undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Rentrée scolaire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Numéro5 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Numéro5
Classement des meilleurs critiques: 844
Votes utiles : 1308

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Numéro5 (Laodicée (Orangeville - District A, face à la plaine du Silence // Planète : inconnue))
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Trans Harmonic Nights
Trans Harmonic Nights
Prix : EUR 21,00

4.0 étoiles sur 5 comme un rêve..., 26 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans Harmonic Nights (CD)
A l'occasion de la réédition des deux premiers albums de Peter Baumann, j'en profite pour faire le commentaire de celui que je connais le mieux et que je considère comme le meilleur, "Trans Harmonic Nights" et son visuel hyper romantique, sorti en 1979 soit trois ans après le culte "Romance 76", et se caractérisant comme celui-ci (quoiqu'un poil plus "clair-obscur") par des titres courts, mélodiques, dépouillés (pas de nappes), un ton assez léger, parfois plus mélancolique, quelques passages mystérieux, des sonorités intéressantes, originales.
Une démarcation assez nette par rapport aux productions de Tangerine Dream de la même période - le groupe allait se tourner vers les morceaux courts quelques années plus tard, avec l'album "Exit" en 1981, soit quatre ans après le départ de P. Baumann qui allait encore sortir deux autres albums en 1981 et 1983, plus franchement techno-pop et chantés, avant son retour tout récemment avec un album, son cinquième (pas encore écouté mais ça ne saurait tarder), peu de temps après la disparition de son ancien compagnon de TD, E. Froese.
Un album très personnel, tout comme "Romance 76".


Secret Samadhi
Secret Samadhi
Prix : EUR 16,55

4.0 étoiles sur 5 sombre et lumineux, 17 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Secret Samadhi (CD)
La lumière intérieure...

Après le succès (surtout aux Etats-Unis) de leur deuxième album "Throwing Copper" en 1994, ce groupe de rock/grunge de York, Pennsylvanie sortait trois ans plus tard ce somptueux "Secret Samadhi" aux belles mélodies, au climat un peu sombre et mélancolique mais prenant et même envoûtant du début à la fin. Live existe toujours mais avec un nouveau chanteur depuis 2006. Un très beau best of "Awake : the best of Live" donne un bon aperçu de la production du combo, même si quelques pépites y sont absentes, à commencer par "Rattlesnake" qui ouvre "Secret Samadhi" avec son intro mystérieuse et une mélodie à tomber, une chanson profonde et mélancolique et enlevée à la fois, à l'image de l'album.
Un vrai plaisir de grunge !


The Virgin Years
The Virgin Years
Prix : EUR 28,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 pub rock, power pop, new wave, 10 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Virgin Years (CD)
C'est une de mes chansons pop/rock préférées des années 70, "Airport", une pure merveille (au même titre que d'autres joyaux comme "Baker Street", "Show Me The Way", "Miss You", "Something", "Bell Bottom Blues", "Summer '68", "Imagine", "Let It Be", "Da Ya Think I'm Sexy", "Stay", "Hello It's Me"...) entre new wave et power pop. Superbes mélodie, refrain, splendides harmonies vocales, énergie au top : un hit plus que mérité en 1978. Ce coffret est l'occasion de découvrir le reste de la discographie de ce très sympathique groupe anglais (à l'instar du coffret des Rubettes sorti récemment également), proche des Buggles, de Sweet et de Cheap Trick... Ce n'est peut-être pas du Mozart, mais comme le génie autrichien, Bram Tchaikovsky (!) et sa bande donnent vraiment le moral !


Have You in My Wilderness
Have You in My Wilderness
Prix : EUR 16,77

5.0 étoiles sur 5 cristal, porcelaine et diamants, 4 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Have You in My Wilderness (CD)
(...) Je ne m'étendrai donc pas trop : ce quatrième album de Julia Holter est tout simplement splendide; il est pour moi comme une pierre précieuse, et comme la plus pure et précieuse de toutes, le diamant. Une merveille (qualité des compositions, arrangements, coeurs angéliques, et quelle voix sublime en plus, féminine et bien timbrée) qui réussit le miracle de concilier plaisir et originalité, clarté et densité, magnificence et sobriété...

Chatoyant, romantique, brillant, d'une beauté sidérante : à ne surtout pas rater !


Modern Dance
Modern Dance

5.0 étoiles sur 5 un classique unique de l'underground, 9 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Modern Dance (CD)
Quoi de dire de plus que tout ce qui a déjà été écrit ? Cet album et le suivant, "Dub Housing", sont les classiques de ce groupe si original, iconoclaste, givré, symbole d'avant-gardisme et de liberté, toujours en activité aujourd'hui (avec aux commandes et seul membre historique restant son leader toujours aussi passionné David Thomas), et toujours le même niveau d'excellence (voire le dernier album paru en 2014).
De l'art brut et intelligent, punk, expérimental, indispensable. Originaires de l'Ohio comme Devo, autres déviants notoires ! Génial.


Shaved Fish [2014 Re-Issue]
Shaved Fish [2014 Re-Issue]
Prix : EUR 25,65

5.0 étoiles sur 5 Lennon, sa plus belle collection, 16 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shaved Fish [2014 Re-Issue] (Album vinyle)
Cette compilation un peu sommaire mais magnifique a été conçue en 1975 par John Lennon lui-même et propose certes onze titres seulement mais onze perles. Plusieurs chansons ("Give Peace A Chance", "Cold Turkey", "Instant Karma !", "Power To The People", "Happy Xmas") ne figurent sur aucun album, les autres, les superbes "Mother", "Woman Is The Nigger Of The World", "Mind Games", "Whatever Gets You Through The Night", "#9 Dream", respectivement extraites des albums "Plastic Ono Band" (1970), "Sometime In NYC" (1972), "Mind Games (1973), "Walls & Bridges" et bien sûr la célébrissime "Imagine" (sur l'album du même nom - 1971) classique intemporel et gravée dans la mémoire collective des vrais fans de pop music, splendide dans sa foudroyante simplicité. Onze petits chefs-d'oeuvre avec des musiciens de renoms tels Klaus Voorman, Nicky Hopkins ou encore Alan White et la participation d'autres célébrités comme Billy Preston, Michael Brecker, Elton John sans oublier ses anciens partenaires George Harrison et Ringo Starr, et par-dessus tout la présence imposante de la voix si particulière de Lennon, avec son effet dédoublé bien connu.
Plus qu'une compilation qui n'a rien à voir avec ces compils anonymes et sans âme de notre époque actuelle : un véritable album de photos musicales représentatives de l'un des principaux Fab Four et des années 70 en général, du rêve à la révolte et à l'amour universel.
Cinq étoiles !


Soundtracks For Living
Soundtracks For Living
Proposé par westworld-
Prix : EUR 14,66

4.0 étoiles sur 5 ovni lounge (sur un océan de bulles), 2 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soundtracks For Living (CD)
Ce drôle de groupe (qui n'existe plus et c'est dommage), composé de quatre membres dont une française à la voix de sirène (les autres sont anglo-saxons), a sorti trois albums entre 1997 et 2001. "Soundracks For Living" est le premier, visuel très kitsch mais plutôt trompeur : après un démarrage ludique et enjoué, une atmosphère évanescente et cotonneuse s'installe progressivement (entrecoupée de rythmes un peu plus appuyés et parcourue de voix tout en douceurs et chuchotements), et on est peu à peu enveloppé dans une molle torpeur, entre rêve et réalité, entre The Orb et Tahiti 80 et le Vangelis d'"Oceanic".........
Au croisement parfait de la "lounge" (ou de l'easy-listening) et de l'ambiant, un petit bijou au son très travaillé, magnifiquement produit, d'inconnus qui ne se prennent pas au sérieux mais à découvrir absolument (comme "Simply Faboo", sorti deux ans plus tard, beaucoup plus rythmique mais qui possède aussi de sublimes passages planants, et "Music To Watch Comets By").


Standing At The Sky'S Edge
Standing At The Sky'S Edge
Prix : EUR 6,99

3.0 étoiles sur 5 ballades électriques... psychédéliques..., 26 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Standing At The Sky'S Edge (CD)
A-t-on écouté le même disque ?? A lire certaines critiques, il s'agirait d'un album de hard rock/stoner, lourd et bruyant du début à la fin : c'est tout juste si on n'est pas en présence des derniers Rammstein ou Metallica. Ca n'a rien à voir : les deux tiers des titres sont plutôt calmes et le reste loin d'être hyper violent. Des titres électriques planants, de très belles mélodies, quelques constructions plus alambiquées (comme le dernier titre), un climat quelque peu psychédélique et la voix de RH de toutes façons fidèle à elle-même, comme des flocons de velours qui se poseraient sur une forêt de granit rose (incrusté de diamants noirs ici et là).
Un beau disque (seul bémol : le visuel, vraiment pas top ni original, je préfère l'image au verso, une belle guitare électrique vintage en très gros plan...), différent du reste de la discographie du crooner fifties, qui montre que lui aussi peut sortir des sentiers battus, quitte à emprunter un itinéraire inédit. Envoûtant ! (3 stars 1/2).


Rattle that lock
Rattle that lock
Proposé par BelgraviaTrade
Prix : EUR 9,94

3.0 étoiles sur 5 the open way..., 25 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rattle that lock (CD)
(Presque dix ans) après un "On An Island" extrêmement calme, lent, planant, à l'atmosphère quasi religieuse, David Gilmour sort un "Rattle That Lock" complètement différent. Le jour et la nuit. Ou plutôt l'inverse. Un disque plus brut, rythmé et surtout beaucoup plus varié (climats, instrumentation), le même genre de différence qu'entre les premier et deuxième albums, sortis respectivement en 1978 et 1984. Produit par Phil Manzanera, parcouru de beaux passages de guitare solo comme il se doit, un titre jazzy, un hommage à Rick Wright (mon membre préféré de Pink Floyd, RIP), trois instrumentaux sympas (dont le premier et le dernier titre, D. Gilmour aime bien cette symétrie, que ses albums forment un tout également). Rien de révolutionnaire (ce n'est pas non plus ce que l'on recherche de la part de l'ex-Pink Floyd), mais un album qui sans atteindre la profondeur d'inspiration ni la beauté immaculée de son envoûtant prédécesseur, n'en est pas moins une incontestable réussite (à part le deuxième titre, entièrement basé sur le jingle de la SNCF, assez banal et rébarbatif).
3 étoiles sur 5.


Roll The Bones
Roll The Bones
Proposé par ZOverstocksFR
Prix : EUR 2,39

4.0 étoiles sur 5 Royal Trio, 19 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roll The Bones (CD)
Comme si chaque nouvelle décennie impulsait chez le trio canadien un regain d'inspiration et relançait l'envie d'explorer, sans renier quoique ce soit du passé, ni de sa personnalité, et sans que le changement soit particulièrement spectaculaire... Cet album de 1991, ni hard-rock, ni prog, ni synthétique, ni pop, encore moins heavy, particulièrement inspiré, se démarque des précédents (et des suivants) par un subtil équilibre entre ces différentes facettes, alliage réussi de mélodies fortes, mémorables, d'énergie, de légèreté, au travers de constructions relativement simples et concises, aériennes mais percutantes, au souffle qui ne retombe jamais, jusqu'à la fin. Avec en prime un bel instrumental, vers le milieu du disque. Bien vu !
Certainement l'un des albums les plus attachants et séduisants du royal trio.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20