undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de jacqueslefataliste > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par jacqueslefataliste
Classement des meilleurs critiques: 280
Votes utiles : 3727

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
jacqueslefataliste (Albi, France)
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Passion Selon Saint-Matthieu
Passion Selon Saint-Matthieu

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Référence, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Passion Selon Saint-Matthieu (CD)
Cet enregistrement date de 1984 et il est, au sens strict, une référence, c'est-à-dire que toujours on y revient.
D’abord parce que Herreweghe est, contrairement à Harnoncourt ou Leonhardt notamment, un chef de chœur et non un instrumentiste ou un chef d’orchestre : lui seul sait donner toute sa valeur non seulement aux voix, mais aussi et surtout au texte. C’est pourquoi le travail choral et rhétorique est ici admirable.
Ensuite parce que les solistes sont merveilleux : la voix séraphique de Barbara Schlick, l’alto lunaire de René Jacobs, la basse très pure de Peter Kooy.
Enfin parce que l’atmosphère de cet enregistrement est d’un recueillement assez unique.
Une seule réserve : cette lecture, délibérément contemplative, manque un peu de " théâtre " et l’évangéliste Howard Crook manque un peu de " passion ". C’est ce côté dramatique qu’Herreweghe a essayé de développer dans son deuxième enregistrement. Mais celui-ci demeure irremplaçable.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 18, 2016 6:50 AM MEST


Bach J.S. / Passion Selon St Matthieu
Bach J.S. / Passion Selon St Matthieu
Prix : EUR 12,23

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Référence, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach J.S. / Passion Selon St Matthieu (CD)
Cet enregistrement date de 1984 et il est, au sens strict, une référence, c'est-à-dire que toujours on y revient.
D’abord parce que Herreweghe est, contrairement à Harnoncourt ou Leonhardt notamment, un chef de chœur et non un instrumentiste ou un chef d’orchestre : lui seul sait donner toute sa valeur non seulement aux voix, mais aussi et surtout au texte. C’est pourquoi le travail choral et rhétorique est ici admirable.
Ensuite parce que les solistes sont merveilleux : la voix séraphique de Barbara Schlick, l’alto lunaire de René Jacobs, la basse très pure de Peter Kooy.
Enfin parce que l’atmosphère de cet enregistrement est d’un recueillement assez unique.
Une seule réserve : cette lecture, délibérément contemplative, manque un peu de " théâtre " et l’évangéliste Howard Crook manque un peu de " passion ". C’est ce côté dramatique qu’Herreweghe a essayé de développer dans son deuxième enregistrement. Mais celui-ci demeure irremplaçable.


Alfred Brendel: The Complete Philips Recordings (Coffret 114 CD)
Alfred Brendel: The Complete Philips Recordings (Coffret 114 CD)
Prix : EUR 169,22

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le legs d'un esprit libre, 27 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alfred Brendel: The Complete Philips Recordings (Coffret 114 CD) (CD)
Alfred Brendel est l'un des pianistes qui a le plus compté pour moi. Question de répertoire, d'abord: Mozart et Beethoven, bien sûr, véritables centres de gravité, mais aussi Schubert, dont les œuvres pour piano, pourtant si essentielles, étaient encore assez peu jouées dans les années 1970 et que Brendel a beaucoup contribué à faire connaître. Et puis, découvertes merveilleuses: Haydn, avec son humour, sa vitalité, sa mélancolie secrète, et Liszt, un Liszt intériorisé, méditatif et novateur. Question d'interprétation, ensuite: fidélité absolue aux partitions, oui, c'est l'école dont il s'est constamment revendiqué, mais jamais servilité ou tentation de la lecture "objective". Brendel est un chercheur: il questionne, il essaie, il approfondit et revient aux mêmes œuvres. Parfois il se crispe un peu ou sollicite les textes de manière un peu excessive (je pense notamment à quelques sonates de Mozart et de Schubert dans les années 90). Mais jamais il n'ennuie ou ne lasse. Question de son, encore, ce son si plein, si riche et rond créé avec l'aide des excellents ingénieurs de Philips et Decca. Question de culture, enfin: Brendel n'est pas seulement un pianiste qu'on peut écouter: c'est aussi un pianiste qu'on peut lire, et ses textes, qu'ils soient musicaux ou poétiques, sont passionnants. Nourri de lecture, de peinture, de théâtre, d'ethnologie, esprit libre et infiniment curieux, Brendel est un pianiste dont la richesse déborde très largement l'univers pianistique.

Ce coffret rassemble l'ensemble de son legs discographique gravé pour Philips, Decca, Deutsche Grammophon et EMI. Les 114 disques sont répartis en 4 coffrets thématiques (cf. la liste ci-dessous). Et dans cette vaste somme, on peut désormais retrouver bien des trésors devenus indisponibles depuis longtemps: je pense notamment au Etudes symphoniques de Schumann (CD 75), au récital studio de 1991 (CD 103), au récital de lieder avec Fischer-Dieskau (CD 93) ou à l'enregistrement de 1972 de la 2e Année de pèlerinage de Liszt (CD 77). On notera aussi, CD 28, la réapparition du "Ch'io mi scordi di te" de Mozart enregistré live avec Jessye Norman à Strasbourg en 1978.

Afin que chacun puisse se faire une idée plus précise du contenu de ce coffret, voici la liste détaillée des enregistrements:

BACH · HAYDN · MOZART

CD1: Bach recital: Italian Concerto, Chromatic Fantasia & Fugue, etc.

CD2: Haydn: Piano Sonatas Nos. 20 & 49
CD3: Haydn: Piano Sonatas Nos. 32, 34 & 42; Fantasia in C; Adagio in F
CD4: Haydn: Piano Sonatas Nos. 48, 50 & 51
CD5: Haydn: Piano Sonatas Nos. 37, 40 & 52; Andante con variazioni

CD6: Mozart: Piano Sonatas Nos. 8 (1982), 13 (1975) & 14 (1984)
CD7: Mozart: Piano Sonata No.11 + Adagio K540 (1975); Duport Variations K.573
CD8: Mozart: Piano Sonatas Nos. 3, 4 (2004) & 18; Fantasia K396
CD9: Mozart: Piano Sonatas Nos. 8 (2002), 9 & 15 (2002); Fantasia K397
CD10: Mozart: Piano Sonatas Nos. 10, 11 & 17 + Rondo K511 (1999)
CD11: Mozart: Piano Sonatas Nos. 12, 13 & 14 + Adagio K540 (2000)
CD12: Mozart: Piano Sonatas Nos. 4 & 15 + Fantasia K475 + Rondo K511 (1991)

CD13: Mozart: Piano Concertos Nos. 5, 6 & 10
CD14: Mozart: Piano Concertos Nos. 7, 8 & 11
CD15: Mozart: Piano Concertos Nos. 9 & 12; Rondo, K.386
CD16: Mozart: Piano Concertos Nos. 13 & 17; Concert Rondo, K.382
CD17: Mozart: Piano Concertos Nos. 14, 15 & 16
CD18: Mozart: Piano Concertos Nos. 18 & 19
CD19: Mozart: Piano Concertos Nos. 20 & 21
CD20: Mozart: Piano Concertos Nos. 22 & 23
CD21: Mozart: Piano Concertos Nos. 24 & 25
CD22: Mozart: Piano Concertos Nos. 26 & 27
Academy of St. Martin in the Fields, Sir Neville Marriner

CD23: Mozart: Piano Concertos Nos.20 & 24
CD24: Mozart: Piano Concertos Nos. 22 & 27
CD25: Mozart: Piano Concertos Nos. 9 & 25
CD26: Mozart: Piano Concertos Nos. 12 & 17
Scottish Chamber Orchestra, Sir Charles Mackerras

CD27: Mozart: Piano Quartet in E flat Major & Piano Concerto No.12 (arr. for piano & string quartet) with Alban Berg Quartet

CD28: Mozart: Ch'io mi scordi di te K505 (2 versions) + Fantasia K475 & Piano sonata No. 14 (Live Prague: date?)
Jesse Norman, Academy of St. Martin-in-the-Fields under Sir Neville Marriner (Live 1978)
Sylvia McNair, Academy of St. Martin-in-the-Fields under Sir Neville Marriner (Studio 1995)

BEETHOVEN

CD29: Beethoven: Piano Sonatas Nos.1, 2 & 3 [Analogue cycle]
CD30: Beethoven: Piano Sonatas Nos.4, 15 & 20
CD31: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 5, 6 & 7
CD32: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 8, 9, 10 & 11
CD33: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 12, 13, 14 & 19
CD34: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 16, 17 & 18
CD35: Beethoven: Piano Spnatas Nos. 21, 22 & 23
CD36: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 25, 24, 27 & 23
CD37: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 29 & 26
CD38: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 30, 31 & 32

CD39: Beethoven: Pano Sonatas Nos. 1, 2 & 4 [Digital cycle]
CD40: Beethoven: Piano Sonatas Nos.3, 5, 6 & 8
CD41: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 7, 9, 10 & 11
CD42: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 12, 13, 14 & 15
CD43: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 16, 17, 18 & 19
CD44: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 20, 21, 22 & 23
CD45: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 24, 25, 26, 27 & 28
CD46: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 29 & 30
CD47: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 31 & 32

CD48: Beethoven: Eroica Variations; Bagatelles Op.126, 6 Ecossaises WoO 83, 6 Piano Variations in F Op.34, etc.
CD49: Beethoven: Bagatelles Op.33, 119 & 126
CD50: Beethoven: Diabelli Variations (1988)

CD51: Beethoven: Piano Concertos Nos. 1 & 2
CD52: Beethoven: Piano Concertos Nos. 3 & 4
CD53: Beethoven: Piano Concerto No.5 'Emperor + Fantasia, Op.80
London Philharmonic Orchestra, Bernard Haitink

CD54: Beethoven: Piano Concertos Nos. 1 & 4
CD55: Beethoven: Piano Concertos Nos. 2 & 3
CD56: Beethoven: Piano Concerto No.5 'Emperor
Wiener Philharmoniker, Sir Simon Rattle

SCHUBERT · SCHUMANN · LISZT · BRAHMS

CD57: Schubert: Piano Sonatas Nos. 4, 9 & 13 (analogue)
CD58: Schubert: Piano Sonatas Nos. 14 & 16; Piano Sonata in C, D.840 (analogue)
CD59: Schubert: Piano Sonatas Nos. 17 & 18 (analogue)
CD60: Schubert: Piano Sonatas Nos. 19 & 20 (analogue)
CD61: Schubert: Piano Sonata No.21; 3 Klavierstüke, D.946 (analogue)
CD62: Schubert: 4 Impromptus, D.899; 4 Impromptus, D.935 (analogue)
CD63: Schubert: Wanderer Fantasy; 6 Moments Musicaux, D.780 (analogue)

CD64: Schubert: Piano Sonatas Nos. 17 & 14 (digital)
CD65: Schubert: Piano Sonata No.20 in A Major, D.959 (digital)
CD66: Schubert: Piano Sonata No.19; 6 Moments Musicaux (digital)
CD67: Schubert: Piano Sonata No.16; Klavierstücke, D.946 (digital)
CD68: Schubert: Four Impromptus, D.90; Four Impromptus, D.935 (digital)
CD69: Schubert: Piano Sonata No.18; Piano Sonata in C, D.840 (digital)
CD70: Schubert: Piano Sonata No.21; Wanderer Fantasy (digital)

CD71: Weber: Konzertstück in F Minor* + Piano Sonata No.2 + Mendelssohn: Variations sérieuses, op. 54
*London Symphony Orchestra, Claudio Abbado

CD72: Schumann: Piano Concerto*; Fantasie op. 17 (1982) *London Symphony Orchestra, Claudio Abbado
CD73: Schumann: Piano Concerto*; Fantasie op. 17 (1997) *Philharmonia Orchestra, Kurt Sanderling
CD74: Schumann: Kreisleriana; Kinderszenen
CD75: Schumann: Symphonic Studies + Mussorgsky: Pictures at an Exhibition + Liszt: Vexilla regis prodeunt; Glockenspiel

CD76: Liszt: Piano Concertos* Nos. 1 & 2 + Totentanz* + Late piano pieces *London Philharmonic Orchestra, Bernard Haitink
CD77: Liszt: Sonata (1981) + Années de pèlerinage: Italie (1972) + Late piano pieces
CD78: Liszt: Sonata (1991) + Années de pèlerinage: Italie (1986)
CD79: Liszt: Années de pèlerinage: Suisse + Piano pieces
CD80: Liszt: Années de pèlerinage: 3e année (extraits) + Piano pieces
CD81: Liszt: Harmonies poétiques et religieuses (extraits) + Piano pieces

CD82: Brahms: Piano Concerto No.1 in D Minor Royal Concertgebouw Orchestra, Hans Schmidt-Isserstedt
CD83: Brahms: Piano Concerto No.1 in D Minor* + Theme and Variations in D minor from String Sextet, Op. 18 *Berliner Philharmoniker, Claudio Abbado
CD84: Brahms: Piano Concerto No.2 in B Flat Major Royal Concertgebouw Orchestra, Bernard Haitink
CD85: Brahms: Piano Concerto No.2 in B Flat Major* + 4 Ballades, op. 10 *Berliner Philharmoniker, Claudio Abbado

CD86: Schoenberg: Piano Concerto* (2 versions) + Busoni: Toccata + Berg: Piano Sonata, Op.1
*Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Rafael Kubelik (1971)
*SWF Sinfonie Orchester Baden-Baden, Michael Gielen (1991)

CHAMBER MUSIC & LIVE RECORDINGS

CD87: Mozart Quintet in E-flat major K452 & Beethoven Quintet in E-flat major, Op.16 with Heinz Holliger, Eduard Brunner, Hermann Baumann, Klaus Thunemann

CD88-89: Beethoven: Complete Works for Piano & Cello with Adrian Brendel (violoncelle)

CD90: Schubert: Trout Quintet with Cleveland Quartet

CD91: Schubert: Trout quintet & Mozart: Piano Quartet In G Minor with Thomas Zehetmair, Tabea Zimmermann, Richard Duven, Peter Riegelbauer

CD92: Schumann: Works for Oboe and Piano with Heinz Holliger

CD93: Schubert: Lieder with Dietrich Fischer-Dieskau
CD94: Schubert: Schwanengesang with Dietrich Fischer-Dieskau
CD95: Beethoven: An die ferne Geliebte & Schubert: Schwanengesang with Matthias Goerne
CD96 Schubert: Winterreise with Dietrich Fischer-Dieskau
CD97 Schubert: Winterreise with Matthias Goerne
CD98: Schumann: Dichterliebe + 4 lieder with Eberhard Wachter
CD99: Schumann: Dichterliebe & Liederkreis op. 39 with Dietrich Fischer-Dieskau

CD100: Beethoven: Diabelli Variations (1976 Live)
CD101: Beethoven: Diabelli Variations (2001 Live)
CD102: Beethoven: Piano Sonatas opp.106 (1983 Live) & 78 (1982 Live)
CD103: Bach, Haydn & Beethoven (1991 Studio recital)

CD104-105: Schubert: Piano Sonata No. 18; Piano Sonata no. 9; Piano Sonata No. 20; Piano Sonata No. 21 (Live)

CD106: Live in Salzburg
Haydn: Variations in F Minor; Piano Sonata in C H.XVI no. 50
Schubert: Piano Sonata No. 14 in A Minor + Piano Sonata in C, D.840
Wagner/Liszt: Isoldes Liebstod (piano transcription)

CD107: Live performances
Chopin: Andante Spianato and Grand Polonaise in E flat op.22
Mendelssohn: Variations sérieuses op.54
Busoni: Seven Elegies
Beethoven: Piano Sonata No.28 op.101 [BBC]

CD108-110: Beethoven Piano Concertos Nos. 1-5 with Chicago Symphony Orchestra, James Levine

CD111-112: Birthday Tribute
Brahms: Piano Concerto no. 1 with Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Colin Davis
Mozart: Piano Concerto No. 25 K.503 with SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Hans Zender
Beethoven: Piano Sonata No. 31
Schubert: Impromptu No. 1 in F Minor (from 4 Impromputs Op. 142)

CD113-114: Farewell Concerts
Mozart: Piano Concerto no. 9 with Wiener Philharmoniker, Sir Charles Mackerras
Haydn: Variations in F Minor
Mozart: Piano Sonata no. 15
Beethoven: Piano Sonata no. 13
Schubert: Piano Sonata no. 21
Beethoven: 4. Andante (from 7 Bagatelles op. 33)
Schubert: No. 3 in G Flat Major (from 4 Impromptus op. 90)
Bach: Nun komm, der Heiden Heiland BWV 659


Günter Wand Live
Günter Wand Live
Prix : EUR 453,96

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Günter Wand au sommet, 26 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Günter Wand Live (CD)
Ce coffret, édité par la filiale coréenne de Sony Music est absolument phénoménal. Il contient la plupart des enregistrements live de Günter Wand (les quelques autres sont contenus dans le coffret Gunter Wand: The Great Recordings [ASIN: B0069EOZT8]: il s'agit principalement des disques Debussy/Moussorgsky [ASIN: B00004SSDQ], Tchaikovsky/Stravinsky [ASIN: B006BB8O9Q] et Tchaikovsky/Mozart [ASIN: B006BB8KM2]). Or ces enregistrements, dont les prises de son sont excellentes, sont une véritable leçon de direction d'orchestre et d'engagement: naturel, ferveur, clarté et profondeur, souplesse des lignes, beauté du son, intensité du moment vécu et conduit jusqu'au point où la musique devient vitale: Günter Wand sert et magnifie la musique qu'il connaît de manière vraiment intime et qu'il aime passionnément: la musique symphonique germanique et romantique.

Dans le coffret, chaque disque est contenu, à la façon des anciens vinyles, dans une pochette en plastique, elle-même glissée dans une pochette en carton reprenant la couverture d'origine. Le travail éditorial est très soigné et on ne regrette qu'une chose: les notes du livret ne sont qu'en coréen (mais les pages qui récapitulent le contenu et la date d'enregistrement de chaque disque sont en anglais)... NB: il faut fouiller un peu sur internet pour trouver ce coffret à un prix abordable: personnellement, je l'ai acheté sur le Amazon Marketplace américain.

Pour ce qui est du contenu, on trouve d'abord dans ce coffret 3 cycles Bruckner, dont le cycle final enregistré avec les Berliner Philharmoniker: chacun de ces cycles est incomplet (1er cycle: 3-4 + 6 à 9 --- 2ème cycle: 5 à 9 --- 3ème cycle: 4-5 + 7 à 9), mais chacun contient des enregistrements d'une hauteur de vue étonnante (on retrouve notamment avec émotion la 8e et la 9e enregistrées à la cathédrale de Lübeck en 1987/1988). En plus de ces trois cycles Bruckner, il y a encore une ultime 4ème: c'est le dernier enregistrement de Günter Wand à Hambourg en 2001. On trouve aussi un remarquable cycle Brahms enregistré à Hambourg (symphonies 1-4) et une 1ère de Brahms à Chicago. Schubert est également bien servi: 3, 5, 8 & 9 à Hambourg + 8 et 9 à Berlin. Et puis, pour finir: quelques Beethoven (symphonies 1 à 6), quelques Schubert (3, 5, 8 & 9 à Hambourg + 8 & 9 à Berlin), quelques Schumann (3 & 4) et la Posthorn Serenade de Mozart.

Voici, pour finir, la liste détaillée des disques (NB: pour ce qui est des versions des symphonies de Bruckner choisies par Wand, j'ai laissé les indications notées sur chaque pochette, mais elles ne sont pas toujours fiables et il vaut bien mieux se référer à la très précieuse discographie du site abruckner.com):

CD 1
Brahms, Johannes: Symphony No.1 in c op.68

Chicago Symphony Orchestra
Recording: 1989.1, Chicago, Orchestra Hall

CD 2
Bruckner, Anton: Symphony No.3 in d (Version 1889)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1992.1.12-14, Hamburg, Musikhalle

CD 3
Bruckner, Anton: Symphony No.4 in E-flat "Die Romantische"

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1990.6.17-19, Hamburg, Musikhalle

CD 4
Bruckner, Anton: Symphony No.6 in A (Original Version 1879-1881)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1995.5.15, Hamburg, Musikhalle

CD 5
Bruckner, Anton: Symphony No.7 in E (Original Version 1881-83)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1992.3.15-17, Hamburg, Musikhalle

CD 6/7
Bruckner, Anton: Symphony No.8 in c (Haas Edition)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1993.12.5-7, Hamburg, Musikhalle

CD 8
Bruckner, Anton: Symphony No.9 in d (Original Version)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1993.3.7-9, Hamburg, Musikhalle

CD 9
Beethoven, Ludwig van: Symphony No.1 in C op.21

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1997.12.7-9, Hamburg, Musikhalle

Beethoven, Ludwig van: Symphony No.2 in D op.36
NDR-Sinfonieorchester

Recording: 1999.2.21-23, Hamburg, Musikhalle

CD 10
Mozart, Wolfgang Amadeus: Serenade in D K.320 "Posthorn"
Beethoven, Ludwig van: Symphony No.4 in B-flat op.60

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 2001.4.8-10, Hamburg, Musikhalle

CD 11
Beethoven, Ludwig van: Leonore-Overture No.3 op.72b

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1990.6.17-19, Hamburg, Musikhalle

Beethoven, Ludwig van: Symphony No.3 in E-flat op.55 "Eroica"

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1989.12.10-12, Hamburg, Musikhalle

CD 12
Beethoven, Ludwig van: Symphony No.6 in F op.68 "Pastorale"
Beethoven, Ludwig van: Symphony No.5 in c op.67

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1992.10.11-13, Hamburg, Musikhalle

CD 13
Schubert, Franz: Symphony No.3 in D D.200

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1992.11.29-12.1, Hamburg, Musikhalle

Schumann, Robert: Symphony No.3 in E-flat op.97 "Rheinische"

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1991.9.15-17, Hamburg, Musikhalle

CD 14
Schumann, Robert: Symphony No.4 in d op.120

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1990.9.30-10.2, Hamburg, Musikhalle

Schubert, Franz: Symphony No.8 in b D.759 "Unfinished"

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1991.4.21-23, Hamburg, Musikhalle

CD 15
Schubert, Franz: Symphony No.9 in C D.944 "The Great"

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1991.4.21-23, Hamburg, Musikhalle

CD 16
Brahms, Johannes: Symphony No.1 in c op.68

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1996.4.21-23, Hamburg, Musikhalle

CD 17
Brahms, Johannes: Symphony No.2 in D op.73

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1996.7.9-11, Hamburg, Musikhalle

Brahms, Johannes: Symphony No.3 in F op.90

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1995.4.9-11, Hamburg, Musikhalle

CD 18
Brahms, Johannes: Symphony No.4 in e op.98

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1997.12.7-9, Hamburg, Musikhalle

CD 19
Bruckner, Anton: Symphony No.5 in B-flat (Original Version 1875-78)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1989.10.8-10, Hamburg, Musikhalle

CD 20
Bruckner, Anton: Symphony No.6 in A

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1988.12.4/5, Hamburg, Musikhalle

CD 21/22
Bruckner, Anton: Symphony No.8 in c (Haas Edition)

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1987.8.22-23, Luebecker, Dom

CD 23
Bruckner, Anton: Symphony No.9 in d

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 1988.6.24-26, Luebecker, Dom

CD 24/25
Schubert, Franz: Symphony No.8 in b D.759 "Unfinished"
Schubert, Franz: Symphony No.9 in C D.944 "The Great"

Berliner Philharmoniker
Recording: 1995.3.28/29, Berlin, Philharmonie

CD 26
Bruckner, Anton: Symphony No.4 in E-flat "Die Romantische"

Berliner Philharmoniker
Recording: 1998.1.30-2.1, Berlin, Philharmonie

CD 27
Bruckner, Anton: Symphony No.5 in B-flat (Original Version 1875-78)

Berliner Philharmoniker
Recording: 1996.1.12-14, Berlin, Philharmonie

CD 28
Bruckner, Anton: Symphony No.7 in E (Original Version 1881-83)

Berliner Philharmoniker
Recording: 1999.11.19-21, Berlin, Philharmonie

CD 29/30
Bruckner, Anton: Symphony No.8 in c (Original Version)

Berliner Philharmoniker
Recording: 2001.1.19-22, Berlin, Philharmonie

CD 31
Bruckner, Anton: Symphony No.9 in d (Original Version)

Berliner Philharmoniker
Recording: 1998.9.18/20, Berlin, Philharmonie

CD 32/33
Bruckner, Anton: Symphony No.4 in E-flat "Die Romantische" (Version 1878-1880; Nowak Edition)
Schubert, Franz: Symphony No.5 in B-flat D.485

NDR-Sinfonieorchester
Recording: 2001.10.28-30, Hamburg, Musikhalle
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 14, 2015 12:21 PM CET


Claudio Arrau plays Mozart - Complete Piano Sonatas
Claudio Arrau plays Mozart - Complete Piano Sonatas
Proposé par Fulfillment Express
Prix : EUR 47,23

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Des Mozart hors norme, 17 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Claudio Arrau plays Mozart - Complete Piano Sonatas (CD)
Les Mozart d'Arrau (enregistrés de 1973 à 1988) sont absolument hors norme : aucun autre pianiste n'a osé jouer ces sonates avec un tel sérieux, une sonorité aussi riche, des tempi aussi retenus et en observant toutes les reprises. Généralement, on aime Mozart léger, gracieux et délicat. Mais Arrau est le seul, vraiment le seul, à y trouver une telle profondeur, un tel drame : écoutez, par exemple, l'Adagio KV 540 : vous aurez bien du mal à accepter une autre interprétation ensuite. Oui, le jeu d'Arrau peut paraître démesuré pour ces sonates d'apparence si simple (et en particulier pour les 6 premières sonates KV 279-284). Mais il faut savoir ce que l'on veut : pour aller vraiment au bout de ces œuvres magnifiques, je ne connais pas d'autre voie, je ne connais pas d'autre guide. Comme toujours avec Arrau, la découverte, l'écoute, sont exigeantes, mais mènent à l'essentiel.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 28, 2015 5:25 AM MEST


Sinfonien Nr. 1 - 9
Sinfonien Nr. 1 - 9
Prix : EUR 185,57

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très beau et très intéressant cycle Bruckner, 5 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sinfonien Nr. 1 - 9 (CD)
De plus en plus passionné et fasciné par Bruckner, j'ai, au fil des ans, acquis et écouté plusieurs cycles plus ou moins complets ou incomplets: Furtwängler, Klemperer, Jochum/DG, Haitink, Jochum/Dresde, Inbal, Celibidache/EMI, Solti, Abbado, Skrowaczewski, Paternostro, Janowski.

Celui-ci, acheté sur Amazon.it, est le dernier venu et ses qualités sont considérables (NB: les prix varient considérablement selon les sites et les moments):

1) L'orchestre, d'abord, le Gewandhaus de Leipzig, est fabuleux: couleurs, puissance, virtuosité, cordes glorieuses, cuivres rougeoyants, tout y est.

2) Le choix des éditions, ensuite, est particulièrement intéressant: cf. le détail plus bas.

3) La direction d'Herbert Blomstedt (qui, manifestement, connaît très bien et aime vraiment cette musique), est suffisamment riche pour nous faire découvrir ces œuvres sous un jour nouveau, même après avoir écouté tous les cycles cités plus haut. Son approche est plutôt retenue et ample. Elle travaille la matière sonore en profondeur et parvient à quelques sommets.

4) Chacune des symphonies a été enregistrée en concert et les applaudissements ont été presque toujours conservés. Du coup, comme avec Celibidache à Munich, on ressent clairement le fait qu'on partage un moment privilégié. Les prises de son sont de très bonne qualité (NB: n'ayant pas de lecteur SACD, je ne peux rien dire de la qualité du son dans ce format).

5) Ce coffret n'étant pas économique, il ne rassemble pas les disques dans de simples pochettes en carton accompagnées d'un modeste livret général: il rassemble, au contraire, les 9 albums d'origine avec, chacun, son digipack et son livret (malheureusement, la traduction française des notices est assez inégale).

Voici maintenant les versions choisies par Blomstedt, avec quelques remarques sur la valeur de chaque interprétation:

* Symphonie n° 1: 1877 Linz version with revisions - Ed. Leopold Nowak [1953] (NB: même si le CD indique 1866, il s'agit bien de la version avec révisions de 1877 et non de celle, non revue, de 1866.)

Cet enregistrement est très réussi: seul Janowski me semble encore un cran au-dessus, malgré un orchestre moins ensorcelant.

* Symphonie n° 2: 1872 First concept version. Ed. William Carragan [2005]

Dans cette version d'origine, le scherzo précède l'adagio au lieu de lui succéder. Magnifique enregistrement. Une grande réussite. (Pour la version de 1877, avec l'andante avant le scherzo, c'est encore une fois l'enregistrement de Janowski que je recommande.)

* Symphonie n° 3: 1873 Original Version Ed. Leopold Nowak [1977]

Personnellement, je trouve cette version d'origine un peu massive et difficile à suivre: je préfère la version révisée et allégée (mais aussi du coup un peu moins radicale) de 1889. Il n'en reste pas moins que l'enregistrement proposé par Blomstedt est de grande qualité.

* Symphonie n° 4: 1886 (aka 1878/80) - Ed. Leopold Nowak [1953]

Belle interprétation, très bel orchestre. Il manque cependant ce je-ne-sais-quoi, ce presque rien qui rend un enregistrement majeur.

* Symphonie n° 5: 1878 Version Ed. Leopold Nowak - No significant difference to Haas [1951]
* Symphonie n° 6: 1881 Version. Ed. Leopold Nowak [1952]

Magnifique réussite dans ces deux symphonies, qu'illumine la beauté d'un orchestre exceptionnel.

* Symphonie n° 7: 1885 Original Version. Ed. Robert Haas [1944]

Même remarque que pour la 4e.

* Symphonie n° 8: 1887/90 Mixed Versions. Ed. Robert Haas [1939]

Une approche retenue, fouillée, dense, particulièrement convaincante dans l'adagio (sans coupure dans l'édition Haas) et le finale, qui sont vraiment mémorables.

* Symphonie n° 9: 1894 Original Version. Ed. Benjamin-Gunnar Cohrs [2000]

Je ne suis pas parvenu à savoir ce que la version Cohrs avait de spécifique. Très belle version, dans la même optique que la 8e.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 8, 2015 6:43 AM MEST


Symphony No. 2
Symphony No. 2
Prix : EUR 22,47

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une version majeure de la 2e de Bruckner, 28 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphony No. 2 (CD)
J'aime beaucoup la 2ème symphonie de Bruckner et cette version est vraiment la meilleure que je connaisse (je connais aussi Jochum/DG, Jochum/Dresde, Haitink, Solti, Inbal, Skrowaczewski & Paternostro).

Il est vrai que cette symphonie est en un sens moins audacieuse ou plus classique que la 1ère (plus éruptive) ou que les sept suivantes (plus radicales dans la construction d'un univers fait de blocs, de tensions et de quête d'une forme de transcendance). Mais que de beautés quand même! Les trois mouvements "extérieurs" (moderato initial, scherzo et finale) sont inventifs, dynamiques et tellement plaisants sur le plan mélodique. Quant à l'andante, il est irrésistible: d'une beauté qui annonce vraiment les chefs d'oeuvre à venir.

A la tête de l'orchestre de la Suisse Romande (orchestre habitué à la musique française et globalement moins massif que les formations allemandes), Marek Janowski fait des merveilles: perfection de la mise en place, remarquable travail pour faire ressortir les contrechants et rendre audible chaque partie de l'orchestre. L'andante, en particulier, est sublime: Janowski est le seul à y faire entendre aussi bien les arpèges de la clarinette, qui accompagnent le chant des cordes de manière si poignante.

L'autre version que je trouve également passionnante est celle de Herbert Blomstedt dirigeant le Gewandhaus de Leipzig. Contrairement à Janowski, qui s'en tient à la partition de 1877 (dans l'édition de Carragan, qui fait désormais autorité), Blomstedt opte pour la partition de 1872, elle aussi établie par Carragan: le scherzo précède alors l'adagio (qui ne s'appelle pas encore andante) au lieu de lui succéder et l'orchestre du Gewandhaus est vraiment ensorcelant de beauté sonore.


Brahms, Bruckner : Quintettes à cordes. Brandis Quartett.
Brahms, Bruckner : Quintettes à cordes. Brandis Quartett.
Prix : EUR 19,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprétation majeure du quintette de Bruckner, 25 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brahms, Bruckner : Quintettes à cordes. Brandis Quartett. (CD)
Il m'a fallu du temps pour découvrir et aimer le quintette de Bruckner, qui est pourtant une œuvre remarquable. Œuvre de la maturité (1879), contemporaine des symphonies n° 5 et 6, dont l'Adagio est mémorable.
J'ai écouté plusieurs versions de cette œuvre (celle du Melos Quartett, celle du Fine Arts Quartet, notamment): celle-ci est vraiment un cran au-dessus. Est-ce parce que les membres du Brandis Quartett et Brett Dean sont tous issus du Philharmonique de Berlin et ont tous joué les symphonies de Bruckner sous la direction de chefs inspirés? Peut-être. Sans doute. Toujours est-il que leur compréhension de l'œuvre est sans égale. Ils prennent leur temps et parviennent à une profondeur impressionnante. Leur adagio, notamment, est particulièrement poignant.
Très beau complément avec l'op. 111 de Brahms. Un disque majeur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 13, 2015 6:47 PM MEST


Parsifal
Parsifal
Prix : EUR 18,79

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Souvenirs de Parsifal, 25 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Parsifal (CD)
Que reste-t-il de Parsifal dans nos mémoires, quand l'écoute est terminée? Des mélodies, des textures, un climat, une certaine magie sonore.
En écoutant cette transcription pour piano à quatre mains des principaux passages de Parsifal réalisée par Engelbert Humperdinck, c'est un peu cela qu'on a l'impression d'entendre: les sillons tracés et laissés par Parsifal dans notre mémoire.
Bien sûr, cette transcription avait à l'origine un autre but: à une époque où le disque n'existait pas, il s'agissait de pouvoir jouer et écouter cet opéra sans avoir besoin de chanteurs ni d'orchestre, dans l'intimité d'une maison, d'un salon, munis d'un piano.
Mais aujourd'hui que le disque existe, il est très facile d'écouter Parsifal et se rabattre sur cette réduction pour piano a forcément un autre sens: comme lorsqu'on écoute les célèbres transcriptions wagnériennes de Liszt, c'est moins Wagner lui-même qu'on entend que l'effet de sa musique sur nous. C'est un Parsifal filtré par le travail de transcription, par la mémoire, par le piano, cet instrument-monde.
Ana-Marija Markovina et Cord Garben sont très bien enregistrés. Je ne mets que 4 étoiles parce que, quel que soit le pouvoir évocateur de ces transcriptions, qui est réel et touchant, quelque chose de la magie de Parsifal leur échappe et donne envie de retourner à l'opéra lui-même.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 15, 2015 7:35 PM CET


Franz Schubert: 23 Ausgewählte Lieder
Franz Schubert: 23 Ausgewählte Lieder
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 30,60

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Miracle de chant mélancolique, 22 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Franz Schubert: 23 Ausgewählte Lieder (CD)
Ce disque est depuis 20 ans l'un des plus chers à mon cœur. À 67 ans, Ernst Haefliger, qui fut un fidèle de Ferenc Fricsay et le meilleur évangéliste de sa génération, revient à Schubert accompagné au pianoforte par Jörg Ewald Dähler. La voix est légèrement voilée, usée par les ans. Elle n'en est que plus belle et déchirante. D'un dépouillement total, d'une intériorité envoûtante, ce récital composé de 23 Lieder touche en profondeur, immédiatement. Il suffit d'écouter les premiers mots du premier Lied (Die Götter Griechenlands): "Schöne Welt, wo bist du?": "Beau monde, où es-tu?" Et l'infini du désir nostalgique s'empare de l'auditeur. Ce récital ne ressemble à aucun autre. Il est de ceux dont on ne se remet pas.

NB: à la même époque, Haefliger et Dähler ont aussi enregistré les 3 grands cycles: Die schöne Müllerin, Winterreise, Schwanengesang.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 3, 2015 6:46 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20