undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de Jean-Michel Ciochetti > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-Michel Ci...
Classement des meilleurs critiques: 2.444
Votes utiles : 193

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-Michel Ciochetti

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Rapport de Brodeck (Le) - tome 2 - Indicible (L')
Rapport de Brodeck (Le) - tome 2 - Indicible (L')
par Manu Larcenet
Edition : Album
Prix : EUR 22,50

5.0 étoiles sur 5 Plus noir que l' encre. Bravo, 21 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rapport de Brodeck (Le) - tome 2 - Indicible (L') (Album)
Remarquable travail de mise en scène.( Mon commentaire porte naturellement sur les tomes 1 et 2). Technique narrative parfaitement dosée, entre la lenteur nécessaire à recréer le temps de la mémoire ou l' urgence du présent. Flashback de cinéma, tout y passe pour donner son épaisseur complexes au récit. L' économie de moyen pour créer des atmosphères est saisissante. Larcenet pose son dessin comme une caméra. Du noir, en noir et blanc ! Avec un vrai "oeil" en plus.
malgré cela, je ferai une petite réserve, qui, quoi que de fond, n' enlève rien à son oeuvre en général: Larcenet est, en fait, un artiste graphique accompli plus qu'un grand dessinateur stricto sensu. Ceci se dénonce dans certaines hésitations voire timidités sur les représentations objectives, genre anatomie ou perspective, dont il se défausse par des subterfuges et "noyades de poissons", dans les ombres, les plis, les flous et autres contre jours. Peu de vrais visages lisibles et immédiatement reconnaissables, de mains ou de pieds vraiment maitrisés, ce qui est très symptomatique d' une possession approximative de la problématique de base du dessin: traduire trois dimensions en deux. Fondement incontournable de cet Art (J' en veux pour preuve la formidable grotte de Chauvet, leçon millénaire d' humilité, et je sais déjà qu'en écrivant ceci je m' attire les foudres des "modernes". Ce dont je n' ai cure un seul instant connaissant déjà par coeur leur vieilles argumentations). Larcenet n' a pas la maitrise technique totale des exigeantes lois du dessin, certes. (On est loin de l' école américaine des années quarante). Cependant, sa puissance poétique est là pour l' en exonérer par faveur, sinon l' en excuser complètement devant les prudes lois académiques. Comme un Hugo Pratt, en moins stylisé peut être, son dessin est avant tout une écriture. Une écriture poétique, parfois d' un romantisme un peu brouillon, comme on aime. Et c' est bien là l' essentiel. Personne n' irait, raisonnablement, reprocher au gigantesque poète du stylo qui tâche que fut Reiser, de n' être pas académique.
Larcenet nous propose un monument, avec quelques faiblesses, certes, mais toute sa grandeur . D' où ces cinq étoiles bien méritées.


Aux actes dirigeants ! (Documents)
Aux actes dirigeants ! (Documents)
Prix : EUR 10,99

8 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 "La nouveauté, c' est vieux comme le monde", 2 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aux actes dirigeants ! (Documents) (Format Kindle)
Notre gendre idéal, formaté à la même école que tous ceux, ou presque, qu' il prétend mettre devant leurs responsabilités en donneur de leçon avisé, et tout imbu de sa science toute fraiche, vient nous faire la démonstration sur 178 pages de son immense "talent". Immodestie et autosatisfaction, dirons nous, pour faire bonne mesure.
Pas une idée nouvelle, et surtout pas la moindre imagination. Le catéchisme libéral orthodoxe rabâché, revisité avec une dose supplémentaire de pragmatisme de cuisine, comme si ce dernier en manquait encore dans son cynisme intrinsèque. Le mode d' emploi de l' exercice du pouvoir, à l' usage de ceux qui y en ont eu l' expérience ou l' auront un jour, pour une action politico économique bien conduite: voilà, j' imagine, ce que nos édiles attendaient comme le Messi. Le malheur, c' est que ce garçon, choyé par les médias et la droite conservatrice en panne de boussole, s'éprend de lui même sous les flagorneries. On se l' arrache !
Que l' on approuve ou non, les thèses d' un Jeremy Rifkin, par exemple, (et peu m'importe), on est obligé d' admettre la dimension philosophique de l' approche, l' effort visionnaire et l' imagination prospective sur le devenir du travail. Je mets au défit quiconque de ne voir chez Rivaton, autre chose que de vieilles lunes réchauffées. Du neuf avec du vieux dans une lecture sociologique banale, sans la marque d' une intuition vaguement lumineuse: conformisme du bon élève fourguant sa question de cours, peut être. Tout est dans la "modernité" de l' expression. Merci pour l' emballage. Niveau pensée on doit se contenter d' un fatras d' exemples et de citations choisies, venues comme dans une thèse de doctorat, étayer par son abondance lénifiante, le discours à l' usage d' un jury somnolant.
Pour avoir donné trente huit ans de ma vie dans la communication, et les agences de publicité en particulier, je reconnais là, tout le charabia mouliné aux sciences humaines avancées, comme celui du management performant et du marketing infaillible. Sciences aussi sûres d' elles mêmes qu' aveugles sur leurs piètres résultats et de leur inanité en général. Ceci dans la mesure où, tout ce qui relève par la méthode de la science et des mathématiques, est pondéré par la suite à la louche de l' idéologie. Tout est dans l' interprétation: sens du vent au doigt mouillé.
Maintenant que l' auteur s' est déclaré soutien et conseiller de Bruno Lemaire dans la future campagne présidentielle, on peut déjà se faire une idée de sa véritable conception de la modernité. Attendons ses réactions sur les prises de positions sociétales, genre laïcité molle et ordre moral dur, de son champion. On va sourire.
Pour faire court, on peut très bien vivre sans avoir lu cet essai.


Contre la bienveillance (Essais - Documents)
Contre la bienveillance (Essais - Documents)
Prix : EUR 12,99

24 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Comment être positivement contre..., 27 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contre la bienveillance (Essais - Documents) (Format Kindle)
Pour résumer tout le sens de cet essai, je prendrai juste un exemple, illustration, s'il en était besoin, du conformisme médiatique ambiant. Un matin sur Europe 1, un journaliste goguenard, se lance et dit: "mais Monsieur Michaud, êtes vous encore de gauche". S'en suivit, un succinct résumé de sa thèse, naturellement survolée et caricaturée à la hâte.
Pour quiconque n' est pas sensible aux sirènes à la mode de l' islamo gauchisme, et autres niaiseries évanescentes cherchant le progrès humain dans l' obscurantisme et un relativisme dévoyé, aussi complaisant que mal compris, Yves Michaud reste un intellectuel de gauche. C'est une évidence. Plus que jamais et n' en déplaise aux âmes chagrines, il est un intellectuel nettement plus structurée qu'un Aymeric Caron, par exemple...(pour prendre une cible facile et je m' en excuse...). Michaud distingue la République et l'état social, douloureusement accouché des héritiers des lumières, de l' entreprise de démolition ethno "communautariste" du tout se vaut "culturellement". Etat de fait où l'on revendique en permanence réparation de son déficit de considération comparatif supposé. Revendications, au détriment du concept de l' homme universel. Idée nettement plus ambitieuse, à laquelle je souscris, mais peu vous importe.
Qu'est-ce qu'un citoyen sans l' abandon ( public) de sa différence relative, au profit de son universalité d' être humain? Qu'est ce que le vivre ensemble sans le sacrifice ordinaire comparable à celui que tous les couples consentent chaque jour pour construire ensemble.
Michaud paraitra réactionnaire, sans doute, à tous les bradeurs de principes universels. Mais qu' est-ce qu' être (jugé) réactionnaire, parfois, sinon n' être pas dans l' illusion commune du moment ?
Sans être une révélation, propre à changer ce que l' on sait et savait déjà, Michaud apporte une excellente réponse intellectuelle structurée aux questionnements invertébrés de notre époque. A lire pour ne pas hurler avec les loups. Ou juste pour le soulagement de ne pas se sentir perdu dans le désert du n' importe quoi.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 11, 2016 10:38 PM MEST


Murmures à la jeunesse
Murmures à la jeunesse
Prix : EUR 4,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Belle plume, bel esprit, 19 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Murmures à la jeunesse (Format Kindle)
Plus un long discours qu' un essai, ce petit livre sans rancune, sans haine, sans linge sale à laver, devrait finalement clouer au pilori tous les détracteurs insolents, contradicteurs irrespectueux, qui ne cessèrent de l' injurier, ne lui épargnant aucune grossièreté à l' Assemblée Nationale. Femme, noire et de gauche, voila trois raisons suffisantes pour défriser des délicats Eric Ciotti (pas facile) ou faire éructer des Christian Jacob, arbitres des élégances de l' hémicycle (si je ne me trompe). En quelques pages, madame Taubira nous livre avec subtilité son analyse claire et argumentée sur le terrorisme. Elle nous rappelle que la République, n'est pas qu' un mot, quand elle est République Française. C'est l'occasion de redéfinir quelques valeurs de base fondatrices à une jeunesse parfois oublieuse en Histoire. Ceci dans la nuance de l' intelligence qui distingue le patriotisme du nationalisme chauvin. La Nation Française est un concept avant d'être un peuple, la laïcité est la garantie, pour tout citoyen, d'un état de droit exempt de référence surnaturelle. Si sa pensée n'est jamais simple elle est toujours claire: sans ambiguité sans lâcheté. Quelles qu' aient pu être ses difficultés au sein du gouvernement, elle assume sa prise de distance avec dignité. On n' est jamais dans le règlement de compte, mais toujours au niveau des principes: on peut comprendre que ce genre de personnalité agace parfois en politique.
Si ce petit livre ne nous apprend rien de très nouveau il a cependant le grand mérite d'être écrit dans une belle langue, riche, habile, alternant la modernité dans la rapidité avec des volutes classiques pleine d' élégance. Très belle plume, qualité en voie de disparition dans ce milieu.


Dire nous
Dire nous
Prix : EUR 10,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Quel effort !, 16 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dire nous (Format Kindle)
Malgré toute la sympathie que jadis l' auteur m' inspirait, il m' a fallu bien du courage pour aller jusqu'au bout. Un gros effort ! Animé de louables intentions, Plenel nous entraine dans une enfilade de portes ouvertes à enfoncer. Ses obsessions habituelles nous engluent. Les argumentations cent fois entendues sur la déchéance de nationalité, par exemple, à la sauce mauvaise foi, tournent au bavardage. En général, on flirte avec le "complotisme", l' outrance et exagérations diverses. Au monsieur qui sait tout de Mediapart, on ne la fait pas! Certes! Mais ce prêche, sincère sans doute (on ne saurait refuser la sincérité à quiconque), devient épuisant de bons sentiments de façade et de règlements de comptes en faux cul. Pour donner une idée du ton, je citerai l' auteur déclarant en toute modestie:" Mes lucidités individuelles, n'exonèrent pas notre responsabilité collective" Heureusement qu' il y a des visionnaires de sa trempe pour nous montrer la route. Plenel, cette bonne conscience auto proclamée de la gauche, a beau invoquer les mânes des ancêtres, Jaurès, Camus et autres, pour corser le propos à l' authentique, le brouet qu'il nous sert reste bien insipide. Le malheur est que maintenant il est multi récidiviste dans le genre de la pensée confuse. La gauche n' avait pas besoin de ça !


You Just Can't Win
You Just Can't Win
Prix : EUR 1,09

5.0 étoiles sur 5 Them for ever, 22 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : You Just Can't Win (Téléchargement MP3)
Enfin un groupe qui se penche sur l' oeuvre trop mal connue aujourd'hui de Them, et tente de rafraichir ce petit bijou de Van Morrison: You just can't win. Certes, le morceau n' est pas réellement revisité. Jack White nous propose plutôt, un hommage, Mais quel hommage !
Comme toujours, ce musicien atypique nous démontre que, c'est quand la musique a des tripes qu'elle a du coeur et non l' inverse. Emotion dépouillée et absence de démonstration ostentatoire de virtuosité inutile, voire imbécile, comme on aime souvent dans les studios. Jack white nous démontre simplement, une fois de plus, qu' il est un grand artiste.


Récits des temps mérovingiens
Récits des temps mérovingiens
par A.Thierry
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Comme si on y était..., 11 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Récits des temps mérovingiens (Poche)
Entre "science historique" et "légende dorée", une vision très dix neuvième siècle de l' Histoire qui ne doit pas remettre pas en cause l' érudition de l'historien. L' imagination de l' auteur est partout présente dans son effort de mise en scène des situations, des descriptions physiques ou psychologiques des personnages. Augustin Thierry enfermé dans la cécité dès la quarantaine se fait son cinéma intérieur et nous proposes des images plus vraies que nature pour nous entrainer dans son rêve. La qualité littéraire de cette oeuvre dictée, reste de premier intérêt, et fait oublier le peu de documents écrits et incontestables qui ont traversés ces quatorze siècles jusqu' à nous. A lire pour le dépaysement.


Quatrevingt-treize
Quatrevingt-treize
par Victor Hugo
Edition : Poche
Prix : EUR 4,60

5.0 étoiles sur 5 Les leçons d'Hugo, 8 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatrevingt-treize (Poche)
Il est toujours présomptueux de prétendre commenter Hugo. Cependant, Quatrevint-treize, outre sa qualité purement littéraire, au travers d'une érudition bouillonnante, met en lumière plus que d' autres, peut être, certains messages à caractère, disons,"philosophique" de son oeuvre. Hugo profite toujours de la forme romanesque pour diffuser ses idées sur des thèmes qui lui tiennent à coeur. Les Misérables, par exemple, nous parlent en filigrane du Droit des peuples, des Droits de l' Homme, du droit à l' oubli etc... Autant de sujet chers à Hugo le "progressiste" de coeur et l' abolitionniste militant. Ici, je retiendrai plus particulièrement les dix magnifiques dernières pages de ce roman historique. La question est posée: valons nous mieux, que nos ennemis, si nous nous conduisons comme eux ? Sujet que l' on pourrait qualifier de "socrato platonicien". En effet, nous nous définissons par nos actes, seule valeur mesurable, face à de supposées valeurs intrinsèques: c'est la primauté de l' "objectif" sur le "subjectif". Pour Hugo, "valoir mieux que son ennemi", c' est incarner le Droit. Au sens d' un Droit supérieur à celui des lois, la "Hauteur d' Ame". Altitude (très romantique) du "savoir faire grâce", cette "faiblesse" qui confère la grandeur. C'est ce que l'on retrouve dans la célèbre phrase: "Donne lui tout de même à boire, dit mon père." Ce thème, avec d' autres cités plus haut, est transversal à l' oeuvre, mais ici, il est presque central.
Valoir mieux que l' ennemi, ça peut être aussi, ailleurs, laisser la vie sauve à Javert. Pour sa part, Hugo a déjà tranché: C'est préférer l' humain.


Histoires noires et fantastiques
Histoires noires et fantastiques
par Ray Jean
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 N' oublions pas Jean Ray !, 27 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoires noires et fantastiques (Poche)
Un auteur de premier plan, méconnu au regard de son talent, qui semble ( ultime injustice), sombrer dans l' oubli. Pourtant son imagination féconde peut rivaliser avec n' importe quel Stephen King dans le fantastique et la frayeur irrationnelle. Qui d' autre peut nous entrainer avec autant de persuasion dans l' incroyable Ruelle Ténébreuse, ou nous faire connaître le neveu de la Mort avec autant de vérité ?
Jean Ray est un maître dans l' art de faire gober le plus incroyable jusqu'au frisson. L' art aussi de faire découvrir au lecteur médusé, une vérité dont aucun des protagonistes n' a conscience. Ceci par la technique du recoupement de plusieurs témoignages convergents, à l' insu des ou du narrateur. Citons pour cela la construction de son roman chef-d'œuvre, Malpertuis, ou il faut un faisceau de récits décalés dans le temps, pour laisser entrevoir l'indicible vérité.
Les Histoires Noires et Fantastiques, en leur qualité de classique du genre, mériteraient une édition plus avenante que celle-ci, un peu poussiéreuse aujourd 'hui. Mais tant pis, même poussiéreux un chef d'oeuvre reste un chef d' oeuvre.
Souvenez-vous de Jean Ray pour qu' on l'édite encore longtemps.


Raoul Taburin
Raoul Taburin
par Sempé
Edition : Poche
Prix : EUR 8,50

5.0 étoiles sur 5 Les indispensables..., 27 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raoul Taburin (Poche)
Pour qui connait et suit Sempé depuis toujours,(ou presque), Raoul Taburin est l'un des ouvrages les plus attachants dans la lignée.Toute la poésie de Sempé y est concentrée. Poésie de l' infiniment petit et de l' infinie tendresse pour les choses simples voire infimes. Finesse psychologique, observations pointues dans un monde imaginaire où tout ressemble au notre mais en mieux en apparence. En apparences seulement. Taburin et ses amis vivent les angoisses et les tourments pour rire. Pour rire des nôtres. Sempé nous apparait là, une fois de plus avec élégance, dans son humanisme un peu mélancolique quoique jamais désabusé. Le petit monde de Taburin est à la dimension de l' immense talent de l' auteur. Un Sempé indispensable ! Comme tous les autres...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6