undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de F. Stephane > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par F. Stephane
Classement des meilleurs critiques: 19.888
Votes utiles : 730

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
F. Stephane (france)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Astronomy
Astronomy

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bonne surprise !, 5 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Astronomy (CD)
Ha ha ha ! Dragonland ! Rien que le nom je sais que je vais me poiler.

Tiens, une intro et une mid tempo assez classe pour commencer l'album. Moi qui m'attendait à une speed avec refrain con con, j'en suis pour mes frais.
Et mais il se débrouille bien ce chanteu ! Respectant bien les codes du genre (voix assez haute et claire) il se démarque néanmoins par une certaine prestance et une bonne puissance.
Un petit zeste d'orchestration pas envahissant sous de grosses guitares bien en avant finissent d'achever la bonne impression de cette première chanson.

Mouais méfiance quand même, voyons voir la seconde piste.
Petite intro Kamelotienne, un peu orientalisante, avec chant féminin. Sympa. La damoiselle vient s'inviter sur le reste de la chanson, elle aussi mid tempo bien classe.
"Contact" passe la 5e est propose une chanson bien speed, répondant elle aussi aux codes du genre, mais suffisamment énergique et classe pour être séduisante.
La très bonne 'antimatter', heavy bien rythmée achève de convaincre avec son excellent refrain (le meilleur de l'album) que non ce n'était pas une erreur sur les premiers titres, Dragonland n'est pas un groupe de rigolos avec un nom ridicule (ha si ça par contre c'est vrai).

Sans faire un track by track, on peut dire que l'album baisse un peu dans sa seconde moitié, mais se termine par une suite orchestrale d'excellente tenue, qu'on imagine bien en BO de quelque film épique.

L'habit ne fait pas toujours le moine, et si vous cherchez du heavy classique, qui ne réinvente pas le genre, mais qui apporte sa pierre à l'édifice, qui fait passer les guitares avant les orchestration, classieux (pas Dragonforce donc) et efficace, vous pouvez sans risque investir dans cette excellente galette qui m'a surpris.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 15, 2011 11:32 AM MEST


Coat Of Arms
Coat Of Arms
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 23,41

1 internaute sur 8 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 non non et NON !, 5 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coat Of Arms (CD)
Non mais sérieux ?
Pourquoi tel groupe à du succès et tel autre non ?
C'est souvent à n'y rien comprendre, et honnêtement ça m'arrive avec Sabaton.
Hammerfall par exemple, archétype du groupe pathétique, est arrivé au bon moment, et a apporté quelque chose de frais en 1997, a relancé un genre presque éteint.

Je n'ai rien contre ces petits gars mais franchement, le mot qui me vient à l'esprit quand j'écoute n'importe quel album de ce groupe est : ANECDOTIQUE.

Un chanteur limité (euphémisme), pas de guitariste spécialement volubile, pas de batteur défiant les lois de la vitesse lumière, en fait rien, RIEN qui les différencie des centaines d'autres formations.
Certes, ce sont de bons musiciens tout de même, et s'ils étaient dotés d'un sens de la composition aigüe, on se moquerait aisément qu'ils n'aient rien de 'spécial' à offrir, les chansons seules suffiraient.

Mais c'est loin d'être le cas. Tout est à sa place, les riffs guerriers, les choeurs sur les refrains, une petite chanson rapide par ci par là, et on met le jambon dans le torchon.

J'aurais bien aimé appuyer mes propos en parlant de telle ou telle chanson, mais je ne peux pas. La raison ?
J'ai déjà oublié ce que je viens d'écouter !


Within Temptation - Black Symphony [Blu-ray]
Within Temptation - Black Symphony [Blu-ray]
DVD ~ Within Temptation
Prix : EUR 17,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La claque !, 5 mai 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Within Temptation - Black Symphony [Blu-ray] (Blu-ray)
Et pourtant je ne suis même pas fan du groupe !
Certes, je me suis intéressé au groupe à l'époque "Mother Earth", référence du groupe.
J'y ai trouvé de bonnes choses, mais jamais assez pour m'accrocher à fond, et j'avoue que sur la longueur d'un album, je me lasse un peu.
Et puis récemment, j'ai écouté par curiosité les albums suivants du groupe, et même constat, des titres très forts, incroyablement accrocheurs, qui cohabitent avec de le chanson de seconde zone, vite composée, vite oubliée.

Mais là, la force du concert est incontestablement son setlist. Car justement, presque tous les tires forts du groupe sont présents, ce qui en fait un super best of ! Le début du show est à ce titre bluffant, enchainant une grosse demi heure de pure tuerie. Le final est aussi très fort, et les titres du milieu de show, moins marquants pour la plupart, sont sublimés par l'orchestre et le visuel ce qui les rend bien plus digestes que sur album.

L'image du blu ray est bonne, manquant parfois un poil de piqué, mais ça fait quand même plaisir d'avoir une sortir metal en HD. Sharon parait un peu gênée par sa gigantesque robe au début du concert, heureusement elle s'en débarasse assez rapidement pour offrir un spectacle plus énergique. Pyro et compagnie sont de la partie avec un lâcher de confettis (ne riez pas, c'est du meilleur effet !) à al fin du show. Bref, le visuel est là, pas de souci.

Le son est excellent, on regrette néanmoins un mixage un peu trop consensuel, à savoir que la gratte ne sert pas à grand chose pendant les rythmiques, et qu'il aurait été judicieux de la remonter un peu au profit de la voix, qui elle empiète un peu sur le reste.
Je dis ça en tant que fan de gros thrash, mais pour le style pratiqué, il faut reconnaitre que ça ne gène pas.

Un concert que je recommande à tous, et même surtout à ceux comme moi qui ne sont pas fans, les attentes étant moins élevées et la baffe assénée d'autant plus magistrale !


Metamorphosis
Metamorphosis
Proposé par tws-music-eu
Prix : EUR 9,85

4.0 étoiles sur 5 Il fallait bien que ça arrive..., 5 mars 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metamorphosis (CD)
He ben oui, plus on est amoureux plus la déception est aisée.
En l'espace de trois albums, Mercenary était devenu un de mes groupes préférés, et à voir tous ces changements de line up, j'avais légitimement un peu peur.

Hélas j'avais raison, car s'il y a métamorphose, elle est hélas dans le mauvais sens.
Parfois (ok rarement) inutilement bourrin, moins catchy et moins efficace qu'avant, voilà à quoi ressemble ce Mercenary nouvelle mouture.
Attention, je l'ai précisé en intro, cette missive vient d'un amoureux transi, et la belle a de sacrés atouts pour qui a moins d'exigences. Mercenary écrase toujours 90% de la concurrence, mais avec moisn de brio qu'auparavant.
Il y a toujours de super mélodies, un son "c'est pas possible qu'ils aient faient rentrer autant de décibels sur une galette", une interprétation sans faille et un style bien reconnaissable qui ne fait pas du groupe un énième Soilwork-like.
Les premiers titres font d'ailleurs mouche, et sont incroyablement bien ficelés (mention spéciale à "the follower"), avec en prime un chanteur particulièrement versatile et un soliste toujours inspiré.

Seulement voilà, une partie de la magie s'en est allé tout de même, et il faut le reconnaitre.
Le fait que le sextet se mue en quatuor y est surement pour quelquechose ?

Peut-être pour le prochain, une fois la métamorphose digérée et la renaissance totale.


IV
IV

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 deception..., 23 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : IV (Téléchargement MP3)
Quand on suit un groupe depuis le début, il est plaisant de le voir évoluer.
Quand c'est en bien, c'est d'autant plus agréable. Après trois albums en constante amélioration, avec pour point d'orgue le 3e "parasites and worms", tout bonnement énorme, je me demandais comment ils feraient encore plus fort.

Eh ben j'ai la réponse : ils ont pas fait.

Attention, le niveau reste très bon, c'est du bon rock, parfois franchement très lourd, avec un son TRES heavy et des guitares monstrueuses. Le chant n'est pas en reste, puisqu'il est tout particulièrement impressionnant.
Mais bon, après les compos géniales des précédents opus (surtout du dernier, encore une fois) on a l'impression d'un retour en arrière, en qualité et en férocité également. Des tempos moins enlevés également.

L'album démarre bien sur 'once upon a time' bien énervée, mais baisse en intensité dès la 3e piste, la décevante 'fading to gray'. Tous les éléments sont réunis pourtant, de la ballade à la chanson hard rock couillue et l'interprétation sans faille servie par un son excellent, mais je ne sais pas, les mélodies ne font pas mouche comme avant et les riffs donnent moins envie de tout casser chez soi.

Sorti comme un 2e album, la déception aurait été moins grande, mais la barre a été placée trop haut avec "new day's dawn et "parasites". Aussi je vous conseille de vous ruer sur ces deux là, si vous voulez entendre des suisses faire la nique aux ricains en matière de rock.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 9, 2010 6:22 PM CET


Sitra Ahra (Edition Limitée)
Sitra Ahra (Edition Limitée)
Prix : EUR 11,87

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un bon Therion mais pas renversant 3,5 / 5, 19 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sitra Ahra (Edition Limitée) (CD)
Apparemment ce Therion est censé être celui de la renaissance, entre Cristopher Johnson qui annonçait à la presse : "attendez vous à quleque chose d'incroyable, même selon les critères de Therion" et le fait que Gothic Kabbalah ait pas mal déçu.

J'avoue que pour moi, de renaissance il n'y a point. Déjà parceque je fais partie des fans de Gothic Kabbalah et ensuite parceque ce Sitra Ahra n'est pas la bombe annoncée.
Oui c'est de qualité, c'est indéniable, les orchestrations sont superbes, les voix sont toujours très travaillées (snif, il manque Mats Leven quand même) mais on ne retrouve pas les refrains hyper accrocheurs et la magie qu'il pouvait y avoir sur les précédents.
Même la chanson bourrine "Din" semble être speed un peu pour rien loin de la majesté d'un "Voyage of Gurdjieff" ou d'un "Invocation of Namaah".
Certes les moments forts sont bien forts (La chanson titre doit être jsute fantastique en concert), mais globalement on reste un peu sur sa faim sur la longueur.

En ce qui me concerne le moins marquant depuis "Degial" (il est quand même bien supérieur à ce dernier rassurez-vous).

Bien mais pas top Chris !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 19, 2010 10:01 PM MEST


Safe
Safe
Prix : EUR 20,57

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Et de 7...toujours dans l'anonymat le plus total..., 18 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Safe (CD)
Mais comment font-ils ? Sept (bons) albums et toujours seconds couteaux aussi peu reconnus.
C'est vrai que le style n'est pas évident, et le chanteur un peu limité...Un espèce de speed thrash (on sent que les gars ont été biberonnés au Metallica, Testament ou Iced Earth) matiné d'éléments beaucoup plus mélodiques (Iron Maiden, Blind Guardian...)
Alors oui avec un descriptif comme ça, vous l'aurez deviné, c'est rapide. Mais vraiment rapide. C'est bien simple, dans un style mélodique (hors metal extreme) je ne connais pas de groupe ayant une carrière avec autant de titres rapides. C'est du niveau de Dragonforce, la qualité en plus.

D'ailleurs sur l'album, il n'y a qu'une chanson mid tempo (et encore...) et un beau passage acoustique sur l'excellente chanson titre de 14 minutes.
Pour le reste, on le droit à d'excellents riffs souvent thrashy, quelques claviers élégants et discrets distillant de belles ambiances sombres (le contraire de Dragonforce quoi...ok j'arrête) et un déluge de batterie quasi permanent.
Aucun titre faible, on est heureux que le groupe ait viré les interludes et les passages dispensables du précédent double album.
La palme revient à Lake that Drained, compo speed (ha bon ?) au riff jouissif et au refrain Blindesque (donc magnifique).

Un excellent album d'un excellent groupe, auquel il manque juste trois fois rien pour accéder à la première division...rageant !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 19, 2010 10:03 PM MEST


Static Impulse
Static Impulse
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 12,84

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 carton plein ! 4,5 / 5, 30 septembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Static Impulse (CD)
Hasard du calendrier, à l'heure où l'avenir de Dream Theater est incertain du à la défection de Mike Portnoy, sort le nouvel album de son désormais ex-acolyte, James Labrie.

Si au sein de DT, James divise, diva pour les uns, poulet castré (bon ok j'éxagère, disons plutôt maillon faible du groupe) pour les autres en raison de l'inégalité des ses prestations live, il risque fort d'en être de même pour ses albums solo. Mais là c'est carrément de la musique dont il va être question.

En effet si le premier album de James, l'excellent "Elements of Persuasion" avait vu le vocaliste s'éloigner de l'univers de Dream Theater, celui ci enfonce le clou. En même temps, c'est vrai, pour quoi sortir un album solo dans un style identique à celui de son groupe principal comme le font certains zicos ? (Garder toute la thune pour soi me souffle t'on dans l'oreillette...)

James et ses acolytes livrent donc ici un album intelligent (non c'est pas du Hammerfall), puissant, parfois surprenant, et surtout résolument metal : c'est bien simple, avant d'arriver au refrain, la terrible "One more time" d'ouverture ressemble au dernier Soilwork, avec son couplet hurlé par le batteyr et son rythme effréné. L'influence melodeath est encore très forte sur le deuxième titre dans les riffs. On peut dire qu'on tient un début d'album ultra efficace et catchy. Car oui, les mélodies sont très présentes et elles sont vraiment excellentes. Un petit début synthé école finlandaise sur le début de "Mislead", un refrain génial et une fin en blast beat pus tard, on se demande si l'album va baisser en intensité.

Oui, mais on reste dans la qualité. La quatrième piste, "Euphoric" la mal nommée retourne un peu dans le giron DT, de même que la heavy "Over the Edge".
La fin de l'album, même s'il est un peu moins percutant que l'entrée en matière, recèle son lot de belles surprises, notamment la inflamesque et jouissive "This is war".

Le groupe (car il s'agit bien d'un travail de groupe) nous livre ici un album de metal varié, technique, aggressif certes (attention aux allergiques des voix hurlées, il y en a pas mal ici) mais accrocheur et parfaitement maitrisé.
Le précédent album m'avait déjà plus captivé que les productions récentes de DT, ça ne risque pas de changer ici.

Je l'avais bien sous-estimé ce Labrie...


The Panic Broadcast
The Panic Broadcast
Prix : EUR 11,42

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mange ta claque ! 4,5 / 5, 25 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Panic Broadcast (CD)
Alors là je suis surpris !
Depuis les essentiels 'Chainheart Machine' et 'Predator's Portrait', j'avoue avoir été déçu par Soilwork. Les deux albums suivants les faisaient genitment rentrer dans le rang, avec des compos moins impressionnantes, plus homogènes.
Depuis 'Stabbing the Drama' pourtant, un nouveau souffle semblait régner, mais de là à faire revivre les bons vieux frissons des premiers albums, faut pas pousser.

Aussi, je ne m'attendais pas à me manger une telle mandale dans la tronche avec "Late for the Kill" qui ouvre ce nouvel album. C'est le Soilwork qui m'a fait halluciner quand j'ai découvert "Bastard Chain" ou "Needlefeast". C'est ultra rapide, puissant, rageur, accrocheur et surtout ça a les nerfs à vif. Facile de faire du bourrin, moins évident de dégager une telle hargne, une telle colère.
Dès lors j'étais perdu, et j'ai tendu l'autre joue pour recevoir "Two lives worth of reckoning". Soilwork nous a habitué aux deuxièmes tracks 'single'. La vache pour un single ça poutre tout.
Un solo bien mélodique plus tard, je souffle avec "The Thrill", mid tempo au riff d'enfer, avant de me refaire un fracture du cou sur "Deliverance is mine" et "King of the Threshold ".
Les beaux moments ne sont pas oubliés, "Akuma Afterglow" et "Let this river flow" dispensent de bien belles mélodies entre deux growls. Et toujours ces soli magnifiques.
Mais la force de cet album à mon sens, c'est qu'il est rapide. Plus de la moitié de l'album se remue méchamment(voire carrément speed), et ça fait du bien !

On pourra chercher des défauts ("Night comes clean" par exemple, pas renversante) à cet album, mais que le groupe sorte un tel disque en guise de 8e album, j'en suis resté sans voix.

Après tout, je ne suis plus emballé si souvent par de nouveaux albums, encore moins quand ils proviennent de groupes ayant déjà sortis leurs classiques, alors un coup de foudre, même éphémère ça mérite quand même d'être crié au grand jour : Soilwork je t'aime !


Nightmare
Nightmare
Prix : EUR 11,49

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un cauchemar ? Surement pas ! 3,5 / 5, 24 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nightmare (CD)
Avenged Sevenfold, un groupe qui divise. Géniale synthèse débridée pour certains, sombre blague vaguement metal pour tennagers ricains pour les autres, quoiqu'il en soit, le groupe vend des albums par camions entiers outre atlantique, c'est un fait.
Personnellement, je ne suis pas fan du groupe, mais lorsque j'ai découvert l'album éponyme (le précédent) j'avoue que j'ai craqué instantanément. Oui, la musique est un peu artificielle, oui le chanteur oscille entre le génial et l'énervant, oui ça bouffe à tous les rateliers, mais quand on pond des titres comme "Afterlife" ou "Little Piece of Heaven", à un moment il faut arrêter de critiquer à outrance et profiter d'un metal réjouissant.

Alors, ce 'Nightmare', album sorti dans la souffrance (on l'imagine) après le décès du batteur (remplacé ici par l'illustre Mike Portnoy) et principal compositeur vaut-il le coût ?
Assurément.
Il se situe dans la continuité directe de l'album précédent, à ce détail près qu'il a quand même perdu de niaque en route.
"Nightmare" qui ouvre le bal est un compo bien heavy qui recèle un break bien lourd. On retrouve tous les ingrédients de la musique du combo : piano omniprésent, nombreux passages et variations, refrain catchy et aisément mémorisable.
"Danger Line" et "Natural Born Killer" speedent le propos, dommage que le chant manque de mordant, tandis que "Buried Alive" commence en ballade et monte génialement en puissance tout au long du titre pour finir bien burnée.

Sans faire du track by track, on sent la même recette que précédemment, sans trop de redite, mais également avec la surprise en moins. D'autant que la seconde partie du disque est nettement moins percutante, voire un peu pleurnicharde avec beaucoup de moments calmes.
Heureusement, il se termine sur "Save Me", long morceau de 11 minutes, qui même s'il n'atteint pas l'intensité de "Little Piece of Heaven" recèle son lot de moments forts et théatraux.

Globalement, on peut dire que l'album est réussi, mais clairement un cran en dessous de son prédécesseur. Reste à savoir comment le cap du prochain album va être négocié, sans une des têtes pensantes.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 28, 2012 10:35 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20