undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Laurent Perruche-Joubert > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Laurent Perruc...
Classement des meilleurs critiques: 2.399.347
Votes utiles : 20

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Laurent Perruche-Joubert

Afficher :  
Page : 1
pixel
Winter's Heart.
Winter's Heart.
par Robert Jordan
Edition : Poche
Prix : EUR 8,75

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Encore meilleur que The Path of Daggers !, 26 mai 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Winter's Heart. (Poche)
Pourquoi selon moi ce Winter's Heart est aussi bon ? D'abord parce que Jordan écrit mieux, c'est incontestable. Mais surtout parce que Jordan ose enfin dénouer certains fils importants de l'intrigue. On rencontre enfin la Daughter of the Nine Moons, Cadsuane se décide à agir, on retrouve Egeanin, la Seanchan qui avait filé un gros coup de main à nos apprentis Aes Sedai, on comprend mieux le comportement de Dashiva, bref tout commence à prendre forme au sein d'un ensemble (presque) cohérent. Avec en point d'orgue Rand et un final carrément apocalyptique, attendu depuis le troisième tome.
Bref, sincèrement, si vous avez réussi à passer le barrage des deux premiers tomes franchement bof, continuez au moins jusqu'à ce tome 9. Il en vaut franchement la peine !


Jeepers Creepers 2 [Édition Spéciale]
Jeepers Creepers 2 [Édition Spéciale]
DVD ~ Ray Wise
Proposé par Eureka-France
Prix : EUR 19,75

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympa, mais moins que le premier, 15 mai 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jeepers Creepers 2 [Édition Spéciale] (DVD)
Clairement, ne vous attendez pas à un film inoubliable, même dans le sous-genre que constitue le film de monstre à la Jaws ou à la Tremors, mais ça reste très regardable, avec quelques plans magnifiques (les épouvantails du début...) et deux-trois séquences bien flippantes. Le siège du bus est par exemple vraiment bien foutu, avec ce qu'il faut d'adrénaline et de moment de fausse tranquilité. A noter aussi que si les personnages ne sont qu'esquissés, leurs relations fonctionnent vraiment bien. La fin très orientée "action" est pas contre décevante, trop classiquement bourrine pour être honnête.
A voir en tout cas pour les amateurs du genre, en oubliant le premier sous peine d'être un chouia déçu.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 10, 2014 12:13 PM MEST


V for Vendetta
V for Vendetta
par David Lloyd
Edition : Broché

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon comics, mais pas définitif, 16 avril 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : V for Vendetta (Broché)
Alors évidemment c'est Alan Moore, et même dans cette oeuvre de "jeunesse" (Lloyd et lui l'ont commencé en 82-83), on sent l'écriture d'un très grand. Les personnages sont fouillés et crédibles, les dialogues toujours justes, et la qualité d'écriture est indéniable. Le dessin de David Lloyd, même s'il accuse un petit coup de vieux, reste admirable, illustrant à merveille cette lutte très romanesque entre l'homme et le système.
Pourtant ce n'est pas mon comics préféré de Moore : les personnages secondaires sont tellement nombreux qu'on perd parfois un peu le fil, l'apologie de l'anarchisme est trop lourde, trop "adolescente", et l'histoire est trop conventionnelle à mon goût. Mais bon, que ces points de détail ne vous arrêtent surtout pas : il s'agit de toute façon d'une très saine lecture :)


Space Opera
Space Opera
par Jack Vance
Edition : Poche

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Décalé mais un peu décevant, 11 avril 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Space Opera (Poche)
Un Vance un peu décalé, ce n'est pas très surprenant, mais un Vance un peu décevant, ça l'est déjà plus. Cette histoire d'opéra de l'espace apportant la bonne parole culturelle aux extraterrestres forcément inférieurs offre évidemment de bons moments, avec une peinture jouissive du monde des critiques « professionels » et quelques réactions autochtones assez suprenantes. Mais l'un dans l'autre, le rythme est trop nonchalant et les personnages secondaires trop... secondaires. L'histoire déroule sans surprise et sans jamais arriver à captiver réellement. Pour rejoindre le commentaire précédent, à réserver aux inconditionnels de Vance et aux boulimiques de SF.
Mention très bien par contre pour cette édition Folio SF avec une traduction excellente (revue pour l'occasion il me semble), et une couverture splendide.


A Crown of Swords
A Crown of Swords
par Robert Jordan
Edition : Poche
Prix : EUR 8,29

5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Toujours les mêmes défauts, 30 mars 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Crown of Swords (Poche)
Amusant de constater à quel point chaque tome de cette série ressemble au précédent : les deux premiers tiers du livre sont comme toujours patauds, redondants, ennuyeux au possible, et d'un coup, tout s'accélère, l'histoire se met enfin à avancer, et on dévore le dernier tiers d'une traite.
La grosse déceptione de ce Crown of Swords : Rand se transforme de plus en plus en une caricature de maniaco-dépressif, et ça le rend inintéressant au possible. Dommage, c'était le personnage le plus prometteur de la série. A noter également pour les fans que Perrin est inexistant (un chouia plus que dans Fires of Heaven, mais pas de beaucoup), de même qu'Egwene, au moment où elle commence à prendre de l'envergure (ce qui en dit long sur la science du rythme et du découpage chez Jordan....).
La bonne surprise : Mat, qui s'affirme de plus en plus comme LE personnage phare de la série, en devenant ici un chouia plus responsable, moins "adolescent". Sa relation tumultueuse avec la reine Tylin nous vaut même quelques scènes franchement drôles :)
Enfin bref, cet opus ne m'aura pas fait changé d'avis sur la série : elle reste selon moi réservée aux boulimiques de la fantasy. Les autres peuvent allègrement passer leur route.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 17, 2014 7:24 AM MEST


Bastards
Bastards

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un classique méconnu, 9 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bastards (CD)
Un grand cru pour la Tête de Moteur, qui après 1916 confirme sa volonté de varier un peu plus son rock dur. Bastards est tour à tour pêchu ("Burner"), tubesque ("Born to Raise Hell"), boogie ("Bad Woman") et space ("Lost in the Ozone"). Sans compter l'énorme "Don't let Daddy kiss me", certainement la plus belle chanson jamais écrite par Lemmy, et un son terrible, épais qui préfigure l'énorme baffe sonore que sera Sacrifice deux ans plus tard.
En clair : achetez :)


Page : 1