undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Christopher > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Christopher
Classement des meilleurs critiques: 1.373
Votes utiles : 700

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Christopher "Chris" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-13
pixel
Beautiful lies - Deluxe édition limitée
Beautiful lies - Deluxe édition limitée
Prix : EUR 16,99

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une mue tout en finesse, 27 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beautiful lies - Deluxe édition limitée (CD)
Birdy nous revient avec un troisième album qui sonne comme l'album de la mue. Après un album de reprises puis un album tout en finesse, voici une nouvelle expérience musicale à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre pour ce retour de la jeune britannique. L'artiste se révèle ici dans une palette musicale novatrice, elle explore de nouvelles pistes et de nouvelles expériences. Le résultat est exceptionnel, entre pistes folk-pop, d'autres conservant cette touche de douceur mélodique au piano qui font sa renommée, et de nouvelles explorations musicales aux airs accrocheurs et mélodieux, Birdy use d'autre part d'effets musicaux et vocaux splendides qui agrémentent les chansons de toute beauté et apportent un touche de mystère à un univers déjà riche et varié. Enfin le visuel de l'album qui est magnifique, reflétant parfaitement l'univers musical de la chanteuse, à la fois poétique, mystérieux, d'une grande beauté, richesse et poésie. Une réussite à tous les niveaux.


Omoide No Marnie Santora Ongak
Omoide No Marnie Santora Ongak
Prix : EUR 48,56

5.0 étoiles sur 5 Touchant et émouvant, 16 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Omoide No Marnie Santora Ongak (CD)
La musique de ce magnifique dessin animé des Studio Ghibli est une merveille de poésie, de beauté et d'émotion. La musique sied à merveille au film et aux images et nous plonge au cœur de l'histoire touchante de ce dernier bijou des studios qui, malheureusement, est le dernier à avoir été créé et qui le sera.


White Light
White Light
Prix : EUR 20,99

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un retour haut en couleurs, 27 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Light (CD)
Je ne pouvais être plus heureux qu'en cette fin d'année avec la sortie d'un nouvel album de Enya et de The Corrs en une semaine !
Il aura fallu attendre 10 ans pour que le groupe se reforme et nous offre un nouveau disque orienté plus pop et coloré et aux mélodies accrocheuses et aux airs agréables, un retour avant 'Home' et même 'Borrowed Heaven' qui incarnaient un magnifique retour aux sources, particulièrement pour leur dernier album paru jusqu'ici. Le groupe n'a pas perdu de sa touche, même s'ils ont exploré chacun leurs routes musicales solo depuis 2005 qui étaient plus ou moins réussies, le son typique qui a fait leur renommée est toujours présent dans chaque piste. Les voix d'Andréa et des chœurs de Sharon et de Caroline sont toujours aussi justes vocalement. Notons également quelques très belles pistes à la très franche inspiration traditionnelle irlandaise, dont une instrumentale ('Gerry's Reel'), ainsi que quelques airs doux créant un parfait complément à la teinte pop qui se déploie dans l'album. Un album qu'il fait bon écouter pour replonger dans l'histoire de ce merveilleux groupe, et pour enfin découvrir de nouveaux morceaux que l'on a attendu durant une décennie !


Dark Sky Island - Collector + 3 titres
Dark Sky Island - Collector + 3 titres
Proposé par DVD Overstocks UK
Prix : EUR 17,18

23 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Spectaculaire, 20 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Sky Island - Collector + 3 titres (CD)
Grandiose, épatant, déroutant, troublant, cosmique... Je ne trouve pas les mots pour qualifier cet album inespéré attendu depuis 7 ans.
Il s'agit à mes yeux du plus innovant, du plus admiratif des albums de Enya. D'une recherche musicale exceptionnelle nous retrouvons évidemment la patte Enya, mais elle nous offre ici des expérimentations musicales inédites, des instrumentations nouvelles et des gammes de voix et de chants déroutants dans un album un peu plus sombre, pouvant être comparé à "Shepherd Moons" dans quelques-uns de ses thèmes, dans le design et quelques photos. Cet album marque un retour puissant de la belle irlandaise, avec 3 titres bonus d'une grande douceur dont "Pale Grass Blue" dont la vitesse d'élocution surprenante et les paroles font écho à une belle journée d'été, "Remember Your Smile" qui fait très ode religieuse rappelant "How Can I Keep From Singing" dans la forme, et "Solace" emplit d'une calme plénitude, il s'agit de la premières fois que Enya nous propose une version Deluxe de ce genre, et dont le design et les photos sont magnifiques. Outre cet aspect, cet album marque le retour du Loxian avec "The Forge Of The Angels" et "The Loxian Gates" qui sont des pistes très profondes et, pour la première innovante avec des chœur masculins et pour la seconde d'une puissance et d'une force jamais vues dans sa discographie, une musicalité palpitante et entrainante, des voix et effets éthérés cosmiques, tout comme dans "Dark Sky Island" où Enya chante dans une gamme de voix très grave, encore une fois inédite. "Even In The Shadows" est une autre grande surprise de l'album, chanson très rythmée qui pourrait à merveille remplir le rôle d'une OST. Toujours des chansons douces avec "So I Could Find My Way" et "I Could Never Say Goodbye" qui est d'une beauté indicible. Enfin cet album marque également le retour du latin avec le refrain de "Dark Sky Island" et dans "Astra Et Luna", très entrainante et musicalement très intéressante. Cet album est le premier de la carrière de Enya qui ne comprend aucune instrumentale, souvent des mélodies au piano. On peut trouver ça dommage au début, mais lorsque l'on remarque la forte présence du piano solo dans quelques chansons, et plus largement la présence plus importante dans l'album on est vite comblé ! Tout comme le gaélique qui avait annoncé mais qui n'est pas présent dans l'album; la beauté de celui-ci surpassant le reste. D'autres perles sont présentes musicalement et vocalement, par exemple "Diamonds On The Water" qui est très reposante, méditative avec son claquement répétitif tout au long de la chanson, une pure merveille. Enya explore également l'aspect plus religieux et solennel de la musique avec "Echoes in Rain", hymne aux étoiles et aux variations du ciel lorsque vient la nuit, sur le chemin du retour d'un très long voyage et "Sancta Maria", dont la seconde rappelle d'ailleurs les synthés utilisés dans ses premiers albums, reprenant sans cesse ses 'Alleluia' et ses 'Sancta Maria', absolument divin. Enfin le thème d'ouverture, "The Humming..." fait référence à la genèse de la vie, aux origines et au temps qui passe inexorablement, dans une teinte musicale très intéressante et assez rare chez Enya. Enfin la voix de Enya qui n'a jamais été aussi claire, pure, puissante, délicate et sublime à la fois. Chaque nouvelle chanson nous transporte un peu plus.

Cet album vacille à chaque chanson entre douceur, rythme et voyages variés : dans les sentiments personnels, dans les mers originelles, dans les galaxies, dans le ciel étoilé, sur des îles solitaires éclairées par le ciel de la nuit etc. En résumé un album de voyage cosmiques, empreint d'une musicalité incroyablement diversifiée et novatrice, dévoilant une Enya à l'apogée de son art et de sa maitrise musicale, à l'aise avec de nouvelles musicalités et dans des langues diverses, et des textes teintés de voyages et d'introspection touchants et d'une grande beauté sur des airs entrainants et contemplatifs. Cet album est probablement le plus différent de tous, ceux qui fustigent l'artiste de tourner en rond ne pourront pas dire la même chose cette fois-ci, cet album peut être déroutant de par son innovation, mais il est gage d'un tournant percutant, d'une immense grâce, ne ressemblant à aucun autre dans la carrière de la grande Enya. Une pure merveille céleste, astrale, époustouflante, au-delà de tout ce à quoi je pouvais m'attendre.


Affinity
Affinity
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 32,95

5.0 étoiles sur 5 L'affinité poursuit son chemin, 6 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Affinity (CD)
Second album né de la collaboration entre Moya Brennan et Cormac de Barra, il est la digne succession et continuité de son prédécesseur. Mélodies toujours aussi travaillées et entraînantes, délicates, fusion des voix toujours plus chantante, travail sur les harpes magnifique etc...
Notons la reprise de la chanson "Cruiscin Lan", chanson traditionnelle reprise par Clannad même en 1980 sur l'album "Crann Úll", groupe traditionnel irlandais dont Moya Brennan fait partie dans une version exceptionnelle. Les thèmes celtes ressortent encore une fois, un vrai moment de bonheur à écouter sans modération.


Voices & Harps
Voices & Harps
Prix : EUR 21,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Époustouflant duo celte, 6 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voices & Harps (CD)
Cet album, né de la talentueuse harpiste Moya Brennan et du harpiste de renom Cormac de Barra, tous deux irlandais, est un bijou de musique celtique. Après le dernier album solo de Moya Brennan, 'Signature' sorti en 2006, un duo est né. Et quel duo ! La fusion de ces deux talents est remarquable, mélodies entraînantes, ballades magiques, fusion des voix superbe, mélange des harpes incroyable etc...
À noter la reprise de la chanson "Crann Úll", chanson traditionnelle reprise par Clannad même en 1980 sur l'album du même nom, groupe dont Moya Brennan fait partie, dans une version exceptionnelle et réarrangée.
Mélange entre mélodies créées par eux-mêmes et quelques morceaux traditionnels, cet album enchanteur saura ravir les férus de musique celtique traditionnelle et moderne.


Souvenirs de Marnie [Blu-ray]
Souvenirs de Marnie [Blu-ray]
DVD ~ Hiromasa Yonebayashi
Prix : EUR 32,74

66 internautes sur 69 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un dernier chef-d'oeuvre de poésie et d'émotion, 18 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Souvenirs de Marnie [Blu-ray] (Blu-ray)
Il est triste de penser que ce film magnifique est peut-être le dernier long métrage du Studio Ghibli...
Magnifique, en effet, ce film est bouleversant. Je suis un grand admirateur des longs métrages Ghibli, les ai tous vu plusieurs fois et les possède tous, mais aucun n'a jamais autant éveillé en moi de tels sentiments. C'est un chef-d'oeuvre de beauté, d'émotion, une oeuvre tout bonnement majestueuse. L'histoire est touchante et sensible, d'une justesse rare pour un film d'animation, la réalisation est hors pair, le dessin incomparable. L'émotion en ressortant est puissante et vraie. Les couleurs délicates et chatoyantes créent un film doux, empreint de sérénité et d'une certaine sagesse, Hiromasa Yonebayashi, réalisateur d'Arrietty, réalise ici un film habité par la poésie, chaque instant, chaque tableau, chaque scène, chaque paysage, changement de climat, de lumière, chaque morceau de nature recréée, tout en somme en font un film qui d'une certaine manière boucle la boucle entamée en 1984 par Hayao Miyazaki avec son mythique Nausicaä de la Vallée du Vent, car a été annoncé durant l'été 2014 que le Studio stoppait la production de longs métrages pour cause de mauvais résultats des deux derniers films, dont Souvenirs de Marnie, couplé aux départs à la retraite simultanés de Miyazaki et de Takahata. Je ne comprend pas l'échec de ce film au Japon, de mon avis chaque amoureux de ce qu'incarne les films Ghibli retrouveront en celui-ci comme un point culminant de toutes ces émotions qui ont fait la renommée mondiale du studio. Il a été pour moi une nouvelle révélation et m'a montré que Ghibli pouvait toujours toucher au coeur, retranscrire de pures et sincères émotions et faire couler les larmes au travers d'une animation ô combien magistralement réussie.
Enfin la musique est elle aussi d'une beauté déconcertante, d'une grande justesse et d'une grande délicatesse dans l'interprétation et participe indéniablement à l'émotion que dégage le film.
C'est donc avec joie et tristesse que j'ai accueilli ce film, en espérant que d'ici quelques années le Studio sera de nouveau prêt à produire d'autres chef-d'œuvres que Souvenirs de Marnie incarne merveilleusement bien, et qui laissera une trace palpable dans l'histoire de ce très grand studio.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 1, 2015 11:04 AM CET


Souvenirs de Marnie
Souvenirs de Marnie
DVD ~ Hiromasa Yonebayashi
Prix : EUR 14,99

22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un dernier chef-d'oeuvre de poésie et d'émotion, 18 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Souvenirs de Marnie (DVD)
Il est triste de penser que ce film magnifique est peut-être le dernier long métrage du Studio Ghibli...
Magnifique, en effet, ce film est bouleversant. Je suis un grand admirateur des longs métrages Ghibli, les ai tous vu plusieurs fois et les possède tous, mais aucun n'a jamais autant éveillé en moi de tels sentiments. C'est un chef-d'oeuvre de beauté, d'émotion, une oeuvre tout bonnement majestueuse. L'histoire est touchante et sensible, d'une justesse rare pour un film d'animation, la réalisation est hors pair, le dessin incomparable. L'émotion en ressortant est puissante et vraie. Les couleurs délicates et chatoyantes créent un film doux, empreint de sérénité et d'une certaine sagesse, Hiromasa Yonebayashi, réalisateur d'Arrietty, réalise ici un film habité par la poésie, chaque instant, chaque tableau, chaque scène, chaque paysage, changement de climat, de lumière, chaque morceau de nature recréée, tout en somme en font un film qui d'une certaine manière boucle la boucle entamée en 1984 par Hayao Miyazaki avec son mythique Nausicaä de la Vallée du Vent, car a été annoncé durant l'été 2014 que le Studio stoppait la production de longs métrages pour cause de mauvais résultats des deux derniers films, dont Souvenirs de Marnie, couplé aux départs à la retraite simultanés de Miyazaki et de Takahata. Je ne comprend pas l'échec de ce film au Japon, de mon avis chaque amoureux de ce qu'incarne les films Ghibli retrouveront en celui-ci comme un point culminant de toutes ces émotions qui ont fait la renommée mondiale du studio. Il a été pour moi une nouvelle révélation et m'a montré que Ghibli pouvait toujours toucher au coeur, retranscrire de pures et sincères émotions et faire couler les larmes au travers d'une animation ô combien magistralement réussie.
Enfin la musique est elle aussi d'une beauté déconcertante, d'une grande justesse et d'une grande délicatesse dans l'interprétation et participe indéniablement à l'émotion que dégage le film.
C'est donc avec joie et tristesse que j'ai accueilli ce film, en espérant que d'ici quelques années le Studio sera de nouveau prêt à produire d'autres chef-d'œuvres que Souvenirs de Marnie incarne merveilleusement bien, et qui laissera une trace palpable dans l'histoire de ce très grand studio.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 10, 2015 8:20 PM MEST


Whisper To The Wild Water by Brennan, Moya (2000) Audio CD
Whisper To The Wild Water by Brennan, Moya (2000) Audio CD

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La pureté de la musique irlandaise, 9 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Whisper To The Wild Water by Brennan, Moya (2000) Audio CD (CD)
Cet album est l'un de mes favoris de l'artiste, et probablement l'un des plus emblématique de cette dernière décennie en ce qui concerne la musique celtique et irlandaise. Moya Brennan de sa carrière solo hors Clannad a réussi à pénétrer la musique celtique comme personne. Instrumentations profondes et émouvantes, parfois rythmées ou dépouillées, teintées de traditions celtiques et parfaitement imagées. On pourrait presque se sentir au coeur des land d'Irlande, terre de légendes et de beauté que l'artiste transcende au travers de sa musique. Un bijou musical, un voyage spirituel dans les terres préservées et culturellement riches de l'Irlande.


La Fiancée
La Fiancée
Prix : EUR 20,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Il était une fée..., 14 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Fiancée (CD)
J'ai eu l'immense privilège d'obtenir ce disque le 3 octobre, soit trois jours avant sa sortie officielle; ajoutant à cela l'immense chance que j'ai eu de participer au concert privé de France Bleu du 25 septembre, j'ai pu découvrir quelques chansons live de ce nouveau disque avant sa sortie. C'est donc aujourd'hui avec une immense joie que je peux enfin écouter ce nouvel album tant attendu.
À peine un an et demi après "SongBook Vol.4" et seulement quelques mois après la BO de "Terre des Ours", lorsque j'ai appris en juin que Cécile Corbel allait sortir un nouveau disque je n'en suis pas revenu, pensant qu'après ces deux disques une pause allait s'imposer. Et bien ce fut avec une immense joie que j'ai appris cette nouvelle, et cet album est, encore une fois, une pure merveille.
Alors que "SongBook Vol.4" montrait déjà des signes d'évolution musicales, avec de nouvelles sonorités et mélodies, "La Fiancée" met la barre encore plus haut. La voix de Cécile Corbel est toujours aussi cristalline et pure, avec de nouvelles gammes d'octave encore plus merveilleuses, de nouvelles explorations de sa propre voix qui prend ici des aspects que nous n'avions pas encore entendu dans ses précédents disques, la musique est tout bonnement enchanteresse et recherchée, les mélodies toujours aussi subtiles et sublimes et les paroles profondes, contant des histoires de femmes et jeunes filles restées sur place après le départ de leur homme pour diverses raisons, désirant partir elles aussi à l'aventure. Les textes sont d'une grande beauté et d'une grande justesse, interprétés d'une manière sublime à chaque chanson.
Les chansons composant se disque sont riches et teintés de multiples influences : baroques, pop, folk, symphoniques, orchestrales, douces, mélancoliques, admiratives, enjouées, rythmées, orientales etc... Cécile Corbel prouve une fois encore sa maîtrise toujours plus impressionnante des univers créant son monde musical inimitable.
La première moitié de l'album sonne plus symphonique, instrumentée (par exemple avec "Entendez-Vous, "Ballerine", chanson pleine de magie, "Neige" ou encore "La Fille Du Miroir" ou "Le Passagers Du Vent"), tandis que la seconde partie de l'album laisse apparaitre des sonorités plus pop (comme dans "Emmène-moi", qui ferait à merveille une chanson thème d'une BO de film, et "Breathing You") et orientales (notamment pour la sublime instrumentale "Route De La Soie", à mon avis la plus majestueuses instrumentales de l'artiste, voire de tout son répertoire). la musique se révèle à la fois puissante et fragile, tout comme la voix de notre Cécile, douce et fragile tout en étant forte en engagée, cet album est une symphonie musicale mêlant les influences et nous contant de magnifiques histoires menant à la contemplation, l'imagination et le rêve. Notons aussi les choeurs présents dans quelques chansons, comme dans la magnifique "Breathing You" qui font entrer la musique de l'artiste dans une symphonie divine, et la harpe toujours aussi présente et enjouée, douce, calme, sereine... Autant d'émotions qui transparaissent dans chacune des pistes, (notons entre autres le passage de harpe ressemblant beaucoup à du Clannad des années '80 '90 après les choeurs dans "Breathing You", superbe).
Dix chansons sont interprétées en français et une en anglais, c'est dans un monde littéralement féérique dans lequel elle nous emmène à chaque piste, un monde de fantaisie et de légendes.
Il n'est pas anodin qu'il soit écrit sur le sticker présent sur le CD à l'achat "Il était une fée...", c'est tout à fait ce sentiment qui en ressort. Cécile Corbel est une fée à la fois mutine et puissante, changeante à chaque texte chanté, chaque thème abordé, chaque mélodie qu'elle soit triste, contemplative et mélancolique (par exemple "La Lettre" ou "Tristes Noces"), enjouée en rythmée (par exemple "Jardin Secret" ou "Breathing You"), mélodique (entre autres "La Fille Du Miroir", "Entendez-Vous"), forte ("La Fiancée"), entraînante ("Les Passagers Du Vent", "Neige", "Emmène-Moi") ou délicate ("Ballerine") et mystérieuse, aux influences de contrées lointaines ("Route De La Soie"). Tout dans cet album a le goût du faste musical abouti.
Notons également la magnifique édition digipack, dont les dimensions plus grande que tous les autres digipack de l'artiste laissent une impression de grandeur. Les décors intérieurs, dessins de fées et autres créatures de légende sur fond or, avec de sublimes photographies et mises en scènes de l'artiste et un très beau livret, font de ce disque un tout. Un tout présentant Cécile Corbel comme un des plus grandes muses de la musique celtique, bretonne, folk et traditionnelle aux sonorités pop et symphoniques, à la fois mystérieuse et accessible, douce et puissante.
Et pour terminer la version anglaise bonus de "Ballerine" ("Ballerina"), uniquement disponible sur iTunes, prolongeant la magie de cet album, permettant d'apprécier cette chanson déjà sublime sous un autre angle. Il est fort probable que cet album fasse date dans la carrière de l'artiste, faisant réellement entrer sa musique dans un nouvel aboutissement musical, toujours plus teinté et riche, dépassant les frontières de la simple musique celtique. Nous entrainant dans un univers rayonnant.
Magnifique.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-13