undrgrnd Cliquez ici Livres November Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Breizhjoker > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Breizhjoker
Classement des meilleurs critiques: 26.759
Votes utiles : 346

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Breizhjoker

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Skyline whispers
Skyline whispers
Prix : EUR 21,00

5.0 étoiles sur 5 Les 70's comme si vous y étiez, 3 septembre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Skyline whispers (CD)
Lorsque des musiciens de groupes de différents groupes de Death Metal Mélodique comme Soilwork et Arch Enemy se réunissentils ne jouent pas du Death mais de la musique des 70's.
Rien d'original à priori car d'autre l'ont fait avant sauf que cette fois ci il ne s'agit pas de rendre hommage aux groupes de Hard Rock de cette décennie comme Black Sabbath ou Deep Purple mais d'effectuer un large tour d'horizon.
On retrouve des touches de Funk, de progressif, de disco, des clins d'oeils appuyés à Paink floyd et Weather Report bref tout ce qui a marqué la musique des 70's le tout avec un goût très sûr, l'ensemble étant exécuté pas des musiciens de talent avec une mention au chant de Björn "Speed" Strid qui fait merveille.


Mourir à Berlin
Mourir à Berlin
par Jean Mabire
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Des combatants honorables, 10 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mourir à Berlin (Broché)
l'histoire, et même plus, les témoignages des Waffen SS français, parfois sous couvert d’anonymat car l'histoire est cruelle vis à vis des perdants, de ces hommes qui décidèrent de ne pas subir le sort de la défaite. Ils décidèrent d'être acteurs plutôt que passif au risque de se voir reprocher leurs actes, en conscience, en hommes de devoir.
L'enfer de Berlin vu par ses derniers combattants dans une posture chevaleresque, au mépris de leur propre vie pour la sauvegarde de l'Occident.


We'll Rock You to Hell and Bac
We'll Rock You to Hell and Bac
Prix : EUR 16,97

5.0 étoiles sur 5 Back to the 80's, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : We'll Rock You to Hell and Bac (CD)
Lorsque Bob Katsionis, guitariste et claviériste de
Firewind, se rendit compte que son élève Tony
Kash avait un vrai talent pour pondre des riffs qui
tuent, il se dit qu’il y avait matière à faire quelque
chose. Le guitariste fit venir son collègue Mark
Cross (Firewind, batterie) avant de recruter le
chanteur de Talon, Chandler Mogel, et le meilleur
ami de Kash : Jason Mercury à la basse.
Rien qu’à la pochette, ouvertement influencé
par Skid Row, Riot et TNT entre autres, le propos
d’Outloud est de capter ce qui faisait le charme
du Hard Rock des 80’s : de gros riffs, des mélodies
catchy qui donnent envie de remuer la tête,
des refrains efficaces en y ajoutant des éléments
contemporains qui rappellent Talon et Firewind
! Rock You To Hell And Back Again est un album
bourré de riffs catchy et de super lignes de chant et
l‘ensemble des chansons s‘avère redoutablement
efficace. « We Run » et « Tonight » (intro façon
Bon Jovi), les titres les plus FM font penser à des
groupes comme Autograph ou Loverboy mais en
meilleur et plus heavy. Difficile de ne pas penser
qu’en 1986 ces chansons auraient cartonné (sauf
en France évidemment). On trouve des chansons
plus speed et plus Heavy comme « What I Need »,
plus 70’s, qui fait penser à Whitesnake. Le Heavy
est également présent tout au long de l’album par
petites touches comme sur « Breathing Fire » qui
fait penser à du Firewind.
L’album est franchement irrésistible et représente
une superbe réussite pour un premier essai.
La baffe de la rentrée. [Breizhjoker]


Streets of rock & roll
Streets of rock & roll

4.0 étoiles sur 5 Et si c’étaient eux les vrais rebelles ?, 14 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Streets of rock & roll (CD)
Les amateurs de Hard Rock US font probablement encore tourner cet excellent album qu’est The Right To Rock (sorti en 1985 et produit par Gene Simons) encore considéré par beaucoup comme un des meilleurs albums du genre. Deux opus plus tard, keel se sabordait en 1989. En 1998 le line up d’origine enregistrait Back In Action. Il ne s’agissait pas d’un vrai album mais plutôt des titres qui n’avaient pas été retenus pour leur productions précédentes, et l’inconvénient, lorsque l’on fait les fonds de tiroir est que le résultat ne peut être que moyen. Sans surprise, Keel splittait à nouveau après ce pétard mouillé.
On est toujours dubitatifs lorsqu’un groupe revient après une longue période d’inactivité et une tentative de retour avortée.
La bonne nouvelle est que Keel est resté lui même, les américains n’ont pas cherché à se la jouer néo truc, prog’ quelque chose ou post je ne sais quoi.
Pour leur premier album depuis 1987 Keel nous offre ce que nous attendions : du Hard Rock 80’s. C’est avec le line up qui fit ses belles heures (moins le bassiste Kenny Chaisson) que Keel nous propose Streets Of Rock dans lequel il n’y a rien à jeter. Cet album a été mitonné à l’ancienne : pas de claviers, des guitares bien oldies, des gros riffs, des refrains catchy et la voix de Ron keel qui n’a rien perdu de sa puberbe, à la fois rugueux et mélodieux, capable de monter dans les aigus il s’est même bonifié avec le temps.
Côté hits on mettra en avant « Looking For A Good Time », « Push & Pull », « Comme Hell Or High Water » et « Live » qui ont le potentiel pour devenir des classiques. Comme dit précédemment le son est old school, la production de Streets Of Rock ayant été assurée par Pat Regan (KISS, Deep Purple, Warrant, Rainbow, Mr Big etc …) et Paul Shortino pour le chant.
Parallèlement, Frontiers ressort The Right To Rock en version remasterisée agrémentée d’un titre remixé et d’une version de « The Right To Rock » réenregistrée pour l’occasion.
Bien sûr, certains vont se marrer à la lecture de cette chronique, gaussant ces vieux groupes qui reprennent du service, mais à l’heure ou le métal se standardise des groupes comme Keel deviennent une vraie alternative en faisant leur truc sans se soucier des modes. Et si c’étaient eux les vrais rebelles ?


Infestation Special Edition
Infestation Special Edition
Prix : EUR 43,80

4.0 étoiles sur 5 Retour gagnant, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Infestation Special Edition (CD)
Voici enfin Infestation, cet album tant attendu des fans de la scène Hard US des 80’s.
Il faut avouer que chacun restait méfiant sur le contenu après le déroutant album éponyme sorti en 1999. Ratt n’était pas un mauvais album mais son orientation blues avait quelque peu décontenancée, voir déçue les fans qui attendaient quelque chose dans la veine des trois premiers albums.
Les années 80 sont devenues un fardeau que les américains se sont empressés de déposer dès l’avènement du Grunge jusqu’à perdre peu à peu leur identité. Le résultat a été que la plupart des fans se consolaient avec les excellents Invasion Of Your Privacy, Out Of The Cellar et Dancing Undercover. Quand au live, Jizzy Pearl (ex Love/Hate) assurant le chant et Robbin Crosby décédé, il faut bien avouer qu’il était difficile d’y trouver son compte. .
La première lueur d’espoir apparut en 2007, lorsque Steven Pearcy décida de reprendre le micro de Ratt pour quelques dates puis s’ensuivit une signature avec Roadrunner pour un nouvel album.
Voici donc Infestation et disons le clairement Ratt est retourné à ses racines.
Ce qui frappe d’entrée l’auditeur c’est le son, comme si Infestation avait été enregistré dans la foulée de Dancing Under Cover. Musicalement on s’y retrouve également avec des riffs typiques du Ratt des 80’s. Retrouvée également la façon de chanter si particulière de Pearcy. De Carvalo, ex guitariste de Quiet Riot a rejoint Ratt à la demande de De Martini qui souhaitait évoluer avec un autre guitariste solo comme du temps de Crosby. On retrouve donc ces fameux duels de guitares qui pourront être reproduit live, ainsi que la patte de De Carvallo qui a largement participé au processus d’écriture. Il a parfaitement su capter l’esprit du Ratt originel et se fond parfaitement dans le moule. Les parties de guitares leads sont un régal et il est évident que De Martini et De Carvalo ont pris un réel plaisir à les enregistrer.
Côté chansons c’est du lourd. « Eat Me Alive », «Best Of Me », “ Little Too Much ” qui ouvrent l’album sont des hits en puissance avec leurs refrains accrocheurs, leurs soli inspirés et leur énergie. Le reste est d’un très bon niveau et sans faute de goût , on ne pourra donc pas les accuser d’avoir fait du remplissage. L’énergie est omniprésente et du coup nous n’avons pas l’impression d’avoir affaire à un groupe des 80’s tentant de revivre sa gloire passée mais à un groupe enthousiaste et en pleine confiance.
Côté production on pouvait s’inquiéter que celle ci soit confiée à Michael "Elvis" Baskette (PUDDLE OF MUDD, CHEVELLE, SALIVA, LIMP BIZKIT, ALTER BRIDGE) au vue de son background musical mais il est parvenu à capter l’esprit Ratt des 80’s
avec une production qui sonne relativement moderne mais sans dénaturer le son du groupe.
Infestation est donc un très bon album de Ratt, l’album que l’on attendait sans trop y croire, qui montre que à l’instar des Whitesnake, Mötley Crüe, Winger, Danger Danger, Dokken et Keel, les vieux groupes en ont encore sous la pédale.


Asus X751MD-TY062H PC Portable 17" Noir (Intel Pentium, 4 Go de RAM, 500 Go, Nvidia GeForce GT820M, Windows 8.1)
Asus X751MD-TY062H PC Portable 17" Noir (Intel Pentium, 4 Go de RAM, 500 Go, Nvidia GeForce GT820M, Windows 8.1)

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Nerveux passez votre chemin, 18 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Oubliez le temps où Asus faisait des ordinateurs de qualité car ce temps est bel et bien révolu . Ce portable aura le mérite de tester les limites de votre patience et fera de vous un philosophe accompli voir même un maître zen si vous surpassez l'épreuve de son usage quotidien . Nul besoin de lui demander beaucoup pour lancer l'épreuve : une lecture audio avec Windows média player pendant le téléchargement d'une mise à jour ralentira considérablement la bestiole .mais pour peu que vous ayez l'outrecuidance de naviguer sur internet au même moment au même moment l'épreuve des nerfs commence. Cette machine, telles un bourricot refusera d'avancer et là aucune carotte a lui proposer. Cet ordinateur est à lui seul une publicité pour les produits Apple chers mais fiable.


A Touch Of Evil (Live)
A Touch Of Evil (Live)
Prix : EUR 22,51

3.0 étoiles sur 5 Trop light, 7 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Touch Of Evil (Live) (CD)
Judas Priest n'avait plus sorti d'album live avec Halford depuis 1987, donc les fans pouvaient espérer un vrai beau live qui retracerait la carrière du Priest, une sorte de best of live.
Si le son est impeccable et la performance de bonne tenue le gros regret est l'impression de trop peu que laisse ce live après écoute.
11 titres et 1 heure de musique !
Pourquoi ne pas avoir proposé un concert dans son intégralité ou même une sélection de titres enregistrés lors de cette tournée ?
Au final ce live est plutôt frustrant et inutile.


Draconian Times MMXI
Draconian Times MMXI
Prix : EUR 9,97

2.0 étoiles sur 5 Incomplet, 10 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Draconian Times MMXI (CD)
Très bon live si ce n'est qu'il manque 4 titres à ce concerts : True Belief, One Second, Say Just Words et As I Die ce qui est assez frustrant au final alors qu'ils figurent sur la version Vynile !


Black Sabbath : The Last Supper
Black Sabbath : The Last Supper
DVD ~ Ozzy Osbourne

1.0 étoiles sur 5 Un gâchis, 3 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Sabbath : The Last Supper (DVD)
Si la performance et le son sont excellents; le montage est désastreux et gâche complètement le visionnage.
Les interviews ne sont pas seulement entre les chansons mais elles les coupent carrément !
Lamentable !


Endless Forms Most Beautiful 2CD Digibook
Endless Forms Most Beautiful 2CD Digibook
Prix : EUR 16,69

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'évolution en marche, mais pas dans le bon sens., 30 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endless Forms Most Beautiful 2CD Digibook (CD)
Floor Jansen qui a rejoint le groupe en pleine tournée Imaginaerum avait remplacé très avantageusement Anette et c'est avec bonheur que les fans avaient pu réentendre des titres de l'ère Tarja sur scène. Le live au Wacke montrait un groupe souriant, un public heureux et une chanteuse qui magnifiait les chansons de Anette et se baladait sur celles de Tarja.
Ce premier album avec la Néerlandaise était donc attendu avec impatience.
Autant le dire tout de suite : ne cherchez pas de chant lyrique, il n'y en a pas et ma foi c'est bien dommage. Le premier sentiment à l'écoute de l'album est que le talent de Floor Jansen est sous exploité, qu'elle est bridée.
Côté chant on note la quasi disparition de Marco alors qu'il était omniprésent sur Imaginaerum pour palier l'absence de puissance de Anette.
Côté compositions l'album est homogène mais ce n'est pas non plus reversant, il manque des hits. Très clairement de ce point de vue Imaginaerum était mieux pourvu.
Le ton général est plus heavy comme sur "Yours Is An Empty Hope" par exemple qui devrait pèter en live.
L'instrumental The Eyes Of Sharbat Gula est très moyen et la pièce de 24 minutes, The Greatest Show On Earth, si elle commence bien, finit par s'embourber très rapidement.
My Walden est une belle réussite sur laquelle Floor chante comme un rossignol de même que Endless Form Most Beautiful.
En fait tout au long de l'album on a le sentiment que le groupe roule le pied sur la pédale de frein, qu'il manque quelques envolées héroïques pour relever le niveau.
Plus gênant, à plusieurs reprises j'ai eu le sentiment que les chansons se ressemblent toutes plus ou moins.
Attendons leurs versions live en espérant que ces chansons seront dynamisées.

Note : 2,5/5


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8