undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Toshiko Hasahara > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Toshiko Hasahara
Classement des meilleurs critiques: 1.479
Votes utiles : 197

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Toshiko Hasahara

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
Arabia deserta
Arabia deserta
par Charles M (Montagu) Doughty
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Seul à travers l'Arabie, 22 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Arabia deserta (Poche)
Avant T.E Lawrence (Lawrence d'Arabie), Doughty a parcouru les étendues sauvages et arides de la péninsule arabique, en ramenant un récit qui fit longtemps foi dans les milieux militaire ou de la recherche. Ses descriptions des moeurs et de la géographie des pays traversés est en effet si précise, que l'armée les utilisa lors de sa campagne de déstabilisation du pouvoir ottoman au moment de rallier les tribus bédouines.

Pourtant Doughty paya parfois cher son désir de parcourir cess terres sans masquer son appartenance religieuse. A l'inverse de beaucoup de voyageurs qui se travestissaient pour s'épargner un sort parfois fatal, lui n'eut de cesse de s'affirmer chrétien lorsque cela lui était demandé. Il y risqua menaces de morts, d'abandon en plein désert et autres aventures qui comme toujours avec les voyageurs de cette époque, sont relatées sur le même ton que les descriptions faites du pays : à les lire ainsi, ces passage où il risqua sa vie paraitraient presque anodins et sans l'impression qu'il en concevait une crainte quelconque !

Pour le reste, son itinéraire est celui sur lequel le mènent les diverses aléas de son voyage : partie avec un caravane de marchand en partance pour La Mecque, il devra changer de monture, d'escorte, échouer un mois entier en ville, otage d'un personnage qui le menace chaque jour, avant de parvenir sur les rives de la mer rouge en évitant la zone interdite au kafir qu'il est.

Je regrette avoir appris, à la faveur d'un commentaire de fin d'ouvrage, que le texte ici présenté est largement amputé de descriptions plutôt longues concernant les moeurs et la géographie ; pour ne pas perdre le lecteur semble-t-il, qui n'en tirerait nul plaisir. Mais cette idée d'avoir lu une version excipée sans en avoir été au préalable informée me laisse un goût amer... D'autant que la fin (après son passage au large de La Mecque pour rejoindre la côte) est, elle, clairement envoyée au moins d'un commentaire qui nous laisse entendre qu'il n'offre guère d'intérêt ("Et ensuite il rallia la côte etc...) ; Circulez, y a rien à voir !

Cela reste toutefois un témoignage agréable à lire, un peu austère dans le style (l'auteur, qui a fait des études littéraires, s'est mis en tête de restaurer la langue anglaise dans sa supposée grandeur élisabéthaine, à l'opposé d'une tendance naturelle de changement prise depuis cette époque). Mais le charme du bédouin qui fit rêver des générations en prend un coup : Doughty ne leur épargne rien dans la description de leurs mesquineries et faussetés de caractère, et en tire un portrait peu reluisant de "l'Arabe", peuple des zones du centre de l'Arabie.


Voyage à travers la Chine interdite
Voyage à travers la Chine interdite
par Luc RICHARD
Edition : Poche
Prix : EUR 6,30

4.0 étoiles sur 5 3 mois à travers le Yunnan, Tibet et Xinjiang, 3 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyage à travers la Chine interdite (Poche)
A l'invitation d'un ami déjà sur place, l'auteur se rend en Chine pour un voyage de 3 mois dans le sud et l'ouest chinois. Pas de plan défini à l'avance ; on avance sur les routes défoncées par les pluies, on répond à l'invitation des gens croisés en route. L'équipage de 4 personnes (2 Chinois se joignent au duo d'amis) n'a d'autre but que de vivre le quotidien des populations, d'aller à la rencontre d'une Chine qui n'est que rarement mise en vitrine. Parfois clandestins (au Tibet par exemple) mais toujours sûrs de pouvoir utiliser à leur avantage le réglement parallèle de situations qui sinon pourraient s'avérer critiques, nos 2 compagnons avalent les kilomètres, tantôt lucides, tantôt groguis pour n'avoir su céder à la tradition d'accueil (manque de sommeil et beuverie jalonnent le parcours...).

Pour n'avoir pas lu complètement la 4ème avant de me plonger dans la lecture, j'imaginais leur périple plus au nord, proche de la Mongolie. Pour autant on suit avec plaisir cette équipée rocambolesque, faite à une époque où circuler en Chine n'était pas encore aussi facile qu'aujourd'hui. Beaucoup de choses ont dû changer, et à travers un récit simple et sans prétention, c'est néamoins le témoignage d'une époque sans doute révolue qui nous est livrée, par voie détournée.

L'auteur, suite à ce voyage, s'installera définitivement en Chine... C'est dire combien celui-ci fut initiatique et déclencheur d'un amour inconsidéré pour ce pays,dont les mentalités sont pourtant un obstacle perpétuel à notre "bon sens" européen et une épreuve constante, usante sur le long terme si on ne sait se plier à la philosophie de l'attente imposée à notre besoin d'immédiat (résoudre un conflit passe par cette obligation... et un réseau de connaissances adéquat !).
Une très bonne lecture entre 2 ouvrages plus conséquents.


Un an dans la vie d'une forêt
Un an dans la vie d'une forêt
par David George Haskell
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

5.0 étoiles sur 5 Loin d'être ennuyeux, et un recueil de connaissances incroyable, 26 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un an dans la vie d'une forêt (Poche)
Tombée par hasard sur ce livre, l'idée de départ telle qu'expliquée en 4ème de couverture m'a de suite emballée. Il m'a fallu pourtant passer le prélude pour être assurée de ne pas regretter mon choix... L'introduction sur la genèse du mandala par les moines tibétains me laissait entrevoir une suite un peu trop métaphysique et une réflexion philosophique sur les cycles de la forêt que fort heureusement le premier chapitre se charge de reléguer très loin. La vie du nématomorphe nous plonge d'emblée dans ce que sera le livre : une vulgarisation de très haut niveau de la biologie d'une forêt primaire des Appalaches, analysée par le prisme d'un oeil averti et d'un esprit curieux et riches en connaissances.

Du 1er Janvier au 31 Décembre, les chapitres prennent l'excuse d'évènements de saison pour nous dresser le tableau des liens trophiques, des stratégie de reproduction, des antagonismes proie/prédateurs, et nous peindre une toile pleine de vie à des échelles variables (du gros mammifères au plus infime insecte). Le monde végétal n'est pas oublié, pas plus que les phénomènes météo dans leur interaction active avec ce monde vivant qui déploie depuis des millions d'années des trésors d'inventivité pour se renouveler et survivre à ses aléas.

Nullement rébarbatif, le style est de plus agréable à lire en restant d'un haut niveau scientifique, et on engrange une foule de connaissances que l'on se désole d'être assurée de ne pouvoir retenir complètement, tant elles balaient large.
Arrivée au terme de ma lecture, je me désolais de ne pouvoir poursuivre cette plongée dans un monde qui nous incite à partir à notre tour scruter à la loupe le sous-bois de nos forêts.


Vongozero
Vongozero
par Yana Vagner
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

2.0 étoiles sur 5 C'est long, poussif, mou... prêt pour un traitement ciné !, 25 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vongozero (Broché)
On m'a vendu ce livre comme jetant un regard neuf et frais sur le thème du roadtrip à travers un pays en proie à une épidémie de virus, et son unvivers apocalyptique réaliste. Dit de la sorte, rien que de très alléchant ! Et lire cela sous une plume slave, c'était peut-être effectivement l'assurance d'un renouveau pour un genre ultra rebattu ces derniers temps.

Le début pose tranquillement les bases, et on ne s'inquiète pas de la lenteur à démarrer : tout devrait s'accélérer par la suite, c'est naturel. Dans la banlieue de Moscou, Anna et son mari doivent délaisser leur maison familiale pour un chalet sur une île d'un lac à la frontière finalndaise, seul refuge qu'ils puissent envisager pour fuir le déclin brutal et les violences et la mort qui ne vont pas tarder à se répandre. Rejoins par l'ex-femme de Sergeuï, le mari, par son père et un couple de voisins, c'est donc un équipage de 2 voitures qui prend la route. A travers le froid, les rencontres pas toujours amicales et les aléas d'une fuite peu préparée, on suit donc l'épopée et la fuite vers le nord de ces protagonistes.

Un scenario intéressant, mais que j'ai dû abandonner (temporairement ? En tout cas, ce n'est pas bon signe d'avoir ressenti le besoin d'interrompre ma lecture pour embrayer sur autre chose !). La mollesse, qu'auraient pu compenser une trame et un style narratif adéquat, ne m'a jamais franchement emballé. C'est assez paradoxal, dans le sens où je lisais chaque page en imaginant que cela ferait une base solide pour un film qui saurait adapter la lenteur narrative pour l'intégrer dans une atmosphère plus pesante. Mais le livre ne prend pas ce parti, et je n'ai pu rester, dans l'attente de développements que je tardais à voir venir.
On se ballade sur les bords de cette route, on s'arrête, on repart, un petit problème de voiture, une rencontre qui tourne mal... Mais jamais de tension, alors que la situation elle-même devrait être entièrement soumise à cette tension de survie. Le parti pris de traiter l'aventure d'un point de vue féminin et son souci perpétuel pour son fils, les relations des protagonistes (l'ex-femme) ou la dérive de son mari, auraient pourtant permis d'explorer d'un points rarement fouillés par les homologues masculins qui traitent ce sujet. Mais on se contente de platitudes généralistes qui au final n'enlèvent pas le rythme et génèrent un ennui sur la longueur.

Je suis donc déçue, et le renouveau tant espéré devra attendre une plume plus imaginative et plus stylée pour combler mes attentes.


Princes de la pègre
Princes de la pègre
par Douglas Hulick
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

4.0 étoiles sur 5 Enfin de la bonne Fantasy, et un monde cohérent et immersif, 20 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Princes de la pègre (Broché)
Pour arriver à la lecture de ce livre, il m'aura fallu passer par celle de Lankhmar, qui m'a fortement déçue. Mais ne désespérant pas de trouver une aventure de Fantasy qui tienne la route, et guidée par les excellents commentaires et échanges de certains de mes prédécesseurs sur cette page, j'ai franchi le pas pour partir, en compagnie de Drothe, explorer les tréfonds d'Ildreca.
Mais il faut davantage que de bons commentaires pour valider l'intérêt du livre, et de ce côté là, celui-ci remplit son office. J'étais sortie de Lankhmar avec l'impression de n'avoir que survoler ce monde, sans m'y être trouvée plongée corps et bien ; les descriptions n'avaient jamais eu aucune emprise sur moi, n'avaient suscité aucune image qui m'auraient permis de fixer durablement mon entrée dans ce monde. Avec Prince de la Pègre, c'est tout l'inverse : j'étais en permence aux côtés de Drothe dans ses tentatives d'évoluer dans les étroites ruelles de cette ville et de ses faubourgs crasseux ! Un excellent point donc.

Côté scénario, sans dire qu'on ressent les dix années passées à l'écriture du bouquin (et je rejoins ceux qui trouvent que cela n'en fait pas forcément d'office un chef d'oeuvre) on peut toutefois reconnaitre à l'auteur de s'être appliqué à pondre un truc plutôt original et plein de rebondissements (un peu trop parfois ?). Sans rien revolutionner, on est donc loin de la quête mille fois éculée des héros de Fantasy partir conquérir bla bla bla... Certes, ici on tourne aussi autour d'un artefact qui cristallise toutes les envies et vaudra à Drothe de multiples blessures et trahisons, mais les factions et les personnages à sa poursuite rendent cette quête pas uniquement animée d'un bon gros "bourrinisme" de facture basique.

Aucune originlaité par contre sur le duo : le compagnon de Drothe est aussi musculeux et expert en combat qu'il est malingre et plutôt versé dans l'art d'éviter la lutte tant que c'est possible ; mais il ne rechigne pas (on ne lui laisse guère le choix d'ailleurs) à mettre sa vie en jeu lorsqu'il n'y a plus d'échappatoire.
Une once de magie, cohérente là encore avec le reste du monde tel qu'il est décrit, des personnages forts et travaillés dans leurs psychologie, permettent de saupoudrer l'aventure d'un vernis assez Sword & Sorcery, sans verser dans la débauche d'utilisation d'une magie qui viendrait en contradiction d'un monde assez terre à terre au final. On est plus proche de Discworld ou Gagner la guerre que de Harry Potter...

Au final, je suis réconciliée pour un temps avec la Fantasy, et espère croiser encore de ces ouvrages qui des années après reviennent en mémoire et provoquent des images fortes d'un monde que l'on a eu plaisir à parcourir le temps de 500 pages. Il me reste à trouver le prochain...


Go
Go
Prix : EUR 0,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 On trouve mieux... ca mérite de chercher un minimum, 30 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Go (App)
Jeu de go, dans sa version complète par rapport au plus limité Go+ free, celui-ci ne limite pas les parties 19x19 à 60 coups. C'est donc un logiciel qui permet de jouer seul (contre l'AI), ou à deux, ce qui est le minimum qu'on puisse lui demander. Les parties 9x9, 13x13 et 19x19 sont disponibles, avec possibilité de paramétrer le handicap, et choisir sa couleur.

La difficulté de l'AI également, mais là j'ai un peu l'impression que les rangs sont sur estimés. un 15 kyu que je bas régulièrement, vu mon niveau cela m'inquiète (pour l'AI, parce que moi du coup, j'ai dû faire un bon considérable dans le classement !).
Le placement des pierres est un peu pénible : au contact sur l'écran, la pierre est positionnée par défaut toujours un peu au dessus ; il faut alors glisser le doigt vers le bas, jusqu'à voir la pierre atteindre l'intersection souhaitée, avant de relâcher. Sinon, on aura la désagréable surprise d'avoir parfois jouer à un tout autre endroit que celui désiré...

Ces défauts mis à part, on peut parfaitement jouer et trouver du plaisir à jouer avec ce logiciel. Mais il y a bien mieux sur le marché, même en gratuit...


La randonnée equestre
La randonnée equestre
DVD ~ Didier Simonot
Prix : EUR 22,13

3.0 étoiles sur 5 Un DVD du 20è siècle..., 30 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La randonnée equestre (DVD)
Avant tout, je tiens à rassurer ceux qui seraient tenter : le contenu est intéressant, et le but recherché (fournir des informations pratiques intéressantes pour la randonnée à cheval) atteint. Je n'ai donc aucune critique de ce côté-là et ill n'y a aucune raison de ne pas l'acheter si c'est ce que vous recherchez ; d'autant que ce genre de support sur le sujet est assez rare à ma connaissance.

Par contre, au lancement, on fait un bon dans le passé ! La qualité d'image (c'est du VHS porté sur support DVD ?), la taille (une grosse bordure noire tout autour qui ampute l'image et la réduit au centre de l'écran...), en font un objet de musée. C'est pas dégueulasse et aussi pire que le laisserait penser ma remarque, mais on sent que le tournage ne date pas d'hier (et si c'est le cas, c'est inquiétant !).

Au final, visionné avec ma fille (qui était la véritable cible), avec bonheur néanmoins, et ravies d'avoir appris un tas de choses en prévision d'une randonnée l'année prochaine. Les conseils sont dispensés à l'occasion d'un véritable sortie, vraisemblablement faite uniquement en vue de tourner ce DVD. Cela nous permet d'être en conditions réelles, et de profiter par la même occasion des paysages traversés.

Un bon produit donc, mais qui mériterait une remise au standard d'image actuel.


Lankhmar
Lankhmar
par Fritz Leiber
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Déçue... de ne pas avoir aimer autant que je l'espérais, 29 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lankhmar (Broché)
Au moment où j'écris cette critique, les avis sont très partagés : 2 comms à 5 étoiles, et 2 à 1 étoile ; égalité parfaite ! On ne peut pas dire que l'unanimité soit de mise. C'est déjà un indicateur de la relativité du plaisir que l'on peut espérer tirer de la lecture de ce pavé de presque 600 pages.
Pour ma part, n'ayant aucune personnalité, et pour ne froisser personne, je mets 3 étoiles ! [attention second degré à déchiffrer...].

Avant toute chose, merci aux éditions Bragelonne pour l'effort fourni afin de partager à ce prix une intégrale qui, quoi qu'on en puisse dire, est certainement un recueil de récits piliers de la sword & sorcery, si ce n'est les fondateurs. La bonne facture du livre, papier et couverture, en fait un objet agréable à tenir en main.

Pour le reste... Je suis plus partagée, comme le laisse entendre mes 3 étoiles, et presque déçue de ne pas avoir trouvé dans cette lecture le plaisir que j'en attendais. Pourtant il y avait tout pour me combler : le thème, l'univers, la psychologie des héros (il faut le dire vite, c'est un peu plus contrasté, et certainement le meilleur à puiser dans ce recueil de nouvelles). Mais page après page, pourtant, je n'ai jamais eu l'impression de partager vraiment les aventures de Fafhrd et du Souricier.

J'aurais voulu partager leurs interrogations, leurs angoisses, leurs joies sadiques lorsqu'ils parvenaient à leurs fins. J'aurais apprécié avoir l'impression d'être à leurs côtés dans cette cité de Lankhar que j'ai eu l'impression de fantasmer plus que ce qui m'étais dévoilé dans les descritpions qui en sont faites. Avais-je mis trop d'attente dans ce fantasme ; avais-je déjà créé mon univers, sans le retrouver lorsque confrontée à la lecture ? Sans doute, car a de très rares occasions seulement j'ai été happée par le récit. Sans aller jusqu'à dire que je me suis fait violence pour le finir, je confesse ne pas avoir plus d'envie que ça de plonger dans le Tome 2 de cette intégrale, à présent disponible.

C'est dommage, car des ouvrages de qualités dans cet univers sont rares, et j'espérais avoir trouver une perle. A la place j'ai ramassé un cailloux, certes pas dégeulasse à tenir en main, mais que l'on oublie sitôt l'avoir laché. Il va me falloir chercher ailleurs, ce qui ne va pas être simple.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 29, 2016 4:40 PM MEST


Le mystère Fulcanelli
Le mystère Fulcanelli
par Henri Loevenbruck
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

3.0 étoiles sur 5 Un bon moment, mais rien d'extraordinaire, 29 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le mystère Fulcanelli (Poche)
J'ai lu Le mystère des cathédrales et Les demeures philisophales, à une époque où la nouveauté du thème, la mystique et l'ésotérisme qu'ils semblaient dévoiler transportaient l'adolescente que j'étais. Je ne suis donc pas novice du thème traité, et c'est ce qui m'a amenée à lire ce livre.

L'intrigue n'a rien d'extraordinaire, et la nimber d'une aura ésotérique peut combler certains lecteurs qui se délecteront de ces mystères. Pour ma part, sans renier avoir passer un bon moment à partager l'enquête de l' << inspecteur >> Ari, cette lecture sera vite oubliée et remplacée. Elle n'aura que l'intérêt d'avoir été une parenthèse agréable (2 jours !) mais fugace. Le style n'est pas révolutionnaire, voir assez simple, et je ne sais pas si sur un sujet qui m'attirerait moins, je suivrais l'auteur sur un second essai.

Certes le mystère entourant la véritable identité de celui qui reste le dernier alchimiste du 20ème siècle, dernier dépositaire d'un savoir qui garde sa part d'ombre, est prétexte à un descriptif détaillé d'informations authentiques. L'auteur joue habilement de ces éléments, les intégrant à son intrigue, et laissant sans cesse le lecteur dans l'idée que finalement on va enfin percer le mystère. C'est assez plaisant à défaut d'être bien écrit (attention, je ne dis pas que c'est "mal écrit", simplement que la prose ne sort pas du lot d'une multitude de thriller qui semblent tous sortis de la même machinerie à produire en série ce genre de livre, où seul le thème central varie).

Bref, un bon bouquin pour s'aérer entre deux lectures plus sérieuses, mais n'espérez pas y trouver de la matière ; comme Radénac dans le livre, allez plutôt vous plongez dans les sources si vous voulez torturer vos méninges. Car le mystère Fulcanelli ce n'est pas juste connaitre l'auteur, mais plutôt comprendre son message (et le critiquer, le cas échéant, lorsqu'on tombe en opposition avec ses déclarations) et se laisser rêver en contemplant les frontons de ces bâtiments religieux à l'aune des révélations sur leur sens caché.


Mémoires de la Grande Guerre 1915-1918. Tome 2
Mémoires de la Grande Guerre 1915-1918. Tome 2
par Winston Churchill
Edition : Poche
Prix : EUR 12,50

4.0 étoiles sur 5 Suite et fin des mémoires sur la Der des Ders., 29 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de la Grande Guerre 1915-1918. Tome 2 (Poche)
Ceci est le second tome des mémoires de W. Churchill sur sa traversée de la Première mondiale. Suite au fiasco des dardanelles et la crise politique qui s'ensuivit, Churchill perd son fauteuil ministériel. Laissé un temps sans responsabilité, mais toujours dans les confidences de ses amis en poste, il revient en tant que responsable des armements sur le devant de la scène. C'est à travers ces diverses fonctions qu'il est en mesure de nous livrer son analyse de cette période trouble.

Toujours sur la lancée du précédent tome, et dans un style toujours aussi clair, nous revivons les principales étapes de cette fin de guerre. le style précis et volontairement simplifié du canevas des évènements permet de séparer clairement la chronologie de cet enfer que furent les différents fronts ouverts face à la coalition adverse. Chuchill n'ayant plus de fonction dans la marine, on s'attache moins à ces épisodes maritimes, que le premier tome mettait largement en avant. La seule bataille navale du livre est celle du Jutland, lorsque l'Allemagne tente de forcer le blocus anglais. On a donc davantage de détails des grandes batailles terrestres (Verdun, la Somme, Gallipoli), des épisodes que nous, Français, connaissons davantage que les tribulations de la marine anglaise sur les mers du monde.

Plus que dans le premier tome, celui-ci me laisse l'impression que Chruchill met particulièrement en avant le rôle des Anglais dans la résistance face à l'Allemagne. On a parfois l'impression qu'ils sont seuls sur le front à offrir cet acharnement à résister. Vision nationaliste et chauvine, ou réalité ignorée par la France ? Je sais que certains actes héroïques des armées anglaises sont largement ignorées du public français, et pas assez reconnues, mais la répétition au fil des pages laissent à entendre que la contribution anglaise dépasserait presque celle des Français. Mais je ne peux juger du bien-fondé de ces assertions (l'occasion de fouiller la question par ailleurs !).

Pour qui l'aurait oublié, la 1ère Guerre mondiale c'est aussi l'apparition des chars, et l'on revient largement sur le problème que posa dès le départ leur utilisation par des commandements qui n'en saisirent pas de suite la potentialité.

Dans l'ensemble, c'est avec plaisir que l'on parcourt les 700 pages de ce tome. Revivre cette période de l'Histoire sous la plume du vulgarisateur qu'est Churchill est un bonheur, et une occasion unique de remettre certaines choses en place, parfois oubliées, parfois méconnues. J'hésite à me lancer dans la suite des mémoires, couvrant l'entre deux guerres et la 2nde Guerre mondiale, car j'ai lu que Churchill n'était plus à la plume, mais les avaient simplement guidé, laissant la rédaction à ses secrétaires particuliers. Par contre, son récit de ses années africaines me tente beaucoup (Mon voyage en Afrique : 1907).


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12