undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de B. Francois > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par B. Francois
Classement des meilleurs critiques: 17.877
Votes utiles : 231

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
B. Francois (CASTRES)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
La Coupe d'or
La Coupe d'or
par John Steinbeck
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

5.0 étoiles sur 5 L’histoire d’Henry Morgan vu par Steinbeck, 9 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Coupe d'or (Poche)
Dans la bibliographie de Steinbeck, ce livre passe pour être mineure et anecdotique, on sait que c’est le premier livre de Steinbeck et qu’il n’a pas eu de succès littéraire… donc si on peut encore le lire aujourd’hui, c’est plus par curiosité parce que c’est du Steinbeck, mais on s’attend à être déçu…

Or, après l’avoir lu, je trouve qu’il serait dommage de s’arrêter à cet apriori et une erreur de passer à côté.

En trempant sa plume dans l’encrier de Stevenson, Steinbeck réussit à nous intéresser à Henry MORGAN en mêlant fiction et histoire (un peu comme le fait Jean Teulé) et s’en tire plutôt bien.

Le roman tient la route, il peut être revendiqué par les aficionados d’histoires de pirates et même permet d'éclairer cette période (pour ma part je me suis acheté Histoire de la flibuste où 1/3 du livre est consacré à Henry MORGAN !)

Au final, on a un regret, c’est que Steinbeck n’ait pas poursuivi dans l’écriture de romans historiques.


Jack l'éventreur : Affaire classée
Jack l'éventreur : Affaire classée
par Patricia Cornwell
Edition : Broché

1.0 étoiles sur 5 N'importe quoi !!, 29 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jack l'éventreur : Affaire classée (Broché)
Je connaissais Patricia CORNWELL de nom, et voulant lire un ouvrage sur Jack l'éventreur, je me suis orienté sur celui-ci...
Pour résumer, Patricia Cornwell est persuadé qu'un peintre anglais célèbre, Walter Sickert, est l'assassin. (Ça on le comprend dès la 3ème page)
Pourquoi lui : parce qu'il a peint des toiles avec des femmes (et c'est moche) et qu'il est sans doute impuissant suite à une opération du pénis (donc les femmes, c'est pas son truc).
Les preuves : la police a reçu + de 200 lettres (lettres impossibles d'attribuer avec certitude au tueur, mais ça, Patricia semble l'oublier), mais il y aurait deux lettres qui sont écrites avec les mêmes rames de papier que Walter Sickert (il faudrait dire à Patricia CORNWELL que depuis Gutenberg la production de papier a augmentée)... Voici à près peu tout !! Mais Patricia CORNWELL, va, pendant plus de 500 pages, essayer de persuader le lecteur que c'est lui l'assassin... (Remarquons au passage qu'elle ne prouve même pas qu'il fût à Londres les jours des meurtres)
Bref, le livre m'est tombé des mains, et je me demande comment un tel livre a pu être publié !!
C'est un peu comme si on affirmait que l'assassin de Kennedy... c'est Alfred Hitchcock (ben oui, un mec qui a fait des films avec des meurtres, est forcément un psychopathe...)


Contes de Noël
Contes de Noël
par Charles Dickens
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Traduction à revoir, 20 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contes de Noël (Poche)
Dickens est sans doute un des plus grands auteurs anglais, malheureusement les traductions en Français ne sont pas toujours à la hauteur ; le très bon côtoie le très moyen, et c'est malheureusement le cas ici, les effets de styles sont lourds, les phrases mal construites... et le plaisir de la lecture en est gâché.
Si je n'avais pas lu d'autres oeuvres de Dickens comme Les grandes espérances, je me serais demandé si c'était bien le même auteur tant on ne reconnait pas le style... Sylvère Monod (traducteur et spécialiste de Dickens) déplorait d'ailleurs que la plupart des traductions sont parsemées d'inexactitudes, au brouillard intellectuel et moral, avec manque de principes et de points de repère. Le miracle, ajoutait-il, c'est que dans de telles conditions, « des traductions estimables sont tout de même nées et Dickens a pu conquérir à travers elles un public français ».


Le Règne éphémère de Pépin IV
Le Règne éphémère de Pépin IV
par John Steinbeck
Edition : Relié

2.0 étoiles sur 5 Dispensable..., 19 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Règne éphémère de Pépin IV (Relié)
Si vous aimez Steinbeck, vous pouvez vous abstenir de lire ce livre... On est à des années lumières "Des souris et des Hommes" et "Des raisins de la colère"... l'auteur a voulu faire une satire sur la France et son instabilité politique. Mais entre les clichés (parfois juste), les personnages fantasques, l'histoire abracadabrantesque la sauce ne prend pas... On ne reconnait pas le style Steinbeck et ce livre serait aux oubliettes si ce n'était pas lui qu'il l'avait écrite.
Le livre eut toutefois un certain succès aux Etats Unis, mais sans doute pas pour les bonnes raisons.
A lire par curiosité, et à oublier vite.


La Face
La Face
par Pierre Boulle
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Du grand Pierre BOULLE !!, 8 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Face (Broché)
Voici un grand écrivain Français, boudé par la critique qui ne voit qu'en lui l'auteur des films commerciaux que sont "le pont de la rivière Kwaï" et "la planète des singes" ou d'une certaine intelligencia qui portent aux nues des auteurs tel que Camus, Sartre, Céline, ect... (aux oeuvres inégales (soyons honnête)) et qui rient de cette littérature au style dépouillé (et pourtant efficace !)

Comme à son habitude, Pierre Boulle montre l'absurdité d'une situation qui tourne au tragique... Le lecteur est amusé par la fiction, mais au fil du récit, il est effrayé par sa possible vraisemblance et les pensées du héros... Pour ma part, ça m'a interpellé sur la simplicité que peut être une erreur judiciaire...

Un livre qui devrait être à méditer par les étudiants en droit...


Sony NWZ-B183B Walkman (4GB Speicher, USB) schwarz
Sony NWZ-B183B Walkman (4GB Speicher, USB) schwarz

12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon, 28 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sony NWZ-B183B Walkman (4GB Speicher, USB) schwarz (Appareils électroniques)
Très bon, baladeur. Pas de fonction surperflu (comme le Zapping in/out), autonomie 18h, pour 70mn de charge via la clé.
Je ne comprends pas toutefois les critiques concernant le son. Certains disent qu'au maxi, c'est "léger"... à mon avis, ils sont déjà sourds !! Je travaille dans un Open Space, et je le mets sur 1 (le maxi est à 30), et j'entends très bien.

Petit bémol, comme je cours avec, j'aurais aimé un petit clip pour pouvoir l'attacher à mon short (comme mon ancien Sony) et ce modèle ne propose pas la radio comme je l'avais cru tout d'abord.


La mort heureuse
La mort heureuse
par Albert Camus
Edition : Poche
Prix : EUR 6,50

1.0 étoiles sur 5 Sans intérêt, 26 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La mort heureuse (Poche)
Si vous aimez "l'Etranger", "La peste" ou encore "la Chute"... il vaut mieux encore que vous les relisez, car ce livre est une déception. Certes avant de lire ce livre, on sait c'est un essai de roman inachevé, donc il faut que le lecteur soit très indulgent. Mais fallait-il le publier ? Camus ne le souhaitait pas, et c'est trahir cet écrivain exceptionnel que de l'avoir fait. Au bout du compte, on peut se demander si Camus n'est pas surestimé... d'autres auteurs comme Robert Merle (la mort est mon métier, l'île...) ou Pierre Boulle (la face, un métier de seigneur...) ont des romans plus percutant et qui donnent plus à réfléchir...


Dure Limite
Dure Limite
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 13,65

5.0 étoiles sur 5 Album de la discorde..., 20 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dure Limite (CD)
Après avoir signé un contrat Léonin chez Virgin, Téléphone joue dans la cours des grands... Musicalement, la production (trop) léchée de Bob Ezrin, permet au groupe de toucher un nouveau public, ce qui ne va pas sans dérouter les fans de la première heure. A cet album de transition, le groupe va devenir un groupe commercial... de variétoche pourrait-on dire.... Face à ce succès, les premiers doutes sur le choix de l'orientation musicale va se poser et l'envie n'y sera plus...

Alors est-ce que cet album est un faux pas ? Oui et non... Oui dans la mesure où la qualité des textes d'Aubert est inégale... Les perles comme "EX-Robin des Bois" (sur la désillusion du 10 mai 81), "Jour contre Jour", "le temps" côtoient des textes à 2 balles comme "Serrez", "ça"... mais qui ont le mérite de vous foutre la pêche !!! Bertignac quand à lui livre son hit "Cendrillon" et Corinne le sien "le Chat"...

Alors oui, ils osèrent se renouveler, et les nouvelles générations connaissent en majorité les tubes postérieurs à cet album (il suffit d'écouter la radio pour le constater)... alors que les rivaux de Téléphone de la première période (Starshooter, Bijou...) sont aujourd'hui tombés dans l'oubli...


Aubert chante Houellebecq - Les parages du vide - Edition Limitée [couverture tissu et livre 52 pages]
Aubert chante Houellebecq - Les parages du vide - Edition Limitée [couverture tissu et livre 52 pages]
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 12,61

7 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le temps... lui, n'attend pas..., 19 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Le crépusculaire et magnifique "Roc ‘éclair" nous livrait la fragilité de cet artiste qui a compris très tôt que la vie est éphémère et précieuse.

Jean-Louis AUBERT a encore réussi à nous surprendre en nous livrant cet album. Même si ce n'est pas une première pour lui de mettre en chanson des poèmes (si ma mémoire est bonne il me semble qu'il avait chanté "le dormeur du val" de Rimbaud et "ils cassent le monde" de Boris VIAN.), son audace, ici, est de faire un album en reprenant les poèmes d'un auteur comme Michel HOUELLEBECQ dont le style neurasthénique, semblait risqué pour la mise en musique.

Aubert s'en tire plutôt bien... "Isolement" est un pur bijou et on comprend que tout soit parti de là... Pour ce qui du reste c'est calme, nostalgique, pas à ce à quoi Aubert nous avait habitué, même si quelques pépites sortent du lot ("Face B","Novembre"...).

Mais ce qu'on ressent à l'écoute de cet album, c'est un artiste qui prend ses distances avec son statut de Star, et se veut être plus introspectif (avec une bonne dose de piano) et hélas moins rock... Comme si il commençait à vouloir déposer les armes (en l'occurrence, sa guitare) pour rejoindre le panthéon du rock sans s'auto parodier comme d'autres rock star (les Rolling Stones).

Alors, si cet album a toutes les qualités pour être un bon album pour son concept créatif, et que le public sera au rendez-vous pour ses concerts (pour ma part je l'ai vu 3 fois et j'irai le voir encore), il n'est toutefois pas certains que les fans souhaiteront un "parages du vide 2" ; car "ça, c'est pas vraiment Jean-Louis".

N.B : pour ce qui est de l'édition limitée, il est magnifique et permet au poème de Houellebecq d'être mis au premier plan. Pour ma part je conseille de lire ses poèmes avant d'écouter le CD.


Le Train de 16h50
Le Train de 16h50
par Agatha Christie
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Déçu par la fin..., 1 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Train de 16h50 (Poche)
Bon livre... le début est prometteur, mais je trouve que le dénouement est un peu "tiré par les cheveux"... certes après tout, c'est un roman policier, mais en tant que lecteur j'ai trouvé le stratagème pour démasquer l'assassin un peu... gros...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6