undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Petit Lips > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Petit Lips
Classement des meilleurs critiques: 287
Votes utiles : 2010

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Petit Lips
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
1. Witch Hunter
1. Witch Hunter
par Virginia BOECKER
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

4.0 étoiles sur 5 un roman qui sort du lot malgré le thème non original, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1. Witch Hunter (Broché)
Je ne connaissais pas la plume de Virginie Boecker et je suis ravie de l'avoir découverte. Elle nous offre un univers vraiment prenant. D'habitude, on retrouve les sorciers dans notre monde d'aujourd'hui. Cette fois-ci c'est le dépaysement total puisque l'on se retrouve en Anglia au XVIe siècle, avec des sorciers, des alchimistes, des guérisseurs, et de puissants chefs d'un côté comme de l'autre.
Complots, trahisons, magie, situation politique instable... Tout est réuni pour nous tenir en haleine. L'intrigue est bien menée jusqu'au bout, mêlant habilement action, rebondissements et révélations.

Elizabeth est une héroïne sûre d'elle, qui a des idées bien arrêtées et qui fait très bien son boulot. Cela lui donne parfois un côté rigide et sans pitié (rappelons qu'elle tue des gens en les envoyant au bûcher, quand même !). Toutefois, Elizabeth va beaucoup évoluer tout au long du roman. Elle cherche à comprendre sa situation, et elle essaye de s'analyser elle-même au passage. Au départ méfiante envers les sorciers, elle va apprendre à les connaître et découvrir que, comme je le disais plus haut, tout n'est pas noir ou blanc. En somme, elle fait preuve de maturité et accepte de se remettre en question même si c'est douloureux émotionnellement.
On découvre également l'histoire personnelle de notre héroïne au fil de l'histoire. J'ai aimé le fait que son passé nous soit distillé peu à peu, jusqu'au bout. Cela ne fait qu'augmenter notre curiosité sur ce personnage et nous montre qu'il y a toujours quelque chose à apprendre sur elle.

Quant aux personnages qui gravitent autour d'Elizabeth, je les ai beaucoup appréciés, même si j'ai l'impression de ne pas en savoir assez sur eux. En effet, ils sont assez nombreux et j'ai ressenti une petite frustration car j'avais envie de passer davantage de temps avec eux et en savoir plus sur leur passé.

Pour conclure, j'ai adoré « Witch hunter » qui sort du lot malgré le thème non original. En effet, le monde des sorciers est plutôt bien représenté dans la littérature. Toutefois, Virginie Boecker a su offrir à son histoire et à son univers de véritables atouts, notamment une héroïne plaisante à suivre, des personnages secondaires attachants et une intrigue palpitante jusqu'au bout.


Les trois soeurs, Tome 1 : Maggie la rebelle
Les trois soeurs, Tome 1 : Maggie la rebelle
par Nora Roberts
Edition : Poche
Prix : EUR 7,80

4.0 étoiles sur 5 une romance fraîche, légère et pleine de piment, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les trois soeurs, Tome 1 : Maggie la rebelle (Poche)
L'intrigue m'a beaucoup plu ! « Maggie la rebelle » est un roman passionnant, où la romance se forge dans l'adversité. Maggie et Rogan sont deux héros qui luttent contre leurs sentiments, qui ont quelques bagages émotionnels et cela rend leur relation parfois houleuse et compliquée. J'ai aimé les voir se débattre, les voir évoluer. La plupart du temps, ils se lancent dans des joutes verbales et se taquinent. Ils se disputent aussi, se blessent parfois, mais de leur amitié naît une romance solide et passionnée.

Les descriptions de l'Irlande, que ce soit dans les zones rurales ou les zones urbaines, m'ont vraiment transportée. Nora Roberts a un véritable don pour nous faire voyager. On se croirait vraiment au coeur de ce pays magique à l'atmosphère si particulière.

J'ai beaucoup aimé les personnages principaux.
Maggie est une jeune femme pleine de contradictions. C'est une jeune femme loyale, indépendante, espiègle, et qui peut se montrer très douce. Mais elle peut également être un véritable dragon ! Maggie a un tempérament de feu et elle est passionnée. C'est une jeune femme pleine de caractère comme je les aime.
Rogan est un homme accompli, à la tête d'un véritable empire. Il déborde d'assurance et paraît toujours sûr de lui, un vrai maniaque du contrôle. Pourtant, on apprend à le connaître et on va découvrir ses faiblesses au fil des pages. Si au départ Rogan est un homme rigide et snobinard, mais il va changer au contact de Maggie.

Quant aux personnages secondaires, j'ai été charmée par le père de Maggie et sa soeur, Brianna. Ils ont des caractères très différents de notre héroïne mais ils ont beaucoup de choses à apporter à l'histoire. En revanche, j'ai détesté la mère de Maggie ! Elle est vraiment horrible et elle m'a agacée tout au long de ma lecture.

Pour conclure, « Maggie la rebelle » est le premier tome d'une trilogie qui nous propose une romance fraîche, légère et pleine de piment. Nora Roberts est une magicienne des mots et elle nous offre un livre à l'histoire prenante, pleine de charme et d'émotion. J'ai hâte de lire le deuxième tome consacré à Brianna, la soeur de Maggie.


La loi du coeur
La loi du coeur
par Amy HARMON
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

3.0 étoiles sur 5 l'histoire ne m'a pas laissée indifférente, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La loi du coeur (Broché)
J'ai adoré « Nos faces cachées » mais je n'ai pas du tout accroché à « L'infini + un ». Je ne peux donc pas dire que Amy Harmon est pour moi une valeur sûre. Pourtant, je veux à chaque fois tester ses nouveaux romans :) D'ailleurs, la plupart de ses livres en VO sont dans ma wish-list. Toutefois, j'aime beaucoup la plume de l'auteur et je me suis laissée tenter par « La loi du coeur » avec plaisir.

« La loi du coeur » est un roman prenant qui mélange histoire d'amour et amitié. Amy Harmon nous offre une romance non conventionnelle semée d'embûches (parfois un peu trop d'ailleurs). Le moins que l'on puisse dire, c'est que la relation entre Moïse et Georgie est tumultueuse et loin de faire preuve de simplicité. Certains évènement sont un peu "de trop" pour moi et j'aurai aimé que certaines choses se déroulent autrement. Il y a une espèce de surenchère dans le malheur et la malchance que j'ai trouvée vraiment dure à accepter. Cela décrédibilise un peu le récit.
La relation entre Moïse et Georgie prend racine sur des bases un peu bancales, mais évolue de manière satisfaisante. Ils évoluent et mûrissent chacun de leur côté à un moment donné, mais au final, ils se construisent tous les deux, s'apprivoisent et se métamorphosent ensemble.

L'auteur a choisi la narration à deux voix et j'en suis ravie. Cette narration alternée est un procédé que j'affectionne tout particulièrement en romance. En effet, cela nous permet de voir les sentiments de chacun des personnages, de les connaître aussi bien l'un que l'autre.

La petite touche fantastique est très bien intégrée au récit et lui donne une dimension toute particulière. Je regrette juste que cet aspect du roman soit exploité pleinement seulement vers la fin.

Du côté des personnages, je dois bien avouer que je suis conquise.
Georgie a une sacré personnalité. C'est une jeune fille casse-pieds qui sait ce qu'elle veut mais je l'ai beaucoup appréciée.
Quant à Moïse, c'est un personnage assez déroutant. On a envie de se prendre d'affection pour lui, mais il est tellement "à côté de la plaque" que certaines de ses actions font que l'on n'arrive pas tout à fait à s'attacher à lui. Et pourtant, au fil des pages, au fils des mois et des années, on le voit évoluer, on le voit changer et on fini par l'aimer.

En conclusion, « La loi du coeur » est un roman original (parfois un peu trop "loufoque", pardonnez-moi l'expression) qui met en scène une romance non conventionnelle. Le récit n'est pas un coup de coeur, mais il m'a prise aux tripes. L'histoire de Moïse et Georgie ne m'a pas laissée indifférente.


1. La Déferlante
1. La Déferlante
par Michael BUCKLEY
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

4.0 étoiles sur 5 une intrigue prenante avec un univers original et des personnages très intéressantes à suivre, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1. La Déferlante (Broché)
Il y a quelques années, l'arrivée par milliers des Alphas, le peuple de la mer, a chamboulé la vie des habitants de Fish City. L'ensemble de l'humanité est plutôt hostile envers cette nouvelle espèce et ils se retrouvent parqués sur la plage, dans un camp. Chaque espèce vite de son côté jusqu'au jour où le gouvernement décide de mettre en place un système d'intégration. Quelques jeunes Alphas vont aller au lycée pour se mélanger aux humains.

Nous suivons l'histoire du point de vue de Lyric Walker, notre héroïne, lycéenne de dix-sept ans à Fish City. Lorsque le directeur du lycée l'oblige à passer du temps avec Fathom, le prince des Alphas, sa vie va irrémédiablement changer. Sa famille va se retrouver en danger, sa position au sein du lycée la met elle aussi en danger. De plus, il semble que les Alphas n'aient pas tout dit et que le monde soit également menacé.

Dès les premières pages, l'auteur m'a captivée. Les multiples intrigues qui forment le récit sont prenantes et intéressantes. On ressent bien toute la tension que provoque la situation. Que ce soit à petite échelle (pour Lyric et ses proches) ou à plus grande échelle (la ville entière) on ressent toute la pression, toute l'incompréhension des deux espèces l'une envers l'autre.
L'univers de Michael Buckley est original et l'on en découvre toujours un peu plus petit à petit. Jusqu'à la dernière page, on a quelque chose à apprendre. De plus, l'écriture de l'auteur aux descriptions justement dosées nous permet de nous plonger totalement dans son roman. On s'imagine tout à fait la ville de Fish City, ses habitants, les Alphas... La mythologie qu'il a créée autour des Alphas est passionnante. D'ailleurs, j'espère qu'on en apprendra davantage dans le prochain opus.

Lyric est une jeune fille très attachante. J'ai beaucoup aimé le fait qu'elle prenne sur elle pour tenter de protéger ses proches. Elle fait preuve d'une grande maturité même si elle est, au fond d'elle, terrifiée.
La meilleure amie de Lyric, Bex, m'a brisé le coeur. La pauvre, elle vit tellement de choses ! J'ai eu envie de pleurer avec elle.
Quant à Fathom, c'est un jeune homme imbu de lui-même avec des croyances et des traditions bien différentes des nôtres. Au début, je ne l'ai pas aimé, mais il fait preuve lui aussi d'une grande maturité et évolue au fil des évènements. Par conséquent, j'ai fini par apprécier Fathom ainsi que sa relation avec Lyric.

En conclusion, j'ai adoré « La déferlante » ! Michael Buckley nous propose une intrigue prenante avec un univers original et des personnages très intéressantes à suivre. Ce roman a été une très bonne surprise et j'ai hâte de voire ce que l'auteur va nous réserver pour la suite.


Le garçon d'en face
Le garçon d'en face
par Meg Cabot
Edition : Broché
Prix : EUR 14,50

3.0 étoiles sur 5 une lecture sympa pour l'été, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le garçon d'en face (Broché)
« Le garçon d'en face » est un roman léger, idéal pour l'été et se détendre. Le tout est assez prévisible, ce n'est pas une histoire à suspense. Mais dans le fond, ce n'est pas le plus important lorsque l'on lit ce genre de bouquin.
La narration est assez particulière, puisqu'il s'agit d'échanges de mails tout au long du roman. On assiste aux discussions de Melissa mais pas seulement. Nous lisons aussi la correspondance de ses collègues, ses parents, celle de John et ses proches, celle de Max et sa petite amie Vivica. Bref, tout une tas de personnages entre en scène.
Il est vrai que je regrette un peu que l'on n'ai pas une seule narration "normale" au sein du roman. Faire le lien entre les mails aurait pu permettre de donner un peu plus de consistance et un peu plus de détails à l'histoire. Au final, cet enchaînement de mails, ça fait un peu impersonnel. Je pense que c'est également pour cela que je n'ai pas vraiment ressenti d'émotion pendant ma lecture. Je n'ai pas été spécialement touchée par Melissa et John, ou en tous cas pas autant que je l'aurais voulu et c'est dommage.

Certains personnages sont attachants (les parents de Melissa, la grand-mère de John), et d'autres sont drôles (le frère et la belle-soeur de John, Nadine la meilleure amie de Melissa). Quant à Max Friedland, le peu que je l'ai vu (ou plutôt, que je l'ai lu) je l'ai détesté. Au début, c'était pareil pour Vivica, mais j'ai fini par la trouver attendrissante.
Qu'on les déteste ou qu'on les aime, tous les personnages du roman apportent une pierre à l'édifice. Ils ont tous leur place et prennent chacun une petite part de l'intrigue. C'était assez drôle de lire comment tout le monde au bureau se mêle de la vie de Melissa. Tous ses collègues (même les moins proches) mettent leur grain de sel.

En conclusion, « Le garçon d'en face » est une lecture sympathique pour l'été. Sans prise de tête, avec de l'humour et des personnages à la fois drôles et attachants. C'est une bonne recette pour passer un bon moment détente.


Truffe et sentiments
Truffe et sentiments
par Emilie Devienne
Edition : Reliure inconnue
Prix : EUR 17,00

4.0 étoiles sur 5 un roman original, souvent touchant, parfois drôle et divertissant, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Truffe et sentiments
Rose et Julien mènent une vie heureuse pendant plusieurs années. Un chien (Gibus) et deux enfants (Paul et Sophie) plus tard, ils divorcent. Julien a du mal à encaisser la pilule. Chacun doit désormais trouver sa place et son équilibre dans cette nouvelle organisation familiale. A travers les yeux de Gibus, notre narrateur qui a du chien, on observe les effets secondaires du divorce dans cette petite famille.

Gibus n'est pas seulement observateur, il peut être aussi un véritable acteur de l'histoire par moments. Avec l'aide des enfants, il met en scène des plans pour tenter d'arranger les choses pour lui et pour les membres de sa "meute", pour leur faire comprendre que s'ignorer et se mettre en colère n'est pas la solution. Il se dégage de Gibus une certaine innocence, avec un petit côté naïf, comme un enfant. J'ai adoré avoir ce petit chien comme narrateur. C'était original et très intéressant.

Le personnage de Rose est vraiment détestable. Tout d'abord, elle divorce et "éclate" sa famille sans vraiment avoir de raison. Son égoïsme sans bornes m'a exaspérée. Une fois qu'elle obtient son divorce, elle se positionne en victime et ne pense qu'à elle, tout en pourrissant la vie de son ex, de ses enfants et de son chien. Pour moi, elle n'agit pas en adulte, elle cherche seulement "à gagner" (si tant est qu'on ai quelque chose à gagner dans ce genre de situation...).
Julien m'a fait l'effet d'un type un peu paumé qui ne comprend pas ce qui lui tombe dessus (et on le comprend !). Je ne peux pas vous parler de la fin du roman, mais je suis contente que l'auteure ai choisi ce type d'évolution pour son personnage. Au départ, Julien subit, mais il fini par sortir les griffes, par se faire entendre et fini par se battre pour son bonheur.
Paul et Sophie ont attiré toute ma sympathie. L'auteur ne tombe pas dans le cliché des enfants énervants qui en profitent, tout en nous offrant tout de même des enfants avec du caractère. Ils ne sont pas offensifs (enfin, pas toujours) mais plutôt inventifs et se serrent les coudes avec Gibus.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé « Truffe et sentiments » qui est un roman original, souvent touchant, parfois drôle et divertissant. J'ai beaucoup aimé suivre cette famille et la façon dont elle se relève de cette épreuve. On ne tombe jamais dans le drame, on reste en équilibre entre le malaise que peut provoquer la situation et l'espoir d'une vie meilleure.


L'agence de Mme Evensong, Tome 3 : Les couleurs d'Eliza
L'agence de Mme Evensong, Tome 3 : Les couleurs d'Eliza
par Maggie Robinson
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

4.0 étoiles sur 5 J'ai adoré !, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'agence de Mme Evensong, Tome 3 : Les couleurs d'Eliza (Poche)
Le duo formé par nos personnages principaux est efficace. L'auteur nous entraîne dans une intrigue plaisante à suivre, parfois drôle, pleine de rebondissements, où les personnages apprennent à se connaître dans un contexte assez particulier. Au delà de la romance entre les personnages, les complots, les paparazzis, et les scandales alimentent aussi le récit. C'est souvent drôle !

Entre Eliza et Nicholas, cela fait tout de suite des étincelles. Lui voit Eliza comme une femme guindée, collet monté et donneuse de leçons. Quant à Eliza, elle pense que Nicholas n'est qu'un débauché, quand bien même il est un très bon père. Au fil des pages, Eliza se rend compte qu'il n'est pas un artiste dévoyé mais qu'il a simplement une vision du monde différente de la sienne. Quant à Nicholas, il découvre qu'Eliza est simplement une femme bien éduquée, qui sait ce qu'elle veut, et qui cache en elle quelques excentricités.
Je regrette que Sunny ne soit pas davantage présente au sein de l'histoire. Après tout, elle est à l'origine de toute cette histoire (en effet, il lui faut une gouvernante). Cela aurait été bien de la voir dans des situations "normales" avec Eliza, et aussi dans des scènes un peu plus espiègles (c'est une petite fille pleine de vie et de malice).

En conclusion, j'ai adoré « Les couleurs d'Eliza » et j'ai même trouvé ce troisième tome meilleur que les deux premiers. L'auteur nous propose une histoire intéressante avec des rebondissements et des personnages de caractère. C'est une chouette romance historique qui m'a fait passer un très bon moment !


Fille des cauchemars - Tome 1: Anna
Fille des cauchemars - Tome 1: Anna
par Kendare Blake
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

4.0 étoiles sur 5 une excellente surprise, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fille des cauchemars - Tome 1: Anna (Poche)
J'ai adoré ce roman young-adult, bien plus que je ne l'espérais. L'intrigue est prenante, l'auteur nous captive jusqu'à la toute dernière page. Certaines révélations n'en sont pas vraiment (on se doute que quelque chose cloche) mais cela n'a pas gâché mon plaisir. C'est également un roman intense avec un côté assez sombre. L'auteur n'épargne pas ses personnages et leur fait vivre beaucoup de choses éprouvantes, la tension va crescendo.

Quelques aspects sur livre m'ont rappelé la série télévisée Supernatural, ce que j'ai trouvé vraiment sympathique (je suis une grande fan de la série). Cas, notre héros chasseur de fantômes qui sillonne les Etats-Unis au fil de ses missions, m'a fait penser aux frères Winchester.

Cas est un héros attachant, courageux, débrouillard, qui évolue au fil du récit. Son caractère et sa façon de voir sa vie change au fur et à mesure des étranges expériences qu'il va vivre dans cette mission. De nature solitaire, il va découvrir qu'il n'est pas obligé de rester seul.
D'ailleurs, les personnages secondaires sont tout aussi intéressants que lui. Si au départ on peut les croire assez stéréotypés (le geek solitaire incompris, les brutes sportives, la fille populaire), les protagonistes se révèlent et changent sous nos yeux. Les apparences sont parfois trompeuses et Thomas, Will et Carmel sont pleins de surprises.

Pour conclure, « Fille des cauchemars, tome 1 : Anna » a été une excellente surprise. Je ne m'attendais pas à aimer autant. L'univers n'est certes pas original (les fantômes, c'est du déjà vu) mais l'auteur a su me captiver jusqu'au bout. De plus, j'ai beaucoup aimé les personnages.


4. Cinder : Winter
4. Cinder : Winter
par Marissa MEYER
Edition : Broché
Prix : EUR 22,90

5.0 étoiles sur 5 un tome qui clôture parfaitement la saga, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : 4. Cinder : Winter (Broché)
Comme pour les tomes précédents, on se concentre sur un nouveau personnage, sans oublier le reste de l'équipe que l'on suit depuis le début. Même si Cinder reste bien entendu le personnage qui semble le plus important, tous les autres apportent leur pierre à l'édifice. Je regrette un peu que Winter soit une héroïne si passive. Heureusement que les autres sont là pour pimenter le roman.
D'ailleurs, une fois encore, l'auteur n'épargne pas nos personnages. Ils vivent bon nombre de choses et le chemin jusqu'au dénouement est semé d'embûches. L'histoire est vraiment prenante et ne souffre d'aucun temps mort. L'intrigue est bien ficelée, on tremble jusqu'au bout pour nos personnages.

Dans ce dernier tome, on continue d'explorer les autres facettes de l'univers de Marissa Meyer. Après la vie sur Terre dans « Cinder », une partie de l'espace avec « Cress », on passe beaucoup de temps sur la Lune et j'en ai été ravie. On découvrait déjà une partie de la vie du peuple lunaire dans le tome consacré à Levana (mon avis par ici) mais justement, j'avais un petit goût de trop peu.
On ne voit pas les 987 pages passer grâce à une excellente recette : des chapitres courts, plusieurs points de vue, une écriture très fluide et un récit génial. « Winter » est un roman qui se dévore sans anicroche !

Pour conclure, je trouve que « Winter » est un tome qui clôture parfaitement la saga des « Chroniques Lunaires ». L'auteur prend le temps de nous présenter une intrigue passionnante, tout en nous permettant de dire au revoir à cet univers futuriste génial. C'est avec beaucoup de nostalgie que j'ai rédigé cet avis. Marissa Meyer m'aurait fait vibrer durant trois ans, tout au long de sa saga.


Les héritières, Tome 1 : Il était une fois un duc
Les héritières, Tome 1 : Il était une fois un duc
par Tessa Dare
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

5.0 étoiles sur 5 un véritable coup de coeur !, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les héritières, Tome 1 : Il était une fois un duc (Poche)
Je connaissais un peu la plume de Tessa Dare pour avoir lu une autre de ses sagas (« Les demoiselles de Spindle Cove ») et je l'avais trouvée très agréable. Toutefois, avec cette nouvelle série, je dois avouer que là, je suis complètement charmée !
Tessa Dare revisite le conte de “ La Belle et la Bête ” avec succès, en y ajoutant une petite touche d'humour et de folie. Rassurez-vous, on ne tombe jamais dans le loufoque, on reste dans le "gentiment fantasque" ;)
Les évènements s'enchaînent, à chaque chapitre on a envie de tourner la page pour en recommencer un autre. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant (pas même une seule longueur dans le roman !) et j'ai englouti ce premier tome en quelques heures. J'ai été totalement prise par l'histoire de ces deux personnages complètement géniaux à suivre !

Les deux personnages nous offrent des joutes verbales délicieuses agrémentées de répliques piquantes bien senties. J'ai souvent ri et souri à la lecture de ce roman !
Izzy est une femme de caractère, une battante. Elle a peut-être évolué dans un monde de conte de fées, baignée dans les récits héroïques de son père, mais elle n'est pas pour autant naïve. Son côté déterminé va tout de suite coincé avec la personnalité de Ransom.
Parlons-en de Ransom ! Au début de notre histoire, c'est un vrai mufle. Il fait tout pour chasser Izzy de son château et n'est pas tendre avec elle (pourtant, elle n'a nulle part où aller ! Un mufle je vous dis !). Et pourtant, au fil des pages, le charme opère ! On tombe amoureuse de Ransom. Heu, Izzy tombe amoureuse de Ransom ;)

Pour conclure, « Les héritières, tome 1 : Il était une fois un duc » a été un véritable coup de coeur ! Tout est réuni pour passer un excellent moment : une intrigue addictive, des héros attachants et une écriture très fluide ! Rendez-vous très bientôt pour le deuxième tome.
D'ailleurs, le deuxième tome, intitulé « Des fleurs pour la mariée », est sorti le 6 juillet ;)


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20