. Il prend les choses comme elles viennent, joue de sarcasme et surtout, ne se prend pas au sérieux. Il sait – enfin il se doute – qu'il est un acteur raté, ce qui ne l'empêche cependant pas de tenter tous les castings qui se présentent à lui.

Victoire, elle, est aux antipodes de Benjamin. Elle a des sous, est mariée au plus mafieux des hommes, mais a soif de liberté. Elle trouve en Benjamin une sorte d'échappatoire et ne peut s'empêcher de se servir de lui pour s'en sortir. Même s'il n'est qu'un objet pour lui, il n'empêche qu'on ressent une certaine attirance. Malgré tout ce qu'elle montre, elle s'attache à lui, mais ne le montre pas de la bonne manière.

C'est un trhiller vraiment humoristique que nous propose l'auteur, et je ne compte pas le nombre de fois où j'ai gloussé sans m'en empêcher. Benjamin a vraiment un fichu karma, et l'auteur ne cesse de nous le prouver. Sa quête de liberté l'amène même en Thaïlande, où ses problèmes sont loin de s'arranger. Outre le fait que ce soit un thriller, l'auteur nous embarque dans son aventure et nous fait voyager dans un pays inconnu (du moins pour moi). Bon, il est vrai que les lieux qu'il nous présente ne donnent pas forcément envie, mais la plage, le soleil et la chaleur font malgré tout rêver.

Mais outre ces deux personnages, j'avoue que j'ai eu un attachement inattendu pour un autre : Marco. Bourru, violent et qui lance des éclairs dès que Benjamin se rapproche trop de Victoire, j'ai craqué pour sa psychologie et son humeur massacrante. N'allez pas chercher trop loin : j'adore les badboy, et pour moi, il en fait partie ! Mais derrière ce côté garde du corps bourru, se cache quelque chose d'autre, qu'il faut apprendre à décortiquer. Mais surtout, être patient, car il ne se dévoile pas tout de suite.

En résumé, c'est un roman que j'ai pris plaisir à découvrir, avec beaucoup d'humour et de dérision. Les pages se tournent toutes seules, et quand on arrive à la fin, on est déçu d'y être, parce qu'on aurait bien continué encore un peu. Bon, j'avoue que j'ai été frustrée du choix de l'auteur, mais nous n'avons pas voix au chapitre ! Néanmoins, le livre se termine parfaitement, car la dernière phrase m'a beaucoup fait rire et est en quelque sorte un très bon résumé de toutes ces aventures rocambolesques qui vit Benjamin en à peine quelques jours !

Justine P.


L'héritage de tata Lucie
L'héritage de tata Lucie
par Philippe Saimbert
Edition : Poche
Prix : EUR 9,99

4.0 étoiles sur 5 Un bon livre rempli d'humour comme j'aime !, 18 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'héritage de tata Lucie (Poche)
[...]

Ces derniers temps, j'avais besoin de lectures détentes, drôles et sans prise de tête. De ce fait, j'ai jeté mon dévolu sur ce livre, et je dois dire que j'ai beaucoup ri, et que, cette famille, ressemble un peu à la mienne, en moins grognonne. Du coup, j'ai pu m'identifier au personnage principal et passer de très bons moments de lecture.

Tata Lucie est une emm***. Et déjà lorsqu'elle était en vie, ce n'était pas une sainte. Maintenant qu'elle est morte, la famille pensait être débarrassée d'elle, avoir son héritage et ne plus entendre parler d'elle. Mais tata Lucie en a décidé autrement. Sachant que ses neveux et nièces ne la portaient pas dans son cœur, elle a fait un testament dans ce sens. S'ils veulent voir la couleur de l'argent dont elle disposait vivante, ils ont un mois pour trouver une pierre précieuse qu'elle a caché dans sa propriété. Pas un jour de plus. La chasse à la pierre est lancée, ainsi que les divergences d'opinion entre frères et belles-sœurs. Vont-ils mettre la main sur cette pierre ou vont-ils rentrer bredouille ?

Autant le dire, j'ai ri dès les premières pages, en pensant que ma mère serait tout à fait capable de faire exactement comme tata Lucie (je vous rassure, dans notre famille, on s'aime beaucoup!). De ce fait, je me suis de suite attachée à tata Lucie, bien qu'elle soit morte. Son idée de chasse au trésor qui risque de tourner au désastre m'a de suite plu. Et il faut dire que même si elle est retors, elle est aussi très intelligente. Bah oui, elle sait que ses neveux ne l'aiment pas, alors pourquoi faciliter les choses, alors que de là-haut, elle peut encore s'amuser un peu ?

Voici donc la famille partie pour trouver une pierre, à l'aide d'énigmes disséminées un peu partout sur la propriété. Et on peut dire que les neveux n'apprécient pas du tout ce jeu, qui se change rapidement en corvée. Mais la somme qu'il y a au bout est assez tentante pour faire son maximum. Le récit est à la première personne, et nous suivons Joseph, l'un des adolescents de la famille. En plus de cette chasse au trésor, l'auteur fait part aussi de l'adolescence et tout ce qu'elle comporte. Les questionnements affluent, et on se rend vite compte que Jo est encore un garçon dans sa tête. Mais lorsqu'il va retrouver sa cousine, il se rendra compte qu'il faut lui aussi qu'il grandisse. Mais la vie d'adulte ne lui plaît pas, surtout quand il voit sa famille se déchirer pour un simple héritage.

J'avoue que j'avais un peu peur de commencer ce roman, car je ne savais pas vraiment où j'allais avec cette lecture. Et il se trouve que j'ai arrêté de compter mes gloussements et mes rires, en comprenant que ça durerait tout le long du livre, à chaque page. L'auteur a vraiment beaucoup d'humour, et ça fait fichtrement du bien ! Et puis, il faut dire que la famille est quand même spéciale... Les frères sont tous hyper grognons et n'y mettent pas vraiment du leur pour arranger la situation. Ils s'énervent pour un rien, et nous lecteurs, on adore ça malgré tout.

Les belles-sœurs sont là pour atténuer un peu la chose, et rendre l'ambiance plus joviale. Quoique, certaines d'entre elles sont tout de même des cas, il faut le dire ! Dans cette chasse, tous les coups bas sont permis, et même s'ils se mettent à plusieurs pour déchiffrer les énigmes, il n'empêche qu'au bout du compte, ils comptent bien être les premiers à trouver cette fichue pierre et être les seuls à toucher le magot. Mais tata Lucie est retors... très, très retors. Elle a de la suite dans les idées, et pas qu'un peu ! La fin m'a vraiment fait rire, et là j'ai compris que tata Lucie, en plus d'être intelligente, était aussi très taquine, et devait bien rire là où elle était !

En résumé, un bon petit livre sans prétention, et qui fait du bien au moral. Comme quoi, les héritages dans les familles ne sont jamais bons, et apportent des litiges un peu bêtes. Les gens peuvent devenir méchants quand il y a de l'argent derrière, et peuvent faire n'importe quoi pour être les premiers à le découvrir. Ce livre est une sorte de message, mais tourné vers l'humour. C'est un roman que je conseille à tous, à toute période de l'année, rien que pour rire une bonne fois pour toutes !

Justine P.


Le Jarwal
Le Jarwal
Prix : EUR 4,99

4.0 étoiles sur 5 Un bon roman, 18 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Jarwal (Format Kindle)
[...]

Ce qui m'a intriguée avec ce livre, c'est tout d'abord la couverture que je trouve magnifique ! Second point, bah la maison d'édition... Je savais d'avance qu'ils allaient me proposer une nouvelle histoire intéressante et intrigante. Et dernier point, c'est peut-être bête, mais le livre sortait le jour de l'anniversaire de ma mère, donc... Et je dois dire que j'ai passé de bons moments de lecture, même si je ne m'attendais pas à ça.

Basile est un jeune homme qui vit avec ses parents, dans un petit village. Sa vie pourrait être joyeuse, si son père n'exerçait pas le métier de bourreau, exécuteur. Ce métier très mal vu par tout à chacun, une fois la personne morte. Mais un métier applaudi dès qu'une sorcière est découverte. Un gros paradoxe que Basile a du mal à digérer. Et encore plus quand son père fait de lui son apprenti. Il ne veut pas devenir comme lui, être détesté de tous et donner la mort à des innocents. D'autant plus qu'il a la particularité de ressentir les émotions des gens, ce qui ne l'aide pas à se rapprocher des autres. Néanmoins, il ne le dit à personne, de peur d'être encore plus détesté, et vu comme un sorcier.

Mais le jour où son don est découvert, il est contraint de fuir sa vie et son village. Il doit trouver son clan, mais surtout essayer de maîtriser cette trop grande empathie qui vit en lui. À moins qu'il décide de jouer de ses dons et de les exploiter en dominant les autre et en manipulant leurs émotions... Après tout, ce serait une certaine vengeance pour tout ce qu'il a vécu, non ?

C'est une histoire qui a su me tenir en haleine jusqu'au bout, bien que je ne me sois pas autant attaché à Basile que je ne le pensais. Évidemment, il est touchant par ce qu'il vit, mais, je ne sais pas... il manquait un petit quelque chose pour que je ressente de l'empathie pour lui. Néanmoins, j'ai trouvé l'intrigue très bien menée et surprenante par des moments, surtout vers la fin, lorsqu'on a enfin les réponses aux questions... et pas forcément celles auxquelles on s'attendait.

Le roman est fait de telle sorte qu'il y a peu de temps mort. Il n'y a pas grandement d'action, mais le côté psychologique pallie très bien à cette absence. Basile se pose énormément de questions, d'autant plus qu'il va faire une rencontre assez particulière, qui va lui faire voir les choses d'une autre manière. D'ailleurs, cette rencontre, enfin ce personnage, je l'ai adoré. Il est sarcastique, drôle et têtu, ce qui ajoute un plus au récit. Je ne m'attendais pas du tout à ce personnage, et pourtant, il devient indispensable au fil des pages.

Basile va aussi rencontrer le petit Amaury, un jeune garçon qui n'a pas la langue dans sa poche et qui n'hésite pas à dire les choses, surtout celles qui font mal. C'est l'innocence d'un enfant. Bien qu'il soit intelligent et qu'il ait sans doute grandi plus vite que son âge, il reste un enfant et ne se rend pas forcément compte de la portée de ses mots. Il est vrai qu'il est agaçant à certains moments, mais on ne peut s'empêcher d'avoir un certain attachement pour lui par la suite.

Ce que j'ai aussi beaucoup apprécié dans ce roman, c'est qu'en plus d'être plongée dans une époque que j'adore suivre, l'auteure nous explique sans en faire trop, les quelques termes qui nous sont inconnus. On sent qu'elle a fait des recherches et c'est vraiment appréciable !

En résumé, c'est un roman qui m'a surprise avec les révélations de la fin, des personnages bien différents mais qui au final ont un même but, et une quête personnelle très bien menée. Basile est un personnage fort malgré tout ce qu'il a vécu, même si parfois, il ne prend pas les bonnes décisions. On le voit grandir au fur et à mesure, en compagnie de gens qui vont lui faire confiance. On se rend vite compte que le thème de bourreau, n'est pas le principal de l'intrigue, et j'ai adoré que l'auteure nous cache la vraie, pour avoir des surprises. Un roman que je conseille donc à tout le monde !

Justine P.


A Deux Pas de Chez Toi
A Deux Pas de Chez Toi
par Adeline Dias
Edition : Broché
Prix : EUR 12,90

4.0 étoiles sur 5 Une lecture rafraichissante, 14 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Deux Pas de Chez Toi (Broché)
[...]

Cela faisait un moment que cette romance d'Adeline Dias me tentait. En effet, avant d'être éditée, l'auteure avait décidé de la laisser en lecture gratuite sur internet, mais je n'avais pas eu le temps de le lire. Ce qui est à présent chose faite, et je peux vous dire que j'ai passé un très bon moment de lecture. C'est un court roman qui détend, et qui en plus, a pour personnage principal, un chat !

Anaïs et Ludovic sont voisins. Tout pourrait être plus simple, s'ils n'étaient pas tous les deux attirés l'un par l'autre. Et si en plus Prince, le chat d'Anaïs, n'avait pas décidé de les rapprocher, à l'aide de de façons assez cocasses. Mais les aléas de la vie ne sont jamais simples, et les les caractères des Humains ne sont jamais faciles à comprendre. Néanmoins, Prince est têtu et déterminé à réussir à les mettre en couple. Alors, qui des humains ou du chat va gagner ?

Autant dire que ce qui m'a le plus attirée, c'est fait que l'un des personnages principaux est un chat ! Bah oui, c'est vraiment pas banal de trouver des romans, et encore moins des romances, avec un chat qui essaye de mettre en couple sa maîtresse et son voisin ! Mais ça ne s'arrête pas là. Parce qu'on pourrait très bien avoir un chat malin, qui fait des bêtises pour rapprocher les deux humains et s'arrêter là. Mais non... Parce qu'il nous parle, il nous dit ce qu'il ressent, il est drôle, attractif, mais surtout, il ne comprend pas le cerveau humain, ce qui donne souvent des moments très drôles. Grâce à Prince, on comprend un peu mieux les chats (oui, parce que complètement, c'est pas possible, vu leur fourberie!).

Concernant les Humains, j'ai beaucoup aimé le fait que l'auteure décide d'avoir les deux points de vue, car cela permet de mieux les connaître et de s'attacher à eux. Bon, il est vrai que Ludovic peut avoir des accès de colère, quand il découvre des choses qui ne lui plaisent pas. En plus de cela, il s'attache vraiment beaucoup à Anaïs, ce qui ne lui ressemble absolument pas. Il n'est pas du genre à tomber amoureux, plus à passer du bon temps et c'est tout. Et pourtant, le charme opère avec sa jeune voisine très attirante et au caractère bien trempé...

Car oui, Anaïs n'est pas le genre de filles à se laisser faire, bien au contraire. Elle dit ce qu'elle pense, fait ce qu'elle veut, dans la limite du raisonnable, bien sûr, et n'hésite pas à remettre à sa place Ludovic quand il dépasse les bornes (et il les dépasse quand même pas mal, à certains moments!). Je me suis vraiment attachée à eux deux, car ils ont beau avoir un parcours différent, cette relation qui naît entre eux les fait grandir. Anaïs a vécu un drame dans sa vie, qu'elle tâche d'oublier en essayant de se reconstruire. Quant à Ludovic, son métier lui sourit, et il est un vrai coureur de jupons.

Mais je pense que Prince reste mon coup de cœur personnage. Il m'a énormément fait rire, car l'auteure parvient avec justesse à décrire ce qui peut se passer dans la tête d'un chat. Et honnêtement, en ayant eu un plus jeune, je peux vous dire que je retrouve exactement les mêmes mimiques, les mêmes gestes, les mêmes regard dédaigneux, les mêmes colères. Bref, un comportement d'un chat, quoi ! On sent vraiment le vécu de l'auteure, et c'est cela qui rend le roman encore plus réaliste !

En résumé, c'est une bonne petite romance, accompagnée d'un chat assez retors quand il le décide, et d'un couple d'Humains qui apprend peu à peu à se connaître. Évidemment, comme dan tout couple, des tensions vont venir le mettre à mal, mais Prince guette toujours dans un coin, avec des idées plus farfelues les unes que les autres pour les réunir de nouveau ! Un petit roman que je conseille vivement, pour passer de très bons moments de lecture !

* Je remercie Anyway pour leur confiance ! *

Justine P.


Sword Art Online, Tome 4 : Mother's Rosario
Sword Art Online, Tome 4 : Mother's Rosario
par Reki Kawahara
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Lecture proche du coup de coeur !, 11 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sword Art Online, Tome 4 : Mother's Rosario (Broché)
[...]
RISQUE DE SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS !

J'avais hâte, hâte, hâte de lire ce tome 4 ! Même si j'ai été moins prise par le tome 3, du fait que la magie manquait, il n'empêche que c'est une série que j'aime énormément. Alors quand on m'a prévenue que je risquais de sûrement pleurer avec ce tome-ci, j'avais un peu peur de savoir ce qui allait se passer. Il est passé tout proche du coup de cœur, car les nouvelles m'ont moins prise dans l'histoire que l'histoire en elle-même. Ce qui n'empêche que j'attends la suite avec impatience ! (Janvier 2017... Tristesse).

Malgré tous les obstacles qui se sont présentés à lui et la force qu'il a acquis dans toutes ces aventures, il perd à un combat, face au joueur, nommé « l'épée absolue ». Intriguée par cette défaite, Asuna décide à son tour d'essayer de battre ce joueur inconnu mais très fort, qui se révèle être une jeune fille, du nom de Yuuki. Après avoir fait connaissance avec les membres de la guilde « Sleeping Knights », elle décide de s'allier à eux afin de les aider à terminer une quête. Mais très vite, elle va se rendre compte que bien qu'ils soient tous très attachés les uns aux autres, ils lui cachent un terrible secret, qui la marquera à vie.

J'étais ravie à l'idée que ce tome-ci soit centré sur Asuna. Pas que je n'aime pas Kirito, bien au contraire, mais avoir le point de vue d'Asuna, pouvait apporter un plus à cette histoire déjà géniale. Et je ne me suis pas trompée. Avec Asuna, on a le côté douceur de la femme. Elle est aussi plus réfléchie, et ne rentre pas dans le tas avant de connaître les tenants et aboutissants de l'histoire. On a aussi le point de vue féminin dans un jeu de rôle, ce qui est vraiment très intéressant. De ce fait, Kirito est devenu très secondaire, et on le voit peu. Il m'a un peu manqué, étant habituée à être dans sa tête, mais je dois dire que j'ai beaucoup apprécié en savoir plus sur Asuna et ce qu'elle pensait exactement de ce côté virtuel.

En plus de cela, on apprend à la connaître dans sa vie de tous les jours, qui est loin d'être simple. Sa mère est quelqu'un de très dur, qui, en voulant le bonheur de sa fille et une vie rentable pour elle, ne se rend pas compte qu'elle peut être très dure. Elle sont constamment en contradiction. Asuna, elle, veut être auprès de Kirito, elle est amoureuse de lui, mais pour sa mère, sa voie est déjà tout tracée. Elle lui a trouvé un bon parti, veut qu'elle fasse des études à la hauteur de son intelligence, et n'est pas d'accord qu'elle se transfère dans ce jeu qui l'a retenue prisonnière pendant deux ans.

Mais si Asuna est aussi butée que sa mère, aux côtés de Yuuki et sa guilde, elle va en apprendre énormément sur elle et sa façon d'être. Elle va se remettre en question, essayer de mieux connaître le point de vue de sa mère. Elle n'ira pas non plus la comprendre du premier coup, mais elle va entrevoir de nouvelles possibilités pour son avenir.

Quant à Yuuki, je me suis attachée à elle dès le départ. Ne sachant pas qui elle était, on apprend à la connaître au fur et à mesure. Elle est toujours joviale, de bonne humeur et exubérante. Mais derrière toute cette joie de vivre, se cache en réalité un secret difficile à accepter et avouer. L'auteur nous tient en haleine jusque les dernières pages, et j'avoue que je m'étais fait plein d'idées mais pas celle-ci ! Quand la fin arrive, on ne peut s'empêcher de l'aimer encore plus, d'être triste et de pleurer. Ofelbe avait raison : je n'ai pas su retenir mes larmes... (Guillaume, la prochaine fois je te croirai, promis!).

Concernant les nouvelles, la première je la connaissais déjà, étant donné que j'ai commencé l'animé il y a quelques mois. De ce fait, je connaissais déjà la fin et la trame, ce qui m'a un peu enlevé le plaisir de découvrir. Pour la seconde, j'ai adoré leur quête, qui parle d'Excalibur. J'ai aimé comment l'auteur avait amené les choses, et je n'aurais pas dit non pour un peu plus de pages ! Pour la troisième, je n'ai pas tant que ça accroché, car, encore une fois, c'était un petit retour en arrière, sur le début du premier jeu, où les joueurs se retrouvaient enfermés.

En résumé, l'intrigue principale de l'histoire de ce tome 4 m'a tenue en haleine, m'a fait sourire et pleurer. Les personnages sont vraiment attachants, Asuna se découvre de plus en plus, et être dans sa tête permet de savoir ce qu'elle pense réellement, et d'en apprendre plu sur sa vie réelle. Yuuki est une jeune fille terriblement attachante, pleine de joie de vivre, et qui la communique dès qu'elle le peut. En somme, un quatrième tome qui passe proche du coup de cœur, et que je vous recommande chaudement ! Un tome 5 que j'attends avec grande impatience !

* Je remercie Ofelbe et Guillaume pour leur confiance ! *

Justine P.


2. Did I Mention I Need You ? (D.I.M.I.N.Y)
2. Did I Mention I Need You ? (D.I.M.I.N.Y)
par Estelle MASKAME
Edition : Broché
Prix : EUR 16,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup de coeur !, 11 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : 2. Did I Mention I Need You ? (D.I.M.I.N.Y) (Broché)
[...]

RISQUE DE SPOILERS DU PREMIER TOME !

Il me tardait vraiment de lire cette suite, même s'il est vrai que le premier tome, c'était surtout sexe, drogue et alcool. Mais j'avais un petit espoir que ça évolue, et puis bon, je m'étais très attachée aux deux personnages principaux. Alors, verdict ? Un coup de cœur pour ce second tome ! Je l'ai dévoré en une soirée, et vraiment, j'ai tout simplement adoré.

Cela fait un an qu'Eden n'a pas vu Tyler, son demi-frère, mais aussi celui qu'elle aime en secret. En couple depuis un an et demi, elle a dû oublier son amour pour Tyler, pour le bien de tous. Mais voilà, c'est toujours plus facile à dire qu'à faire. D'autant plus que pour les vacances d'été, elle va le voir pendant 6 semaines. Va-t-elle retomber dans ses bras ? Et lui, est-il toujours amoureux d'elle ou l'a-t-il remplacée avec une autre ? Elle arrive à New-York, pleine de questions et d'attentes. Va-t-elle avoir ses réponses ? Sera-t-elle déçue ou encore plus perdue ?

Autant vous dire : avec ce second tome, je n'attendais qu'une chose : le baiser de retrouvailles. Bah oui, j'ai un cœur shamallow, et ils sont tellement mignons... Eh bien sachez que j'ai dû ronger mon frein et attendre, attendre, attendre... Ma patience a été mise à rude épreuve, mais je peux vous dire que le reste de l'intrigue a su me tenir en haleine. J'ai trouvé Eden et Tyler évolués. Ils sont loin d'être les ados que l'on a appris à connaître dans le premier tome. Ils ont grandi, ils ont vécu, ont eu des déceptions, des joies. Ils ont pris plus d'assurance, mais quand ils sont tous les deux, on a l'impression de voir des enfants timides, et c'est terriblement mignon. Avec cette suite, ils ont réussi à me toucher. Et bien qu'Eden soit en couple en arrivant chez Tyler, on ne peut pas lui en vouloir d'être encore amoureuse de son demi-frère et de vouloir plus de lui.

Car oui, certes, elle est prête à tromper son copain, mais on n'oublie jamais vraiment son premier amour. C'est plus fort que nous, c'est dans le sang, dans l'esprit, et ça ne part réellement jamais. Alors lorsque l'on passe 6 semaines avec son premier amour, il est évident que les sentiments reviennent et se décuplent. Et c'est bien ce qu'il se passe. Nous avons des passages remplis de tendresse, de doute, de colère, de joie, de rapprochement. Tout ce qui fait une bonne romance, je dirai.

Et Tyler m'a agréablement surprise. Comme je vous le disais, il a évolué. Beaucoup. Il est loin le garçon insupportable du premier tome. Ici, il a pris de l'âge, il a aussi son indépendance, doit se débrouiller seul, et surtout, est sorti de tous ses soucis d'alcool et de drogue. C'est devenu un homme qui assume qui il est et d'où il vient. Je me suis énormément attachée à son nouveau caractère, et quand il était triste, j'avais immédiatement envie de le prendre dans mes bras et de lui dire que tout se passerait bien.

Mais évidemment, comme dans toute romance, tout ne peut pas être rose, ce serait trop beau, sinon. Un événement va venir tout bouleverser, une fois qu'Eden et Tyler auront pris leur décision. Cet événement va tout changer, tout va s'écrouler, et ils seront seuls (ou pas...) pour remonter la pente et assumer leur amour.

Quant à la fin... Mon Dieu, j'étais tellement dégoûtée et triste ! Oui, j'ai pleuré, évidemment. C'est tellement... En fait, non, connaissant le tempérament de Tyler, cela paraît logique, mais nous, lecteurs, ne voulons pas que ça se passe ainsi, et pourtant... La fin est tellement horrible, que je regrette de ne pas avoir le tome 3 sous la main !

En résumé, un tome 2 coup de cœur, avec Eden et Tyler qui grandissent et évoluent par rapport au 1. Ils deviennent plus adultes, et les choix qui vont avec. Leurs retrouvailles sont tout d'abord douces et peureuses, et ensuite... Ensuite je vous laisse découvrir par vous-mêmes ! Le tempérament de Tyler évolue lui aussi, il est devenu un homme, et ça se ressent ! Il me tarde vraiment de lire le dernier tome, vu la fin horrible que nous montre l'auteure !

* Je remercie Marie et PKJ pour leur confiance ! *

Justine P.


DanMachi - La légende des Familias, Tome 1 :
DanMachi - La légende des Familias, Tome 1 :
par Fujino Omori
Edition : Broché
Prix : EUR 12,99

5.0 étoiles sur 5 Un très bon premier tome !, 11 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : DanMachi - La légende des Familias, Tome 1 : (Broché)
[...]

La toute première fois que la maison d'édition a présenté cette nouvelle série, j'ai su qu'il me le fallait. Quand ça parle de Dieux et de Déesses (vous finissez par le savoir), je suis la première à me jeter dessus. Et je dois dire que je ne regrette absolument pas cette lecture, qui m'a énormément plu ! En plus, avouez, la couverture est juste magnifique !

Ici, nous suivons Bell, qui vient d'arriver dans la cité-labyrinthe d'Orario. La légende veut que chaque personne qui s'aventure dans son dédale sous-terrain, soit béni par les déités sous forme de pouvoir, de fortune et... de filles. Entendant cette rumeur, Bell souhaite par-dessus tout faire la rencontre de belles filles, et pourquoi pas plus. Lors d'un de ses combats, il est sauvé de justesse par Aiz Wallenstein, une épéiste hors pair. Dès lors, le jeune garçon se met en tête d'en apprendre plus sur elle, mais surtout, d'arriver à son niveau. Bonne ou mauvaise idée ? Seul le Destin lui donnera la réponse... et bien plus vite qu'il ne le pense !

J'ai accroché avec cette histoire dès les premières pages. Pourquoi ? Tout simplement pour l'humour qui se trouve dans les premières lignes. Bell est déterminé à parvenir à ce qu'il veut, sauf qu'il est aussi très naïf, casse-cou et se met très rapidement dans des situations cocasses. Il m'a beaucoup fait rire au début, avec son innocence, autant par son âge, que par ce qu'il va devoir endurer pour monter en niveaux et battre des bêtes de plus en plus féroces.

Il fait aussi partie d'une guilde qui compte... deux membres. Lui et la déesse qui l'a crée. Autant dire qu'ils sont peu, mais ce qui fait aussi naître entre eux une vraie amitié, un vrai soutien, et une relation durable. Sa déesse (dont je ne dévoilerai pas le nom pour ne pas gâcher la surprise) est très jeune, et donc aussi un peu inconstante. Elle est joyeuse (un peu trop) pendant un temps, puis d'un seul coup, pousse une colère ou fait la tête. Il est vrai qu'à certains moments, ses changements d'humeur m'ont un peu agacée, mais ce que j'ai véritablement apprécié chez elle, c'est qu'elle protège et défend contre vents et marrées Bell, pour qui elle ressent un sentiment profond d'affection.

Mais je dois dire que ce qui m'a le plus plus et surprise, c'était la façon dont l'auteur s’imprégnait des mythes et légendes des dieux. Ici, vous ne retrouverez pas les dieux que vous connaissez, comme ils sont dépeints dans les livres ou films, mais bien d'une manière différente. Laquelle ? Eh bien, je vais garder la surprise, non ? Sachez juste qu'il y a beaucoup d'humour, mais aussi des tensions entre eux qui offrent des passages vraiment plaisants à lire.

Concernant l'intrigue, il est vrai qu'au début, il n'y a pas énormément d'action, car on en apprend un peu plus sur cette ville, ce pays et ses légendes. Et je dois dire que c'était vraiment très intéressant ! Je n'ai pas du tout senti de moments mous, où l'intrigue avait des bas. Bien au contraire, j'ai complètement dévoré ce roman, et je suis très, très pressée de lire la suite ! Oui, on peut dire que ce premier opus est passé proche du coup de cœur !

Une fois les explications passées, l'intrigue se met en place et on est encore plus pris dans notre lecture. Le suspense, l'angoisse et les questions naissent petit à petit, et plus on s'approche de la fin, moins on a envie de terminer. Et quand on y arrive, on est frustrés. Pas parce qu'on reste sur notre faim, mais plutôt parce que la suite n'est pas sous nos mains.

En résumé, un roman que j'ai dévoré de bout en bout, et dont je ressors frustrée de ne pas avoir la suite. Bell est un personnage auquel on s'attache dès le départ, de par son humour, son innocence, mais aussi son envie de prouver qu'il peut y arriver, par n'importe quel moyens. Mais ce que j'ai le plus aimé dans ce premier tome, c'est le fait que l'auteur ait pris le risque de casser complètement le mythe des dieux, et j'avoue avoir adoré ça ! En tout cas, il me tarde vraiment de lire le tome 2, et je prie pour qu'il sorte rapidement !

* Je remercie Guillaume et les éditions Ofelbe pour leur confiance ! *

Justine P.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 16, 2016 7:32 PM MEST


Tahnee Sharn, Déesse de l'Alliance: Arkem, T3
Tahnee Sharn, Déesse de l'Alliance: Arkem, T3
Prix : EUR 4,99

4.0 étoiles sur 5 Un bon avant-dernier tome !, 10 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tahnee Sharn, Déesse de l'Alliance: Arkem, T3 (Format Kindle)
[...]

RISQUE DE SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS !

Il me tardait de lire ce tome 3, car j'avais beaucoup aimé les deux précédents. Et même si j'ai mis un peu de temps à le lire (merci la fatigue), il n'en est pas moins que j'ai apprécié ma lecture. L'ambiance devient de plus en plus sombre, et plus les pages défilent, plus on sent la fin arriver. Plus qu'un tome, et cette série sera terminée et je suis très curieuse de voir comment l'auteure amène cette fin !

Lors des deux tomes précédents, elle était celle qui dispensait la mort, puis qui découvrait la vie. Ici, elle est devenue Tahnee Sharn, celle qui réunit. Accompagnée d'un troupe hétéroclite, elle doit trouver la façon de tuer Raban Siwash, l’Innommable. Mais ce dernier a plus d'un tour dans son sac, et est prêt à tout pour continuer à vivre et disséminer la mort et la peur autour de lui. Tahnee sera mise à rude épreuve, et devra déceler le réel du rêve. Mais se perdra-t-elle en chemin ? Comme si cela ne suffisait pas, son attirance envers le Magicien de Lannilis s'amplifie de jour en jour.

L'évolution de Tahnee Sharn est assez flagrante dans ce troisième opus. En effet, elle prend plus d'assurance (peut-être un peu trop), et devient parfois assez condescendante envers ses compagnons, qui ne se gênent pas pour le lui faire comprendre. Cependant, trop fière pour assumer ce qu'elle est, elle reste sur ses positions, ce qui peut lui causer quelques soucis. Néanmoins, elle est bien accompagnée, et ses nouveaux amis sont là pour la protéger mais aussi la remettre sur le droit chemin.

Sa relation avec Kéo évolue elle aussi. J'ai beaucoup aimé ce lien qui se crée entre eux, parce que j'ai beaucoup ri des situations dans lesquelles ils se mettent. Chacun de leur côté est persuadé que l'autre n'est pas intéressé, et de ce fait, se fait des histoires pour rien. L'auteure a pris la bonne décision de mener à bien cette nouvelle entente, en prenant son temps. Et elle a eu raison. Bien que cela fasse des mois qu'ils se côtoient, chacun de son côté a eu des situations à vivre qui ne se ressemblent pas, mais qui les ont faits grandir d'une manière différente. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que Kéo n'est pas aveuglé par son amour pour Tahnee, il voit aussi ce qu'elle devient, et n'hésite pas à la remettre à sa place, certes avec de dures paroles, mais qui la feront réfléchir dans le futur...

Car il ne faut pas croire qu'elle se remet immédiatement en question. Elle est butée, têtue, et se fait trop d'idées pour voir la vérité en face. Pour elle, si elle n'était pas là, personne ne survivrait et surtout, personne ne viendrait à bout de l’Innommable. Elle est en quelque sorte la sauveuse, et pour cela, prend un peu la grosse tête, ce qui agace profondément Kéo, que je comprends parfaitement. Même si elle est amoureuse de lui, elle se refuse catégoriquement à le lui dire pour une raison simple... que je vous laisserai découvrir par vous-même, sinon, ça gâche la surprise !

Quant à l'intrigue en elle-même, j'ai trouvé qu'elle pouvait être très addictive à des moments, ce qui faisait qu'il était difficile de lâcher le livre. Tout s'enchaîne, les révélations débarquent pour nous laisser étonnés. Bien qu'une certaine révélation paraissait logique au vu de ce qu'on découvrait peu à peu, on ne peut s'empêcher d'être tout de même surpris lorsqu'elle arrive ! Mais rassurez-vous, tout n'est pas dévoilé dans ce troisième opus, non, l'auteure garde la surprise finale pour le dernier tome, pour nous laisser un peu sur notre faim au dernier chapitre.

En résumé, un troisième tome qui m'a beaucoup plu. Tout est plus sombre, les personnages évoluent, grandissent, ne prennent pas toujours les bonnes décisions, et les conséquences de ces actes arrivent très vite. Tahnee Sharn a pris un peu trop d'assurance, ce qui lui vaut quelques désagréments. Quant à Kéo, il est un peu perdu avec ses sentiments et finira par apprendre quelque chose sur un pan de sa vie, qui risquerait de changer beaucoup de choses... Il me tarde de lire le dernier tome, ce qui ne saurait tarder !

Justine P.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20