undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de catfancine > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par catfancine
Classement des meilleurs critiques: 1.888
Votes utiles : 342

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
catfancine

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Una grande famiglia Stagione 01 [Import anglais]
Una grande famiglia Stagione 01 [Import anglais]
DVD ~ Stefania Sandrelli
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 21,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Quand les plus grands secrets se cachent au sein de votre famille..., 3 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Una grande famiglia Stagione 01 [Import anglais] (DVD)
Eleonora et Ernesto forment un couple très uni et comblé par la vie. Ils ont 5 enfants déjà adultes tous très différents, mais qu'ils adorent : l'ainé Edoardo qui gère l'entreprise familiale suite aux problèmes de santé de son père, est marié à Chiara avec qui il a deux enfants, la seconde Laura (avocate) très croyante et pratiquante élève seule son fils Niccolo depuis que son mari l'a quittée pour une autre femme. Le troisième est Raoul qui anime les journées d'enfants handicapés et qui vit depuis 8 ans avec Martina qui ne comprend pas son entêtement à refuser le mariage, ensuite Nicoletta l'éternelle étudiante qui sort avec un de ses professeurs marié, et enfin le petit dernier Stefano qui collectionne les conquêtes féminines.

Au milieu de tout cet imbroglio, voilà qu'arrive le seul événement qui réussit à réunir une fois par année la famille au complet : l'anniversaire d'Ernesto. Tout le monde arrive gentiment dans la maison familiale, sauf Edoardo qui est en retard et que tout le monde attend. Pour aller plus vite, il décide de rentrer en avion. Malheureusement les conditions météo s'avèrent changer rapidement et c'est au milieu d'orages qu'Edoardo appelle sa femme qui met le téléphone sur haut parleur. On entend un appel au secours, un hurlement, un grand bruit et plus rien. La famille, horrifiée et choquée se précipite chez la Police. Tout le périmètre est fouillé et si on retrouve la carcasse de l'avion dans le lac, on ne retrouve pas Edoardo. Après des jours et même des semaines de recherches infructueuses, sans aucun signe de vie, commence le douloureux travail du deuil pour tous.

Mais voilà que coup de théâtre, on découvre que les finances de l'entreprise familiale ont été complètement truquées et qu'il manque 20 milllions d'euro ! C'est la faillite assurée pour l'entreprise qui était solide depuis 30 ans et dont plusieurs générations se sont occupés. Quel scandale ! Edoardo qui avait toujours été le fils prodigue, modèle de la famille et digne successeur de son père semble être un escroc de premier ordre, un voleur et un mari infidèle en plus, alors que Chiara avait quitté Raoul 20 ans auparavant pour lui. Si la famille est complètement abasourdie, la mère refuse d'y croire et pense qu'il doit y avoir autre chose derrière tout ça. Quant au père, il est tellement déçu et blessé qu'il en veut à son fils et s'en veut à lui même de n'avoir rien vu. Mais voilà que Tino, le fils de Chiara et d'Edoardo qui n'a que 7 ans, prétend que son père est vivant, puisqu'il lui parle quotidiennement au téléphone, d'où l'inquiétude de la famille au sujet du petit.

C'est au travers de flashbacks du personnage d'Edoardo jamais présent dans la série et pourtant omniprésent que se joue le plus étrange des mystères. On commence à se faire des idées tellement contradictoires, qu'on se transforme en détective et qu'on veut la réponse ! 6 épisodes vraiment passionnants. Chaque personnage va évoluer et radicalement changer. Chaque histoire est belle et tout le monde peut s'identifier à un personnage. D'ailleurs tous les personnages sont très bien construits et on se surprend à vouloir faire partie de cette famille qu'on apprend à aimer de plus en plus. Entre rires, larmes, amour et mystères, vous aurez la combinaison parfaite pour passer une bonne soirée.

Je vous conseille donc de vous installer confortablement devant votre TV, car croyez-moi vous n'êtes pas prêt d'en bouger !

PS : Pour les fans de Game of thrones, vous retrouverez Rosabell Laurenti Sellers (Tyene Sand) dans cette série sous les traits de Valentina, fille d'Edoardo et de Chiara.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire | Permalien


Poldark [Import anglais]
Poldark [Import anglais]
Prix : EUR 24,06

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A ne rater sous aucun prétexte !, 11 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Poldark [Import anglais] (DVD)
La BBC ayant été soucieuse de trouver un digne remplaçant pour Downton Abbey qui touche à sa fin, nous propose une autre adaptation d'un classique anglais qui est en fait une série de livres de Winston Graham qui avait été adapté avec succès pour la TV il y a plus de 20 ans !

Et au vu des résultats tant en terme d'audiences que des éloges médiatiques en général, force est de constater que le succès de cette série de 8 épisodes d'environ 60 minutes chacun est amplement mérité ! Une saison 2 a été confirmée et est déjà en chantier.

Tout commence quand Ross Poldark rentre d'Amérique après plusieurs années où il vient de combattre pour la Guerre d'Indépendance. Si c'est un Poldark qui revient dans sa Cornouailles natale avec de profondes blessures, son visage entre autre paré d'une sacrée cicatrice, il revient aussi avec l'espoir qui l'a maintenu en vie : revoir son Elizabeth pour enfin l'épouser et embrasser son père dont il n'a curieusement plus de nouvelles. Or, se précipitant directement chez son oncle, il apprend stupéfait que tout le monde l'a cru mort depuis longtemps et qu'Elizabeth est maintenant fiancée à son cousin Francis Poldark. Si le coup est déjà très dur, il apprend de surcroît que son père est mort désespéré et que chez lui tout tombe en ruine. Il a donc tout perdu. Tout le monde le pousse à s'en aller tenter sa fortune ailleurs, mais Poldark est tenace : il refuse de quitter sa terre natale et son domaine dont il se jure de restaurer sa splendeur passé afin que son nom retrouve son prestige d'autrefois.

Après nous avoir interprété un vampire dans la série Being human, le nain Kili dans le hobbit et le loup-garou Luke dans Mortal instruments, Aidan Turner, cet irlandais éclectique, semble pouvoir décidément tout interpréter puisqu'il nous joue un personnage non plus surnaturel, mais aventurier courageux qui refuse la défaite. Eleanor Tomlinson qui nous interprète Demelza, la femme de Ross, simple servante à ses débuts et méprisée du fait de son statut social, mais qui va en imposer à plus d'un par son courage et sa transformation tout au long des épisodes est l'autre excellente interprétation de la série. Elle est d'ailleurs nommée aux Bafta Award pour ce rôle de même que Heidi Reed l'interprète d'Elizabeth est elle aussi nommée aux Bafta Award pour un second rôle dans cette série.

Que dire de cette série alors qu'elle nous passionne de bout en bout jusqu'à la fin du 8ème épisode. Et dire qu'il va falloir attendre toute une année pour découvrir la suite...Argh !!!! En attendant jetez-vous sur cette série qui touchera autant le public masculin que féminin par un mélange d'aventures et de romance. Quant à la musique et aux paysages époustouflants, moi ils m'ont fait voyager. Addiction garantie !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire | Permalien


Les larmes rouges, Tome 3 : Quintessence
Les larmes rouges, Tome 3 : Quintessence
par Georgia Caldera
Edition : Broché
Prix : EUR 14,50

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déçue..., 11 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les larmes rouges, Tome 3 : Quintessence (Broché)
par l'intrigue qui ne mène nulle part sinon à un happy end pour tous que j'ai trouvé un peu trop facile au vu de ce qu'on attendait depuis le 1er tome.

En revanche, la plume de Geogia Caldera est il faut l'admettre, toujours très agréable à lire. Mais le récit en lui-même m'a franchement ennuyée. Quelqu'un a écrit que cette histoire tournait en rond et je suis tout à fait d'accord. Cornélia est un vampire à part entière et tous les deux chapitres elle se nourrit du sang de Henri qui passe d'ailleurs son temps à lui demander si elle va bien, ce qui m'a profondément gonflée vu qu'elle n'est plus humaine ! Tous les 4 chapitres, elle s'évanouit pour terminer par se reposer avec Henri quand ils ne batifolent pas comme des bêtes alors qu'elle est censée être à chaque fois au summum de la fatigue... Bref, j'ai trouvé que l'imagination de Caldera pour ce dernier tome était clairement épuisée et qu'il était temps que ça se termine. Le premier tome était sans conteste mon préféré et mon coup de coeur absolu. J'en attendais peut-être finalement trop des deux suites prévues. Déjà, dans le 2ème qui pourtant était bon, la relation de Cornélia et Henri devenait franchement malsaine à certains égards, mais je me raccrochais à l'espoir que le dernier tome irait clore avec brio la saga et en vaudrait largement le détour.

Là, j'ai vraiment eu l'impression qu'il fallait remplir les 600 pages fixées comme pour les deux autres tomes, alors que seule les 300 dernières pages comptent pour le dénouement de l'intrigue. Quant au dernier chapitre, il aurait pu nous être épargné tellement il fait tâche.

A lire seulement si vous êtes fan absolu de Caldera ou que vous tenez absolument à savoir comment va s'achever les Larmes rouges.


Vampire Academy [Blu-ray]
Vampire Academy [Blu-ray]
DVD ~ Zoey Deutch
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas mal, mais..., 4 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vampire Academy [Blu-ray] (Blu-ray)
Zoey Deutch est bien la seule à tirer son épingle du jeu. L'histoire qui devrait quand même nous intéresser principalement, est censé être celle de la princesse Lissa, dernière des Dragomir et prétendante au trône qui doit faire face à beaucoup de menaces. Malheureusement, l'actrice qui interprète Lissa est barbante et invisible à côté de sa protectrice. Et c'est d'ailleurs grâce à elle seule, si on continue de regarder le film, car c'est elle qui donne du rythme et qui nous surprend. Sa relation ambiguë avec le meilleur combattant et protecteur Dimitri est aussi une trame intéressante, même si malheureusement, il est loin d'être aussi charismatique qu'on le voudrait. Il tient malheureusement plus de l'ours que du combattant agile qu'on s'attend à voir et ses expressions faciales semblent aussi limitées que celles d'une marionnette.

Et malgré des scènes et des dialogues complètement ridicules (entre autre la scène où la princesse s'exprime devant la reine, à titre de revanche et où elle loue les qualités de Rose devant l'école --> complètement à côté et est loin de nous donner envie d'applaudir, tellement c'est navrant) le reste se tient.

Ce que j'ai le plus apprécié, ce sont les touches d'humour que distille Rose tout au long du film qui sont vraiment surprenantes et drôles. Elle va toujours faire quelque chose de spontané et d'inattendu qui est très rafraichissant et qui démontre son caractère bien trempé. Elle ne se rend jamais que ce soit dans l'humour comme dans l'amour et dans l'action.

Quant aux seconds rôle de Gabriel Byrne, qui joue comme un pied dans ce film, et de Joely Richardson, soeur de la regrettée Natasha Richardson femme de Liam Neeson, qui apparaît deux fois dans le film, en reine figurante, on peut se demander à juste titre quelle est l'utilité de son rôle. Elle apparaît dans deux scènes quasiment similaires et c'est tout...

Je n'ai pas lu les romans, donc je ne vais pas me lancer dans une comparaison entre le livre et le film. Mais mis à part les décors de l'école totalement réussis et Zoey Deutch, le reste balance entre le moyennement réussi et le peu convaincant. Il faut dire aussi que la bande annonce n'était pas très alléchante non plus et donnait vraiment l'impression de s'adresser à des ados attardés, avec certaines scènes qui ont d'ailleurs purement et simplement été retirées du film.

Pour donner une chance aux fans de voir un jour le deuxième volet, une collecte de fonds sur 6 mois avait été organisée où chacun pouvait participer afin de réunir 1,5 million en tout. ça n'a même pas généré 300'000 dollars. Pour l'instant, c'est donc tombé à l'eau. Mais qui sait, peut-être qu'un jour à l'égal de Mortal instruments qui avait fait un bide à sa sortie, ils le transformeront en série TV. Il ne faut jamais dire jamais...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire | Permalien


Femmes & Filles (Wives & Daughters)
Femmes & Filles (Wives & Daughters)
DVD ~ Francesca Annis
Prix : EUR 16,99

45 internautes sur 51 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin sorti après 15 ans d'attente !!!!, 20 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Femmes & Filles (Wives & Daughters) (DVD)
Cela fait depuis 1999 que nous sommes plusieurs à réclamer la sortie de ce film en français, car il n'existait qu'une seule version originale anglaise ou encore allemande. Merci Koba, si c'est enfin chose faite, même si pour l'instant la description amazon ne spécifie que langue anglaise - un oubli ? Sinon je suis désolée de le dire, mais ce sera purement et simplement inutile de le ressortir alors qu'il existe déjà au moins 3 versions dvd du film en anglais...

Par l'auteure Elizabeth Gaskell qui avait écrit le très beau Nord et Sud adapté pour la TV avec Richard Armitage et Daniela Denby-Ashe en 2004, nous tenons enfin la version TV de son dernier roman, inachevé, Femmes et filles, l'auteure étant morte d'une crise cardiaque, alors qu'il ne lui restait plus qu'un seul chapitre à écrire ! Cela n'en demeure pas moins un chef d'oeuvre de la littérature anglaise.

Molly Gibson a toujours vécu avec son père veuf, médecin, qui l'a élevée seul après la mort de sa femme. Elle était tout son univers et sa joie de vivre. Et l'inverse était réciproque. Mais voilà que son père lui annonce soudain qu'il va se remarier avec Claire Kirkpatrick, veuve elle aussi et ancienne gouvernante d'une prestigieuse famille. Pour Molly, c'en est trop. Bien qu'elle essaie d'accepter sa belle-mère pour le bonheur de son père, elle souffre beaucoup de ce remariage, jusqu'à ce que Cynthia, la fille de Claire, très belle et charmante, qui conquière tous les coeurs et les regards arrive dans la famille. Les deux jeunes filles opposées de caractère deviennent de vraies amies et de vraies soeurs envers et contre tout. Mais voilà que l'amour secret de Molly, le très beau et brillant Roger Hamley, qui lui voue une profonde amitié, tombe fou amoureux de Cynthia et lui demande sa main... Au milieu de son désarroi, Molly découvre que sa demi-soeur adopte de plus en plus une attitude étrange et qu'elle semble cacher un lourd secret. Mais n'essaie-t-elle pas plutôt de fuir quelqu'un ?

Avec un casting 5 étoiles, dont Michael Gambon, Francesca Annis, Tom Hollander, Bill Paterson, Rosamund Pike et Iain Glen, des décors et costumes superbes, nous obtenons 4 épisodes de grande qualité pour le bonheur et la détente d'un tous public.

D'après le scénario d'Andrew Davies, scénariste d'Orgueil et Préjugés (1995) avec Jennifer Ehle et Colin Firth, voici une version très réussie du chef-d'oeuvre littéraire qui mélange amour, secret, mystère, mort et bonheur pour nous happer dans un tourbillon, comme seuls les anglais en ont le secret..

Très bonne vision à tous !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 6, 2015 11:24 AM CET


Magic Cottage
Magic Cottage
par James Herbert
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur Herbert..., 10 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Magic Cottage (Broché)
Considéré comme le Stephen King britannique, James Herbert, malheureusement décédé en 2014, est un bon romancier du style horreur, science-fiction.

C'est quand les éditions Bragelonne (grand format) et Milady (petit format) ont décidé de réimprimer les textes d'Herbert en français, qu'on ne voyait plus en librairie depuis les années 90' chez Pocket, que j'en ai acheté 4 par curiosité et pour me faire mon avis sur cet écrivain.

Après avoir lu "Hanté" et vu sa version TV de 1994 avec Kate Beckinsale et Aidan Quinn, j'ai eu envie de poursuivre avec la suite du roman, "la conspiration des fantômes", que j'ai trouvé inférieur au 1er, l'intrigue n'étant plus du tout dans la même veine. Puis j'ai lu "Sanctuaire", que j'ai trouvé bien, mais beaucoup trop tiré par les cheveux. Enfin, j'ai découvert le meilleur Herbert que j'ai lu jusque-là : "Le secret de Crickley Hall", qui a d'ailleurs été adapté en mini-série de 2 épisodes pour la TV anglaise en 2013. Décidée à retrouver ce coup de génie, je me suis procurée "Magic Cottage", que j'ai trouvé bien écrit, mais peu original quant à son histoire et à sa fin très convenue.

En effet, on nous barbouille tout le long avec une secte dont on se méfie déjà à plein nez, par son côté super intrusif dans la vie des deux personnages. Et comme ça fait bien dès le début de l'histoire, tout le village trouve la maison bizarre, prévient le gentil couple de se méfier de la secte, considérée d'office comme les méchants de l'histoire, ce qui se confirme par la suite d'ailleurs. Et c'est évidemment le pasteur, source de sagesse et de lumière, qui semble avoir le plus les pieds sur terre et la science infuse sur tout ce qui se passe. Bref, toutes les pistes qui auraient été intéressantes à explorer, et le travail pour le lecteur de deviner le mystère, est directement coupé court par l'auteur qui nous révèle lui-même le problème de l'histoire qui va le conduire à sa fin logique (qu'on devine des kilomètres à l'avance).

Seule la partie de la maison et de son ancienne habitante est intéressante et aurait eu matière à être plus creusée. Le reste est un ramassis de clichés qu'on connaît déjà... un peu déçue, car sans réelle suprise. Je ne le relirai pas.


La Bella E La Bestia  (2 Dvd) [Import anglais]
La Bella E La Bestia  (2 Dvd) [Import anglais]
DVD ~ Alessandro Preziosi
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 13,20

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Comment une bête peut démontrer son amour, sinon en donnant sa vie pour la femme qu'il aime ?" (Léon Dalville), 26 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bella E La Bestia  (2 Dvd) [Import anglais] (DVD)
France, 17ème siècle. Le prince Léon Dalville autrefois beau, amoureux et heureux perd tout lorsqu'une nuit un incendie le défigure à vie et lui arrache sa jeune épouse adorée de manière mystérieuse. Obsédé par le remord, le prince admiré, devient craint par tous. Il se transforme en homme cruel, tyrannique, manipulateur et séducteur sans scrupule. Maurice Dubois est un armateur marseillais qui doit de fortes sommes au prince qui lui propose un marché : soit celui-ci lui donne son dernier prestigieux bateau de marchandises pour solder ses dettes, soit il lui envoie une de ses deux filles en gage jusqu'à  ce que la dette soit totalement réglée. Belle, ne voulant pas sacrifier le bonheur de sa soeur déjà  promise à un homme qu'elle aime et se refusant à  la ruine de son père, propose ses services au prince qui la trouve trop jeune et qui doute de sa capacité à  le servir. Finalement il accepte quand même, non sans essayer de mortifier la pauvre Belle, notamment en insultant son père et la mémoire de sa mère.

Mais les jours qui suivent la gentillesse, le courage et la détermination de Belle face à  son malheur attendrissent l'entourage de la maison, à  commencer par l'oncle de Léon, le comte Armand, qui vit avec sa fille Hélène dans la propriété de son neveu et quelques serviteurs, ainsi que des paysans pauvres que Belle tente de sortir de leur misère. Hélène, cousine de Léon, depuis toujours éprise de lui, mais sans réciprocité lui lance un défi. Si il arrive à  séduire Belle et à  la mettre dans son lit, elle acceptera d'épouser un vieux Baron dont elle a reçu la demande de mariage. Si en revanche, Léon perd, il devra l'épouser, elle...

Avec un casting international : Alessandro Preziosi (dont les fans d'Elisa de Rivombrosa se rappelleront sûrement), Blanca Suarez qui est tout à  fait la Belle que j'imaginais (navré pour les fans de Léa Seydoux, mais cette actrice est beaucoup plus calée pour le rôe de Belle et bien plus convaincante), et Lea Bosco (pour ceux qui ont vu Tropiques amers, vous serez ravis de la revoir enfin !).

Bref avec un casting français, italien et espagnol tout à fait à la hauteur, on passe un moment merveilleux avec ce téléfilm en 2 parties d'un peu plus de trois heures sur une musique féerique, qui nous tient en haleine tout le long, avec un mystère dont on nous révèle le fin mot seulement à  la fin ! Le conte de la Belle et la Bête revisité oui, mais avec un téléfilm qui a scotché devant leur TV 7 millions de téléspectateurs seulement en Italie ! Je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas seulement d'un téléfilm pour enfants, mais plutôt pour tout public. Donc n'hésitez pas à le visionner en tant qu'adulte ou en famille !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire | Permalien


Arletty, une passion coupable
Arletty, une passion coupable
DVD ~ Laetitia Casta
Proposé par filmrollen
Prix : EUR 12,68

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Mon coeur est français, mais mon cul est international" (Arletty), 7 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Arletty, une passion coupable (DVD)
3 étoiles pour le téléfilm en lui-même que j'ai bien aimé et une étoile de plus pour les interprétations magistrales de Laetitia Casta, dont je n'ai jamais été une fan, mais qui m'a laissée bouche-bée dans le rôle tout-à-fait inattendu et très difficile à interpréter d'Arletty qui a notamment joué avec brio le très célèbre film "les enfants du paradis", Marie-Josée Croze que j'adore et qui est phénoménale en Résistante amoureuse : quelle femme ! Et finalement Ken Duken, l'acteur allemand qui nous joue l'amant d'Arletty, que j'ai vu récemment dans Romeo e Giulietta, le téléfilm de mediaset, dans le rôle de Mercutio et avant ça, dans Guerre et Paix au côté de Clémence Poesy.

La grande originalité (difficulté) de cette histoire d'amour réside dans le fait que non seulement Arletty, en pleine Guerre Mondiale, tombe amoureuse d'un soldat allemand, mais qu'en parallèle, elle vit une histoire d'amour avec une résistante : un sacré triangle ! Elle va d'ailleurs payer très cher sa liaison au final...

Le sujet est très compliqué à aborder, mais rendre cette histoire passionnante en 1h30 semble être à première vue impossible et grotesque.
Et c'est pourquoi j'applaudis le casting et le réalisateur Arnaud Selignac qui m'a fait passer une super soirée sur France 2 grâce à ce téléfilm dont j'étais vraiment sceptique au départ et que j'ai finalement beaucoup aimé.

Pourquoi j'ai enlevé une étoile ? Parce qu'égoïstement, j'aurai voulu plus qu'1h30 de téléfilm...un peu trop court pour moi. J'ai même réussi à pleurer à la fin... Mais beaucoup ont dû apprécier cette histoire, puisque nous étions 4,5 millions devant nos écrans à regarder Arletty ! Félicitations !


La Main blanche
La Main blanche
DVD ~ Ingrid Chauvin

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Bien loin du niveau de Dolmen..., 21 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Main blanche (DVD)
Suite à la génialissime série Dolmen de 2005, qui a pourtant été construite pour être une trilogie sur le papier, on nous présente "la main Blanche", faute de pouvoir adapter la suite de Dolmen "les oubliés de Killmore".

Eh bien après avoir visionné cette enquête de 4 épisodes de 45 min chacun, je dis non merci. On tente de nous resservir les deux supers acteurs très aimés du public Ingrid Chauvin et Bruno Madinier (qui il faut le rappeler avaient réussi à accrocher presque 13 millions de téléspectateurs en 2005), mais cette fois, rien de palpitant. Je me suis profondément ennuyée, alors que pour Dolmen (en 6 épisodes de 1h30 chacun!), impossible de s'arrêter. On dirait que leur alchimie à l'écran a pris un coup et leur relation devant la caméra est loin d'être aussi convaincante et fusionnelle qu'auparavant. Je connaissais déjà le coupable bien avant la fin, ce qui n'est pas signe de réussite.

Je comprends parfaitement que le public frustré (et j'en fais partie) de n'avoir jamais eu la suite des aventures de Marie Kermeur et de son Lucas puisse se consoler devant ce téléfilm que j'ai trouvé d'une grande médiocrité. Je suis consciente que Ingrid Chauvin et Bruno Madinier ont tenté d'offrir à leurs fans une compensation, ce qui pour certains est tout à fait viable, car ils ont été heureux de revoir le couple mythique à l'écran.

Mais moi, je préfère me repasser mes DVD de Dolmen en boucle. Je sais qu'Ingrid Chauvin pense qu'il est trop tard pour faire une suite de Dolmen, mais si je peux me permettre, ses fans l'espèrent toujours, même après 10 ans. Avis à nos deux acteurs, le public vous attend !


Dalida - Édition 2 DVD
Dalida - Édition 2 DVD
DVD ~ Sabrina Ferilli
Proposé par laurius
Prix : EUR 19,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Chansons inoubliables et Emotions Garanties !, 20 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dalida - Édition 2 DVD (DVD)
Lorsque Sabrina Ferilli a tourné ce téléfilm, elle parlait du rôle de Dalida comme étant le rôle de sa vie ! Force est de constater qu'on ne peut que lui donner raison. Elle est aussi authentique que bouleversante. Elle a réussi à m'émouvoir sincèrement et à me faire pleurer surtout lors de sa première tentative de suicide, suite au suicide de Luigi Tenco, qui n'avait pas supporté le fiasco de San Remo. La scène de la découverte de son amour mort dans la chambre, malheureusement tout à fait avérée m'a vraiment fait l'effet d'un électrochoc !

Mais si ce téléfilm est aussi merveilleux, c'est aussi grâce à un casting exceptionnel : Charles Berling dans le rôle de Lucien Morisse, Alessandro Gassman (fils du célébrissime acteur Vittorio Gassman) dans le rôle interprété à la perfection de Luigi Tenco, Vincent Lecoeur très bon également en Jean Sobieski (père de l'actrice Leelee Sobieski, vu dans Jeanne d'Arc, la prison de verre, etc.).

C'est la curiosité qui m'avait poussé à regarder ce film dont je ressors secouée, parce que je ne connaissais pas grand chose de la vie d'une certaine Yolanda Gigliotti (future Dalida), née au Caire de parents italiens, mais qui avait décidé courageusement de tenter sa chance en France, devenue sa nouvelle patrie. Je comprends maintenant pourquoi cette femme a tant marqué les esprits non seulement par son incontestable talent, mais par sa vie, qu'elle a toujours souhaité pleine d'amour et qui a été couronnée par les morts successives des gens qu'elle aimait au point qu'anéantie par la douleur, elle n'avait plus qu'une obsession : partir les retrouver.

Inutile de préciser que j'ai regardé d'un bout à l'autre les 2 magnifiques épisodes sans avoir envie de mettre sur pause une seule minute ! Merci pour ce magnifique téléfilm qu'il fallait oser tourner en dépit des critiques négatives habituelles qu'il aurait pu susciter. Heureusement, il n'en est rien. BRAVO !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8